Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

jeudi 30 juin 2016 à 01h59min

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 29 juin 2016, en séance ordinaire, de 09 H 30 mn à 14 H 00 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres.
Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, procédé à des nominations, et autorisé des missions à l’étranger.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

I . DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA SECURITE INTERIEURE

Le Conseil a adopté un rapport relatif à la programmation des régions pour abriter la commémoration de la fête nationale.
La programmation en cours prend fin en 2017 avec la région du Sud-Ouest à Gaoua.
Le Conseil a marqué son accord pour une nouvelle programmation de la commémoration de la fête nationale en vue de permettre aux forces vives et aux différents acteurs de mieux préparer les festivités.
La nouvelle programmation se présente ainsi qu’il suit :
- 2018 à Manga, dans la région du Centre-Sud ;
- 2019 à Banfora, dans la région des Cascades ;
- 2020 à Ziniaré, dans la région du Plateau Central ;
- 2021 à Tenkodogo, dans la région du Centre-Est.

I.2. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DU DEVELOPPEMENT

Le Conseil a adopté six (06) rapports.
Le premier concerne l’exécution financière des budgets des collectivités territoriales au titre de la gestion 2014.
Au titre des recettes des collectivités territoriales, 94,50 milliards francs CFA ont été mobilisées sur une prévision de 137,40 milliards francs CFA, soit une baisse de 16,78% comparativement à 2013.
Au titre des dépenses, 56,96 milliards francs CFA ont été effectués sur une prévision de 137,20 milliards francs CFA, soit un taux d’exécution de 41,52%.
En termes de fonctionnement, 62 Collectivités territoriales dont 51 communes rurales et 11 communes urbaines sont déficitaires.
En termes d’investissement, 29 Collectivités territoriales dont 25 communes rurales et 4 communes urbaines sont déficitaires.
Le Conseil a instruit les ministres concernés de prendre les dispositions idoines en vue d’élargir l’assiette fiscale des Collectivités territoriales par la promotion du civisme fiscal et le développement des infrastructures marchandes en vue d’accroître les ressources propres.

Le deuxième est relatif à une ordonnance portant autorisation de ratification de l’accord de financement conclu le 17 mai 2016 à Jakarta en République d’Indonésie entre le Burkina Faso et la Banque islamique de développement (BID).
D’un montant de 25,94 millions d’Euros, soit 17,01 milliards de francs CFA, ce financement contribuera à l’amélioration de la sécurité alimentaire et à la réduction de la pauvreté dans les régions du Centre-Ouest et du Nord.

Le troisième concerne le Projet d’évaluation automatique des véhicules usagers importés au Burkina Faso (Projet COTEC).
Ce Projet vise à doter l’administration des douanes d’un outil moderne et performant lui permettant de maîtriser la valeur en douane des véhicules automobiles usagés importés et de lutter contre la fraude et les mauvaises pratiques.

Le quatrième est relatif à une ordonnance portant autorisation de ratification de l’accord de financement conclu le 17 mai 2016 entre le Burkina Faso et la Banque islamique de développement (BID) pour le financement du Projet de construction et de bitumage de la route nationale N°17 Guiba-Garango.
Ce financement, d’un coût total de 45,02 millions d’euros, soit 29,5 milliards de francs CFA servira au bitumage du tronçon de la route Guiba-Garango, long de 72 km.

Le cinquième est une ordonnance portant autorisation de ratification de l’accord de financement conclu le 17 mai 2016 à Jakarta en République d’Indonésie entre le Burkina Faso et la Banque islamique de développement (BID) pour le financement du Projet de développement agricole de Pensa-Liptougou.
D’un montant de 19,34 millions de dollars US, soit 11,2 milliards francs CFA, ce financement est destiné à l’amélioration de la sécurité alimentaire et à la réduction de la pauvreté dans les régions du Centre-Nord et de l’Est.

Le sixième est relatif aux conclusions de l’audit de la dette intérieure, au 31 décembre 2015, réalisé par l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC) et des modalités d’apurement de la dette intérieure régulière.
A la date du 31 décembre 2015, la situation de la dette intérieure globale recensée est évaluée à deux cent douze milliards quatre cent trente-quatre millions huit cent sept mille quatre-vingt-neuf (212 434 807 089) francs CFA dont un montant de soixante-quinze milliards deux cent cinquante-huit millions deux cent soixante-cinq mille deux cent quarante-neuf (75 258 265 249) francs CFA au niveau des ministères et des institutions et cent trente-sept milliards cent dix-huit millions soixante-trois mille quatre cent trente-six (137 118 063 436) francs CFA au titre des créances des sociétés d’Etat sur l’Etat.
La dette intérieure régulière est estimée à cent cinquante-huit milliards cent quarante-neuf millions sept cent quatre-vingt-dix mille quarante-cinq (158 149 790 045) francs CFA.
Le Conseil a instruit tous les ministres concernés de prendre les dispositions idoines pour mettre en place un plan d’apurement des dettes intérieures régulières des ministères et institutions et des arriérés de créances des sociétés d’Etat sur l’Etat.

I.3. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE L’INNOVATION

Le Conseil a adopté un rapport relatif à deux (02) décrets portant respectivement création d’emplois et nomination d’un enseignant à l’Université Ouaga II dans l’emploi de maître de conférences.
L’adoption de ce rapport permet la création de trois (03) emplois dont un Maître de conférence en Economie, un Maître assistant en Sciences économique et de gestion à l’Unité de formation et de recherche en Sciences économique et de gestion (UFR/SEG) et un Maître assistant en Sciences juridiques et politiques (UFR/SJP).

I.4. AU TITRE DU MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION ET DE L’INSERTION PROFESSIONNELLE

Le Conseil a adopté un décret portant adoption des statuts de l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE).
L’adoption de ce décret vise à conformer les statuts de l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) aux dispositions du décret N°2014-613/PRES/PM/MEF du 24 juillet 2014 portant statut général des Etablissements publics de l’Etat à caractère administratif (EPA).

II. NOMINATIONS

II. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

A. AU TITRE MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA SECURITE INTERIEURE

-  Monsieur Rasmané OUANGRAOUA, Mle 10 933 V, Contrôleur général de Police, 1ère catégorie, 5ème grade, 1er échelon, est nommé Chargé de missions ;
-  Madame Maïmouna OUATTARA/THIOMBIANO, Mle 23 537 C, Administrateur civil, 1ère classe, 9ème échelon, est nommée Chargée de missions ;
-  Monsieur Rémy TAÏTA, Mle 12 636 A, Commissaire divisionnaire de Police, 3ème échelon, est nommé Chargé de missions ;
-  Monsieur Yacouba Jean Yves MANLY, Mle 012 647 J, Commissaire divisionnaire de Police, 1ère catégorie, 2ème échelon, est nommé Chargé de missions ;
-  Monsieur Tama YARO, Mle 12 811 T, Commissaire divisionnaire de Police, 1ère catégorie, 1er échelon, est nommé Chargé de missions ;
-  Monsieur Yemdaogo Thomas DAKOURE, Mle 11 116 L, Contrôleur général de Police, est nommé Conseiller technique ;
-  Monsieur Kalifara SERE, Mle 18 180 U, Administrateur civil, 3ème classe, 5ème échelon, est nommé Conseiller technique ;
-  Monsieur Georges Marie COMPAORE, Officier, est nommé Conseiller technique ;
-  Monsieur Naba OUEDRAOGO, Mle 018 185 U, Administrateur civil, 3ème classe, 5ème échelon, est nommé Conseiller technique ;
-  Monsieur Moussa Théophile TAPSOBA, Mle 22 909, Commissaire principal de Police, 3ème grade, 1er échelon, est nommé D irecteur provincial de la Police nationale du Tuy.

B. AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA COOPERATION ET DES BURKINABE DE L’EXTERIEUR

-  Madame Minata SAMATE/CESSOUMA, Mle 26 743 W, Ministre plénipotentiaire, 3ème classe, 4ème échelon, est nommée Chargée de missions ;
-  Monsieur Passida Pascal GOUBA, Mle 104 416 L, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur des affaires juridiques et du contentieux ;
-  Madame Edjiou Nafissatou DJIGMA/KANMOUNI, Mle 208 207 T, Conseiller des affaires étrangères, 1ère catégorie, 4ème échelon, est nommée Directrice des organisations spécifiques ;
-  Monsieur Hermann Yirigouin TOE, Mle 118 840 C, Conseiller des affaires étrangères, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur des organisations internationales.

C. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE L’INNOVATION

-  Monsieur Boubié Toussaint BASSOLE, Mle 27 733 L, Maître assistant en économie, catégorie P2, 1er échelon, est nommé Maître de conférences en économie à l’Unité de formation et de recherche en Sciences économique et de gestion (UFR/SEG) de l’Université Ouaga II pour compter du 17 juillet 2015 ;
-  Monsieur Judicaël Salam Téwindé GUERE, Mle 212 351 A, Conseiller en économie et développement, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur des statistiques sectorielles ;
-  Monsieur Bouraima KABORE, Mle 40 334 Z, Conseiller d’administration scolaire et universitaire, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Directeur de la formulation des politiques ;
-  Monsieur Honoré TOE, Mle 031 342 T, Inspecteur de l’enseignement secondaire, catégorie P4, 3ème classe, 3ème échelon, est nommé Directeur de la coordination des projets et programmes ;
-  Monsieur Arouna DJIGMA, Mle 23 255 P, Professeur certifié des collèges d’enseignement général, 2ème classe, 7ème échelon, est nommé Directeur des archives et de la documentation.

D. AU TITRE DU MINISTERE DES TRANSPORTS, DE LA MOBILITE URBAINE ET DE LA SECURITE ROUTIERE

-  Monsieur Mahamoudou ZAMPALIGRE, Mle 215 227 G, Attaché d’études et d’analyses, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur des études et de la législation à la Direction générale des transports terrestres et maritimes (DGTTM) ;
-  Monsieur Jean-Claude ZONGO, Mle 25 764 H, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 12ème échelon, est nommé Directeur de la circulation routière et de la normalisation à la Direction générale des transports terrestres et maritimes (DGTTM).

E. AU TITRE DU MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION ET DE L’INSERTION PROFESSIONNELLE

-  Monsieur Salam OUEDRAOGO, Mle 34 769 F, Professeur certifié des lycées et collèges professionnels, 1ère classe, 13ème échelon, est nommé Conseiller technique ;
-  Monsieur Koï Didier Calixte SOU, Mle 208 038 D, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur Général du Groupement d’intérêt-Public, Programme national de volontariat au Burkina Faso (GIP-PNVB) ;
-  Monsieur Bantan Jean-Pierre PARE, Mle 220 376 S, Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur général de l’Observatoire national de l’emploi et de la formation ;

-  Monsieur Ignè Michel Stanislas BADO, Mle 257 129 H, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur des finances et de la comptabilité du Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage ;
-  Monsieur Somaïla SAWADOGO , Mle 211 779 Z , Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, 1er grade , 5ème échelon, est nommé Directeur de l’éducation permanente et des stratégies éducatives des jeunes ;
-  Monsieur Ali TONANE, Mle 83 952 Z , Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, 1ère catégorie, 3ème échelon, est nommé Directeur de la promotion socio-économique et de l’autonomisation des jeunes ;
-  Monsieur Alain Nestor Tonoé BAMOUNI, Mle 91 710 R, Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur de la vie associative et des infrastructures de jeunesse ;
-  Monsieur Eric Roland Sidnoma YAMEOGO, Mle 233, Ingénieur du génie industriel, 1ère catégorie, 12ème échelon, est nommé Directeur des centres de formation professionnelle et de l’apprentissage ;
-  Monsieur Moumouni LINGANI, Mle 43 898 L, Inspecteur de l’enseignement secondaire, catégorie P4, grade intermédiaire, 3ème échelon, est nommé Directeur de l’Orientation pédagogique, des normes et de l’ingénierie de formation ;

-  Monsieur Moumouni SALOUKA, Mle 54 565 T, Conseiller pédagogique de l’enseignement secondaire, catégorie P7, 2ème classe, 3ème échelon , est nommé Directeur de la formation professionnelle continue de la reconversion professionnelle et de l’habilitation ;
-  Monsieur Boubakar BA, Mle 212 366 P, Conseiller en emploi et en formation professionnelle, 1ère catégorie, 3ème échelon, est nommé Directeur de la prospective et du partenariat.

F. AU TITRE DU MINISTERE DE LA COMMUNICATION ET DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT

-  Monsieur Bê PALM, Mle 212 360 D, Conseiller en économie et en développement, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur général du Fonds d’appui à la Presse privée ;
-  Madame Safiatou NANA/TRAORE, Mle 104 272 M, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 5ème échelon, est nommée Directrice de l’administration et des finances du Fonds d’appui à la Presse privée.

G. AU TITRE DU MINISTERE DE LA CULTURE DES ARTS ET DU TOURISME

-  Madame Aline CARAMA/FARMA, Mle 78 268 N, Administrateur des services touristiques, 1ère classe, 5ème échelon, est nommée Chargé de missions ;
-  Monsieur Ardiouma SOMA, Mle 26 780 M, Conseiller en sciences et technique de l’information et de la communication, 2ème classe, 8ème échelon, est nommé Délégué général du FESPACO ;
-  Monsieur Wahabou BARA, est nommé Directeur général du Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA) ;
-  Monsieur Albert BOUDA, Mle 35 883 N, Contrôleur du Trésor, 1ère classe, 9ème échelon, est nommé Directeur de l’administration des finances du Musée national ;
-  Monsieur Mamadou OUATTARA, Mle 20 545 H, Conseiller d’administration scolaire et universitaire, 1ère classe, 8ème échelon est nommé Directeur des affaires administratives et financières de la Maison de la culture Monseigneur Titiama Anselme SANON ;
-  Madame Wendpanga Nathalie Geneviève MILOUNGOU, Mle 55 748 K, Inspecteur du Trésor, 1ère classe, 3ème échelon, est nommée Directrice des affaires administratives et financières de l’Institut de l’image et du son (ISIS) ;
-  Monsieur Daouda KINDO, Mle 37 304 V, Conseiller des affaires culturelles, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Directeur des arts appliqués ;
-  Monsieur Aboubacar Armand BOCOUM, Mle 225 840 L, Conservateur de musée, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur de la formation et de la recherche ;
-  Monsieur Soumaïla MARE, Mle 238 119 Y, Administrateur des services touristiques, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Directeur du développement institutionnel et de l’innovation ;
-  Monsieur Mambourou SOMA, Mle 225 862 X, Conseiller des affaires culturelles, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur du suivi, de l’évaluation et de la capitalisation ;
-  Monsieur Joseph OUEDRAOGO, Mle 36 617 A, Professeur certifié des lycées et collèges, 1ère classe, 13ème échelon, est nommé Directeur des statistiques sectorielles ;
-  Monsieur Salfo OUEDRAOGO, Mle 117 269 X, Conseiller des affaires culturelles, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur de la formulation des politiques.

Le Ministre de la Communication et
des Relations avec le Parlement,
Porte-parole du gouvernement,

Rémis Fulgance DANDJINOU

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 29 juin 2016 à 18:03, par le vigilant
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    "Monsieur Albert BOUDA, Mle 35 883 N, Contrôleur du Trésor, 1ère classe, 9ème échelon, est nommé Directeur de l’administration des finances du Musée national".
    Monsieur le Ministre de la Culture, Les DAF doivent être occupées par des cadres supérieurs de rang A. Pourquoi vous nommez un contrôleur du Trésor qui est du rang des B ? N’y a -t-il pas de cadres A au trésor ? Attention à la magouille et au népotisme.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 18:04
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    à chaque conseil de sinistres,toujours des nominations de chargés de missions,de conseillers techniques. suis pas jaloux mais aux connaisseurs,j’aimerai savoir à quoi sert vraiment un chargé de mission et s’il dispose d’un bureau ou d’une voiture. enfin chaque ministère doit compter combien de chargés de missions ou de conseillers techniques car au regard de ce pléthore de ces chargés de missions et de conseillers techniques,je crains que ça ne soit une voie de garage à savoir qu’on paie des fonctionnaires pour qu’ils se tournent les pouces ou ronger leurs ongles

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 18:25
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Ministère de la Culture, c’est un prestataire privé qui est nommé DG du BBDA. Est ce parce que personne de ce ministère n’a de compétences pour assumer cette fonction ? On va tout voir avec ce regime. Quand on parle de promotion du secteur privé pour soulager les responsabilités de l’état et on revient utiliser le privé dans le public, c’est vraiment ridicule.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 18:35, par Yirmea
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Felicitation a mon Directeur de memoire Jean Pierre Banta et M. Alain Nestor BAMOUNI.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 19:32, par asalfo
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    ou est le minitre de l’environnement si tu nomme faut confirmer

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 19:36, par Nadorost
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Quand on dit que l’Etat est un mauvais payeur, c’est la triste réalité. Plus de 200 guiros comme dette intérieure ! On comprend aisement cette morosité de notre économie. Regler cette ardoise, braves intellectuels du MPP surtout que le PM avait dit haut et fort : "Nous savons où se trouve l’argent" !

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 19:42, par fils du Faso
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Au titre des recettes de collectivités, 94,50 milliards ont été mobilisés sur une prévision de 137,5 milliards. ... soit une baisse de 16,38% comparativement à 2013. Y a-t’il une logique à ce rapport entre les données ? I

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 20:44, par Ramzo
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    les chiens aboient, la caravane passe y a foye allons seulement. il y a un jour pour tout

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 20:57, par leKoro
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    je me pose les questions que l’internaute num 2. je pense que si on fait le décompte depuis le premier conseil à maintenant, le nombre de chargé de missions et les conseillers techniques par ministère dépasse la cinquantaine. il s’agit de quelle type de mission et un ministre a besoin réellement de combien de conseillers technique ? s’il se trouve que certains ministres ne sont pas à la hauteur, qu’ils aient le courage de ...ce ne pas de la faiblesse.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 21:05, par Le financier
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Internaute 1. Je veux que vs acceptiez aussi qu’on nomme des cadres B aux postes de DAF. Il y a au trésor de nombreux cadres B qui sont méritants. Moi même je suis cadre A mais je vois ce que ces derniers abattent comme travail.Ils n’ont seulement pas eu la chance d’être inspecteurs mais sont intelligents et travailleurs plus que certains cadres A qui ne connaissent rien et qui ne cherchent pas à apprendre.Vu tout ce qui se passaient dans les concours professionnels de nombreux cadres B ont été victimes de ces magouilles qui constituent aujourd’hui le bonheur de nombreux de nos collègues A non méritants.Je te demande de ne pas être jaloux mais prier pour que le seigneur te donne également cette chance.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 21:33, par basnere
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Le MJFIP encore, toujours avec les inspecteurs de l’enseignement secondaire, c’est du recule. Pourquoi n’est pas faire confiance aux cadres du ministère

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 21:39
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Je soutiens les nomination de conseillers techniques pléthoriques.
    S’il vous plait à quoi servent ils ?
    Combien un ministère ou une institution doit en posséder ?
    Quel profil avoir pour être conseiller ?
    Arrêtons un peu notre gestion paysanne et partisane de la chose publique.
    De la présidence à nos ministères on voit des conseillers qui parachutent de partout.
    Ayez pitié du peuple ; les burkinabés souffrent pour de vrai et tandis que vous vous partagez argent voiture ... ils sont nombreux à dormir à jeûn. C’est un grave péché.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 21:40, par Max
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Le DRh, SG du Ministère de la Jeunesse manquent de vision de déployement des cadres dans les postes comme Ambassades, les Conseils Regionaux, etc. Faites la promotion de vos cadres au lieu de faire semblant de les oublier

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 21:50
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Mais qu’est ce que se passe au ministère de l’environnement. Monsieur le Ministre sachez que si au centre ça bouge à merveille dans certaines régions c’est pas le cas. Les agents sont au chômage technique. Donc Monsieur le Ministre pensez y et surtout aux responsables dictateurs/dictatrices des régions qui travaillent par affinité. Il faut que ça cesse.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 00:30, par sacko
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    M. le ministre de la defense, qu attendez vous pour la nomination des grands chefs militaires

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 06:12, par SUGGESTION
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Monsieur Mamadou OUATTARA, Mle 20 545 H, Conseiller d’administration scolaire et universitaire, 1ère classe, 8ème échelon est nommé Directeur des affaires administratives et financières de la Maison de la culture Monseigneur Titiama Anselme SANON.
    Vous aussi, faites pardon avec certaines nomminations sinon comment comprendre qu’un CASU soit nommé DAF dans une structure. Cela ne relève pas de son profil. C’est la somme d’elements frustrants comme ça qui a favorisé l’insurrection d’octobre 2014. Aussi je ne comprends pas l’attitude des dames dames ministres en charge des Finances qui n’ont rien pour empecher ces nomminations. Il ne suffit pas seulement de critiquer mais il faut aussi faire des suggestions aux autorités pour les éclairer. Comme suggestion, je propose qu’on nomme des techniciens dans des postes technique bien sur en tenant compte des PROFILS. Cela eviterait pas mal de frustrations.
    Aussi, je tiens à féliciter le gouvernement pour ce qu’il abbat comme boulot.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 07:27, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    - Internaute 2, un Chargé de Mission, c’est quelqu’un qui occupe ce poste en attendant d’aller en retraite. En fait il a un pied dans la retraite et un pied dehors. Donc il ne lui reste pas beaucoup de temps de travail. Comme tu le constates, il n’a pas de fonction précise, vient quand il veut au bureau et part quand il veut car déseouvré. Ceux qui sont débrouillards font de petites consultations de droite à gauche arrachant ainsi le marché aux prestataires qui payent les impôts pour ce travail. Parfois le ministre même ne connait pas le nombre des chargés de Mission et finit par ne même plus reconnaitre certains dans les couloirs du ministère quand il les rencontre. Voilà internaute.

    CONCLUSION : Chargé de Mission = Bonnet de beurre ! Il a un petit naam mais il ne peut pas sortir dehors au soleil pour se faire voir sinon, son bonnet de naam étant en beurre, le beurre va fondre et fermer ses narines et ses yeux.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 07:28, par MOUKILA
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    INTERNAUT 1 MERCI POUR LA REPONSE C EST A CAUSE DE SES PERSONNES QUE LE TRESOR EST TJR DERRRIERE CHANGE DE MENTALITE UN JOUR JALOUX LA

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 07:56, par bebo
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    internaute n°1. votre façon de réagir est inquiétante au point que si vous accéder un jour à une fonction de haut niveau vous ne ferrez pas la promotion du savoir faire mais des diplômes qui ne sont aujourd’hui que des papiers. cadre A que vous vous estimez, je vois personnellement une médiocrité dans votre façon de voir les choses. la France nous a appris un système bancal basé sur le papier et non la qualité des hommes. pitié !!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 07:58, par nongbara
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE L’INNOVATION : ouvrir l’œil sur les présidents des universités. Celui de ouaga2 doit être débarqué pour un fonctionnement adéquat de cet établissement.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 08:08, par ernisor
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    félicitation a monsieur SOU

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 08:10, par AIGRI
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    ET LE DG DU SIAO CAR IL YA DES CHOSES QUI SE PASSENT AUTOUR DES MARCHES PUBLICS

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 08:14
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Un administrateur des services financiers nommé Directeur de la circulation routière et de la normalisation à la Direction générale des transports terrestres et maritimes ? je curieux de savoir les motivations d’une telle décision. Manque-t-il des techniciens de ce domaine au Burkina ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 08:14, par C’est vrai
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Internaute 16, je suis d’avis avec vous qu’il faut nommer les personnes qu’il faux dans les postes qu’il faut. Pourquoi nommer des financiers à des postes de DG dans des structures techniques ? Suivez mon regard au Ministère des Infrastructures.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 09:07, par moozart
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Monsieur le SG MJFIP, qu’est ce que vous avez à nommer un Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente, 1ère classe, 3ème échelon, Directeur général d’un Observatoire national de l’emploi et de la formation qui a besoin à sa tête soit un économiste soit un statisticien pour diligenter les statistiques sur l’emploi et la formation en la matière.Vivement que ce nouveau responsable puisse faire mieux et non faire reculer les acquis de cette boîte que j’apprécie beaucoup pour leur professionalisme

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 09:32, par lenga
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    "Le quatrième est relatif à une ordonnance portant autorisation de ratification de l’accord de financement conclu le 17 mai 2016 entre le Burkina Faso et la Banque islamique de développement (BID) pour le financement du Projet de construction et de bitumage de la route nationale N°17 Guiba-Garango.
    Ce financement, d’un coût total de 45,02 millions d’euros, soit 29,5 milliards de francs CFA servira au bitumage du tronçon de la route Guiba-Garango, long de 72 km."
    OUF....Enfin

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 09:50, par DANKA
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    En quoi une nommination peut frustrer si ce n’est que de la jalousie. Tout le monde ne peut pas être nommé.Il ne faut pas compter sur les nomminations pour devenir quelqu’un. Quand tu es bon mon frère il faut chercher comme moi à aller dans les organismes internationaux. Ils font à chaque moment des recrutements. BOAD recrute actuellement avec le niveau BAC+5. Voilà une porte ouverte pour ceux qui sont capables au lieu de se plaindre chaque fois. A vos CV et bonne chance

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 10:06, par nana justin
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Le burkina nouveau a besoin de la contribution de tous ses fils competents pour sa reconstruction.De ce point de vu, il n’ ya pas a s’offusquér de la nomination d’un controleur du trésor comme DAF.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 10:09
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    MDENP Yakoooo !!!!!
    C est vrai que tu ne fais pas poids devant les Simon la, mais pardon faut te faire sentir.
    Hayiiii chez toi (dans ton ministere ) ça va ???

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 10:10, par un gondwanais
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Internautes 10 et 19, merci pour vos réponses au 1 qui semble ignorer qu’il y a des diplômés qui n’ont pas grand chose dans la tête ; vous faites bien de le dire, on connaît des cadres A qui ne sont qu’un cadre vide.On sait comment se font les recrutements et comment certains obtiennent les notes dans les différentes écoles !les notes "sexuellement" acquises, ça existe, des mémoires rédigés par des étudiants, on en trouve également ; pendant que nous y sommes, si on ouvrait ces postes à la concurrence, internaute 1, je parie que certains de tes A mordront la poussière devant des B. Et comme 19 l’a dit, nous ne sommes pas au Ghana où on peut te tendre la scie ou la truelle afin que tu prouves que tu es menuisier ou maçon !

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 10:16, par Etienne KYENDREBEOGO
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    La catégorie ne fait pas forcément le travail. Vous avez pleins d’exemples. Monsieur Albert BOUDA est un travailleur consciencieux, talentueux, courageux et plein de volonté. Il réussira sa mission. Dieu l’accompagne au bon bénéfice de la population burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 10:28, par ouedraogo esther
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Un CASU nommée DAAF de la maison TITIAMA SANON. un ancien ministre de ce pays semblait dire que pour assumer une tel fonction, il faut sortir des rang de l’école des régies financières.mais cela n’a pas été codifié. Première interrogation la question que je me pose est celui de savoir si la gestion des finances publiques est seulement l’apanage d’un seul corps de métier.qu’a cela ne tienne, admettons que chaque corps de métier inscrive ses agents dans cette école pour étudier et obtenir le précieux sésame comme dans l’armée. Résultat : Tout fonctionnaire pourrait devenir DAF de son ministère.
    Deuxième interrogation, à l’ENAM les programme de formation des CASU et des CISU sont si incomplet qu’on ne leur apprend pas comment diriger l’administration financières.
    Somme toute,il faut que force reste à la loi ; que toute mesure fondée soit codifiée, que chaque corps de métier se battent pour préserver ses acquis, que les textes d’organisations des emplois spécifiques soit respectés pour l’épanouissement de tous les agents public.qu’on arrête de critiquer les nominations s’il remplissent les conditions tel que définie par les fiches de postes qui prône l’adéquation entre le poste et le profil.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 10:30, par Toussaint
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Felicitation Judicaël !

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 10:37, par lenga
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    internaute 3. Il est écrit ou qu’un privé ne peut pas être DG du BBDA ? ou d’une structure quelconque ???? Soyons sérieux...Le nouveau DG même du privé connait bien le milieu car il en est issu et en fait parti. Laisser les gens travailler.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 11:51
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Votre au MJFIP pour les nominations. un poste de DG pour l’association et le syndicat. le compte est bon. on peut nommer des enseignants maintenant aux postes techniques nul ne bronchera.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 12:19, par Bukinbila
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    De SYLVIE nous voila maintenant a COTEC que veux nos gouvernant ; au lieu de prendre des décisions qui encourage a payé des véhicule moin ages ils nous contrains a acquérir des véhicules ages source de nombreux accidents ; qu’on laisse tombe cette affaire de COTEC.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 12:27, par Sidzabda
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Internaute 17 : soi disant Kôro yamyélé ; quand on n’a pas toutes les informations, on se garde d’intervenir pour induire les gens en erreur. Qui vous a dit qu’un conseiller technique c’est quelqu’un qui est proche de la retraite ? c’est faux et archi faux. Il est un homme normal prêt et disponible pour servir le pays partout où il est. Maintenant le Ministre le nomme pour souvent le consulter sur des questions techniques. Hors mis les Ministères d’Etat et le PM et le la PF, ils sont au nombre de cinq au maximum. Ils sont comme les chargés de missions hors catégorie car rattachés immédiatement au cabinet contrairement aux chargés d’études qui sont rattachés au secrétariat général. Il faut donner la bonne information aux citoyens au lieu de vouloir les induire en erreur

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 12:32
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Le MJFIP apparait comme un ministere de recompenses politiques des agents : aucune vision sur l.emploi des cadres du ministere ! la direction generale de la formation professionnelle est dirigee par les enseignants du MENA : pourquoi donc cette accrobatie institutionnelle ?? creez alors une DGFP et casez les tout simplement monsieur le ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 12:36, par yasomma
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Bonjour mon DG YAMEOGO Eric Roland Sidnoma, ttes mes félicitations pour cette nomination. N’oubliez pas de rappeler au Ministre le décret pour le titrage et la valorisation des diplômes des centres de formation professionnelle que nous attendons depuis longtemps. Je suis un de vos ancien apprenant du CFPR de Ziniaré. Bon vent à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 12:44, par OJ
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Toutes mes félicitations à Judicael et surtout plein de succès à toi.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 13:01, par Ratnéré
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    modérateur ; veuillez intégrer un bouton j’aime pour les commentaires.comme ça nous pourrons cliquer j’aime ; y a des commentaires et des commentaires.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 13:04, par Le Truand
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Moi pas d’accord, pourquoi Tenkodogo en dernière position pour l’organisation du 11 décembre ? quels sont les critères qui ont prévalu ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 13:14, par Conservateur d’archives
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    La foutaise continue. Après un CASU au MENA, c’est un professeur de collèges qui est nommé directeur des archives et de la documentation au MESS alors qu’il y ’ des Conservateurs d’archives plein dans la fonction publique. A quoi sert alors les formations techniques dans les écoles ? On dirait qu’au Burkina les gens n’aiment pas la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 13:54
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    merci koro yamyélé pour ta réponse à ma question. je me doutais bien que ces gens avec ces titres pompeux de chargés de missions,de conseillers techniques ne servaient à rien. dommage

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 14:30
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    ce qui m’etonne c’est le MCIA presque 6 mois il ne dit rien est ce que rellement ça va.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 14:45
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Internaute 15, allez nommer les grands chefs militaires que vous attendez.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 15:20, par Filsdupaysan
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    « Monsieur Wahabou BARA, est nommé Directeur général du Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA) » Monsieur BARRY, pardon demain il faut bien fouiller dans ton ministère pour nommer des gens qui ont un matricule au moins. Il est de quelle formation ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 15:39, par Me
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    SVP, pourquoi ne pas préciser l’emploi du DG-BBDA comme on l’a fait pour les autres ? Du flou artistique ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 16:10
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    INTERNAUTE 32:Bien vouloir consulter le programme de formation des CASU à l’ENAM avant des dires des contrevérités.Dans le programme de formation des CASU il y a les cours de gestion financière tels que : Droit budgétaire,Comptabilité publique,Comptabilité générale de l’entreprise,Exécution du budget de l’état,Fiscalité,Économie générale,Économie politique,Marchés publics... L’ENAM c’est pas n’importe quelle école.C’est la référence. On sait d’où proviennent les vraies compétences de ce pays.Ces matières sont enseignées en plus d’autres matières telles que :Économie de l’éducation,gestion administratives des établissement,Management des organisations,Gestion des projets de l’éducation,Sociologie de l’éducation,Anglais,Gestion des ressources humaines,Législation scolaire,Initiation à la recherches en sciences de l’éducation,statistiques,Planification de l’éducation et j’en passe.Va à la DFI de l’ENAM ou à la scolarité pour prendre des infos et tu seras mieux instruite.C’est gratuit

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 16:38, par Lassane
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Internaute 34 connaître le milieu des artistes sur le plan artistique et gérer une administration publique sont deux choses totalement différentes .Le ministre Barry ne fait que commettre des bêtises depuis son arrivée à la tête du ministère Tout au plus il pouvait soumettre ce poste à appel à candidatures en ouvrant la compétition à des non fonctionnaires d’autant qu’en ce moment le DG qui sera nommé le sera sur la base d’un contrat à durée déterminée simplement renouvelable par l’organe délibérant du BBDA s’il est satisfait de ses résultats . Des gens comme Barry qui excelle dans le populisme ridicule sont entrain de détruire progressivement l’administration publique burkinabé .Comment des gens qui ne connaissent même pas les règles élémentaires du fonctionnement de l’appareil d’Etat vont venir commander des cadres fonctionnaires ? Non il faut arrêter toutes ces pratiques stupides d’ailleurs contraires aux statuts de la fonction publique .President RMCK , recadrez donc vos ministres par rapport à ces histoires de nominations fantaisistes et destructrices à long terme pour notre service public.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 17:21
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    A quand le Ministère de l’environnement ? Un ministère qu’on donne chaque fois à la mouvance pour foutre le bordel. Sinon tous les ministères du développement rural ont déjà nommé leur DR. Rien ne bouge en Régions.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 17:46, par Le Tché
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Je voulais savoir si on a un premier ministre dans ce pays !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 19:16, par ka
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Je confirme de ce qu’a dit mon ami Körö Yamyemlé : Les postes des chargès de missions sont réservés aux jeunes qui attendent d’être intégrés dans un poste fixe d’un ministère ou un service quelque conque. Mais le plus grand nombre de ces contrats sont réservés pour des personnes à la porte de la retraite, ou ceux qui sont remplacés dans des postes de responsabilités et qui attendent une autre affectation : Sous Blaise Compaoré tous les responsables qui ont œuvré pour camoufler ses magouilles ou la corruption à ciel ouvert par sa famille et ses proches, surtout les responsables des douanes dont vous savez de quoi je parle, ont droit d’un contrat auxiliaire de ce type de chargé de mission dans les bureaux inoccupés de la présidence, pour être mieux contrôlés leurs faits et gestes, ou dans les ministères. En Europe c’est rare que ces postes soient donnés a des anciens responsables de douanes ou des anciens DG des sociétés d’états : Mais si vous remarquez les nominations de ces chargés de mission depuis les 20 dernières années au Burkina, ce sont les personnes dont le régime pouvait manipulé à sa guise, surtout de les avoir à l’œil. Oui pendant la révolution de Thomas Sankara, ces personnes étaient des vrais chargés des missions, qui parcouraient tout les continents pour des missions concrètes, pour le bien être du pays. Et ce n’est pas notre Alouna Traoré qui me dira le contraire.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 20:01, par nakson
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Qu’attend le ministère de la femme pour mettre fin au bicéphalisme dans les DR.Surtout que certains sont épinglé(e)s dans le rapport de l’ASCE 2014 comme celui qui était dans le centre Est et qui est maintenant à l’Est.confère rapport ASCE 2014

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 20:58
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Quelqu’un m’avait dit que j’allais être déçu du ministre Bouda mais je n’avais pas cru. Vraiment, si le ridicule pouvait tuer. Merci de creuser la tombe du PNVB. rien d’étonnant puisque vs avez reconnu lors de votre visite dans la dite boîte que vs ne connaissez pas l’essence du volontariat après plus de 4 mois après votre prise de fonction. En fait pour être nommer, il faut être un petit mouton sage qui joue à l’ange devant le ministre et qui distribue du carburant et garde des postes de volontaires pour récompenser les militants politik.

    DG PNVB, arrêtez de traiter vos collaborateurs comme vos esclaves. Le mal peut tjrs courir mais le bien le rattrape.

    Une dernière chose, vraiment un peu d’humilité parcek vraiment dfois, on croirait entendre Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2016 à 10:47
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    L’Internaute 54 dénommé NAKSON est de mauvaise foi.
    Le rapport de l’ASCE 2014 n’accuse pas explicitement, ni même implicitement, la personne de l’ex DRASSN du Centre Est.
    A sa page 94, point 10 du tableau, il est mentionné : « rapport de mission de contrôle de gestion de la Direction régionale de l’action sociale et de la solidarité nationale du centre-est et des directions provinciales de l’action sociale et de la solidarité nationale du Boulgou et du Kourritenga 24 fév-08 mars 2014 ».
    Donc trois directions ont été contrôlées par l’Inspection Technique des Services de l’ex-MASSN et ce contrôle a simplement fait l’objet d’un seul rapport.
    La somme à recouvrer peut donc concerner un responsable ou le SAF de l’une ou deux ou les trois directions contrôlées. Et puis en l’absence d’explication du ou des mis en cause, il y a la présomption d’innocence.

    Si vous voulez sa place, usez d’autres moyens Monsieur NAKSON.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juillet 2016 à 14:13, par pomme66
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    souvent certains agents du ministère de l’économie et des finances se prennent pour des ... Comparez les curricula et vous comprendrez. Avant la création de l’ENAREF où étaient formés les agents des finances ? Rentrez dans les institutions où des CASU et des CISU ont déjà géré. Dites moi dans lesquelles vous avez noté des problèmes. En votre sein , il ya combien qui sont épinglés par des rapports ASCE. N’eut été le fait qu’au Burkina, c’est les neveux des gens qui doivent tout gérer, on aurait actuellement beaucoup de rats en prison. Ayez un peu d’humilité en votre sein. Allez demandez aux gestionnaires des hopitaux de vous laisser leurs postes, Vous verrez. Meme si vous voulez brouter l’argent par vos ..., reconnaissez que d’autres personnes dans ce pays ont des compétences.le Ministère des enseignements secondaire et supérieur a été térrassé par un de vous qui est actuellement en Inde. Il n’ya rien eu. Est ce que l’on vous a appris dans cette école ? Partager vos FC tranquillement et collez la paix aux gens.Dis à ta maman de te nommer DAF. Bon vent à monsieur OUATTARA

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2016 à 14:52, par cucu
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    POURQUOI TROP DE COMMENTAIRES SUR LES NOMINATIONS. Il faut privelegier l appel à candidature et tout ira pour le mieux

    Répondre à ce message

  • Le 2 juillet 2016 à 16:59, par Traore Raphael
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    ah ! n’y a-t-il pas de nomination au MENA cette fois-ci ou quoi ? où je n’ai pas reçu en totalité le compte rendu du conseil des ministres ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet 2016 à 10:42, par vérité
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Qu’attend le MENA pour changer les DG des ENEP de l’UNIR-PS nommés sous la transition sous aucun critère de compétences ? Suivez mon regard...

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2016 à 12:49, par enarque
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    je suis d,accord avec l’internaute 49. y’a des gens qui n’ont pas les infos sur la formation des cadres de l’Etat dans les différentes écoles professionnelles. Effectivement à la DFI de l’ENAM les CASU, AASU, CISU, AISU recoivent des cours sur la gestion financière. L’ENAM c’est la référence. allons seulent !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 4 juillet 2016 à 13:00, par Warma P
    En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 29 juin 2016

    Pour avoir travaillé avec des CASU et des CISU, il faut admettre qu’ils sont compétents dans le service public même dans la gestion financière où ils ont bénéficié d’une formation en technique budgétaire (public ou privé).

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés