Parlement jeunesse burkinabè : Des membres formés aux concepts et pratiques parlementaires

samedi 2 juillet 2016 à 00h00min

Le parlement jeunesse burkinabè, une composante de l’Association des volontaires pour le développement et la démocratie a initié une session de formation à l’intention de certains de ses membres « Députés ». La cérémonie d’ouverture a eu lieu ce samedi 02 juillet 2016 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Parlement jeunesse burkinabè : Des membres formés aux concepts et pratiques parlementaires

Ils sont au total 127 « Députés » du Parlement jeunesse burkinabè qui prennent part à cette session de formation, autour du thème : « Droit parlementaire et processus du travail parlementaire ». Et le nombre des participants à la formation n’est pas un fait du hasard, car à l’Assemblée nationale burkinabè, les Députés sont au nombre de 127.

Le Parlement jeunesse burkinabè, comme mentionné est un démembrement de l’Association des volontaires pour le développement et la démocratie, regroupant des jeunes de18 à 35 ans. La plupart des membres de cette structure sont des élèves, des étudiants et de jeunes au chômage ; qui de façon volontaire et bénévole, donnent de leur temps pour se cultiver et contribuer à l’enracinement de la démocratie au Burkina Faso.

A l’ouverture de la session de formation, le parrain qui n’est autre qu’un jeune ministre du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou s’est félicité de cette initiative de l’association. « Je crois que nous avons besoin de nous réinstaller dans le cadre du fonctionnement d’un Etat démocratique. Ces jeunes à travers cette initiative et cette simulation parlementaire, apprennent à savoir exactement ce que les députés font et quelles responsabilités ils assument ». Il a jugé pertinent le projet, qui participe de la formation des jeunes qui ont un rôle majeur à jouer selon lui, dans le Burkina Faso post-insurrectionnel et dans le programme politique du président du Faso, Roch Kaboré. Il a souhaité qu’à l’issue de la formation, les participants puissent être des relais auprès des autres jeunes et de leurs entourages, en vue de leur inculquer les valeurs démocratiques. Il a rappelé que 70% des burkinabè ont moins de 35 ans et que « c’est donc à ce niveau que se jouent les enjeux de développement et de participation économique ».

Une jeunesse mobilisée et consciente des enjeux de démocratie et de développement

La présidente du Parlement jeunesse burkinabè, Abibou Djibougou a dit la volonté des membres de la structure qu’elle dirige, d’apporter leur pierre au processus démocratique en cours et au développement du Burkina Faso. A travers leurs idées et initiatives, il s’agit pour elle, de comprendre mieux le rôle de l’institution parlementaire, de la démocratie parlementaire et s’approprier mieux les défis actuels et futurs, mais aussi réfléchir sur les dossiers de préoccupations de la Nation burkinabè. Consciente qu’elle est que la jeunesse constitue la relève du pays.

Elle a demandé au parrain d’être le porte-parole de l’association auprès de ses pairs du gouvernement et au niveau du parlement. Celui-ci ayant aussi la casquette de ministre chargé des relations avec le Parlement. Et comme perspectives, elle a dit que des propositions de lois seront élaborées par l’association et transmises aux autorités. Elles pourront en cas de besoin s’en inspirer. Car a-t-elle rappelé, ce n’est pas seulement aux autorités qu’il incombe de trouver les solutions aux problèmes des burkinabè.

Le formateur Norbert Tankoana, assistant parlementaire à l’Assemblée nationale de son état, a campé le décor de ce qui sera dispensé aux participants au cours de la session de formation. Ceux-ci auront à se familiariser avec des concepts tels que : le Parlement, ses missions, son organisation et son fonctionnement, le rôle des députés organisés soit au niveau de leur groupe parlementaire soit en commission, le statut du parlementaire et le régime juridique des actes parlementaires.

Présent à la cérémonie d’ouverture, le jeune président du Faso, Jules Bakouan par ailleurs président de l’Association des volontaires pour le développement et la démocratie, a aussi remercié le parrain pour sa disponibilité.

Vous aurez alors compris qu’en plus d’un Parlement, l’association a aussi un gouvernement et un président qui tient le rôle du président du Faso.

L’association est apolitique et réalise les programmes de gouvernement jeunesse, parlement jeunesse Burkina, jeunes ambassadeurs du Burkina. Elle a également institué le concept de gouvernance pour les jeunes au Burkina Faso.

Le tout étant bien entendu un jeu de rôle et des simulations où des jeunes se mettent dans la peau des autorités burkinabè, notamment de l’exécutif et du parlement dans le cas d’espèce.

Angelin Dabiré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés