Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

vendredi 8 juillet 2016 à 06h48min

Le Réseau des organisations de la société civile pour le développement (RESOCIDE) et l’association Cercle d’éveil (CEDEV) ont animé une conférence de presse dans l’après-midi du 07 juillet 2016. Objectif : interpeller le chef de l’Etat sur le mauvais choix opéré par le gouvernement sur la réfection du boulevard des Tensoba communément appelé boulevard circulaire. Mais aussi et surtout lui demander d’agir pour rattraper ce qui peut encore l’être.

Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

Courant 2015, le gouvernement japonais a fait un don au Burkina d’un montant de 22 milliards de francs CFA, destiné à la réfection du tronçon de 6,5 km du boulevard des Tensoba, connu sous le nom de Boulevard circulaire situé entre l’échangeur de l’Est et celui de Ouaga 2000. Les études topographiques, géographiques, de déplacement des réseaux (ONATEL, ONEA, SONABEL…), d’impact social et environnemental ont même été réalisées. Ces études de faisabilité ont été financées à hauteur de 500 millions de francs CFA et sont actuellement au stade de validation.

Estimant la procédure de financement japonaise assez longue, le gouvernement a décidé de contracter un prêt auprès de la Banque ouest-africaine de développement pour réfectionner le même boulevard et ainsi parer au plus pressé. Et, le ministère des infrastructures a demandé à la partie japonaise de réaffecter le financement dudit projet pour l’aménagement d’autres tronçons. Le RESOCIDE et le Cercle d’éveil dénoncent cette décision et interpelle le président Kaboré pour qu’il agisse vite pour éviter à notre pays de perdre le don japonais.

« La décision est encore rattrapable »

« La décision est encore rattrapable, ce qui nous amène à interpeller le président du Faso afin qu’il l’arrête purement et simplement dans l’intérêt supérieur du peuple burkinabè qu’il a juré de servir loyalement. En ce qui concerne le projet initial dont la réalisation était assurée gratuitement par le gouvernement japonais, le gouvernement burkinabè a engagé une procédure de prêt de 20 milliards de francs CFA auprès de la BOAD. L’accord de prêt a été signé le 24 juin 2016 à Lomé entre le gouvernement et la BOAD portant sur un aménagement partiel et non total du boulevard », soutient Siaka Coulibaly, le secrétaire général du RESOCIDE.

Avant de poursuivre en ces termes : « Il est évident que la requête gouvernementale de réaffectation du don vers d’autres projets par ailleurs jugée inopportune par la partie japonaise sera sans doute annulée, car selon les procédures portant sur les dons au Japon, cette somme objet d’un accord gouvernemental ne peut plus être réaffectée à d’autres projets. En clair, si le gouvernement burkinabè introduit une demande de réaffectation du don pour la réalisation d’autres projets, le gouvernement japonais n’aura d’autre choix que d’annuler le don de 22 milliards ».

Quelles conséquences dans les relations Burkina-Japon ?

Aussi, les deux OSC organisatrices de la conférence de presse de presse se posent plusieurs autres questions, dont entre autres : Quel est l’intérêt d’un pays comme le Burkina, déjà fortement endetté et pauvre, de refuser un don pour s’endetter ? Le gouvernement a-t-il évalué les implications en matière de coopération future entre le Japon et le Burkina Faso ? Les pertes en termes d’opportunités de financement du développement de la part du Japon ont-elles été suffisamment calculées avant la prise de la décision du ministère des infrastructures ?

Pire, elles estiment que la question de l’urgence ne peut être résolue par le prêt BOAD. Car, soutiennent-elles, au regard aux procédures en matière de financement au niveau des institutions financières, les fonds ne peuvent être débloqués avant fin 2016.

Mais, le prêt étant déjà un acquis, Siaka Coulibaly, Evariste Faustin Konsimbo et leurs camarades suggèrent à l’exécutif burkinabè de négocier plutôt la réorientation du prêt BOAD pour la réfection des autres tronçons pour lesquels le gouvernement veut affecter le don japonais.

« La lettre d’annulation est déjà prête »

Nous appelons le Chef de l’Etat à instruire instamment son gouvernement, en particulier le premier ministre, le ministre de l’économie, des finances et du développement et celui des infrastructures, d’arrêter immédiatement la procédure en cours de prêt BOAD pour la réalisation d’un projet dont le financement est acquis par don, donc gratuitement offert, et de reprendre les négociations avec le gouvernement japonais avant que celui-ci ne décide d’annuler le don octroyé au peuple burkinabè. Au demeurant, si la procédure de prêt doit continuer, il convient de la réorienter vers la réhabilitation des autres tronçons ci-évoqués

Car, « si la lettre du gouvernement arrive demandant la réaffectation, la lettre d’annulation est déjà prête. C’est pour ça on a été obligé d’attirer l’attention si c’est possible de rattraper pour ne pas perdre les 22 milliards », confie Siaka Coulibaly.

Mais, ont-ils contacté le ministère des infrastructures pour lui faire ces suggestions ? « Nous préférons passer par voie de presse pour toucher le gouvernement, d’une part pour l’urgence et d’autre part pour ne pas s’embourber dans des procédures. Nous n’avons pas autant de temps pour nous intéresser seulement à ce dossier », lancent les organisateurs de la conférence de presse.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Lire aussi :

Vos commentaires

  • Le 8 juillet 2016 à 01:16, par VIVE KOGOLOGWEOGO !!!! En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    mr le ministre,svp ayez quand meme un peu de respect pour le peuple.meme si vs venez de la mm region que le pf,cela ne vs donne pas droit de refuser un don au profit d’un prêt qui va endetter les futures generations a cause des 10% pour les passations des marchers.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 03:57, par Panda En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Avez-vous des documents de preuve sur ce que vous avancez ? Avez-vous des documents qui montrent que le Japon se desengagerait du projet ? Avez-vous des documents sur l’accord de pret avec la BOAD ? Si oui, veuillez bien les circuler afin que les lecteurs se fassent leur propres opinions. Merci d’avance !

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 05:32, par gangobloh En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Le commun du mortel ne comprend rien dans cette affaire. comment comprendre qu’un gouvernant avec des compétences connues peuvent agir de la sorte ? Les organisateurs de cette conférences de presse ont ils toutes les informations ? Sinon comment quitter le caca "chiotte" et aller tomber dans l’abus ? Le temps de déblocage du don est si long à tel point qu’on préfère un crédit qui ne se débloque pas aussi immédiatement ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 06:07, par Nasradine CONGO En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Bientot pres de 10 ans que le Japon promet de financer cette circulaire (2008). Et vu l etat de degradation actuelle de la voie le gouvernement a decidé de prendre ses responsabilités et demande avec respect au Japon de reorienter son financement sur d autres troncons et ca cause tous les problemes. Il y a telemen de routes a bitumer au Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 07:36, par CP0 En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Le Burkina Faso des RSS c’est le mendient qui oubli son état de mendicité. Ventre vide n’a point d’oreille pour entendre ni de cerveau pour réfléchir.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 07:56, par David le Combattant En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Bonjour messieurs du RESOCIDE et du CEDEV, soyons sérieux. Cette voie fait des victimes depuis maintenant 5 ans au regard de son état de dégradation. Ce sont des familles qui sont endeuillées parce que l’État attend le fameux don du Japon depuis 2008.
    Messieurs du RESOCIDE et du CEDEV, savez vous combien de victimes et de dégâts, cette voie a causé aux populations ? L’état doit t’il fermer les yeux et attendre le don du Japon et qui tarde à venir ? Le ministre des infrastructures a bien dit que le Burkina n’a pas refusé le don du Japon. si le don est acquis, il sera utilisé pour bitumer d’autres voies.
    SVP messieurs du RESOCIDE et du CEDEV, arrêtez de divertir le peuple du Burkina Faso. Si durant les 25 ans passés vous savez eu les mèmes initiatives avec les gouvernements successifs, je pense que cette voie serait reprise pour le bonheur de la population.
    Je suis dans la zone et c’est ma voie principale. J’éprouve toutes les difficultés pour me rendre au service et pour revenir à la maison.
    Moi je salue l’initiative du Gouvernement si toute fois le Japon n’arrive pas à se décider depuis maintenant 8 ans.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 08:25, par BOUISIDA En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Merci internaute 4 pour ton éclairage. Que DIEU te bénisse et n’oublie pas les autres qui nous ont permis de connaitre ce qui se passe au sujet de ce tronçon devenu impraticable. Quant au JAPON qu’il nous dise ce qui se passe. On aura l’argent ou on aura pas nous voulons la réponse aujourd’hui même afin de situer le gouvernement et le peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 08:25, par L’Oguste En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Cette conférence de presse n’est rien d’autre qu’un prétexte pour le RESOCIDE et
    et le CEDEV de se mousser,de se faire de la PUB.Depuis longtemps le Japon traine les
    pieds pour la réfection du boulevard. Y ’en a marre de ces OSC en manque de
    reconnaissance.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 08:25, par changeons En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Messieurs les conférenciers, votre interpellation est louable. Pourquoi refuser un don et aller s’endetter ? Cependant, pour que le lecteur ait la vraie information sur le sujet, il faut avoir les preuves : documents officiels du don, la lettre officielle de refus etc. N’accusez pas sans en avoir la preuve comme ce journaliste qui en a payé les frais en accusant un avocat d’avoir fait des deals de parcelles de parcelles à Ouaga 2000 sans preuves. Publiez les preuves et le peuple vous suivra.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 08:35, par Nobga En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Nous ne pouvons pas attendre un financement japonnais gratuit qui ne vient pas depuis pratiquement une dizaine d’années ! Ce financement japonnais serait réorienté à d’autres travaux.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 08:36, par Sidzabda En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Les organisateurs de la conférence doivent aller à l’information avant de venir livrer leur version du problème. la seule et unique personne à qui le peuple burkinabè demandera des comptes, c’est bien Roch Marc Christian KABORE. et je crois bien que le gouvernement est plein de gens censés et aussi intelligents comme nous pour mesurer les actes qu’ils posent. alors s’ils décident que le don tant promis n’arrivent pas à temps, il n’y a aucune honte à aller au prêt. quand on donne on donne avec des conditions qui s’apparente à de l’asservissement. les OSC ont un devoir de participer par des critiques constructives à l’édification d’un Burkina meilleur, mais elles doivent aussi se conformer à la décision prise par le gouvernement quitte à leur faire la remarque à la fin sur la pertinence au non. personne ne maitrise les contours de ce projet en don ou en prêt, alors de grâce suivons les actes pris par le gouvernement, c’est cela aussi la lutte contre l’incivisme.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 08:37, par Yeral Dicko En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Ha voilà des osc qui font du bon boulot et force le respect. Courage, ce genre d’action amene à plus d’une personne a vous regarder d’un bon œil.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 08:38, par éteinelle En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Mais ça vous coute quoi d’aller à la source pour avoir l’information.Ah j’oubliais il faut bien justifier les fonds reçus de l’occident pour parler à longueur de journées.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 08:41, par BOULDIMO En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Trop d’affirmations gratuite ( la lettre d’annulation est déjà prête, les fonds de la BOAD ne peuvent être débloqué avant fin 2016, nous préférons passer par voie de presse pour toucher le gouvernement ... pour ne pas s’ embourber dans des procédures). La question qui se pose est de savoir à qu’elle moment le don sera t’il débloqué. Il y a trop d’incohérence dans le raisonnement et même dans l’approche des conférenciers. SVP, faites nous parts des éléments qui soutiennent les affirmations.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 08:48, par spartacus En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    il y’a un adage de chez qui dit ’’trop prèssé arrive en retard’’ le don est un acquit pourquoi se pressé aller prendre credit encors ? croyez vous que les dons et credits que nous obtenons actuelement date de maintenant ? c’est des choses qui étaient fait il y’a de cela 5 à 10 ans donc le gouvernement n’est novice en la matière. à moins que quelqu’un veut 10% avec le credit. tout le monde connait les japonnais pour leur rigueur dans actoits de dons au burkina. s’ils disent que cet argent est fait pour acheter mouton, il faut acheter le mouton sinon demain vous n’allez rien avoir de leur part. alors de grace revenez à la raison c’est mieux.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 08:51, par Super Jos En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    je salue cette décision du gouv de reparer rapidos le bouleveard par un prêt ! Ceux qui craignent de perdre 20 milliards ne savent pas combien de vie le boulevard fait perdre aux familles à cause de son état. Affaire de pauvre c’est compliqué.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 08:52, par will En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    chacun vient s’asseoir pour raconter des histoires. Est-ce que vous avez le fond de l’accord ? le japon est la belle soeur du burkina pour avoir un don de 22 milliards comme cadeau ! tout don est lié. on vous construit la route et vous etes tenu de donner par exemple l’exploitation d’un site minier. Donc un don est toujours lié il n’existe pas de don pour les beaux yeux d’un pays.Demandez au japonais leur objectif.Chercher à voir l’accord avant de parler. l’accord avec la France ne vous dit rien ? ouvrez l’oeil et le bon

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 08:58, par Valea En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Le premier ministre Paul Kaba Tieba a déjà un exemple patent de corruption d’un membre de son gouvernement. Car c’est tout de même aberrant de laisser un don gratuit pour faire un prêt avec une banque pour pouvoir empocher des prébendes. Cette situation est intolérable et le premier ministre doit immédiatement mettre fin aux fonctions de ce ministre véreux s’il s’avérait que les informations de ces OSC sont justes.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 09:30, par TANGA En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Si les gens de devant-Dougou refusent cet argent, il y a bien une raison !
    Si des personnes averties demandent à ce que cet argent soit accepter, ils ont raison vu l’état de notre pays.
    Que ceux là qui ont le pouvoir de décision disent même en paroles voilées pourquoi ils refusent l’argent du Japon. Si non, le peuple aussi peut s’arroger un pouvoir de décision et ça ne sera pas beau à voir.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 09:36, par Touba En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Il me semble que quelqu’un insulte notre intelligence. Vous pensez être suffisamment calé en finance plus que nos banquiers de Président et PM ?
    Moi, lorsque je suis malade, je préfère m’endetter pour acheter les médicaments aujourd’hui que d’attendre un don pour le mois prochain. Je suis sûr que les conférenciers refuserons net certains dons au regard des constitutionnalités.
    Maintenant si ces OSC ont les documents du financement et les conditions, ils peuvent les mettre à la disposition de la presse ainsi nous seront informés et nous aviserons.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 10:11, par LE SCORPION En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Ha Ha !!! ces OSC nous pompent l’air maintenant. Pensez-vous que le peuple va continuer à vous suivre dans vos comportements de ridicule ? Vous prenez les membres de ce gouvernement pour des analphabètes ou quoi ? Même analphabète ; on ne peut pas confondre gratuité et emprunt. Notre gouvernement comprend des hauts cadres dans le domaine de l’économie et des finances (le PF, le ministre des finances) et peut être le PM (pour la simple raison qu’il ne m’a pas encore convaincu) et pensez-vous qu’ils peuvent prendre de telles décisions sans analyse profonde ? Quelle preuves vous avez quand vous parlez de la sorte ? Vous OSC, sachez que vous ne pouvez plus duper le peuple comme vous l’avez fait pendant la transition. Cherchez -vous un autre boulot pour vous remplir les poches car le peuple en a marre de vous et de votre état d’esprit malhonnête.
    Tchrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 10:22, par Sonia Wibga En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Pourquoi cette société civile ne demanderait pas au Japon qui est un pays ami de simplement réorienter leur financement sur d’autres routes. Respectons nous un peu et respectons plus les riverains de cette route qui souffrent depuis tout ce temps. Le Burkina est un pays souverain bien que nous soyons pauvre. On ne peut pas nous dicter ce que nous devons faire.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 10:29, par Ben En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Je pense que cette conférence de presse est la bienvenue, car cela va attirer l’attention du gouvernement sur le problème, mais cela va également interpeller l’Ambassadeur sur Japon sur leur promesse envers le peuple ami du Burkina. Et cela montre enfin que les Burkinabé suivent maintenant les projets de développement de leur pays. Bon signe...

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 10:41, par Ams En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Ne dit-on pas qu’un "caleçon d’aujourd’hui vaut mieux qu’une culotte de demain" ???Vivement ce prêt là alors,afin que les riverains cessent de souffrir le martyrs.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 10:46 En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Vous etes trop novice car trop d’affirmations gratuities dans vos propos. Formez vous d’abord aux procedures des Institutions Financieres Internationales car vous n’avez aucune idée de comments les prets et dons se negocient.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 10:55, par victoir En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    je savais que ces osc allait tombées mais pas aussi bas que cela le Burkina ne ce développera avec les dons et puis vous avez une mauvaise façon de remonter votre cote.
    votre argument n’est pas cohérent il faut relire votre déclaration. nous voulons des preuves tangibles et j’invite le gouvernement a traduire ces deux a la justice pour diffamation parce qu’il n’ont rien donner comme preuves de ce qu’il avance

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 11:22, par KEN En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Une affaire louche. Ce qui est bizarre, c’est que le gouvernement n’a jusque-là pas trouver d’arguments pour défendre sa position depuis l’interpellation de Monsieur X sur la question il y a déjà trois mois. Pour ma part, je croix franchement que l’enjeux est si grand que le PM et le PF se doivent d’éclairer le peuple sur ce choix alambiqué. En tout cas on est en droit de penser que le gouvernement veut privilégier les pots de vin (le fameux 10%) au détriment de l’intérêt supérieur du peuple burkinabè. En effet, de par le passé, le Japon soutenait le Burkina à travers les aides programmes (ils donnent l’argent au gouvernement pour qu’il réalise de lui-même les différents projets). Vu que les résultats étaient décevants, ils ont décidé de suivre eux-mêmes la réalisation de leur projets. Actuellement, le Japon est entrain de réaliser de nombreuses infrastructures sociales (CSPS) dans plusieurs régions du Burkina (Boucle du Mouhoun, Cascades, Sud-ouest, Centre-Ouest, etc). Et tout se passe très bien. Ils démarreront bientôt les travaux de construction de l’ENEP de Kaya. Toutes ces réalisations sont faites sous leurs supervisions. Même un iota ne transite par le budget de l’Etat. Conséquence, nos ministres n’ont pas la possibilité d’exiger des pots de vin aux entreprises. Ce qui est bien possible avec les prêts BID, BOAD, IDA et j’en passe. Si non pourquoi le ministre Bougouma n’a t-il pas réussi à convaincre le peuple sur le choix de préférer le prêt au don ? L’état désastreux de la circulaire ne date pas de maintenant. Pourquoi subitement sa réfection devient une urgence qui ne peut attendre 6 mois de plus ? Messieurs les dirigeants, SVP, allez molo molo. C’est vrai qu’en vous donnant le mandat on vous donne le droit de décider à notre place, mais vos choix devront au moins respecté un minimum de cohérence morale.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 11:26, par changeons En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Ce qui me plait, c’est la photo. On ne voit que les deux larrons, pour dire que leur déclaration n’incombe qu’eux. Il fallait aller chercher les preuves avant cette conférence qui ne fait que vous ridiculer.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 11:30, par Le venin En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Très chers conférenciers, avec tout le respect que je vous doit, allez-vous y chercher du boulot pendant qu’il est temps. Votre disque est raillé , on vous connait, vous pensez que le peuple a votre temps ? " Tond ninan pouka mi". Souvent un prêt vaut mieux qu’un dont. Exemple : Vs êtes malade et quelqu’un décide immédiatement de vs prêtez de l’argent alors qu’un autre souhaite vs faire un don dans un mois. Réfléchissez ? Je pense que vs avez besoin de faire des cours d’économie.Merci

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 11:42, par yalema tiga En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    C’est quel don pour réfection de route "X" qu’on ne peux pas programmé pour une route "Y" ? ou bien l’Ambassade du Japon est située sur le boulevard circulaire ? Arrêtons notre comportement de mendiants larmoyants. Si le Japon aime le Burkina, le japon peux accepter les priorités que le Burkina définit à travers son gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 12:36, par fasobiiga En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    @internaute 27, KEN. Tout est dit.
    En effet la seule justification qu’à trouvée le ministre c’est que le début des travaux coté japonais est prévu pour fin 2017 alors que la route est dans un si piteux état ne permettant d’attendre cette date. Je note qu’il a bien dit DEBUT DES TRAVAUX. Ce qui laisse supposer que le financement est déjà acquis.
    De plus comme l’a suggéré un internaute pourquoi ne pas prendre un prêt de moindre montant pour juste aménager (au lieu de refaire entièrement ) la voie en attendant fin 2017.
    Ce qui est clair tout ça cache quelque chose et le ministre gagnerait à nous présenter des arguments plus crédibles.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 12:41, par bdleboss En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    En voici des gens soit disant osc qui aiment" cado".Vous pensez que cest tendant la main quon pourra aller au devepma...messieurs debarassez de cette idee de largent facile

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 13:14, par Confessions d’un assassin financier En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Une belle Histoire
    "Imaginez un père de famille qui demande de l’argent à son ami pour la scolarité de son premier garçon et la rentrée c’est dans 4 mois, l’ami lui dit y’a pas de problème en principe je le ferais mais d’ici deux mois" L’ami apprend que le père de famille est allé de ce pas sans attendre voir un prêteur à gage qui lui prêtera de l’argent dans un mois et demi mais avec un taux d’intérêt de 50% et que si le père de famille n’arrive pas à rembourser son fils, ses petits fils et ses arrières petits fils devront rembourser.
    ET l’ami lui dit mais pourquoi as tu fais cela ? Le père de famille répond en fait il y’a la petite sœur aussi à scolariser si tu veux tu peux scolariser la petite sœur de mon garçon. Mais laisse moi prendre le prêt du prêteur à gage et scolariser mon fils. Je suis quand même "libre" d’accepter l’argent de qui je veux ? répondit le père de famille.
    L’ami lui dit ok, envoie moi une lettre me disant que tu veux que le don que je voulais te faire soit ré-affecter pour la scolarité de la petite sœur de ton fils.

    Si je suis l’ami, le Père de famille n’aura rien pour la rentrée de sa fille. Une demande correspond à un besoin explicitement formulé par une personne consciente de son besoin.
    Assumons nous, soyons sérieux, soyons consistant avec nous même.
    C’est ainsi que le monde fonctionne, oui tu as des milliers de priorités mais pour être bon il faut être sérieux, si tu es inconsistant comme ce que nos autorités veulent faire tu restes derrière.
    Le Japon ne réaffectera pas ce don, c’est comme ça on fait après le blanc dit "les noirs ils ne sont pas sérieux" Soyons conséquent, on a fait un bout de chemin avec le japon sur ce projet, il faut le terminer avec le japon à moins que le japon ne se débine.
    C’est comme cela qu’on bâtit quelques choses de sérieux dans la vie au lieu de sauter comme des sauterelles partout en invoquant le "tout prioritaire".

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 13:16, par Confessions d’un assassin financier En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    En tant que vendeur de prêts à des Etats

    Quand le BF prend un prêt il y a des gens qui ont leurs intérêt dans ça. Je ne dis pas que le ministre à son intérêt. Je dis simplement que tout prêt que le Burkina contracte il y a des gens (des nationaux où non) qui ont des bonus colossaux sur ça.
    Pourquoi le gouvernement ne réaffecte pas le prêt parce ce que ce projet boulevard des Taonsoba correspond aux critères d’octroi du prêt c’est si simple.
    C’est un créneau une fenêtre de tire qui est entrain de passer et moi en temps que vendeur de prêt je ne vais pas laisser passer : le timing est bon.
    Donc ils vont tout mettre en oeuvre pour que ça ne les échappent pas.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 14:40, par timbila En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Nous les riverains voulons la culotte d’aujourd’hui qu’au pantalon de demain,le japon sait comment aider le peuple burkinabè,nous souffrons et pouvons plus attendre des siècles pour un goudron,le gouvernement n’a qu’a faire son travail,y’en a marre a la fin dans ce pays,tout le monde veut se faire voir.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 14:51, par YAAM SOBA En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    En contractant ce prêt qui va endetter le peuple burkinabé, en combien de temps seriez vous prêt pour construire cette route ? Réfléchissons un peu...

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 15:03, par Alpha En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    En lisant bien les internautes, j’ai l’impression que des gens ont été payés pour défendre l’option du prêt. Cette histoire est belle et bien vrai. Pour ceux qui veulent savoir la vérité, qu’ils se renseignent auprès de la Direction de la Coopération Bilatérale de la Direction Générale de la Coopération (Ministère des finances).

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 15:25, par lebonexemple En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Héééé koubouyé, nèguèsso waa tien !!!!

    Dans le Burkina d’aujourd’hui, tout le monde a raison. quand l’un sort sa théorie, clair comme l’eau de roche. et quand viendra l’autre, atigui teyi !!

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 15:28, par NP En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    La France n’est pas neutre dans cette affaire. Imaginez la plus belle avenue du Burkina financée par un autre pays, qui passe devant l’hôpital Charles De Gaule et qui croise l’avenue du même nom tous financés par la France. C’est une honte pour eux .Je paris qu’elle est derrière tout ça. Pauvre de nous

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 15:34, par PAULIN En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    cette histoire de prêt boad est un vol pur et simple de la part du ministre.La route existe depuis longtemps avec tous les problèmes que tout le monde connait,personne n’a jamais réagit par rapport a cela.Quand on devient ministre par complaisance,on décide malhonnêtement de voler le peuple.pourquoi endetter les pauvres pendant des années a cause du tube digestif.vous êtes sans pitié.ce n’est pas parce que tu es l’ami du président que tu vas prendre des décisions idiotes comme cela.faites attention car la fin est triste.tu as marché comme tout le monde pour chasser blaise compaore, mais tu risque de subir pire que blaise compaore.Roch kabore a intérêt a revoir sa copie rapidement car le rsp n’est plus ici pour vous défendre.A cause de 10 pour cent ,tu vas risqué la vie de ta famille en décidant des bêtises.tout le monde te voit venir.c’est un apprenti voleur.arrête rapidement car les gens s’organisent pour contrecarrer cette forfaiture.vous risquer de démarrer avec des problèmes serieux.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 15:43, par PAULIN En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    cette histoire de prêt boad est un vol pur et simple de la part du ministre.La route existe depuis longtemps avec tous les problèmes que tout le monde connait,personne n’a jamais réagit par rapport a cela.Quand on devient ministre par complaisance,on décide malhonnêtement de voler le peuple.pourquoi endetter les pauvres pendant des années a cause du tube digestif.vous êtes sans pitié.ce n’est pas parce que tu es l’ami du président que tu vas prendre des décisions idiotes comme cela.faites attention car la fin est triste.tu as marché comme tout le monde pour chasser blaise compaore, mais tu risque de subir pire que blaise compaore.Roch kabore a intérêt a revoir sa copie rapidement car le rsp n’est plus ici pour vous défendre.A cause de 10 pour cent ,tu vas risqué la vie de ta famille en décidant des bêtises.tout le monde te voit venir.c’est un apprenti voleur.arrête rapidement car les gens s’organisent pour contrecarrer cette forfaiture.vous risquer de démarrer avec des problèmes serieux.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 15:55, par Cheikh En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    C’est çà la vraie diversion." Allez se mêler des choses qui ne devraient même pas vous regarder ? Bon d’accord chacun n’ a qu’à entonner son chant, et initier son mérengué. Ce qui est sûr pour être utile et s’ériger en vrai partenaire de l’Etat, il va falloir que toutes ces O.S.C se fédèrent en une seule organisation faîtière. Etant donné que ce ne sont pas des partis politiques, pourquoi ne veulent-elles pas le faire ? C’est à dire demeurer tête de rat, pour ne pas paraître queue de lion quoi ? Ah sapristi hein ! Quittez dans çà.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 17:00, par yeeliba En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Felicitation ken pour ton analyse pertinente, je suis entièrement d’accord....on a tout vu avec nos dirigeant qui malgré leur compétences tombent toujours bas pour la question du tube digestif...10% de 20 miyards = 2 guiro donc attention......

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 17:04, par Babec En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    A-t-on vraiment besoin d’une conférence de presse pour ça ? Des OSC qui cherchent à exister. Dites-moi qu’elle etait votre position sur le coup d’Etat du 15 septembre 2015 ?Arrêter de nous divertir. Si vos informations sont vraies et si le Japon veut vraiment aider le Burkina Faso, alors il peut bien investir sur un autre axe routier en fonction du timing qui lui sied. En attendant, laisser le gouvernement travailler à resoudre cette equation du désenclavement de certains quartiers de la ville de Ouagadougou. Tient je suis à Kaarpala et je serai heureux que l’argent du Japon y soit investi car je ne sais pas comment entrer chez moi chaque soir et comment en resortir chaque matin. Merci d’aider à mobiliser les fonds pour le développement du pays. Du reste ou gagnez-vous l’argent pour les conferences de presse ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 17:19, par BRAVO En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Qu’est ce que le JAPON demande en échange des 20milliards ? soyons vigilants et ne commettons pas les même erreurs que nos ancêtres à qui le blanc donnait un miroir et prenait en retour tout le village ! Félicitation au ministre pour sa clairvoyance. Quand aux OSC, n’encouragez pas la mendicité. Nous construirons cette route avec l’argent que nous avons acquis par la sueur de nos fronts. C’est ce que SANKARA nous a enseigné.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 17:29, par Moi aussi En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Chers internautes, il est fort regrettable d’avoir eu autant d’accidents sur cette voie que les ouagalais utilisent régulièrement. Cependant, sachons raison garder. Il y a des voies qui ne sont pas aussi dégradées qu’elle, avec néanmoins beaucoup plus d’accidents. Comme on le sait toutes et tous, les accidents à Ouaga sont la conjugaison de plusieurs facteurs : la vitesse excessive, l’intolérance ou si vous préférez l’absence de courtoisie routière, l’imprudence, l’état physique de la voie, l’absence de feux tricolores (encore qu’il y a des brûleurs de feux). Certes, le financement japonais a pris des années. Cependant, si 2017 est le deadline, pourquoi ne pas patienter quelques semaines ? Rappelons qu’il ne suffit pas de commencer les travaux ! Une chose est de commencer et une autre est d’avancer normalement jusqu’à son achèvement qualitatif sans retard sur le délai. Les mots clés ici sont donc commencer, avancer et qualité.

    Pour l’avancement, acceptons que le financement japonais peut venir avec même 3 mois de retard par rapport au prêt et avancer plus vite à cause du bon suivi des décaissements, de la rapidité de traitement des attachements et des états financiers parce que les japonais y veilleront.

    Pour la qualité, je crois savoir que le citoyen qui nous a alertés pour la première fois (c’est la 3ème tribune sur ce dossier et j’ai cru comprendre que le citoyen était du ministère) avait longuement expliqué l’engagement nippon pour assurer une qualité et une durabilité du travail jamais vues. Nous savons tous que la BOAD ne peut pas offrir les mêmes garanties techniques et qualitatives. D’ailleurs, si elle le pouvait, ça se saurait parce qu’elle n’est pas à sa première route financée au Burkina et dans la sous-région. Les japonais vont déployer leur propre structure technique et administrative de contrôle à l’image du Charles de Gaulle financé en son temps par la France à travers la CFD d’alors devenue AFD aujourd’hui.

    En conclusion, évitons de nous infliger une triple-peine. Celle d’avoir perdu des êtres chers, celle de s’endetter pour nos petits-enfants et celle de vendanger une route mal faite qu’il faudra reprendre dans 5 ou 10 ans seulement et tout ça pour ça comme dirait quelqu’un. Je pense que la perte de nos êtres chers doit servir à quelque chose. On leur doit bien ça !
    Alors, j’aurai une seule question qui est la suivante : est-ce que le Japon veut toujours financer cette voie ? Si oui, est-ce que l’ambassade du japon peut exceptionnellement apporter une confirmation écrite aux autorités du Burkina sur la date-butoir de ce financement ? Nous espérons que lefaso.net aura copie de ce document pour son lectorat que nous sommes.
    Si à cette question et à son corollaire, les réponses sont négatives, alors, allons au prêt.

    Merci et bonne fin de semaine à nous tous.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 17:59, par Le Patriote En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Ces deux - là ? De grandes gueules vides, qui racontent n’importe quoi pour tenter de se faire valoir. Aucune action concrète de leurs structures sur le terrain. Surtout le nommé Siaka et son RESOCIDE qui reçoit pourtant des financements de bailleurs de fonds. Ils ne font que produire des faux documents. Laissez les gens respirer. Cela fait près de 10 ans qu’on attend que votre Japon traduise en réalité sa promesse et rien ! Pendant ce temps les gens meurent sur ce tronçon. Et vous dites d’attendre (et jusque quand encore), votre fameux Japon ! Foutez nous la paix, vous deux !

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 18:03 En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    D’où viennent ces gugus ? C’est la première fois que j’entends parler de ces structures. Le RENLAC, oui. Situez moi svp

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet 2016 à 19:17, par Alain En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    c’est aussi simple. que le Japon démontre qu’il a promis 22 milliards au BF pour ce tronçon et qu’il se dépêche. le prêt est bon qu’on l’utilise à Bassinko rien qu’a Bassinko.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 04:47, par Moi aussi En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Dans l’hypothèse de travaux exécutés par le gouvernement nippon, on peut voir un autre avantage. En effet, la construction du Charles de Gaulle par l’entreprise Jean Lefebvre avait permis à l’entreprise OK d’en apprendre. Réalisés par les japonais qui apporteront une nouvelle expérience dans les techniques d’exécution, cela créera donc une valeur ajoutée profitable à nos entrepreneurs et à nos ingénieurs. Surtout que les japonais ont promis y mettre le meilleur de leurs techniques pour que nous ayons une route moderne, sécuritaire et durable. Profitons donc de ce transfert de technologie car, ce qui est fait par la BOAD et ses techniciens est connu de nos entrepreneurs et ingénieurs et il faut bien admettre que c’est assez classique.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 07:48, par JEAN’S En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    S’il vous plaît, soyons sérieux et professionnel Messieurs des OSC. Aucun document de preuves et rien que des allégations en l’air. Juste une question : "Le boulevard Tansoba (Circulaire), vu son état avancé de dégradation, doit t’il être réfectionné urgemment en 2016 ou attendre quasiment fin 2017 ?". Si vous pouvez attendre encore quasiment 2 ans, sachez que cette voie fréquentée par les véhicules des pays limitrophes permettra de fluidifier urgemment la circulation. Et puis ne vous connaissant pas en matière de négociation de financement, n’avancez pas des affirmations sans preuve portant à croire que le don Japonais ne peut plus faire l’objet de renégociation en vue de sa réaffectation à d’autres projets similaires.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 09:09, par wo En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Ce que vous ignorez c’est que le don politique japonais est assorti de conditionnalites prealable en terme de contrats d’entreprises japonaise et d’amis locaux des japonais que le faso n’accepte pas.Le pays des hommes integres ne peut tout accepter.c’est une bonne decision car la boad a deja des fonds de projets dans nos banques qui peuvent rapidement servir pour les avances aux entreprises et nous connaissons bien les procedures.les fonds japonais sont compliques en decaissement.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 09:53, par sountogo En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    soyons et restons vigilants car ces gens là sont des techniciens chevronnés du vol et de la roublardise, ce sont des apatrides, une fois les poches pleines ils changent de nationalité mais nous avons que notre burkina pauvre et deja très endetté, donc vigilence, NI an lara an sara !!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 14:53 En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Franchement cette histoire est écoeurante, comment un digne fils du BF peut accepter endetter ses enfants et petits enfants pour des prébentes ; si ce don est perdu ce gouvernement en portera l’entière responsabilité devant l’histoire.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 18:36, par daouda p En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    N est ce pas ce siaka coulibaly qui a publiquement Soutenu le coup d etat du 15 septembre de Diendere ? Ces OSC bidons peuvent t elles faire ce genre de declarations sans etre entendues par la gendarmerie ? L etat doit veiller au civisme des uns et des autres quand crux ci s adressent au public. Le Pret vaut mieux vu que le japon ne s execute pas depuis une dizaine d annees. Les OSC sont elles mieux informées que les cadres du ministere ? C est le ministre qui parle mais ce sont des cadres ingenieurs qui ont suggeré cette option apres avoir pesé les avantages et les risques. Il faut faire le menage au sein de ses OSC nuisibles et corrompues. L etat ne doit jamais etre ridicule.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet 2016 à 18:45, par moriba En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Laissons le gouvernement refaire cette route par le moyenne Qu il juge approprié. Laissons aussi les OSC ridicules danser leur danse et disparaitre de leur belle mort RESOCIDE veut dire pour tuer le reseau n est ce pas. Alors que seul un reseau d OSC peut etre credible. Vive le pret alors. Je prefere prendre un pret cette semaine pour me soigner Plutot que d attendre un don (!?) dans 3 mois. Ce don va t il vraiment sme servir ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier 2017 à 15:21, par diane En réponse à : Réfection du Boulevard circulaire : Le Burkina risque de perdre le don de 22 milliards du Japon

    Je ne croyais plus au prêt d’argent car toutes les banques rejetaient mon dossier ; en effet j’étais fiché par ma banque. Mais un jour une amie m’a conseillé un prêteur particulier dont elle m’a donné l’e-mail. J’ai tenté le coup avec lui en lui adressant un mail puis ça a marché. J’ai eu la bonne personne un honnête prêteur particulier que je cherchais depuis des années. J’ai obtenu mon prêt qui me permet de bien vivre actuellement et je paye régulièrement mes mensualités. Vous pouvez le contacter si vous êtes dans le besoin d’un prêt pour diverses raisons personnelles. Deux de mes collègues ont également reçu des prêts sans aucune difficulté. Voici son E-mail : lihippamphile@gmail.com Dites lui que vous venez de la part de Rivera Diane et vous aurez gain de cause à coût sure.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés