Commune de Loumbila : Paul Taryam Ilboudo élu maire ; le CDP mauvais joueur

mercredi 22 juin 2016 à 05h24min

Lundi 20 juin dans la salle des fêtes de la mairie de Loumbila s’est déroulée l’élection du maire et du bureau exécutif du conseil municipal. Il est 9h, les 62 conseillers des 31 villages sont tous en salle. Un léger dispositif sécuritaire est visible. Contrôle de pièces d’identités, fouilles, vérifications de mandats à l’entrée par le secrétaire du préfet.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Commune de Loumbila : Paul Taryam Ilboudo élu maire ; le CDP mauvais joueur

9h 20, le préfet ouvre la séance. Il présente l’ordre du jour en trois points : explication sur le déroulement des votes des membres du bureau exécutif du conseil municipal, la mise en place du bureau de séance et de l’élection. Après les éclaircissements, le bureau de séance composé du plus ancien et des deux plus jeunes des conseillers prennent place. Aussitôt le préfet se retire.

Commencent alors les hostilités. A l’issue du scrutin du 22 mai dernier, il faut rappeler qu’après validation par la cour constitutionnelle, le MPP a obtenu 37 conseillers, le CDP 24 conseillers et le PAREN 1 conseiller. L’élection du maire n’étant pas au scrutin direct, son nom n’était pas alors connu. Des tractations ont donc eu lieu pour le désigner parce que les prétendants étaient nombreux. Au MPP, il y eu des primaires pour choisir, après avoir épuisé la voie consensuelle. Malgré cela le jour des élections, un candidat malheureux des primaires s’est présenté, défiant la directive de son parti, contre celui que le parti avait retenu. Il s’agit du frondeur Conombo Boukary, et de Paul Taryam Ilboudo. Au niveau du CDP, ce fut Nana Aloïs qui s’est présenté. Au finish ce sera Paul Taryam Ilboudo qui obtiendra 35 voies contre 24 pour Aloïs Nana et 3 pour Conombo Boukary.

« Donc chez vous c’est sans partage ? »

Après la désignation du maire, les autres postes du bureau ont été disputés. Le MPP s’en sortira avec les 9 postes ; et comme dira un conseiller CDP dans la salle « Donc chez vous c’est sans partage ? ».

Tout se déroulait calmement jusqu’au moment ou Aloïs Nana appelle ses camarades du CDP à quitter la salle. Sans motif, la salle se vide, les conseillers CDP le suivirent. Contre toute attente, sur les 24 conseillers, 5 vont rester sans bouger. Le président de séance ferra appel au préfet pour venir constater. A l’issue de son constat, il relèvera que sur les 62 conseillers 43 étaient toujours dans la salle. Le quorum était requis pour poursuivre les opérations de vote.

Les élections ont pris fin autour de 16h30, le procès verbal a été lu et amendé par les 43 conseillers. Il a été bel et bien mentionné cet évènement qui ressemble plus à « un jet d’éponge » de la part des conseillers CDP qu’à un incident qui a entaché les élections dans la commune de Loumbila. Le nouveau conseil municipal a pris l’engagement par la voix de son maire d’œuvrer au développement et de rassembler les filles et fils de la commune.

Une correspondance particulière de Paligwendé

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés