Barrage de Moussodougou : A quand la reprise des travaux de réhabilitation ?

vendredi 1er juillet 2016 à 18h54min

Arrivé dans les Cascades la veille, le ministre de l’eau et de l’assainissement a poursuivi, ce vendredi 1er juillet 2016, son périple dans la région pour apprécier l’état d’avancement de la mise en oeuvre du programme présidentiel d’urgence. Pour cette étape, Niouga Ambroise Ouédraogo s’est rendu sur le site du barrage de Moussodougou dont les travaux de confortement et de réhabilitation sont en arrêt depuis un an.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Barrage de Moussodougou : A quand la reprise des travaux de réhabilitation ?

En exploitation depuis 1991, le barrage de Moussodougou avec une capacité estimée à 38 millions de m3 est utilisé pour l’irrigation des périmètres de la société sucrière de la Comoé (SOSUCO), l’irrigation des plaines de Karfiguèla et bien évidemment pour l’approvisionnement partielle en eau potable de la ville de Banfora. Pour les techniciens, ce barrage est tout simplement la "clé de voute" de l’activité économique des Cascades. Le ministre Ambroise Ouédraogo dira tout simplement que ce barrage est à la ville de Banfora ce que Ziga est à Ouagadougou, la capitale burkinabè.

Erosion interne des fondations

Pourtant, cet ouvrage subit une érosion interne au niveau de ses fondations. Une situation qui, si elle se prolonge, risque de menacer la sécurité des populations en aval. Une partie de la ville de Banfora, pourtant située à 25 km de Moussodougou, serait sous les eaux si la digue cédait. Les premiers signes d’affaissement observés depuis 2005, il faudra attendre 2013, après moult diagnostics, analyses et pistes de solutions, pour que les travaux de confortement et de réhabilitation débutent. C’était un 21 mai.

Travaux réalisés à 85%

Depuis le 8 juillet 2015, les travaux se sont arrêtés, faute de paiement selon le maitre d’ouvrage délégué qu’est l’Agence d’exécution des travaux eau et équipement rural (AGETEER). Le coût du projet, lui, est de 14 792 381 732 F CFA. Bien que des discussions soient en cours pour la reprise du chantier, notons avec les ingénieurs d’AGETEER que le taux d’exécution des travaux est évalué actuellement à environ 85%. Toutes les fuites ont été éliminées en rive droite et celles en rive gauche n’ont été éliminées qu’à hauteur de 72%. Cela a été possible grâce aux rideaux de palplanches qui ont été enfoncées à près de 36m et aux injections d’étanchéité pour boucher les séquelles de l’érosion.

Doléance des populations

Par la voix de la première adjointe au maire, Mme Sourabié Mariam, les populations de Moussodougou et des environs ont exprimé le vœu ardent de voir le barrage réhabilité. A Naniagara, village de la commune de Banfora dans lequel un forage de 3.5m3/h est en phase de développement, la joie des populations est si grande que pour Sori Sibiri, elle est comparable à celle d’un homme fraichement marié. Pour le ministre Ambroise Ouédraogo, tout ceci est la preuve que le ministère est très attendu dans le domaine de l’eau. Il s’est voulu donc rassurant envers les acteurs impliqués dans la lutte pour "zéro corvée d’eau".

Faire du lavage des mains après les latrines, une habitude

L’autre volet de la tournée a été consacré à la visite d’infrastructures d’assainissement. Un bloc de quatre latrines a été réalisé par l’ONG OXFAM à l’école primaire Nafona II. Sampébéogo Nadia et Hien Yéri Esther sont en classe de CM1. Elles ont effectué une simulation de lavage de mains après leur sortie des latrines. Un exercice salué par le ministre qui n’a pas manqué l’occasion de rappeler à l’ensemble des élèves que ce geste doit devenir une habitude plutôt qu’une scène de théâtre. Il leur a par ailleurs promis un système mobile de lavage de mains et s’est engagé à transmettre leurs doléances à qui de droit. Doléances qui se résument à la clôture et à l’électrification de l’école, à la construction d’une deuxième école pour désengorger celle existante et la dotation de bacs à ordures.

Pour ce qui est de l’école de Wolonkoto, elle bénéficiera avant fin septembre de deux blocs de trois latrines chacune. Son directeur Issiaka Zono a également fait cas des préoccupations de son établissement et des enseignants. Construction d’une cuisine, réalisation d’un forage, etc.

La tournée dans le grand-Ouest s’achève ce samedi 2 juillet, avec l’étape de la Boucle du Mouhoun.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 2 juillet 2016 à 19:48, par M.A.O (Mouvement pour l’Autonomie de l’Ouest)
    En réponse à : Barrage de Moussodougou : A quand la reprise des travaux de réhabilitation ?

    Le developpement de l’ouest du Burkina Faso n’est pas une priorite pour le gouvernement de ROCK . Le regionalisme en est la cause. C’est pourquoi ,on peut dire sans se tromper ,que les projets de developpement dans cette region du Burkina se realiseront quand le monopole du pouvoir d’état par groupe ethnique, sera brise. En attendant, la cohabitation est tres difficile ,mais il faut faire avec.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2016 à 10:26, par LeGrand Ouaga
    En réponse à : Barrage de Moussodougou : A quand la reprise des travaux de réhabilitation ?

    Je suis militant fieffe du Grand Ouaga. Devant ya pas l’ homme !!! Est-ce que meme on a finit avec Ouaga d’ abord et vous des boussimani vous voulez nous engoiser ? RMCK, merci de vous occuiper du Burkina itule d’ abord et ensuite. Arreter de vous pleinde, eternels insatisfais.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés