Groupe scolaire de l’espoir de l’APEE : Fin des activités pédagogiques et scolaire 2015-2016

dimanche 3 juillet 2016 à 23h25min

Après neuf mois de dur labeur, le groupe scolaire de l’Association des parents et amis des enfants encéphalopathes (APEE) a clôturé son année scolaire 2015-2016, ce jeudi 30 juin 2016, à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Groupe scolaire de l’espoir de  l’APEE : Fin des activités pédagogiques et scolaire 2015-2016

C’est dans une ambiance festive que s’est déroulée la cérémonie de clôture de l’année scolaire 2015-2016 au groupe scolaire de l’espoir (GSE) de l’Association des parents et amis des enfants encéphalopathes (APEE). Prestation musicale, ballet, défilé de mode sont entre autres, des activités qui ont tenu en haleine parents, amis, accompagnateurs ainsi que toute l’assistance tout au long de la soirée.

Avec un effectif de 458 élèves dont 160 en situation d’handicape, l’institut a donné un résultat de 90% (27 élèves admis sur 30 présentés), au Certificat d’études primaires (CEP) et 56,52% (13 admis sur 23 candidat) au Brevet d’études du premier cycle (BEPC). Pour la circonstance, les cinq meilleurs élèves de chaque classe du CP1 à la 3è, ont reçu des kits scolaires.

La directrice du GSE, Isabelle Yaméogo, à l’occasion a félicité les enfants et toute son équipe pour le bilan scolaire jugé satisfaisant. Par ailleurs, elle a relevé des événements douloureux qu’a connus l’établissement au cours de l’année scolaire 2015-2016. Il s’agit notamment du décès de Zénabou Dermé et de l’élève Arnold Bazié en CMII décédé des suites d’accident.

Autres difficultés, il en existe ! « Nous remarquons que l’établissement est souvent mal vu par certaines personnes. Certains parents d’élèves bravent les regards et critiques des gens pour venir inscrire leurs enfants. Cet institut était autrefois appelé école des idiots » a confié la vice présidente.

Par la suite, Mme Isabelle a lancé un appel aux autorités pour un accompagnement plus important. « Nous reconnaissons tout l’effort consenti par le gouvernement à travers le ministère en charge de l’enseignement. Cependant nous faisons toujours face à des difficultés financières. Le taux de recouvrement par certains parents est très faible. La prise en charge financière du personnel, l’entretien de nos cars sont entre autres que l’institut rencontre toujours » a-t-elle poursuivi.

C’est par des pas de danse que la soirée a pris fin. Quant aux élèves et leurs enseignants, ils se sont dit « au revoir et à l’année prochaine ».

Yvette Nadège Mossé(Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés