Simon Compaoré aux fils et filles du sud-ouest : « Si le pouvoir vous ferme les portes, défoncez-les ! »

vendredi 17 juin 2016 à 00h00min

En marge de l’installation du nouveau gouverneur de la région du Sud-Ouest, le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure Simon Compaoré, a échangé avec les populations de cette région. Le tête-à-tête a eu lieu dans la salle de conférence du conseil régional, et a porté sur les questions de développement et de sécurité.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Simon Compaoré aux fils et filles du sud-ouest : « Si le pouvoir vous ferme les portes, défoncez-les ! »

Deux points étaient à l’ordre du jour de l’exposé du ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure. Il s’agit du développement socio-économique de la région du Sud-Ouest et des questions sécuritaires. A propos des questions de développement, Simon Compaoré a martelé que la nature a été généreuse dans cette région. L’environnement et le paysage en sont la preuve. C’est pourquoi il a invité les populations à exploiter à fond tous les atouts de dame nature. Par ailleurs, il a insisté sur la cohésion des fils et filles de cette région : « Si le pouvoir central vous a fermé les portes, tapez et défoncez tout en restant soudés ». M. le ministre a également invité les cadres et les populations à resserrer les rangs pour l’organisation réussie des festivités du 11 décembre 2017 dans cette région.

Quant à la question sécuritaire, le conférencier du jour a fait savoir qu’une franche collaboration avec les forces de défense et de sécurité permettra de venir à bout de l’insécurité dans cette région frontalière avec le Ghana et la côte d’ivoire. Naturellement le sujet sur les koglwéogo s’est invité dans les échanges. « Je ne sais pas si les koglwéogo existent chez vous ? Mais sachez que le gouvernement encourage les initiatives de sécurité locales ». Cependant, Simon Compaoré a rappelé que les initiatives de sécurité locales ne s’inscrivant pas dans le cadre de la république verront l’autorité sur leur route. Ces groupes d’auto défenses qui maltraitent ou qui prennent des amendes aux pauvres populations sont inacceptable, a renchéri Simon Compaoré.

Dalou Mathieu Da correspondant régional
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés