Programme « emplois- jeunes pour l’éducation nationale » : Les bénéficiaires en session de formation

vendredi 1er juillet 2016 à 22h12min

Retenus dans le cadre du programme « emplois-jeunes pour l’éducation nationale », les 4200 jeunes diplômés concernés sont en session de formation. La cérémonie officielle de lancement de la session a eu lieu ce vendredi 1er juillet 2016 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Programme « emplois- jeunes pour l’éducation nationale » : Les bénéficiaires en session de formation

C’est dans une salle de l’IDS (Institut des sciences) pleine à craquer (amphi de 700places) que s’est déroulée la cérémonie. En présence des trois ministres impliqués dans le programme. On notait en effet, la présence du ministre de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelles Jean Claude Bouda ; de son collègue de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Filiga Michel Sawadogo et du ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation, Jean Martin Coulibaly.

Premier à prendre la parole, le Directeur général de l’IDS, Ardjouma Thiombiano a souhaité la bienvenue à ses hôtes du jour, et donné les grandes lignes de la formation qui sera donnée aux bénéficiaires et qui sera de qualité. Ceux-ci recevront au cours de la première phase de formation qui durera trois mois, des connaissances théoriques qui seront complétées par trois autres mois de formation pratique. Pour sa part, il a assuré les jeunes diplômés de l’engagement de l’institut qu’il dirige à jouer sa partition dans la qualité des enseignements qui seront dispensés.

A son tour, le ministre Jean Claude Bouda s’est dit satisfait de l’engouement qu’il y a finalement eu autour de ce programme présidentiel de création d’emplois pour jeunes diplômés. Alors qu’il y a eu beaucoup de controverse autour de cette initiative, voire même de l’intoxication, a dit le ministre Bouda. Le ministère qu’il dirige s’est occupé essentiellement de la phase de sélection des dossiers. Aussi, le ministre Bouda a appelé les bénéficiaires à être des exemples pour les autres jeunes et les élèves qu’ils sont appelés à leur tour à former.

Tous les ministres satisfaits

Le volet formation des bénéficiaires du programme est assuré par le département que dirige Filiga Michel Sawadogo. Aussi, il a dit dans son intervention ne point douter de la qualité de la formation qui sera inculquée aux jeunes. Il a vu en cette initiative présidentielle, une opération qui aura des répercussions positives sur le domaine aussi bien de l’emploi des jeunes que de leur formation. Il a invité les participants à la session à développer plus tard leur conscience professionnelle pour être de très bons enseignants.

Enfin, le plus grand bénéficiaire de cette opération qui l’a lui-même rappelé n’est personne d’autre que le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, Jean Martin Coulibaly. En effet, au terme de leurs formations théorique et pratique, les heureux appelés iront grossir les rangs de son ministère. Aussi bien dans les collèges d’enseignement général, professionnel que technique.

Quoi donc de plus normal qu’il soit aux anges, car des soucis en moins pour lui que cette opération, qui contribuera à pallier un tant soit peu le manque criard d’enseignants.

Pour rappel, le programme ambitionne recruter au bout de cinq ans, 16 800 jeunes enseignants ayant au minimum le niveau BAC+2 (DEUG II). Et pour cette année 2016, le taux de participation était d’environ 125% car ils étaient 5 168 candidats enregistrés à la date de clôture du dépôt des dossiers le 14 mai 2016 (initialement prévu du 31 mars au 29 avril 2016 puis prolongée au 14 mai).

Ce qu’il convient de signaler est aussi le fait que cette 1ère phase visait à recruter 4200 élèves-professeurs. Cependant, le ministre Jean Martin Coulibaly a donné le chiffre à l’arrivée d’environ 3500 personnes concernées. En effet, ils sont 1273 qui prennent part à la formation à l’IDS et 2246 bénéficiaires qui au même moment, suivent une formation à l’ENSK (Ecole normale supérieure de Koudougou).

Au terme de la formation qui durera au total six mois (3 de théorie et 3 de pratique), ces jeunes seront en contrat avec l’Etat pour une année renouvelable trois fois. Et à l’issue de ces trois années, ils pourront être intégrés dans la Fonction publique burkinabè.

Angelin Dabiré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 2 juillet 2016 à 11:17, par Le YADEGA
    En réponse à : Programme « emplois- jeunes pour l’éducation nationale » : Les bénéficiaires en session de formation

    courage aux heureux beneficiares.La joie d’avoir quelque chose a faire.Enfin un boulot après plusieurs années de chomage et de petits gombos.futurs professeurs.Une inquiétude:un amphi de 700 places pour 1273 personnes.comment sont-ils repartis ?y a til une amelioration de point de vu pecuniaire ?Le SND fixe l’allocation mensuelle à 40 000 f cfa.pourquoi ce projet ne tient pas compte des réalités du terrain ?Mes chers frères et frères, travaillons pour développer le BURKINA FASO, car nul ne viendra le developper à notre place.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés