Concours de rédaction « Une plume pour le développement » : Wougo Kaboré et Sié Rachide Boris Coulibaly lauréats de la 2e édition

samedi 25 juin 2016 à 14h00min

Lancé du 22 mai au 22 juin 2016 sur toute l’étendue du territoire national, le concours rédactionnel initié par le Groupe de la Banque mondiale au Burkina Faso a connu son apothéose, le 24 juin à Ouagadougou. Dans la catégorie dédiée aux élèves et étudiants, le premier prix est revenu à Wougo Kaboré, la compétition ouverte exclusivement aux jeunes des lycées et collèges a été remportée par Sié Rachide Boris Coulibaly. Ils ont respectivement reçu un chèque de 1.000 dollars américains plus un dictionnaire.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Concours de rédaction « Une plume pour le développement » : Wougo Kaboré et Sié Rachide Boris Coulibaly lauréats de la 2e édition

Après une première édition qui a enregistré un succès, le Groupe de la banque mondiale a reconduit la compétition cette année, afin de donner la parole aux jeunes burkinabè pour s’exprimer sur la problématique et les enjeux du développement durable au pays des hommes intègres. La présente édition a connu quelques innovations dont la plus importante est l’introduction d’une catégorie junior, c’est-à-dire celle concernant les lycées et collèges. Ainsi, deux thèmes ont fait l’objet de candidatures, à savoir : « Emploi des jeunes : défis et solutions » dédié aux élèves et étudiants et « Réseaux sociaux : avantages et inconvénients » ouvert exclusivement aux jeunes des lycées et collèges.

Pour la présente cérémonie, 40 candidats ont été sélectionnés et ont reçu des prix d’encouragement parmi près de 500 dossiers reçus. Seuls six d’entres eux, les meilleurs parmi les meilleurs, ont reçu les prix qui étaient en jeu. Dans la catégorie1, Wougo Kaboré, étudiant à l’IBAM a obtenu le premier prix avec une note de 17/20. Parmi les solutions qu’il propose pour résoudre la question de l’emploi, figure entre autres la redynamisation du secteur agricole. « Cela va consister à travailler à redéployer la frange jeune au niveau du secteur agricole alimenté par les petites industries » a-t-il précisé.
Ambroise Ily finit deuxième avec la note de 16/20 devant Abibata Kouanda qui, elle a obtenu la note de 15,5.

Le deuxième thème a vu le sacre de Sié Rachide Boris Coulibaly, élève de Terminale au collège SJMK. Il a obtenu la note de 16/20. Gino Ouédraogo est arrivé deuxième avec une note de 15,5. Isso Léandre Sylvère Bassolé, quant à lui, a occupé la 3e place avec 15,25/20.
Les lauréats ont respectivement reçu un chèque de 1.000, 750 et 500 dollars américains plus un dictionnaire.

Appréciation du jury

Selon le président du jury, Dr Dramane Konaté, la thématique relative à l’emploi a enregistré 83,52% de productions, alors que celle se rapportant aux réseaux sociaux est de 13,64%. Les rejets qui représentent 2,84% seraient dus au non-respect des normes, aux cas de plagiat, aux textes manquant mais aussi aux réflexions hors-sujet.

Par ailleurs, le jury a noté une disparité de niveaux, relative à l’âge (15-35 ans), au cursus scolaire et universitaire et à l’expérience professionnelle. Paradoxalement, il a retrouvé des productions qui sont des réflexions de belle facture, mais dont l’âge mineur (15-17 ans) des auteurs amène à poser des réserves sur la paternité réelle des oeuvres. Le genre est moyennement représenté, mais M. Konaté a reconnu que la plume féminine se défend bien dans les deux sujets, « avec des analyses percutantes et des propositions pertinentes ».

Tout en invitant la Banque mondiale à procéder, si possible, à une large diffusion des meilleures productions, M. Konaté nourrit l’espoir que cette initiative fasse des émules parmi les partenaires qui étaient présents.

Tous les candidats sont méritants

Ce fut ensuite au tour du Représentant résident du Groupe de la Banque mondiale, Cheick Kanté de saluer l’audace des candidats. « Nous avons été séduits par cet engagement de la jeunesse à disserter sur les questions où on ne l’entend pas souvent » se réjouit-il. Il a, en outre, réaffirmé leur engagement à accompagner le gouvernement et les autres partenaires au développement, à œuvrer pour surmonter les obstacles liés à l’inclusion socioprofessionnelle des jeunes. Avant de rassurer : « le Groupe de la Banque mondiale mènera des réflexions pour voir comment seront capitalisées les productions afin qu’elles puissent servir de référence à toute la jeunesse ». Il a annoncé d’ores et déjà que ce concours sera reconduit l’année prochaine.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 26 juin 2016 à 12:36, par KABORE
    En réponse à : Concours de rédaction « Une plume pour le développement » : Wougo Kaboré et Sié Rachide Boris Coulibaly lauréats de la 2e édition

    Nous nous réjouissons de la tenue de cette belle initiative.Et ce,nous interpellons le gouvernement a faire confiance a nous les jeunes sans distinction que ce soit pour une contribution et une participation effective de toutes les couches sociales au développement ! Vraiment regardez et tenez compte des handicapés car dit-on on est handicapé physiquement mais pas intellectuellement. Faites nous confiance car nous disposons des propositions pertinentes pour un développement plus radieux de notre chère patrie. Aux chefs d’entreprise et aux bailleurs de fonds,faites nous confiance(les personnes handicapés) pour la gestion de vos entreprises,vos structures,et donc la prospérité de vos affaires !Faites ns confiance,la reussite de votre structure est notre défi.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin 2016 à 21:52, par CITOYEN
    En réponse à : Concours de rédaction « Une plume pour le développement » : Wougo Kaboré et Sié Rachide Boris Coulibaly lauréats de la 2e édition

    félicitations aux gagnants de ces prix. Moi j’ai pris part mais je n’ai pas été retenu. cependant, j’ai une doléance a faire à la Banque Mondiale. Je pense qu’elle doit quand même songer à informer aux perdants que malheureusement pour eux ça n’a pas marché. Pourquoi quand vous recevez, vous envoyez un e-mail de réception et après correction vous n’êtes plus capable d’informer aux gens que les résultats sont là mais que malheureusement pour eux ils n’ont pas été retenu ?. Si c’est pas grâce à Faso.net je ne savais même pas qu’ils déjà primer les gagnants de ce concours de rédaction. C’est juste ma façon de voir les choses. MERCI

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés