Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

vendredi 8 juillet 2016 à 06h47min

17 Koglweogo de Sebba (Nord) ont été interpellés jeudi par la police nigérienne, pour avoir pénétré dans leur territoire à la recherche de deux présumés braqueurs, a appris l’AIB de sources officielles.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Sécurité :  17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

17 Koglweogo (groupe d’autodéfense), avec en leur possession 14 fusils de chasse et 10 motos, ont été interpellés jeudi matin vers 10h par la police nigérienne et gardé en vue pendant près de deux heures.

La police nigérienne qui leur reproche d’avoir violer l’intégrité territoriale de leur pays, les a finalement remis à la police burkinabè.

Selon des sources sécuritaires burkinabè, ces Koglweogo se sont retrouvés au Niger à la recherche de deux présumés braqueurs, qui venaient de spolier le père de trois d’entre eux sur l’axe Dori-Sebba.

Le nouveau gouverneur de la région du Sahel, le colonel-major Peguy Hyacinthe Yoda leur a demandé de se conformer aux lois en vigueur, comme recommandé par les plus hautes autorités burkinabè.

La police burkinabè a libéré les Koglweogo mais elle a retiré les engins qui n’avaient pas de papiers et les fusils.

Les groupes d’autodéfense ont été mis en place par des populations rurales, exaspérées par la montée du banditisme et pour suppléer l’absence des Forces de l’ordre dans les zones reculées du pays.

Cependant, la brutalité de leurs méthodes a provoqué la colère d’une partie de l’opinion nationale.

On rappelle qu’en mars dernier le colonel-major Yoda, alors gouverneur de la région de l’Est, a su gérer avec tac une crise ouverte entre des Koglweogo et la gendarmerie de Fada N’Gourma (Est).

Agence d’Information du Burkina

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 juillet 2016 à 07:05
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    OK, mais que fait-on des deux brigands qui sont toujours en cabale ? Est-ce la police nigérienne est informée de leur forfait ? Le banditisme transfrontalière n’est pas non plus autorisé. Si les koglewéogo ont fauté cette fois-ci, il faudra que l’Etat assure en retrouvant Ilico-presco ces deux braqueurs.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 07:15, par Anbga
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    J adore kogolweogo.

    Bravo !

    Tampi pour les Etats pourris !

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 07:15, par Bougoum-barga
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    "Cà commence à bien faire". Ceci est vraiment grave. Que SEM le Ministre de la Sécurité transmette aux responsables de cette Organisation d’auto-défense un signal fort dans le sens d’arrêter leurs conneries car ils risquent de créer des problèmes avec nos frères voisins. Qu’ils comprennent enfin que ce qui se passe dans leurs cases ne concerne pas forcément le/les voisins. Si au Burkina Faso les choses sont plus ou moins tolérées (et cela très très provisoirement je suppose car le peuple attend du Pouvoir, de l’Etat, du Gouvernement, des réactions responsables ), il n’est pas dit que les voisins les accepteront. Vivement donc une action vigoureuse pour nous éviter des problèmes diplomatiques.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 07:41, par Cheick Omar
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    Voilà où nous mène le Chef suprême des Koglwéogho, pousser ces hors-la-loi hors de leur base en territoire étranger. Cela s’appelle violation d’un territoire souverain. Heureusement que nous sommes actuellement en bons termes avec ce pays. Imaginez la suite si ces miliciens armés s’étaient retrouvés dans un pays qui cherchait la bagarre avec nous. Heureusement que le président Roch est en train de reprendre les choses en main. Dieu bénisse le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 07:53, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    - Alors ce sont les étrangers qui quittent chez eux pour venir nous braquer ici !? Félicitation à vous chers Kogleogos. Grâce à vous on connaitra désormais qui est est qui parmi nos voisins. Et que ceci ne vos décourage pas. Traquez les bandits jusque chez eux et désormais, au moment de franchir leurs frontières, tirez sur eux et surtout qu’ils tombent en territoire burkinabè. Quant à vous, ne franchissez pas les frontières.

    Chers Koglweogos, votre cher Kôrô Yamyélé que je suis vous donne quelques conseils pour consolider votre position :

    - Prenez officiellement des recépissés de reconnaissance en tant que ’’Groupements d’appui aux Services de sécurité’’ ou bien ’’Auxiliaires d’Appui aux Services de Sécurité’’ ;
    - Faites-vous reconnaitre Sous la Loi 14, ce qui va vous permetre de faire des revenus et de créer une caisse ;
    - Ouvrez des comptes dans IMF et chaque voleur que vous allez arrêter va y verser les amendes et on lui délivre une quittance de versement. Ce qui officialise vos amendes ;
    - Adoptez une clé de répartition de ces sommes en donnant une partie aux Communes pour contribuer au développement,
    - Organisez-vous mieux : les Koglweogos des villages sont en groupements, les groupements d’une même commune créent des Unions communales de Koglweogos, les unions d’une même région créent une Fédération régionale et ces fédérations créent une Fédération nationale,
    - Faites un planning de Formation et demandez aux autorités (Administration, Police, Justice, Gendarmerie) de vous former sur les rudiments du droit, du respect des droits de l’Homme, sur les différentes démarches de déffèrement des bandits, le système d’information pour que vous donnez des informations aux autorités, et décelez là où vous pouvez apporter avec pertinence une plus-value dans la sécurisation du pays ;
    - Pour vos fusils, rentrez en contact de manière organisée Avec les autorités et demandez conseils : faites une demande collective de papiers (autorisations d’achat d’armes et de permis de port d’armes) pour vos calibres 12 et vos ’’bougoudandouilles’’. En montrant votre sérieux, l’autorité pourrait vous faire l’économie de certaines étapes et de certains frais ;
    - Pour vos motos, faites exactement la même chose pour avoir vos papiers et faites tout pour que chacun de vous ait sa CNIB qui est le premier document qui vous identifie.

    Volà, mes amis Koglweogos, mes premiers conseils. Je reviendrai encore vers vous avec d’autres idées.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 08:23, par Abdoulaye SAVADOGO
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    Il y a lieu que les autorités burkinbè trouvent des mesures palliatives sinon nous risquons trop avec les Kolweogo. J’aurai aimer que les Kolweogo justifient leur présence par une crise de confiance de la chaine judiciaire au lieu des raisons évoquées. Bien avant leur arrivée, pour ceux qui voyagent et ceux qui suivent l’actualité, nous ne pouvions pas dire que l’insécurité au BF est nulle même si elle décroit. Le vol dans tous ses contextes n’est pas le baromètre de la sécurité. Si Kolweogo a pu jouer un rôle remarquable dans ce domaine, c’est parce qu’ils sont eux-mêmes voleurs ou c’est leur ex-métier qu’ils maitrisent les contours et détours.C’est donc facile pour eux de combattre cette infraction. Et les autres actes d’insécurité ? Les autorités du BF vs ont accepté pour des raisons que je n’arrive pas à cerner. De grâce ne nous créé pas de problème avec les voisins ou les étrangers. Si vous voulez, mettez tous les burkinabè dans un sac. Peut être personne n’agira. Si vous allez dans les autres pays ou biens vous arrêté des étrangers, sachez que votre derrière risque d’être dehors car c’est vos ennemis qui auront à statuer sur votre sort.
    BLOCUSS

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 08:34, par MON PAYS
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    VICTOIRE DES MALFRATS ! NON SEULEMENT ILS ONT BRAQUES EN TOUTE IMPUNITÉ MAIS CEUX QUI LES COMBATTENT ONT ÉTÉ PUNIS POUR LES AVOIR POURSUIVIS.
    QUE DIEU NOUS GARDE ET NOUS PROTEGE !!

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 08:40, par boka
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    Ces énergumènes vont créer un incident diplomatique avec nos voisins.pfff !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 08:46, par boka
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    Ces énergumènes vont créer un incident diplomatique avec nos voisins.pfff !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 08:54, par banabana
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    Il faut que L’État organise une vaste campagne d’Éducation à la démocratie et à la citoyenneté. Depuis toujours, les hommes politiques on créé et entretenu de graves confusions sur les notions d’État, de Nation, de parti politique au pouvoir, de démocratie etc. Il font comprendre aux populations que par exemple, l’État est identique au parti au pouvoir, que la democratie " c’est la vote de Blaise ou de Rock" comme le disent les paysans. Du coup ceux qui ne se reconnaissent pas dans ce jeu ne se sentent pas concernés par les lois du pays. D’où cette pagaille de la part des Kogolwego. Conclusion, Il faut travailler à ce que les citoyen se reconnaisse dans les lois nationales et qu’au delà de nos frontières c’est d’autres lois qui s’appliquent.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 08:56
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    PREUVE QU’IL FAUT SENSIBILISER NOS PARENTS KOGLWEOGO, IL NE CONNAISSENT PAS LES LOIS QUE LES INTELLECTUELS ONT ADOPTES QUI LES CONCERNENT POURTANT. LE GOUVERNEUR YODA SE RETROUVENT ENCORE A GERER LES KOGLWEOGO APRES L’EST

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 09:33, par LOMPO
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    Bravo KORO YAMYELE je soutiens vos idés

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 10:40
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    ou se trouve nos forces de sécurité pour que des braqueurs puissent traverser la frontière sans être iniquité. cela prouve que la présence des koglweogo est nécessaire.Vivant dans la région de l’Est, depuis mars nous sommes au paradis terrestre. alors que depuis plus d’une vingtaine d’année, la région était la zone rouge en matière de sécurité a tel point qu’il interdit de quitter les grands centres comme Fada à partir de 18h. aujourd’hui meme à minuit tu peux aller a Diapaga sans crainte à cause des Kolgweogo.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 10:41
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    ou se trouve nos forces de sécurité pour que des braqueurs puissent traverser la frontière sans être iniquité. cela prouve que la présence des koglweogo est nécessaire.Vivant dans la région de l’Est, depuis mars nous sommes au paradis terrestre. alors que depuis plus d’une vingtaine d’année, la région était la zone rouge en matière de sécurité a tel point qu’il interdit de quitter les grands centres comme Fada à partir de 18h. aujourd’hui meme à minuit tu peux aller a Diapaga sans crainte à cause des Kolgweogo.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 10:42, par ka
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    Une critique doit être fondée avec des argumentations solides, et mon ami Körö Yamyélé les a trouvé, et je confirme : J’ajoute que ces groupes d’auto défense oublient la politique et s’organiser en une vraie soudure nationale pour être une institution forte, et même demander un agreement des institutions internationales, comme l’UA en signant les chartes sécuritaires.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 10:51, par lecoq
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    chers lecteurs, et la position de ces braqueurs en cabale ? une chose est de ne pas reconnaitre la bravoure de ces auto-défenses,une chose aussi de rechercher activement ces bandits de grand chemin.réintégrer les kolgwheogo en recadrant très rapidement dans les différents techniques d’intervention des délinquants seraient mieux.Ou vont l’argent de la lutte contre le grand banditisme colossal qu’on vote chaque année ? puisez là bas pour payer les efforts de ces sécurités locales et sera fin d’amendes de kolgwhéogo ! les gens mangent ça dans les maquis et la population périsse dans les mains des braqueurs,jamais !pourquoi ne pas étendre cet argent à tous ce qui est force de sécurité(Militaire,Gendarmerie,Police,GSP,Douane,Eaux et Foret, Police Municipale) et vous verrez comment se passera la lutte,égoïste mogo.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 11:04, par abdoul sawata
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    bravo les koglweogo et mercie a koro yamyele pour les conseilles

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 11:11, par Un citoyen
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    Y’en a marre maintenant. On ne veut pas de koglweogos ; on ne veut pas de koglweogos organisés. Chaque année, il y a des récrutements de milliers de forces de l’ordre. Affectez les dans les villages au lieux de les faire dormir en ville. Tout le tralala des koglweogo finira automatiquement. C’est parce que l’etat faiy rien de bon que des gens se permettent de prendre des armes pour s’ériger en Rambo. Je ne les en veux pas, mais il faut que ça cesse avant que ça dégénère. En tout cas au rythme où ça escalade, ça va dégénérer...

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 11:30, par Fido
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    Je valide le commentaire de koro Yamyele. Franchement des commentaire sans contradictions, mais j’aimerai avoir son numero, suis en province et meme si toutefois s’il est a Waga je chercherai a lui voir. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 11:38
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    les koglweogo protègent leur bien parce que personne ne les protègent. la preuve, c’est bandits ont braqué tranquillement et quitté le pays sans que nos force de défense ne réagissent. honte à eux. ce n’est pas se bander les muscles devant nos pauvres koglweogos mais plutôt ils doivent affronter les bandits. c’est leur incapacité qui a donné naissance au koglweogo.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 12:36, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    Hum... Le fait d’utiliser un compte bancaire ou de délivrer des quittances ne rendra pas les amendes des koglweogo légales pour autant ! Aucune loi ne leur donne le droit de forcer les gens à leur donner de l’argent, point à la ligne.

    La loi sur les associations qui permets de générer des revenus parle "d’activités génératrices de revenus" au sens de vendre des biens ou des services, pas d’extorsion par la contrainte et la torture, de kidnapping et de détention extra-judiciaire.

    De façon plus générale, les commentaires sont vraiment surprenants : L’argent que l’état n’arrive pas à mobiliser depuis des décennies pour la police et la gendarmerie, ce qui explique l’insécurité et la naissance des koglweogo, les gens veulent que le même état "fabrique" cet argent pour le donner aux koglweogo ! Cela n’a pas de sens, car si l’état trouve des moyens, il suffira de recruter et d’équiper les FDS, qui eux respecteront la loi.

    Et les koglweogo disparaitront à moins de repartir à leurs anciennes "occupations" car beaucoup sont des voleurs "reconvertis" (car koglweogo est plus rentable avec moins de risques). Alors l’idée de renforcer des gens qui du jour au lendemain peuvent se retourner contre la population et les FDS avec des techniques militaires et des armes ne me semble pas très brillante...

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 12:58
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    Même les FDS ne déplacent pas d’une région à autre du pays sans les autorisations nécessaires. Un incident est vite arrivé puisque les koglwéogo ne connaissent pas limites du territoires, poser certains actes dans un pays voisin pourrait être considéré comme belliqueux.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 13:08, par TANGA
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    Pourquoi se plaindre que les koglweogo pourchasse des malfrats.
    Pourquoi ne pas demander aux nigériens où sont les malfrats ? Les protègent ils ?
    C’est une mauvaise question à poser aux nigériens je sais. Mais on ne peut pas s’en prendre aux koglwéogo dans des cas de ce genre.
    Si un maltype vient chez moi, je le pourchasse jusqu’où il ira et je le FAIT pian. Celui qui se plaint c’est que c’est lui qui l’a envoyé.
    Les Nigériens ont le droit de protéger leur territoire mais nous avons aussi le droit de mettre hors d’état de nuire qui ose venir nous troubler.
    Chacun parle et personne ne regarde ce qui se passe ici au Faso : Les Français et les Ricains viennent ici au Faso pour protéger leur pays (combattre le terrorisme).

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 13:56, par SIDPAYETKA
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    BONJOUR A TOUS ! Bonjour a vous Koro Yamyele ! Bonne saison agricole aux vaillants cutivateurs du Burkina et du Niger en general et ceux de Dori, Markoye, Tinakof, Terra, Ghotey, Tillabery, Dosso, Guiguimi, Illela, Badaguichiri Tahoua, Keita enfin toute cette bande sahelo-sahariene. C’est dure mais on va y arrive a travers une solidarite agissante. Koglweogo du Burkina ! Samaria du Niger ! Vous avez un enemie commun a savoir les delinquants a cols blancs et leurs en haillons ou en treillis ! Finissons en avec donc et voyons des autres dechets societaux improres a nos us et coutumes i.e les homosexuels et les lesbienes

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 14:20
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    qu’est-ce que la police et la gendarmerie ont pu faire ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 15:11
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    BRAVO A L’UNITÉ D’ACTION SYNDICALE QUI RECONNAIT LA LÉGITIMITE DES KOGLWEOGO
    Selon Olivier Guy Ouédraogo, Président de mois des Centrales syndicales, « tout citoyen a le droit de se défendre. Les groupes de citoyens ont le droit de s’organiser et de se défendre. Nous reconnaissons à nos populations le droit de s’organiser et de se défendre contre les malfaiteurs. Les Koglweogo ne sont pas à nos yeux des parias ».

    Bassolma Bazié à propos des Koglweogo

    « Beaucoup d’acteurs ont vu que le mouvement syndical n’a pas réagi. Et la réaction du mouvement syndical qu’on attendait là, c’est de sortir dire qu’on est contre les Koglweogo. Non ! On ne va pas faire des réactions sur le sentimentalisme, sur l’émotion.

    Parce que le Koglweogo est une conséquence, c’est né de quelque chose. Mais quand l’Etat même dit qu’il lutte contre la pauvreté, allez-y dans les villages, quelqu’un qui a des bœufs, tout son patrimoine de richesse se résume à 10 bœufs. Il se lève un matin, il n’y a plus rien.

    C’est la pauvreté qui vient subitement lui dire bonjour. Mais qui est responsable ? C’est l’Etat ! Ce n’est pas les moyens qui manquent. Quel est le ministre qui se promène sans sécurité en estimant qu’il n’y a pas de ressources ? ».

    Mais pour ce qui est des exactions qui portent atteinte aux droits humains, le mouvement syndical dit condamner et appelle le Gouvernement à encadrer les groupes d’autodéfense.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 15:12, par le meme
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    koro yamele a raison envoie leur une copie de ta proposition...vous voyez ?ya en qui parlent d’incidence diplomatique.quand on poursuit un voleur à vue qui n’utilisent pas la route officielle et qui utilisent des chemins comment peut on faire la différence des frontières ?.y’a en qui pensent que les frontières se sont des palissades ?je vous ai dit ya des gens nés à ouaga grandis à ouaga travaillent à ouaga ils ne savent qu’il y’a des régions qui ont souffert pendant plus de 20 ans de l’insécurité.
    les voleurs traversent les frontières sans problème vous n’en parlez pas c’est l’attitude des kologweogos à traverser cette frontière qui vous chagrine.hé ! seigneur. souvent je me demande si les intervenants ne sont pas des braqueurs.sont ils burkinabés ?les bandits traversent les policiers ne les voient pas ce sont les poursuivants qu’on attrape .et mes frères s’en indignent.
    au lieu de parler vos gros français faites une enquête auprès des populations victimes de l’insécurité vous verrez si c’est pas concluant on arrête .quand on lit certains commentaires on a l’impression que se sont les avocats des délinquants...comment peut on dénigrer quelqu’un qui consacre son temps à poursuivre un voleur ?un voleur ? mais c’est la derniere personne qu’il faut en parler du bien et après critiquer les kolgweogos.dans les commentaires aucune reproche aux délinquants...c’est dommage...a chacun sa morale

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 16:03
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    bien dit internaute 22

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 16:22, par lecorbeau
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    C’est vraiment le monde a l’envers quoi. Au lieu de mettre la main sur les malfrats on préfère arrêter les honnêtes gens qui les combattent.Vivement Dieu mette la main sur chacun de nous afin que nous puissions faire le discernement.Que Dieu nous vienne en aide afin que nous puissions distinguer le bon du mauvais

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 16:26, par caoot
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    c’est un crime contre l’humanité qui se prépare au Faso. MBDHP, COMMUNAUTE INTERNATIONALE aidez nous. on a plus d’Etat

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 17:55, par matyp & K’Emp
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    A ceux qui omettent la traversée de la frontière par les kogl, imaginez un seul instant que des gars armées quittent le Mali pour rentrer au BF. Quel sera votre réaction ? Il faut à un moment donné de votre vie arrêter de faire dans le populisme sans pour autant vous mettre dans la peau de l’autre. Chaque pays a ses lois. Si chez vous c’est l’anarchie qui règne, ce n’est pas le cas chez les autres. Et ce n’est pas vous qui allez leur faire changer. Y a qu’ici au Faso où l’on cautionne ces genres de choses. Mais bof, ce n’est pas grave, la suite de l’histoire sera une leçon pour nous tous.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 12:34, par le vigilant
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    ces gens vont nous créer des de grave problèmes si on y prendre garde....oui des problèmes diplomatiques...wait and see...et leur mentor sera tenu pour responsable...

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2016 à 07:19, par yembi
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    merci internaute 21. koro yamyele pour une fois prends en de la graine

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet 2016 à 11:22
    En réponse à : Sécurité : 17 Koglweogo interpellés par la police nigérienne

    a quoi vas deviendras la population burkinabé si y a pas les koglweogo
    il y a que les koglweogo qui fait assure la sécurité des population nationale

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés