Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

Ceci est une déclaration du syndicat autonome du personnel de l’action sociale. • lundi 27 juin 2016 à 23h56min

Le Syndicat Autonome du Personnel de l’Action Sociale (SYNAPAS) par la présente déclaration s’insurge contre l’insistance des premiers responsables à installer un climat délétère de travail au sein du département en charge de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille (MFSNF).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ministère de  la famille : Des nominations créent la discorde

En rappel, c’est suite aux nominations en conseil de ministre en date du 27 avril 2016 de certaines personnes dont les qualifications et le profil ont suscité un émoi du personnel que le SYNAPAS en accord avec le comité CGTB de l’ex Ministère de la Promotion de la Femme et du Genre, attiraient l’attention du Ministre sur l’inopportunité de telles pratiques surtout au lendemain de l’insurrection populaire. Conscients donc des conséquences que cette situation pourrait engendrer, le Bureau National du SYNAPAS a réitéré sa crainte quant à une réelle détérioration du climat social lors de la rencontre initiée le mercredi 11 mai 2016. Cette rencontre dont le SYNAPAS avait fondé à priori l’espoir de trouver des solutions palliatives à l’ensemble des préoccupations soulevées, s’est plutôt transformée en une série de plaidoiries des représentants de la délégation ministérielle. Le SYNAPAS du reste, a proposé le relèvement de leurs fonctions des personnes décriées et a mis en garde les interlocuteurs du jour sur la tournure des évènements (remous sociaux) si toutefois la situation restait en l’état.

L’évolution des choses nous a donné raison (manifestation d’un saut d’humeur général au sein du personnel). Comme on peut le constater, la nomination des quatre (4) personnes est à l’origine du désamour et de la tension entretenue ces derniers temps dans la maison commune. Et manifestement, aucune initiative sincère n’est envisagée pour redonner confiance et stimuler les travailleurs dans leurs tâches quotidiennes d’où un doute sur une volonté réelle de gérer avec diligence les préoccupations posées par le personnel à travers leur organisation syndicale.
Le contexte sociopolitique doit plus que jamais inspirer l’autorité. Le Bureau National du SYNAPAS tient pour seul responsable Madame le Ministre de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille sur l’état de dégradation progressive du climat social.

- Afin donc de récréer les véritables conditions de travail et d’apaisement, le SYNAPAS exige :

le relèvement sans condition de leurs fonctions respectives des personnes ci-après :
-La Directrice Générale de l’Autonomisation des Femmes (DGAF) ;
- Le Secrétaire Permanent du Conseil National de Secours d’Urgence et de Réhabilitation (SP/CONASUR) ;
-Le Secrétaire Permanent du Conseil National de Lutte contre la Pratique de l’Excision (SP /CNLPE) ;
-La Directrice Régionale de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille du Nord (DRFSNF/N).

- L’effectivité des rencontres périodiques annoncées lors de la rencontre de prise de contact
- La valorisation et la promotion des compétences du MFSNF
- L’arrêt de la liquidation du MFSNF par l’arrivée massive d’allogènes au sein du département
- des réponses appropriées et à la hauteur des attentes de l’ensemble du personnel du Ministère de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille.

A l’ensemble du personnel du Ministère, le Bureau National du SYNAPAS vous invite à rester vigilant et mobilisé pour tout mot d’ordre afin d’instaurer une réelle valorisation des compétences et partant de meilleures conditions de travail.

Notre Engagement est Notre Force ! Notre Détermination est Notre Victoire !

Pour le Bureau National/
Le Secrétaire Général

Sébastien OUEDRAOGO

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 juin 2016 à 23:47, par soungalo
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Comment allier compétences et promotion des « cadres » ? Il serait effectivement temps de commencer à promouvoir les travailleurs des ministères s’ils disposent de la compétence pour les postes de direction de leurs ministères. Malheureusement les engagements politiques des ministres ne tiennent guère compte de cette réalité : que les cadres de leurs ministères ont aussi besoin de la promotion. COURAGE aux vaillants travailleurs Ministère de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille. Mais sachez que votre ministre est bien assise au sein du MPP. Elle a pu faire suspendre les élections municipales à Bouroum Bouroum. Armez vous de courage et de détermination. Elle fait partie des gens qui ont eu de la promotion facile et ne savent que le Burkina a changé

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin 2016 à 23:48, par soungalo
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Comment allier compétences et promotion des « cadres » ? Il serait effectivement temps de commencer à promouvoir les travailleurs des ministères s’ils disposent de la compétence pour les postes de direction de leurs ministères. Malheureusement les engagements politiques des ministres ne tiennent guère compte de cette réalité : que les cadres de leurs ministères ont aussi besoin de la promotion. COURAGE aux vaillants travailleurs Ministère de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille. Mais sachez que votre ministre est bien assise au sein du MPP. Elle a pu faire suspendre les élections municipales à Bouroum Bouroum. Armez vous de courage et de détermination. Elle fait partie des gens qui ont eu de la promotion facile et ne savent que le Burkina a changé

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 06:45, par SY
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Du courage mes amis ne vous laissez pas influencer par cette dame car elle détruit tout sur son passage et comme elle est apprenti politicienne ; elle croit qu’il faut forcer pour se faire plaire à SEM le Président du Faso, le Président de l’Assemblée Nationale et encore au Ministre d’Etat juste pour conserver son poste ministériel. C’est la même dame qui a empêché les élections dans la commune rurale de Bouroum Bouroum. Arrêtez la pendant qu’il est temps sinon elle va transformer votre ministère un ministère de pour tous comme au Ministère des Affaires Etrangères où n’importe qui peut se faire nommer aux structures diplomatiques et consulaires de notre pays à l’étranger pendant ce temps il y a beaucoup des agents qui sont sortis dans les grandes écoles telles que ENAM et INHEI et qui sont bloqués au ministère tutelle au profit de certains protègés des mogo forts du système gouvernemental.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 06:46, par Tenez bon
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Bon courage à vous et tenez bon car vous avez deja gagné une premiere victoire en denonçant ces nominations de complaisances,il vous reste donc la victoire finale en continuant dans ce sens,afin que votre ministre tienne compte du parcours professionels ,et diplome des travailleurs lors des nominations.Je crois savoir quà la Sonabhy les travailleurs aussi ont denoncé les nominations de complaisances ,et frere en christ au sein de la boite,

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 07:28, par papy
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Désolée, on ne peut pas travailler avec des gens à qui on a pas confiance. Nommé certains directeurs qui qui sont de l’opposition pour raconter ce qui devrait être gardé secrètement est impossible. S’ ils sont du même bord politique oui. Vous le savez et vous voulez faire du bruit. On ne travaille pas avec ses ennemis. Même mon chauffeur part raconter ce que je vais à mon prédécesseur et vous voulez que je continue à travailler avec lui ? Il faut grandir, si vous ne voulez plus travailler laisser la place aux jeunes. Que le ministre fasse son travail. Ne te rretourne même pas pour regarder ces bandes de faineants qui ne sont là que pour des promotions que après sortir s’ asseoir dans les maquis. Il faut que l’état durcit le ton pour faire comprendre à ses assoiffés de promo, que ce n’est pas un cabaret où ils passent plus de 80% de leur temps de travail. Tchrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 07:45, par Ben
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Je vous ai dit que le pire est à craindre, rien n’a changé dans pays "clientélisme, politisation de l’administration, favoritisme..." c’est les mêmes dirigeants avec leurs veilles habitudes. Battez- vous, ils ne comprennent que ce language

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 08:29, par bbj
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    ces dirigeants jouent à la prolongation du régime de Compaoré et pourtant les choses ont changé. il n’est plus question de transformer un service public en une entreprise familiale où ce sont les amis et les membres qui peuvent avoir droit à un poste même s’il ne sont pas compétents. je prends l’exemple de celle (professeur certifié ???) qu’on a nommé pour diriger le secrétariat permanent du conseil national de lutte contre la pratique de l’excision qui aurait démissionne de son poste d’avant à l’ex ministère de la promotion de la femme parce qu’elle s’est trouvée à un moment incompétente et qu’elle est réellement incompétente.
    souvent je me demande si nos dirigeants pensent réellement au peuple ?
    courage à ces vaillants combattants qui sont entrain d’insuffler le renouveau car depuis longtemps des nomminations ont été faite et personnes n’a levé la main pour dire un mot à ce sujet. Au contraire certaines personnes ont beni ces nominations. même aujourd’hui, le seul syndicat crédible pour le moment c’est le SYNAPAS. certains syndicats n’ont vu la promesse de la nommination de leurs membres se concrétiser c’est pourquoi. si non on s’est qui dort au cabinet de ministre. Courage au jeune syndicat

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 08:36
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Il faut attendre au moins un an avant de juger. Les mandats sont pour 5 ans pour la présidentiel et les législatifs.
    Est ce qu’il y a un financement qui a été détourné ?
    Vous voulez qu’on nomme ceux que vous connaissez qui ont la compétence. Mais dans les nominations, c’est une question de confiance, de récompense pour service rendu, de collaboration dans le travail.

    Courage à vous

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 09:30, par Gomtibo
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    L’arrêt de la liquidation du MFSNF par l’arrivée massive d’allogènes au sein du département : ce n’est qu’au Burkina qu’on peut entendre ça. mon œil

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 11:01, par le sage du faso
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    à l’internaute n°5:En te lisant,j’ai l’impression que tu ne sais pas distinguer serviettes et torchons.Laisse moi te dire que l’administration et la politique sont deux choses différentes.on ne nomme pas quelqu’un parce qu’on est du même bord politique mais sur la base de ses compétences.Vous faites honte à notre pays,raison pour laquelle on avance toujours pas.Quand c’est du rouge ,dites que c’est du rouge, lorsque c’est blanc ,ayez le courage de le dire et si on ne comprend pas,poliment on se tait,et votre cas ici,c’est ça,se taire car vous ne comprenez rien.cordialement !

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 11:20, par Clinton.
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    A Internaute 5 (Papy).
    Les PERSONNES DE CONFIANCE dans l’administration publique ou privée ne sont pas celles qui gardent les secrets du service. Tout travailleur est tenu de garder les secrets de la structure au sein de laquelle il travaille sous peine de sanctions disciplinaires ou même pénales. Ta compréhension de personne de confiance signifie une personne complice à de salles besognes (vol, détournement, escroquerie, divers abus....). Malheureusement, le plus souvent on nomme des complices et non des personnes de confiance.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 11:20, par Andalayèlma
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    L’intérêt d’être ministre là, c’est de pouvoir nommer des gens qui vont retourner des guiros, et des chose en nature. Bien sûr que eux aussi ne s’oublient pas pour que tous ensemble on aide le parti avec un peu un peu. Tertus était tombé sur la tête lorsque débarqué des Etats Unis, il a pensé qu’il était plus intègre et patriote que nous pour dire de recruter les DG. Que c’est ainsi qu’on combat la malgouvernance et qu’on gagne tolérance zéro détournement, zéro corruption, zéro médiocrité, etc.
    Ass tagfoulaye . Que deviendront nos ventre, ce qui est au dessous et ce qui est en dessous ?
    Qui a dit qu’on veut des compétences aux postes juteux ? Les compétences là même sont problèmes pour dégager des retombées pour les ministres et les autres autorités.
    Demandez aux DGs qui n’est pas ou ne sera pas MPP ou particule-MPP ?
    Tous folgotent (Laurent Dona Folgo) Si d’aventure la barque MPP commence à prendre de l’eau ? on saute dans le nouveau paradis. Si CND avait tenu trois semaine, vous les auriez vus tous dedans. Ou bien ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 11:30, par dramagri
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Mes frère mobilisés vous pour bouter hors de votre ministère ces individus. Ce ministère en aucun cas ne sera un pandémonium. Non au clientélisme et à la pagaille. On vous soutient. Courage !

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 11:33, par LE DAUPHIN
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Du courage à vous, militantes et militants du SYNAPAS. A cette allure et si on laisse faire dans ce pays, des civiles vont diriger des casernes militaires et des commissariats de police ; et vice versa, des sapeurs pompiers vont diriger des directions du MENA et celles du ministère en charge des arts et du tourisme. Comment peut-on diriger un ministère sur le postulat d’office que ceux qu’on n’est venu trouver ne sont pas dignes de confiance alors ce sont eux que vont vous permettre de réaliser les résultats escomptés ? Frustrez-les et vous n’obtiendrez que des résultats médiocres. Mais je comprends, cela n’est pas leur problème car ces gens-là ne sont pas venus pour travailler pour l’intérêt général. Je crains qu’ils fassent mieux que Blaise. Internaute 5, tu délires. Epargne-nous tes métaphores ridicules.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 11:50, par Moi goama
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Moi j’invite les uns et les autres à la tolérance et au respect des décisions relevant du pouvoir discrétionnaire des dirigeants.A la fonction publique tous les agents n’ont pas la même formation.Il y a des agents qui sont formés pour servir dans toutes les administrations publiques (interministériel) et d’autres pour des fonctions spécifiques (ministère technique).Ainsi les agents de l’administration générale peuvent être appelés à servir au sein de toute administration publique pour la gestion administrative.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 12:08, par SIDNABA
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Ce syndicat me fait honte en tant qu’ancien syndicaliste. Le rôle d’un syndicat c’est de défendre essentiellement les intérêts matériels et moraux des travailleurs syndiqués. Ce que ce syndicat fait est pitoyable et les confédérations syndicales (USTB, CGTB, CNTB etc.) doivent les rappeler à l’ordre républicain. Si les syndicats se mêlent de politique que doivent alors faire les Partis politiques créés à cet effet ? Les personnes nommées ne sont-ils pas des Burkinabè ? Quelle compétence dispose un syndicat pour juger de la nomination d’un agent à un poste technique ? Laissez les agents nommés faire leur preuve à leur poste et vous les syndicats et société civile pourriez alors crier s’il y a lieu à la mauvaise gouvernance auprès du peuple dont ce gouvernement tire sa légitimité. Soyons sérieux et que chacun reste à sa place pour le développement notre cher Faso. Mme la ministre de la femme ne céder d’aucun pouce pour satisfaire à de telles incongruités inacceptables en démocratie. En ce comportant ainsi, ce syndicat veut s’adjuger le pouvoir exécutif qu’il n’a pas et que du reste le peuple Burkinabé ne leur a pas confié. Si tel est leur désir alors qu’il aille aux prochaines élections pour conquérir le pouvoir exécutif et nommer leurs militants à leur guise. A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 12:09, par Sans Aucune Rancune
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Nous avons longtemps décrié la politisation de l’Administration sous l’ère Blaise, voici qu’elle continue avec Rock. C’est fort dommage !Les nouvelles autorités n’ont rien compris à l’insurrection et continuent de danser sur le même pied d’avant. Le MFSNF n’est pas un dépotoir des militants MPP à récompenser. Vouloir les d’abord voir à l’œuvre avant de les juger serait entériner leurs nominations. Le MFSNF ne les veut point et ceux-ci feraient mieux d’aller monnayer leurs compétences dans les domaines où ils excellent le mieux. Dire que la ministre est bien assise au MPP nous "fout le feu au cul". On a vu des gens qui se disaient au-dessus des institutions fuir en plein jour sous un soleil ardent de midi. Qu’elle considère les doléances des travailleurs de son ministère pour que ceux-ci puissent agréablement vaquer à leurs occupations quotidiennes, dans un esprit de collaboration et de professionnalisme !

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 13:03, par patoin
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Arrêtez de distraire les gens. Il faut d’abord commencer à demander de chasser le DAF, le contrôleur financier et autres ; ; ; ;

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 13:12, par papy
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Internautes 10 et 11, en vous lisant on sans de la haine en travers vos expressions. Dans ce ministère qui peut nous dire qu’il n ya pas eu de clienteisme, si nous remarquons ce sont ces derniers qui vont des manifestations pour un oui ou un non. Si vous êtes aussi compétents que vous ne le dites, ha dja ta place allait être devant dougou au lieu de rester à dire du n’importe. Ce n’est pas de cette manière que vous allez avancer et trop de bruits dans nos oreilles, si vous ne voulez pas travailler allez si voir ailleurs là on saura que vous êtes compétents. Tchrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 13:21, par Le conseiller Toxique
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Après lecture très poussée des requêtes du grand syndicat d’avant garde du Burkina, j’ai le plaisir et l’obligation de donner ces petits conseils, en attendant les grands :

    1) En ce qui concerne ce ministère des travailleurs " cas sociaux" le gouvernement ne devra plus jamais nommer un agent sans consulter le bureau du syndicat. Et pour éviter toute mégarde,

    2) Le syndicat doit être présent à tout conseil de ministre afin d’éviter qu’on lui fasse encore des "bébés", pardon , des "cas sociaux" dans le dos.

    3) Enfin, pour les nominations qui malheureusement ont eu lieu avant mes conseils, je demande au syndicat de proposer à chacun des postes l’agent de leur choix et d’avoir l’amabilité de diffuser cette liste, de même la liste complète de ces agents étrangers au ministère à commencer surtout par les DAF.
    A suivre..

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 13:38, par Exact
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Vous n’aurez vos yeux pour moucher et vos nez pour pleurer.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 13:42
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Il faut que le MFPTSS fasse un travail pour notre administration en y distinguant les fonctions (les postes) purement politiques et celles dites techniques. Je crois les différents emplois de la Fonction publique permettent de répondre à ses différents besoins dans tous les ministères. Les recrutements directs et professionnels sont aussi faits dans le sens de combler ces besoins là je crois. Les conséquences du clientélisme politique sont connues de nous tous : médiocrité donc atteinte des résultats, gaspillage sinon pillage des ressources publiques. Le PM ZIDA ne me contredira pas. En effet, beaucoup de gens avaient dénoncé la nomination de son DIRCAB et la suite (l’actualité) donne raison à ces dénonciateurs car ce Dircab est épinglé par l’audit de transition et voilà ZIDA hors du pays. Ce Dircab peut avoir pêché par ignore des règles de gestion des finances publiques (il n’est pas financier). Tout le monde a intérêt dans notre pays qu’on mette enfin la personne qu’il faut à la place qu’il faut. Même le régime Compaoré l’avait à la fin compris quand il parlait de plus en plus de valorisation du capital humain. Je ne peux comprendre que dans tout un ministère, on ne trouve pas de personne de confiance (non politique et politicien de son bord) à qui confier des responsabilités. Tous ne sont pas des politiciens dans un ministère et c’est tant mieux. A mon humble avis le régime actuel a vraiment intérêt à revoir sa copie sur cet aspect de la gestion de son pouvoir. Au MEFD c’est le respect du quota genre qui traumatise tout monde là.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 13:48, par bkson
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    à l.internaute7 tu es malhonnete.il y a eu des actions avant la présente.En matière on parle comme ça.le syndicaliste doit viser un idéal.tu n.es qu.une piètre personne à la solde de vieux hibous au yeux gluants tapis le noir.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 13:58, par Le Baron
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Internet 20, Le Conseiller Toxique, chapeau pour cette tournure d’esprit.

    Vraiment il faut être myope et avoir un cerveau de moineau pour laisser échapper cette phrase à propos de nomination d’agents publics dans une structure publique : « L’arrêt de la liquidation du MFSNF par l’arrivée massive d’allogènes au sein du département ». Faut-il en rire ou en pleurez ? Messieurs et dames, animateurs du SYNAPAS, revoyez votre copie. Votre ministère doit-il chasser tous les agents de la DAF ? De la DRH ? Les CT et CM ? Les juristes ?

    Relevez le niveau des débats. SANS RANCUNE mais ATTRISTE PAR VOS PROPOS.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 13:58, par Ludovic
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Pauvre Laure ! C’est une ultra novice cette ministre de la Femme et de la Solidarite Nationale. Elle n’a jamais tenu un mandat local, jamais ete responsable politique. Elle n’a aucune experience de la gestion publique et politique. Du jour au lendemain elle a ete parachutee a Gaoua comme tete de liste MPP aux lagislatives alors que depuis plus de 25 and Elle n’y avait pas residence et ne s’etait jamais impliquee de pres ou de loin a la cause de la province. Elle se targuait de ses relations avec Mr. Salif Diallo et avant meme les legislatives racontait a qui voulait l’entendre qu’elle sera nommee ministre. A peine elue deputee du Poni, la voici promulsee ministre. On comprend qu’elle se considere redevable a Mr. Salif Diallo d’ou son zele. A Gaoua Elle seme la meme zizanie et le meme desordre parmi les responsables MPP locaux dont elle cogne les tetes les unes contre les autres. Meme desordre que dans son ministere. Elle est allee encourager les militants MPP de Broum Broum a mettre Le feu aux documents electoraux pour empecher les municipales. Il faudrait que quelqu’un explique a cette ministre inexperimentee que la politique est tout un art et qu’en politique la strategie conseille de ne jamais naviguer a vue.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 14:41, par propre
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Internaute 16 a carrement pris le decor et il n’a rien compris ; totalement ignar ; d’abord je souffre du fait que tu ais dit que tu es un ancien syndicaliste ; car qd on est syndicaliste on le reste toute sa vie parce que c’est un idéal qu’on poursuit toute la vie ; En plus qu’entends tu par interets moraux c’est ça les intérêts moraux. Quand tu dis que "ce syndicat veut s’adjuger....blablablablabla et que le peuple blablabla ; le peuple c’est qui.....Les membres de ce syndicat était dans la rue lors de l’insurrection populaire , ils ont observé la grève pendant la tentative de putsch ; pendant ce temps toi ;etant donné que tu n’es plus un syndicaliste tu es allé travaillé ; tu n’as pas été syndicaliste comme tu le pretends parce que un syndicat n’a pour vocation la conquete du pouvoir apparemment tu l’ignore. Tu as dit une chose plus grave
    tu dis de laisser nommer n’importe qui on va voir si ca va aller ; c’est parce que tu ignores l’histoire du burkina pour avoir dit que les syndicat ne se melent pas de la politique ;

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 14:44, par victoir
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    que chacun joue son rôle aller vous plaindre en justice et on verra qui a le prérogative de nommer

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 14:44
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Fonction publique du Burkina = paresseux et grévistes = enfants gâtés du pays introductifs et budgétivore. Moi à l’assemblée Nationale, c’est diminution des impôts des travailleurs du privé + bonus à leur pension de retraite. Ainsi pour apprendre la notion de travailler à ces joueurs de pmub. L’insurrection est fini ! Respect de l’autorité et travaille maintenant. Merde.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 14:51, par Gaël
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    ’’L’arrêt de la liquidation du MFSNF par l’arrivée massive d’allogènes au sein du département’’. Que c’est pathétique. Sommes -nous toujours au Burkina ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 15:13, par witebyaanda
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Si le syndicat n’a pas d’autre revendications à faire, je pense qu’il est temps que tous ses membres aillent dans la rue pour récupérer les enfants de la rue Ainsi vous rendrez un grand service à la nation toute entière En quoi le relèvement des gens qui ont été nommés contre votre gré apporte un plus à la défense des intérêts matériels et moraux de vos militants. Si vous demandez le départ de ces promus, demandez alors le départ de vote ministre puisque elle n’est pas de votre domaine. Il faut savoir ce que vous voulez. Ne laissez pas des gens qui sont mus par des intérêts personnels vous détourner des missions régaliennes d’un syndicat. Je suis syndicaliste et ma lutte ne doit pas consister à remettre en cause des nominations dans mon département. Mon souhait est que tous ceux qui sont arrivés à ces postes travaillent à l’amélioration des conditions de vie et de travail du personnel.
    Si le gouvernement se trompe en accédant à vos revendications bassement égoïstes, illégales et illégitimes, il serait alors temps que tous les conseils des ministres se tiennent à la place de la nation pour que même le plus lambda des burkinabè puisse avoir son avis à donner !
    Camarades, si vous n’avez rien à faire, je vous dis en espagnol "callate la boca"

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 15:41, par DEP
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Tous ceux qui se plaigent là n’ont qa attendre leur tour. Meme les syndicats. Ont a vu des resposables syndicaux propulsés ministres ici et ils ont fait pareil(le passé nous enseigne). Dites moi, sommes nous toujours dans la transition ? Si non pourqoi tant de pression pour un gouvernement qui na meme pas six mois de fonctionnement. Pauvre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 15:49, par Ayez honte un jour
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Mesdames Monsieurs Les syndicalistes
    Vous faites hontes dans la forme et dans le fond. Je ne compte pas m’attarder sur la forme. Je veux juste vous dire qu’on ne traite pas son collègue d’allogene. Collègues parce que dans le mois en tant qu’agents de la fonction publique vous vous rencontrez dans des ateliers pour discuter des questions qui ruinent encore notre chère patrie. Mieux vous mangez et buvez ensemble lors de ses rencontres. Dans ce sens vous n’êtes pas des ennemis mais des collaborateurs. Si vient alors le moment où coexiste un petit coac entre vous le choix des mots pour dénoncer vous fait perdre tout.
    Si vous avez perdu dans la forme, votre péché dans le fond est encore grave. En réalité vous êtes incompétents. Voilà pourquoi vous réclamez la compétence depuis non seulement avec ce ministre mais avec 2 ou 3 ministres passés. La compétence où q’elle se trouve et quel que soit en moment sera appelé à occuper les hautes fonctions de l’État. C’est l’ordre normale et naturelle des choses. Donc pas besoin de revendication pour se faire nommer.
    L’autre chose est que vous devez savoir une bonne fois pour toute que la fonction publique comme son nom l’indique d’ailleurs que la fonction publique n’appartient à personne meme à votre ministre. Toute personne a le droit de travailler dans ce ministère.le fait de passe quelques mois à la l’INJEPS ou dans n’importe quelle école du Burkina ne saurait faire de vous des éternels propriétaires voire possesseurs d’un ministère. Des gens ont fait d’autres écoles aussi à l’intérieur comme à l’extérieur souvent plus expérimentés même n’ayant pas passé forcément par votre soit disant ministère. Ils méritent aussi d’être valoriser.
    Et alors je vous propose des points de revendication parce qu’apparemment vous souffrez d’en avoir depuis près de la dernière décennie.
    Puisse qu’il faut lutter pour de meilleures conditions de travail pour tous les travailleurs je propose que vous luttezluttez pour une augmentation du budget alloué à votre ministère. J’ai appris par exemple que l’ex ministère de la femme fonctionnait à moins du milliard par an. Demander egalement que la fonction publique mette à votre disposition des agents pour renforcer les directions régionales qui sont vierges de personnels.
    Au lieu que des agents soient au nombre d’une dizaine par bureau tapper du poing sur la table et réclamer que les bureaux soient décongestionner. Réclamez également le minimum comme les toilettes l’eau et le café peut-être dans le service public. Réclamez que tous les agents puissent bénéficier de formation au moins une fois les deux ans pour que CE n’est soit pas peut-être les mêmes qui participent aux formations,etc. Ce que je dis est pour l’intérêt général des travailleurs puisse que vous penssez lutter pour leur cause. C’est aussi une vision globale de l’empowerment de nos mamans de nos soeurs et filles restées surtout dans les contrées rurales.
    Ce que vous dites dans cet écrit voire dans toutes vos luttes que je suis avec attention n’est rien d’autre qu’une lutte égoïste je dirai egocentriste puisque tournée de nature vers vous même. Pour être nommé il faut d’abord être à un niveau. Et les agents ou les contrôleurs. Vois demandez quoi fondammentalent pour eux ?
    Je voudrais aussi dire que vous pouvez monnayemonnayer vos compétences dans d’autres ministères si vous boulez vous faire nommer. Mais vous vous croyez tellement incompétent que vous avez honte de voir ailleurs. Mais s’il vous plaît respecter mon cher pays en arrêtant dès maintenant des plates-formes revendicatives du genre. Ils n’ont même pas honte. Changer un jour.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 15:54, par Cheikh
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    En vérité çà ce n’est point le rôle d’un syndicat. Il est temps que les autorités appliquent désormais la procédure du dégagement, comme par le passé. Comme çà, tous ces anarcho-syndicalistes seront rasés et emprisonnés. On voit que dans cette pétaudière qu’est devenu le Burkina, tous profitent de la tolérance du gouvernement, pour s’agiter sans raison valable.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 16:28, par Lobikoune
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    "L’arrêt de la liquidation du MFSNF par l’arrivée massive d’allogènes au sein du département". Je crois que nous sommes en train de toucher le fond. Même dans l’administration publique, il est question maintenant d’allogènes et d’autochtones. Il est vrai que nous devons faire front contre la politisation de l’administration et la promotion de la médiocrité. Mais dans cet élan, prenons le soin de ne pas laisser s’installer les germes de la division. A mon humble avis, tous les corps de métier se valent et se complètent pour assurer le fonctionnement harmonieux de l’administration. Evitons de penser qu’un ministère appartienne à un seul corps de métier au risque de mettre en péril la nécessaire harmonie qui doit exister entre les institutions. Si chaque profil doit rester en vase clos dans son département et en s’estimant légitime à expurger les autres corps de son département, quelles synergies d’actions indispensables à la mise en œuvre des politiques publiques pourrait on espérer ? Il est plus que urgent que les autorités en charge de la fonction publique prennent à bras le corps cette épouvante qui est en train de créer un malaise au sein de tous les départements ministériels avant que les rancœurs ne prennent racine et que nous atteignions un point de non retour. Sans rancune !

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 16:45
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    internaute 32. les plaintes ne concernent que les postes techniques. Qu’est-ce qu’un professeur d’histoire géo peut apporter en matière d’action sociale et de femme s’il est nommé directeur régional ?. quels conseils peut-il donner aux autorités régionales en matière d’action sociale ? CE N’EST PAS UN LABORATOIRE OU ON DOIT ESSAYER TOUT LE MONDE.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 16:46, par witebyaanda
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Si le syndicat n’a pas d’autre revendications à faire, je pense qu’il est temps que tous ses membres aillent dans la rue pour récupérer les enfants de la rue Ainsi vous rendrez un grand service à la nation toute entière En quoi le relèvement des gens qui ont été nommés contre votre gré apporte un plus à la défense des intérêts matériels et moraux de vos militants. Si vous demandez le départ de ces promus, demandez alors le départ de vote ministre puisque elle n’est pas de votre domaine. Il faut savoir ce que vous voulez. Ne laissez pas des gens qui sont mus par des intérêts personnels vous détourner des missions régaliennes d’un syndicat. Je suis syndicaliste et ma lutte ne doit pas consister à remettre en cause des nominations dans mon département. Mon souhait est que tous ceux qui sont arrivés à ces postes travaillent à l’amélioration des conditions de vie et de travail du personnel.
    Si le gouvernement se trompe en accédant à vos revendications bassement égoïstes, illégales et illégitimes, il serait alors temps que tous les conseils des ministres se tiennent à la place de la nation pour que même le plus lambda des burkinabè puisse avoir son avis à donner !
    Camarades, si vous n’avez rien à faire, je vous dis en espagnol "callate la boca"

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 16:51, par JOB
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Messieurs les syndicalistes,
    Nulle part dans votre déclaration vous ne dites pas ce que vous reprochez aux personnes dont vous contestez la nomination. On est porté à croire que c’est parce que les têtes des intéressés ne vous plaisent pas, alors que cet argument est inopérant. Le minimum de culture juridique que doit avoir un responsable syndicale devrait vous faire savoir que les nominations dans les postes à la fonction publique relèvent du pouvoir discrétionnaire de l’Exécutif. Si la nomination des intéressés vous porte préjudice, il y a des voies légales de recours que vous pouvez exploiter au lieu d’étaler au grand jour votre haine contre eux.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 18:40, par lagitateur
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Internaute No 16, SIDZABDA. Je souscris entièrement à ce que vous avez écrit. C’est ça la vérité. On ne peut jamais éradiquer ce genre de choses. En allant dans leur logique il fallait alors que le Président nomme le ministe parmi les cadres du Ministère. Sinon tant que le Ministre viendra d’ailleurs, cela se fera. Seulement, il faut que chacun travaille à avoir la confiance de la Ministre car elle sera obligée de compter sur les compétences au lieu des amitiés politiques.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin 2016 à 19:35, par papy
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Internaute 32, tu as tout dit. Des incompétents ne peuvent que faire ça. Sinon qu’ils peuvent démissionner et voir ailleurs, comme ils se disent compétents. N’importe quoi. Jalousie va nous tuer " burkinabe" le faite que vous ne voulez pas voir le soleil d’autrui briller c’est comme cela aussi que pour vous ne va jamais briller. Tchrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 11:43, par Bob
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    bonjour à tous !
    Arrêtons de nous mettre les bâtons dans les roues ,dans tous les pays du monde les postes nominatifs sont ainsi ,on a besoin pour ces postes des gens qui ont juste une capacité de direction ,le reste incombe au techniciens de la maison dont il s’entoure.
    De même ces postes nominatifs ne doivent pas être vus comme l’apanage des seuls fonctionnaires de l’État ,les privés aussi y ont droit devant la loi .
    Arrêtons de nous voiler la face ,libérons notre génie créateur et travaillons avec tout le monde sinon point de développement,merci à tous.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin 2016 à 15:03, par Aka
    En réponse à : Ministère de la famille : Des nominations créent la discorde

    Vous savez, l’argent bête a tellement circulé dans ce pays qu’il suffit de quelques millions pour amener des gens à défendre l’indéfendable ! Dans la fonction publique il y a des services transversaux et je pense que nos braves syndicalistes qui m’étonnent par leur prise de position extrémiste le savent bien et doivent attendre de juger les incriminés aux résultats. Chacun d’eux a reçu une lettre de mission et sera évalué sur la base des résultats qu’ils auraient atteints.
    Ensuite n’oubliez pas que dans ce pays les gourous politiques se disputent également les postes nominatifs ! A un poste donné si le prétendant de monsieur X est préféré à celui de monsieur Y ce dernier et sa bande d’inconditionnels peuvent user de tous les moyens pour discréditer monsieur X et son protégé ! ça, c’est connu !
    Vous savez également que beaucoup de travailleurs de nos ministères, même des soit disant syndicalistes, étaient habitués à des facilités d’arrondir leurs mois , facilités souvent indues qu’un nouveau ne saurait entretenir en si peu de temps surtout quand il n’est pas de la maison !
    Si nous devons tous raisonner de la sorte commençons par demander la révocation de tous les ministres qui ne seraient pas issus de la boite qu’ils dirigent ! Dans un des ministères géré par un jeune, au départ on disait qu’il ne respectait personne même pas ses proches collaborateurs, qu’il y en a qui disent qu’ils vont démissionner, qu’il va voir ici,etc. mais personne n’a démissionné pour le moment et mieux encore ces agents se sont rendus compte qu’il est loin d’être le diable qu’on leur avait fait voir.
    Nous sommes parfois injustes et nous cultivons sciemment ou inconsciemment la haine et l’intolérance.
    Alors messieurs des syndicats attention car le désordre entretenu à dessein même par des personnes insoupçonnées, n’est pas éternel !
    J’insiste, jugez les gens aux résultats et surtout ne leur mettez pas les bâtons dans les roues parce que vous, vous voulez forcément avoir raison.
    Et vous parlez d’humeur ,c’est honteux quand même ! On ne les a pas nommé pour gérer des humeurs ! Ce sont ces comportements hypocrites qui ont conduit notre pays à l’impasse dans laquelle il se trouve aujourd’hui.
    Commencez par demander des comptes à ces agents de "petite catégorie", qui sont avec vous la-bas et qui, en moins de 5 ans de carrière ont ce que vous savez ! et vous donnaient gracieusement des bons de carburant qu’il n’ont hérité d’un éventuel grand-père milliardaire.
    Si cela ne vous convainc point, faites au moins confiance au JUGE SUPRÊME.
    Vous avez le droit de ne rien croire de tout cela , continuez à bien travailler et alors dans ce cas, votre tour viendra comme l’a fait monsieur Magloire Somé !
    Mon cher Bassolma, tu as du pain sur la planche !...c’est mieux d’installer des sections dans tous les ministères au lieu de laisser les gens " s’autonomiser" et nous mettre dans l’embarras !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés