Gestionnaires des ressources humaines : 72 heures de sit- in pour de meilleures conditions de travail

lundi 11 juillet 2016 à 21h14min

Les militants du syndicat national des gestionnaires des ressources humaines de l’administration publique observent un sit-in de 72 heures à compter de ce lundi 11 juillet 2016. Ils exigent la satisfaction de leur plateforme revendicative qui se décline en trois points. Faute de satisfaction, ils menacent de prolonger leur mouvement d’humeur.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Gestionnaires des ressources humaines : 72 heures de sit- in pour de meilleures conditions de travail

Munis de sifflets et de vuvuzelas, les militants du syndicat national des gestionnaires des ressources humaines de l’administration publique (SYNAGRH) entament ce lundi 11 juillet 2016, un sit-in qui doit durer 72 heures. Réunis devant le ministère de la fonction publique, du travail et de la protection sociale (MFPTPS), les gestionnaires des ressources humaines exigent la satisfaction de leur plateforme revendicative qui se décline en trois points :

• L’harmonisation du taux de l’indemnité SIGASPE (Système intégré de gestion administrative et salariale du personnel de l’Etat) entre les acteurs du MFPTPS, des DRH (directeurs des ressources humaines, ndlr) et du MINEFID (Ministère de l’économie, des finances et du développement, ndlr) à 20.000 FCFA.
• Le relèvement des taux de prises en charge liées aux opérations des concours de la fonction publique
• La prise en charge des acteurs commis aux tâches de reversement dans la loi 081.

En ce qui concerne le premier point, le secrétaire général du SYNAGRH, Souleymane Zoromé estime que « L’octroi de l’indemnité de 10.000 FCFA aux acteurs du MFPTPS et certains DRH contre 20.000 FCFA à ceux du MINEFID est une injustice flagrante et honteuse que nous ne devons plus admettre. », et ce d’autant plus que le SIGASPE est « avant tout un outil de gestion des ressources humaines. »

Pour le deuxième point, il affirme que les militants du SYNAGRH ne sont pas satisfaits du taux de prise en charge (3 500 F CFA) lors des concours de la fonction publique en comparaison aux risques qu’ils encourent, notamment la poursuite pénale en cas de faute. « Nous avons demandé à ce qu’on relève les taux, au moins pour les opérations courantes de 2016 et en 2017, revoir tous les taux à la hausse. »

Concernant le troisième point, il est question de la prise en charge financière des agents engagés pour le reversement dans la loi 081 qui ont déjà travaillé dix jours sans être payés, en cause, l’indisponibilité du budget prévu.

Cette affirmation est rejetée par le secrétaire général du MFPTPS, Koudbi Sinaré qui parle plutôt de question « de prise de l’acte administratif qui va permettre la prise en charge du reversement. » Il ajoute par ailleurs que l’arrêté a été pris et signé par le ministre Clément P. Sawadogo. Il ne reste donc plus que la prise en charge financière qui sera disponible dès aujourd’hui.

Le relèvement des taux de prises en charge des opérations liées aux concours, principal point d’achoppement

Des échanges qui ont eu lieu entre le ministre et le syndicat vendredi dernier, il est ressorti que le point sur l’harmonisation du SIGASPE est en cours de résolution, en plus du point qui a été résolu ce lundi, selon Koudbi Sinaré.

Le principal point d’achoppement reste donc le relèvement des taux de prises en charge des opérations des concours, qui selon Koudbi Sinaré est difficile à satisfaire, étant donné que la loi de finances rectificative est déjà à l’Assemblée nationale.

Toute chose qui ne satisfait pas le secrétaire général du SYNAGRH et ses camarades. Ils disent en effet espérer que le ministre tiendra ses promesses, « Il a dit de façon verbale qu’ils vont travailler à ce que les choses soient relevées à la hauteur de nos attentes. On attend donc de voir nos préoccupations sur papier avant donc de lever le mot d’ordre du sit-in. », souligne Souleymane Zoromé.

Il ajoute par ailleurs que les militants du SYNAGRH ne participeront pas au processus de reversement, au cas où leurs revendications ne seront pas prises en compte, même s’il affirme avoir confiance au ministre quant à la prise en compte effective de leurs revendications.

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 12 juillet 2016 à 01:31, par Suite de Fibonaci
    En réponse à : Les gestionnaires des ressources humaines : 72 heures de sit- in pour de meilleures conditions de travail

    Mais enfin vous les intervenants sur le SYGASPE, vous êtes contre la réparation de l’injustice entre le traitement salarial des fonctionnaires et les contractuels ou quoi ? tantôt grève des informaticiens tantôt grève des GRH. Mon Dieu aide nous...................................................

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2016 à 05:36, par yeriyoubloh
    En réponse à : Les gestionnaires des ressources humaines : 72 heures de sit- in pour de meilleures conditions de travail

    Après le sit-in des différentes couches sociales des hommes , viendra le tour des animaux. Et en fin viendra le tour de la Démocratie et de la Liberté de poser plainte pour abus d’usage par carence intellectuelle, auprès de qui de droit . Si l’insurrection savait que les hommes surtout burkinabé, étaient idiots, malhonnêtes, hypocrites et méchants , elle ne serait pas passée au Faso . Abaa

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2016 à 08:04
    En réponse à : Les gestionnaires des ressources humaines : 72 heures de sit- in pour de meilleures conditions de travail

    Du courage. Seule la lutte libère.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2016 à 08:17, par well
    En réponse à : Les gestionnaires des ressources humaines : 72 heures de sit- in pour de meilleures conditions de travail

    Du courage. Seule la lutte libère. Monsieurs les responsables de la F P. Il faut reconnaître que le taux de 3 500 FCFA pour la prise en charge de l’organisation des concours est très, très faible par rapport aux contraintes auxquelles sont soumis les agents. Il faut se léver à 5 heures pour ne pas être en retard. Il faut mettre du carburant 1 500F CFA pour faire aller-retour, il faut payer le parking, l’eau et le repas sans tenir compte des risques d’accident, de vol et surtout de licenciement pour une quelconque faute. Sincèrement le taux de 3 500 FCFA ne vaut rien. Dans tout ça, il parait qu’un décret allant dans le sens de l’amélioration des taux est signé depuis 2015, et jusqu’à present pas d’application. Vous attendez quoi pour mettre en oeuvre ce décret ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2016 à 08:21, par well
    En réponse à : Les gestionnaires des ressources humaines : 72 heures de sit- in pour de meilleures conditions de travail

    Du courage. Seule la lutte libère. Monsieurs les responsables de la F P. Il faut reconnaître que le taux de 3 500 FCFA pour la prise en charge de l’organisation des concours est très, très faible par rapport aux contraintes auxquelles sont soumis les agents. Il faut se léver à 5 heures pour ne pas être en retard. Il faut mettre du carburant 1 500F CFA pour faire aller-retour, il faut payer le parking, l’eau et le repas sans tenir compte des risques d’accident, de vol et surtout de licenciement pour une quelconque faute. Sincèrement le taux de 3 500 FCFA ne vaut rien. Dans tout ça, il parait qu’un décret allant dans le sens de l’amélioration des taux est signé depuis 2015, et jusqu’à present pas d’application. Vous attendez quoi pour mettre en oeuvre ce décret ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2016 à 11:20, par Le koglwéogo de fasonet
    En réponse à : Gestionnaires des ressources humaines : 72 heures de sit- in pour de meilleures conditions de travail

    Regardez le bureau du SG du MFPTPS, il a deux (02) ordinateurs de bureau sur son bureau ! Faut-il en rire ou en pleurer ? Quand on sait que seulement un maximum de 2,5% des capacités d’un ordinateur sont utilisés cette catégorie d’agents, une telle image est le signe patent de mal gouvernance et frise le ridicule.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2016 à 13:22, par Ah oui !
    En réponse à : Gestionnaires des ressources humaines : 72 heures de sit- in pour de meilleures conditions de travail

    A qui le prochain tour ? au syndicat des mangoroférébaga pour des assiettes plus larges afin d’exposer leurs mangues. Viendra le syndicat des chats des gouttières pour exiger à ce que les souris et les rats soient bien nourris par le gouvernement avant consommation. Qui d’autre ? ah oui j’oubliais, le syndicat des buveurs de brakina pour exiger l’installation d’un petit refrigérateur même dans les toilettes des ministères....He djah !!!!!

    Rock, Salif et Simon, dites-moi que je rêve. C’est vous comme ça ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2016 à 14:32, par sergy
    En réponse à : Gestionnaires des ressources humaines : 72 heures de sit- in pour de meilleures conditions de travail

    Mr les fonctionnaires de tout bord(dont je fais parti) de grâce, ce pays nous appartient à tous et nous gagnerons à ne pas le rendre ingouvernable du fait de nos intérêts égoïstes.
    Je suis d’avis avec vous que la vie est dure et même très dure et tout cela est le fait de Blaise Compaoré qui durant ses 27 années de règne a transformé le Burkinabé, jadis intègre et humble, en un véritable accroc du matériel. S’en est suivi une véritable prédation des biens publiques, la création d’un groupuscule de privilégiés de fonctionnaires(magistrats, régie financière, police, armée..) et tout cela dans le seul but de la conservation du pouvoir d’Etat.
    Après l’insurrection, qu’on croyait la panacée pour plus d’équité dans un Faso meilleur, le nouveau régime a commis l’erreur d’accorder" aux enfant gâtés de la république ",j’ai nommé ici nos magistrats ,plus d’avantage, eux qui étaient déjà les mieux lotis des agents émargeant au budget de l’Etat(ils ne se reconnaissent pas fonctionnaires) sous prétexte que c’est la constitution qui les singularise comme étant le 3ème pouvoir et à ce titre ils ont droit à des émoluments de députés ou de ministres. Après eux, les autres corps de la justice se sont mis à revendiquer et si on y prend garde mêmes les parqueurs qui sont autours du palais de justice vont revendiquer de meilleurs conditions parce qu’ils sont des supers parqueurs. Bonnes gens ,dites moi en quoi un greffier ou un GSP est-il plus important que l’enseignant de falangountou qui se débat sous une paillotte pour donner le savoir aux enfants de ce pays ? En quoi ce beau monde est-il plus important que l’infirmier de Témétémésso qui traverse des cours d’eau en pirogue et au péril de sa vie pour vacciner les enfants de ce pays ? Des exemples sont légions de corps de métiers, loin des palais et autres maisons d’arrêt et de correction mais qui sont beaucoup plus utiles à la nation.
    Au total,la nouvelle constitution doit être débarrassée des dispositions qui font du magistrat et des auxiliaires de justice des supers fonctionnaires pour plus d’équité .Sinon ,les revendications ne cesseront jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet 2016 à 16:22, par Cheikh
    En réponse à : Gestionnaires des ressources humaines : 72 heures de sit- in pour de meilleures conditions de travail

    C’est bien, continuez comme çà ! Après vous c’est l’Etat même qui va "grèver" pour diminuer tous les salaires, si les gens veulent vraiment être payés.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juillet 2016 à 08:26
    En réponse à : Gestionnaires des ressources humaines : 72 heures de sit- in pour de meilleures conditions de travail

    Internaute 9,

    on veut une justice équitable ; il ne faut pas que certains soient favoriser injustement par rapport aux autres.
    Il parait qu’il y a un décret signé qui doit être en application. Pour quoi jusqu’à présent on n’applique pas.

    Internaute 4
    demandez à ce qu’on augmente les frais de dossier pour les examen et concours. Les parents vont payer puisque ce sont eux qui se plaignent qu’il y a trop de grèves.
    Si par exemple les frais de dossier font 50 000 francs pour les concours, ce qui sera aussi un critère de sélection.
    Excuse à certains s’ils sont frustrés

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés