Travail minier : La chambre des mines du Burkina forme des inspecteurs du travail et des représentants de centrales syndicales

mercredi 22 juin 2016 à 05h18min

La session de formation à l’intention des inspecteurs du travail et des centrales syndicales s’est ouverte ce mardi 21 juin 2016 à Ouagadougou. Pendant 72 h, 15 inspecteurs du travail et 10 personnes issues des centrales syndicales vont voir leurs connaissances sur le travail dans le secteur minier approfondies.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Travail minier : La chambre des mines du Burkina forme des inspecteurs du travail et des représentants de centrales syndicales

Le secteur minier occupe une place importante dans l’économie du Burkina Faso. Selon la chambre des mines du Burkina, les mines ont créé environ 5 500 emplois dont 90% occupés par des nationaux. En 2014, on estimait à 12,4% la contribution du secteur minier au PIB et à plus de 168 milliards son apport au budget de l’état en 2015. C’est un secteur qui a des retombés mais dont la croissance ne se fait pas sans difficultés.

En effet, les conflits sociaux entre les sociétés minières et les communautés sont légions. Pour sa part, l’avis de l’administration en charge du travail est régulièrement sollicité dans des conflits impliquant des mines et leurs employeurs. « En avril 2012, le ministère du travail avait adressé une correspondance au président de la chambre des mines pour un voyage d’étude sur les sites miniers au profit des inspecteurs du travail. C’est un secteur émergeant dont l’environnement était particulier, notamment les conditions de travail. Nous avons voulu que la capacité de nos inspecteurs soient renforcés afin qu’ils puissent mieux accompagner ce secteur, conseiller les acteurs de ce secteur, pour un climat apaisé de travail », a expliqué le secrétaire général du Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Protection Sociale, Koudbi Sinaré. Cette demande a finalement été réalisée. La formation est bénéfique et pour les organisateurs et pour les bénéficiaires.

Pour Saïdou Idé, le Trésorier général de la chambre des mines du Burkina,« c’est une stratégie de la chambre de mines pour mieux communiquer et surtout faire comprendre aux partenaires, le contexte dans lequel les sociétés minières travaillent. Expliquer la vie des mines, comment les mines fonctionnent pour que les inspecteurs comprennent un peu les réalités dans les secteurs miniers ».
Avant d’ouvrir la formation, le secrétaire général du ministère de l’Energie, des mines et des carrières Mabourlaye Nombré a salué l’initiative dont la formation devait se dérouler sous forme d’exposés théoriques illustrés par des exemples pratiques, des exercices et des travaux en groupes.

A l’issue de la formation, les 15 inspecteurs du travail et les 10 personnes issues des centrales syndicales ont compris davantage les différentes phases dans la vie d’une mine et l’implication de chaque phase. Ils sont aussi outillés sur l’organisation du travail dans une mine, mais également les défis qui y sont liés. Une séance de formation est prévue au profit des agents des impôts, de la douane.

Wendkuni Diane Kagambèga (stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés