Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

mercredi 22 juin 2016 à 05h30min

L’élection du maire de la commune rurale de Gomboro, dans la province du Sourou, a été émaillée de violences, le 21 juin 2016. Le choix du candidat Moussa Diallo (MPP) comme maire a mis le feu aux poudres. Des manifestants qui s’opposaient à ce choix ont interrompu le processus, tabassant au passage le ‘’nouvel élu’’. Grièvement blessé, il a été évacué à CMA de Tougan, puis à l’hôpital Sanou Sourou de Bobo-Dioulasso où il reçoit actuellement des soins. Plusieurs engins ont été incendiés, ainsi qu’une partie de la mairie et le maquis du comptable de la mairie. Comment en est-on arrivé là ?

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

Dans la commune rurale de Gomboro, deux partis étaient en lice lors des élections municipales du 22 novembre 2016, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) et l’Union pour le progrès et le changement (UPC). Les résultats définitifs donnaient 12 conseillers pour le MPP et 09 pour l’UPC. Mais, dans le village de Gomboro, sur les trois sièges à pourvoir, le parti majoritaire n’a obtenu aucun siège. Ainsi, le candidat pressenti pour occuper le fauteuil de maire se retrouve hors course. Il faut donc trouver une alternative pour ne pas laisser la mairie entre les mains de l’opposition qui dès lors a multiplié les manœuvres pour s’adjuger la mairie. Normal, diront certains. C’est le début d’un feuilleton à problèmes.

Le MPP va finalement jeter son dévolu sur Moussa Diallo, conseiller élu du village de Bassagoulo. C’est le plus instruit des conseillers de ce parti, la plupart étant analphabètes ou n’ayant pas achevé le cycle primaire. Mais, les populations du village chef-lieu de commune, Gomboro, ne l’entendent pas de cette oreille. Ainsi, ils ont organisé une marche le 20 juin pour faire savoir leur position. Ils avaient menacé de huer le conseiller Diallo s’il osait se présenter. Dès lors, toutes les conditions étaient réunies pour que l’élection du maire soit perturbée. Les dispositions ont-elles été prises pour que le scrutin se passe dans des conditions de sécurité optimale ? Apparemment non. Et ce qui devait arriver arriva.

Des biens incendiés, un agent de sécurité blessé

Une fois le processus de désignation engagée, Moussa Diallo se présente au poste de maire au titre du MPP et il est élu. Les manifestants aux aguets dehors ayant appris sa désignation envahissent la salle et interrompent le processus de vote. Ils ont saccagé et incendié quelques motos dont une appartenant aux forces de défense et de sécurité. Les flammes ont atteint une partie du bâtiment. Un gendarme a été blessé par les cailloux des manifestants. Le « nouvel élu », lui passera un sale temps entre les mains des manifestants qui l’ont copieusement tabassé. Grièvement blessé à la tête, il a été évacué au CMA de Tougan, puis au Centre hospitalier universitaire de Bobo-Dioulasso où il reçoit des soins actuellement. Une source médicale confie que sa vie n’est plus en danger.

Le comptable de la mairie, considéré comme un des principaux soutiens de Moussa Diallo verra son maquis incendié. Quand nous tracions ces lignes ce mercredi 22 juin 2016, il était toujours réfugié à la brigade de gendarmerie. Des éléments de la compagnie républicaine de sécurité (CRS) sont venus prêter main forte à la gendarmerie pour sécuriser la commune. Et, le calme est revenu, même si la tension couve toujours.

Des conseillers internés

Comment en est-on arrivé à une telle extrémité dans une des communes les plus pauvres du Burkina ? Certaines sources soutiennent que les conseillers MPP ont été « internés » à Gomboro dans la nuit du 20 au 21 juin pour s’assurer qu’il n’y aura pas de trahison de dernière minute. Inacceptable, selon les manifestants. D’aucuns soutiennent même que les conseillers internés ont reçu de l’argent cash et des promesses mirobolantes (une parcelle + une moto pour chaque conseiller). Des conseillers contactés se refusent à tout commentaire. Pendant ce temps, certains de leurs proches « jurent » qu’ils ont effectivement reçu de l’argent. Mais, qui a payé la note et à quelle fin ? Qui instrumentalise les populations à rejeter le choix de M. Diallo ? Les langues ne tarderont pas à se délier. Surtout qu’il est question de gestion pas catholique des deniers de la mairie. En tous les cas, une enquête sérieuse devait permettre d’élucider la question. Mais aussi de sanctionner à la hauteur de leur forfait les manifestants qui ont détruit des biens et tabassé le candidat élu dont l’élection n’a pu être validé puisque le processus a été interrompu.
Mais, tout porte à croire que les raisons sont certainement à rechercher ailleurs car, le mal est plus profond.

En tous les cas, les manifestations de ces derniers jours pour rejeter l’élection de certains maires doivent amener à réfléchir sur les limites de notre démocratie locale. Car, le modèle de désignation des maires, et même des candidats, est en train de montrer ses limites.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 22 juin 2016 à 19:27, par abdoul#
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    on comence deja la distrubution des parceles avant d etre elu maire he he burkina ifo

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin 2016 à 19:31
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    Bonjour

    Je me demande si nous devons rire ou pleurer. J’ai 45 ans et c’est la première que je vie une telle situation de crise sociale lors de vote de maire.

    Avons nous raison ou tord de montrer la sortie à l’ex-Président Blaise Compaoré ?
    Je suis inquiète pour l’avenir de mon pays

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin 2016 à 19:38, par ka
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    Le chemin de l’alternance politique et sa démocratie au Burkina aura un long chemin pour aboutir à ses fins avec le poison qui sont les anciens partisans de l’ancien régime de Blaise Compaoré. Que ces derniers sachent que l’alternance politique avec la jeunesse est là, et que rien ne sera plus comme avant. Avec ce qui s’est passé les 30 et 31 Octobre avec un peuple et sa jeunesse mûri, la violence n’a plus besoin d’être, tout se passe démocratiquement sans corruption ni violence. Quoi qu’il arrive l’alternance politique et la démocratie l’emportera sur la corruption et la violence de certaines personnes qui croient que Blaise Compaoré était encore sur son trône de crimes et la corruption à ciel ouvert à Kossyam. Vive l’alternance politique dans la transparence du Burkina avec sa jeunesse. Ka farouche partisan de l’alternance politique du Burkina avec sa jeunesse.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin 2016 à 20:19, par warzat
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    Partout les populations ne veulent plus des voleurs, même un voleur élu démocratiquement. Elles croient à juste raison que les changements intervenus ne doivent pas l’être uniquement à la tête de l’état. Et puis les maires croient qu’ils pourront dealer les parcelles comme avant, beaucoup d’entre eux iront en taule avant la fin de leur mandat, si la corruption ne gangrène pas les autorités locales.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin 2016 à 22:59, par Beninin
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    La situation de la commune de Gomboro est une légitime défense de la population contre une gestion communale pendant les 2 mandat passée.En plus les populations sont totalement déchu du mode de désignation des maires car depuis le premier maire jusqu’au maire actuel c’est une seule personne qui impose la personne à choisir comme maire et la gestion dans les mandats passé est calamité.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 00:12, par TUUK-SOMDE
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    Internaute 2. Nous avons.raison de montrer la porte de sortie à Blaise. La violence qui se passe lors des elections municipales est la resistance contre la liberté retrouvée. C’est première election post-dictature. Alors comprenez les resistances.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 06:18, par Diallo Moussa alahidi
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    Je rappel au peuple Burkinabé,de ne pas avoir la mémoire courte,un grand responsable du MPP disait si l UPC,prenait le pouvoir,nous allons brûler Ouagadougou,donc rien d étonnant,regarde bien les grises les incendis, les morts tous des militants du MPP,une directive,d alliance,sans une tournée conjointe de tous les partis,alors toutes cette grise est la faute exclusive de Salif Diallo,le temps de Blaisse est révolu,je salu le peuple du Seno,regarder bien les élections de la commune de Dori . 172 conseilleirs,pour la dite commune,104,pour le PDS/MTBA,51 MPP,12 UPC et 5 CDP,les partis en alliance MPP et PDS,le PDS,à prié tous les postes de la Mairie,rien pour le MPP,ou est l alliance,parceque le PDS est supportée par Diallo Salif,au détriment de son propre parti,mais je dit si cette affaire était dans une commune rural,vous croyez que la population allé reste,je vous informe que le même ce scénario devrait se passer à Gorgadji,PDS 17 MPP 15,les gros Messieurs du PDS,disent aucun poste pour le MPP,laba,les conseilleirs,ont refusé l alliance un point et très et la suite se trouve avec Salif Diallo.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 06:21, par Papa
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    A l’internaute 2, je comprends votre nostalgie pour la perte de vos interets , mais si c’etait a recommencer,cette fois-ci,le peuple ne montrera pas la porte de sortie a votre indispensable mentor Blaise Compaore mais la fenetre . Sachez que le peuple lui a fait une grande faveur en lui montrant la porte. Nous n’avons aucun regret pour le depart de Blaise .au contaire c’est un OUFFF de soulagement.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 07:34
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    Il faut que le titre soit moins porteur de conflit !!! Préciser qui s’en est prie au candidat MPP. Si c’est entre eux, dites le d’emblée car c’est important !!! Depuis l’avènement du MPP, y a toujours conflit interne. Si c’est de cela qu’il s’agit c’est pas du nouveau. Quant ils vont finir de s’entretuer, l’opposition va gouverner tranquillement. L’origine de la situation actuelle est dû au fait que dans les communes ou y a eu mésentente lors de l’élaboration des listes MPP, le BPN du MPP n’a pas sévit, il fallait purement et simplement les exclure de la compétition et laisser les autres partis compétir ; là, ils allaient comprendre ! au lieu de cela on a annulé la tenue des élections purement et simplement dans ces localité au motif que la sécurité ne peut pas être assurée. Comme vous n’écouter pas les conseils vous allez avoir chaud ici. Toutes opinions différentes de la votre n’est jamais analysée. Heureusement que c’est entre vous !!!!Tuez vous pour des postes de maire ruraux !!!! La malhonnêteté rattrape toujours tôt ou tard. Le régime du CDP en n’est la preuve.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 08:07, par
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    Ka , tu es malade. Ton aigreur contre Blaise Compaoré va te tuer un jour. En tout cas au temps de Blaise on a jamais vécu des pillages et des morts d ’ hommes pendant le choix des maires . Grandit un peu Ka

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 08:09, par BB
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    En fait c’est toujours la contre révolution qui continue son bonhomme de chemin. Les féodaux qui ont dirigé la pauvre commune avant ne veulent pas qu’une autre personne vienne découvrir leurs manigances passées. Cela veut dire que « plus rien ne sera comme avant » n’est pas encore accepté dans cette commune. Ceux qui ont organisé la violence doivent s’attendre à un jugement de rigueur de la part de l’autorité.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 08:13, par bush
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    Que le pouvoir retire la gestion des parcelles aux maires et vous verrez que les tensions vont baisser

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 08:38, par SKAL
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    MÊME DU TEMPS DE BLAISE NOUS N’AVONS ASSISTE A DE TELLES VIOLENCES. POUR MOI, LES POPULATIONS N’ONT ENCORE RIEN COMPRIS AU JEU DÉMOCRATIQUE.
    UNE CHOSE EST SÛR, NOUS AVONS ENCORE DU CHEMIN A FAIRE.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 08:46
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    Était-ce une bonne solution d’incendier les biens des gens lors de l’insurrection populaire ??? Voilà que le FEU est semé au Burkina par des gens qui ne reculent devant rien pour avoir le pouvoir ! Qui pourra le déraciner ???

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 08:48
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    C’est lequel des Moussa Diallo qui a inspiré l’écriture de l’article !?? Drôle de coïncidence....., loolll

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 08:55
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    Moussa Diallo de lefaso.net, tu m’as rassuré que ce n’est pas toi Moussa Diallo l’élu blessé. Prompt rétablissement à ton homo !

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 09:25, par Jmso
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    Je crois que le mode de désignation des candidats aux mairies n’est pas bon. Si les électeurs savaient ; comme aux élections législatives où ils savent qui sera député, qui va être maire à l’issue du vote, ils voteraient en conséquence et il y aurait moins de problèmes. On éviterait les deals aux sein des partis et entre partis après les élections. Quand les gens réagissent ainsi c’est parce qu’ils pensent qu’au finish leur vote n’a servi à rien. On veut leur imposer un choix qui n’est pas le leur.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 09:29, par Djapra
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    "Le MPP va finalement jeter son dévolu sur Moussa Diallo, conseiller élu du village de Bassagoulo. C’est le plus instruit des conseillers de ce parti, la plupart étant analphabètes ou n’ayant pas achevé le cycle primaire" : voilà pourquoi moi je n’irai plus jamais voter tant qu’on ne passera pas au suffrage universel direct. Avec le mode actuel des votes, on ne vote jamais celui qu’on veut. A peine on sait à l’avance qui sera maire de notre commune ou arrondissement. Comment peut-on mettre des analphabètes (ou des semi-analphabètes) à la tête d’une mairie ? Nous qui sommes allés à l’école, on ne prend jamais en considération la volonté de nos populations. Elles ont un système de fonctionnement qui est lié à l’individu qu’elles veulent voir élu. Nous, on s’en va copier les systèmes des blancs (conseillers et tutti quanti) qui vont venir parler le forififon naspa en laissant les vrais réalités des populations. Tant qu’on ne changera pas tout cela, il ne faut pas qu’on s’étonne qu’un jour, on soit tous pris en otage par les koglwéogo parce que, Face à face Koglwéogo-Dozo +mauvaises décisions politiques+populations énervées= }}..........}}

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 09:36, par kihan
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    vous les avez formé pour les événement des 30,31 maintenant ils sont roder donc assumer

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 09:51, par bagasse
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    Mon pays oh mon pays le mpp veut bruler mon pays.
    Le MPP est un grand parti mais ne peut valoir le RDA
    peut égaler l’ODPMT ou le CDP qui ont tous gouverné ce pays.
    IL y avait ODPMT1 et ODPMT2 à PO mais aucune route n’a été barrée(KOMBISSIRI,KAYA)
    par contre la sécurité de ce pays était entre leurs mains.
    Peuple d’AFRIQUE sauvez le BURKINA ;

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 10:54, par Alexio
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    Des individus mal intententiones veulent gangrenes un vote democratique ? Dans quel Etat de droit, on s en donne cette initiative divisioniste pour reclamer son desir ou son choix refouler par les urnes par la violence ?

    Nous sommes tous des perdants , si cette culture de la violence exprimee est devenue le SPORT NATIONALE au Faso.

    Le vivre ensemble menace, pourquoi avons une nation appelle Burkina Faso ?
    L internaute N2, la malgouvernance de Blaise Compaore est un ancien kapitel. Et separons les graines de l ivraie.

    La desobeisance civique sur la nomination d un Burkinabe quelque soit son appartenance politique, etnique, religieuse ou le facteur de sa beaute ne doivent etre tenu en compte. Mais le resultat des urnes lui confit ce poste.

    La competence de ce dernier serait juger par son Bilan. Et non par cette sauvagerie insultante de la republique du Burkina Faso. Vos interets egoistes ne passerons pas dans notre Democratie.

    Les pyromans de cette action doivent repondrent devant la Justice. Nous ne vivons dans une jungle ou chaqu un fait sa loi.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 11:00
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    MPP= violence, incivisme, trahison.
    donc le burkona est en danger car dirigé par le MPP( mouvement pour les Postes), qui pour les postes ont semé la graines de la violence et la trahison à la jeunesse, maintenant le burkina = barré la rue, brûler, violenté

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 11:02, par bil
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    Après les élections municipales, les conseillers s’étaient déjà entendus sur les différents postes à pourvoir, le village centre n’ayant pas eu de conseiller MPP. Ils avaient convenus que la Mairie reviendrait à la NAFA, le poste de 1er adjoint au MPP donc au Maire blessé et le poste de 3ème adjoint à l’UPC. A l’approche des élections les chose se sont dessinées autrement car le village centre n’entendait pas avoir un Maire venant d’un village rattaché et de surcroit un peul. C’est ce message que les manifestants sont allés dire au chef de village. Le nommé Diallo Moussa a certainement été poussé par des mains invisibles qui le soutiennent malgré le climat délétère. Ce sont ces mémés mains qui ont imposé les autres Maires passés. Vivement que la paix reviennent et que la commune puisse avoir un bon Maire qui travaillera pour cette commune qui est très pauvre en matière de recettes fiscales

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 11:58, par SOME Zubada
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    J’ai toujours dit que cette facon de designer les maires n’etait pas democratique. Comment peut-on laisser le choix des maires a ces voyous de conseillers. D’ailleurs qui sont-ils, qu’ont-ils prouve pour etre des conseillers ? Des connards qui ne peuvent pas se conseiller eux-memes. La democratie veut dire laisser le people choisir lui-meme son leader. Alors, mettons en valeur les candidatures independantes et le people votera qui il veut. Tout le reste n’est que batardise et mensonge.
    Heyi, politiciens, si vous continuez dans votre facon de faire, l’histoire vous jugera pour tous les morts que vos manieres et manigances causeront. Surtout ne dites pas un jour qu’il y a une chasse aux sorcieres. Si vous etre sorciere aujourd’hui, deemain on vous chassera. Que cela soit clair. C’est aussi ca etre responsable.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 12:12, par wonou
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    Il faut que les populations sachent au départ qui brigue le poste de maire avant l’élection des conseillers municipaux. Ailleurs c’est comme cela que ça se fait. A l’avance, les partis politiques désignent une tête de liste aux élections municipales, tête de liste qui briguera le poste de maire après l’élection des conseillers municipaux. Ainsi les populations sont informés à l’avance et ne se trouvent pas piégés par les partis politiques quant à leurs choix pour la désignation du maire. Ainsi elles ne voteront pas une liste si la tête de liste ne leur plaît pas comme maire. Franchement la Transition n’a pas innové en matière d’élection locale et bien sûr le MPP n’a pas bronché puisque cette situation l’arrangeait lui qui reproduit systématiquement les méthodes du CDP pour conquérir le pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 12:19, par le panafricain
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé par le panafricain

    Sincèrement j’ai l’impression que les gars du MPP n’ont pas de valeurs .
    Selon les même sources d’information dans la sissili plus précisément dans la commune urbaine de Léo ,le MPP avec ses 18 conseilleirs ont fait alliance avec les 20 conseillers de l’opposition ceux de l’UPC pour prendre la Mairie de Léo face aux 21conseillers du NTD
    et tous ces conseillers du MPP et de l’UPC ont été héberger a ouaga d’ou il ont tenu leur reunion a l’ageter (qui est actuellement cribée de dettes)
    Cependant les population de Léo est revoltée et pret pour en decouder avec cette contre alliance
    Et ousame NACRO DG de l’Ageter refuse l’alliance avec le NTD
    Que le bon Dieu sauve le BURKINA Faso

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 12:43
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    La plupart des querelles actuelles sont internes à un seul parti, le MPP à quelques exceptions près. Les populations se sentent trahies. être dans son bureau et tout mettre en oeuvre pour avoir une mairie sans consulter la base n’est pas acceptable. Comment encore nous pouvons penser que dans ce pays on peut interner des élus pour être sur qu’ils ne trahiront pas la parti. Nous avons quitté l’anus pour tomber dans la caca.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 12:48, par LA STAR
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    A qui profite ces actes de barbaries et de violences ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 12:59, par Ekabross
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    Il faut vraiment revoir la façon d’élire les maires, sinon on ne s’en sortira pas. Les politiciens sont tous des corrompus et des voleurs, cupides et assoiffés de pouvoir : c’est ça le problème. Quand tu es dans un parti politique, tu doit défendre corps et âme les intérêts de ton parti. Mais il semble que beaucoup de conseillers, élus par le peuple, luttent par tous les moyens pour satisfaire leur cupidité : c’est quoi leur objectif ? contribuer au développement du pays ou s’enrichir ?
    En tout cas les hauts responsables politiques doivent arrêter de vouloir tout occuper coût que coût. Le choix du peuple, même un peuple analphabète, doit être votre priorité, car être analphabète ne veut pas dire être bête.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 15:25
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    Kihan, si c’etait a refaire le 30, 31 octobre, il le fallait. Fallait meme ajouter 1er novembre, 2 emem novembre, 3 emem novembre jusqu’au 30 novembre meme. On pouvait pas respirer et on est sortir chasser les malproprs qui croyaient qu’ ils etaient soerrtis de l’anus parfume de Saturne. Souffre mais va voir ton neo=ivoirien Bouabreh Conan(BC)a Abidjeh. Il ne gagne plus beinga a manger. Maintenant c’est atieke poisson sans de l’eau comme un djoukoru et il est plus maigre et sec et il attendant de mourir de sa maladie.Ah, l’ indigne mossi qui vit dans les pages de sa belle- mere.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 15:47, par IBRAHIM
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    Les incidents survenus à Gomboro dans la province du Sourou sont essentiellement dus à l’attitude du prétendant à la mairie, en l’occurrence monsieur Moussa Diallo et de son mentor le député Mamadou Diallo .Ils se sont rendus coupables d’attitudes et propos aux antipodes de la démocratie et de l’esprit de cohésion sociale. A Gomboro comme dans l’ensemble des villes et villages de la province du Sourou,les populations en général cohabitent pacifiquement sans discrimination ethnique ou religieuse. Mais le député a malheureusement mis en avant son appartenance ethnique peuhl pour tenter de hisser son frère à la tête de la Mairie. Cela a évidemment frustré les autres composantes ethniques qui s’opposent à l’instauration d’un germe de discrimination ethnique dans la commune. Par ailleurs, la population est hostile au comptable pour une question de délit d’apparence car son revenu du maquis ne saurait justifier l’acquisition du véhicule tout terrain qu’il possède. Il est suspecté de malversations dans les lotissements de parcelles. Le mauvais comportement du député est à la base de la perte de vitesse du MPP dans certaines principales localités comme la vallée du Sourou et même à Gomboro.Ce sont autant de griefs et de maladresses politiques du député et de ses acolytes qui expliquent les violences survenues à Gomboro.Les responsables du MPP devraient situer la responsabilité de leurs militants au comportant déviant.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2016 à 16:53, par ka
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    Intervenant 8 : Mon enfant sans cervelle né pour nuire, rappelle-toi du 15 Octobre 1987 à 16h20 ou Blaise Compaoré a fait canardé Thomas Sankara et ses compagnons devant un pavillon du conseil de l’Entente au centre de Ouagadougou. Les centaines des militaires du camp de koudougou massacrés sous l’ordre de Blaise Compaoré et son allié Diendéré Gilbert, Henro Zongo, Jean-Baptiste Lingani, fusillés par Blaise Compaoré, Clément Oumarou Ouédraogo tué par grenade, Watamou Lamien assassiné, David Ouédraogo, torturé brulé et assassiné, l’étudiant D. Boukary torturé et tué, le juge NEBIE, Kinda a Marcory à Abidjan, les 200.000 Libériens qu’il a donné les armes à Charles Taylor de tuer, sans oublier les tonnes d’armes et le denier publique de l’état Burkinabé donné a SORO pour tuer son peuple, et j’en passe, car la liste des personnes tués gratuitement par le caméléon Blaise Kouassi Compaoré copier-coller Ivoirien Français est longue. Même en allant pleuré avec ses larmes de crocodile devant des milliers de personnes du peuple Burkinabé a l’stade du 4 août pour demander pardon d’avoir tué, il a continué jusqu’à prendre la fuite la queue sous la jambes. Notre frère et ami, le valeureux journaliste Norbert Zongo qui qui disait a Blaise Compaoré d’arrêter ses crimes gratuits, a été assassiné et bruler dans sa voiture avec ses compagnons a l’âge de 49 ans. Je n’ai aucune haine contre une personne déjà condamné par ses actes, mais je rappelle les faits, pour que ces crimes gratuits ne se reproduisent plus dans le pays que nous aimons tous. Aujourd’hui le peuple sait que celui qui commettait ces crimes n’était pas un Burkinabé, mais un Franco Ivoirien qui se foutait d’un peuple meurtri. Si tu peux me dire le contraire petit morveux, dit le.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2016 à 08:16, par Garde toujours l’espoir
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    C’est vraiment dommage qu’on arrive à une telle violence et cela nous interpelle tous :
    d’abord à nos autorités des partis politiques, donner des bons exemples en jouant la carte de transparence,
    puis en fin à l’endroit de la population éviter détruire les biens publics privés et de porter la violence sur les autres car ça n’arrive pas que les autres

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2016 à 14:39, par ouedraoog biiga
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    Soyons plus clair, M. le reporter ! Des militants et sympathisants de l’UPC (Chef-lieu de la commune), faute d’avoir gagné dans les urnes, veulent s’imposer par la violence. M. Diabré et son parti l’UPC, "parti pacifique et républicain" sont plus que interpellés !

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin 2016 à 17:37, par Sagesse
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    L’internaute Ka s’illustre sans cesse comme la peste du net.Il refuse qu’on l’attaque dans ses hallucinations en prétendant qu’il est courtois.Je ne suis pas l’internaute 8 que vous insulter aussi vulgairement.Sachez que vous êtes à court d’arguments pertinents et objectifs.Vous passez le temps à vous attaquer au régime Compaoré en entretenant l’illusion que c’est vous qui avez combattu plus que quiconque la modification de l’article 37,du Sénat et bla bla bla...Vous avez arrêté de parler du Yampoutin lorsque des internautes ont découvert que c’est dans ce maquis que vous perceviez des financements sous le régime Compaoré par l’entremise de certains caciques du MPP dont vous êtes aujourd’hui le vulgaire griot.Mr Ka,si vous n’avez pas honte,d’autres ont honte de vous.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin 2016 à 10:33, par ka
    En réponse à : Commune rurale de Gomboro : L’élection du maire interrompu, le candidat MPP grièvement blessé

    Yako, les chiens aboient la caravane passe. Avec le temps, l’odeur de ce régime disparaîtra a jamais au pays des hommes intègres. Merci et continu de me lire, sans ka, tu ne peux pas dormir tranquille.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés