Nappy attitude : Le grand retour au naturel

samedi 18 juin 2016 à 22h49min

Ces dernières années, la « nappy attitude » est une tendance qui prend de plus en plus de l’ampleur dans l’environnement des femmes africaines voire même noires. Ce courant encourage l’abandon du défrisage, agressif sur nos cheveux crépus, pour revenir aux coiffures de nos ancêtres (les coiffures Afro, les nattes, tresses ou vanilles). Plus globalement, le mouvement nappy préconise un mode de vie au naturel incluant style vestimentaire, alimentaire, cosmétiques...

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Nappy attitude : Le grand retour au naturel

D’où vient le mouvement nappy ?

Le mot nappy, de sa première définition « crépus », vient de l’association de deux mots anglais « Natural » et « happy ». Etre nappy, c’est être fière de porter ses cheveux crépus et naturels, c’est être fier de soi-même et de sa couleur de peau (noire, métisse, caucasien…). Historiquement, cette révolution capillaire existait déjà dans les années 60- 70 avec les mouvements révolutionnaires des Black Panthers en 1966, suivies des années disco aux Etats Unis d’Amérique. La coupe Afro représentait ainsi une dépendance et une affirmation culturelle des afro-américains. Jeté aux oubliettes pendant un bon nombre d’années, la Nappy attitude renait avec l’avancée technologique du web. Ainsi, comme une trainée de poudre, on assiste à une explosion du phénomène nappy via des blogs, vlogs, pages Facebook, des vidéos YouTube, des web magazines…

Comment avoir un Nappyhair ?

Pour avoir des Nappyhair, il faut d’abord arrêter d’utiliser les produits chimiques et plus particulièrement les produits défrisants sur ses cheveux crépus. Et pour cela, deux méthodes principales sont utilisées par les adeptes.
Le « big chop », qu’on pourrait traduire en français par « la grande coupe ». Comme son nom l’indique, il consiste à se raser complètement les cheveux afin de permettre une bonne repousse de cheveux sains. Cette technique requiert une préparation psychologique, surtout pour celles qui possèdent une chevelure longue et abondante.
La deuxième méthode consiste à cheminer par une transition. Au fur et à mesure que les cheveux poussent, on taille les longueurs abîmées, jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus.
Certaines apprenties Nappy profitent de ce moment pour modifier complètement leurs habitudes de consommation et passer à une routine de soins entièrement naturelle, composée de produits purs et de mixtures maison.

Comment entretenir ses cheveux crépus ?

Pour bien entretenir vos cheveux, vous devez adopter une routine capillaire qui vous est adéquate. La routine est par définition un ensemble de traitements quotidiens ou hebdomadaires qu’on applique à ses cheveux. Pour ce faire, un certains nombres d’étapes est à suivre :

• Faire un test de porosité de ces cheveux

La porosité c’est la capacité du cheveu à capter l’hydratation. Le test de porosité va permettre de connaitre à quel stade de porosité nos cheveux sont. Pour le réaliser, il faut prendre un verre d’eau (à température ambiante), y ajouter quelques mèches de cheveux que vous aurez prélevées sur votre peigne.
Veillez cependant à avoir les cheveux propres et bien secs, et surtout sans aucun produit de coiffage afin de ne pas fausser le test. Et patientez 3 à 4 minutes.
 Si vos cheveux restent à la surface : vous avez une faible porosité.
 Si vos cheveux coulent lentement et s’arrêtent vers le milieu du verre : vous avez une porosité moyenne.
 Si vos cheveux coulent assez rapidement tout au fond du verre : vous avez une forte porosité.
Ainsi donc, ce test de porosité va vous aider à construire une routine adaptée.

• Choisir un shampoing et après-shampoing adapté

Si vous avez les cheveux crépus, l’idéal est d’éviter ou arrêter d’utiliser les shampooings contenant du sulfate et du paraben. Car le sulfate et paraben, assèchent les cheveux, alors que les cheveux crépus sont déjà fragiles. Privilégiez les shampooings hydratants à base d’avocat, de noix de coco, d’aloé-vera, ou encore de beurre de karité…

L’après-shampooing quant à lui, est absolument indispensable et ne doit pas contenir de silicone qui alourdit les cheveux à long terme. Pour repérer la présence de silicone dans la composition d’un produit il suffit de regarder s’il y a un ingrédient se terminant par -thicone, -thiconol, -siloxane ou -silane. Il permettra de faciliter le démêlage de vos cheveux et évitera que vous vous acharniez dessus.

• Faire des masques hydratants ou protéinés

Il existe une multitude de techniques pour les masques. En voici deux exemples efficaces et qui ne vous ruineront pas.
Faites-vous des masques pour cheveux au moins une fois par semaine en utilisant un mélange d’huiles de votre choix. Avant le shampoing : faites tiédir de l’huile d’olive au bain-marie et appliquez-la sur vos cheveux, enveloppés dans une serviette chaude pendant une demi-heure. Après shampoing : mélangez à l’huile d’amande douce du miel (et de la crème fraîche si possible) posez ensuite le masque sur vos cheveux durant une demi-heure, couvrez avec une serviette chaude. Rincez ensuite.Les soins protéinés sont aussi très recommandés en soins réguliers pour les cheveux poreux et en abîmés, mais bénéfiques également sur cheveux sains, ils aident à fortifier la fibre capillaire. Un soin tous les 3 à 4 semaines suffit, car comme pour tous les soins hyper nourrissants, l’excès n’est ni bon, ni recommandable.

• Hydrater vos cheveux et votre corps

Dans un vaporisateur, mélangez à de l’eau, des huiles végétales et essentielles dont vous disposez (amande douce, olive, jojoba, ricin, argan…). Avec ce mélange, vaporisez vos cheveux à chaque fois que vous les trouvez secs. Les huiles en plus de leurs propriétés, ont l’avantage de fixer l’eau sur les cheveux : c’est idéal pour l’hydratation. Buvez également autant d’eau que possible et ce chaque fois que vous le pourrez. Aussi, vous pouvez utiliser la méthode dite « LiquidOil Cream » qui est une technique servant à mieux maintenir l’hydratation des cheveux. Le protocole est simple : il consiste à appliquer différentes couches de produits dans un ordre défini. La première étape permet d’hydrater le cheveu avec un produit à base d’eau ou avec de l’eau seule. La seconde, vient nourrir les cheveux et apporter une première barrière pour sceller l’hydratation. Enfin, l’étape 3 permet de sceller définitivement la tige capillaire en formant une couche fine lipidique qui scellera et protègera les cheveux.

• Les bons gestes et outils indispensables à avoir

 un peigne à dent larges pour les cheveux crépus
 un vaporisateur (pour hydrater le cuir chevelu)
 Adopter une ou plusieurs coiffures protectrices régulièrement en fonction des saisons, des occasions, de vos envies
 Penser à couper régulièrement vos pointes (au moins 1 fois par an).
 Dormir avec un foulard en satin
 évitez de garder vos tresses trop longtemps pour permettre à vos cheveux de respirer

Quelques termes pratiques :

Lire la suite ici http://lefaso.net/spip.php?article71828

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 18 juin 2016 à 19:48, par kaos weogo
    En réponse à : Nappy attitude : Le grand retour au naturel

    L’auteur a oublié de signer l’article. Quelqu’un devrait pourtant vérifier tout avant qu’on balance en ligne. Sinon j’aime bien ce style et j’encourage nos soeurs à l’adopter car avec Nappy on sait qui est vraiment belle ... les coiffures Européennes sauvent les vilaines. Nappy c’est pour les femmes sures de leur beauté.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin 2016 à 21:34, par Nikièma
    En réponse à : Nappy attitude : Le grand retour au naturel

    Voilà nous devons accepter de vivre dans l’échelle de nos valeurs uniquement.c’est la seule façon pour avoir une existence digne et libre.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2016 à 16:34
    En réponse à : Nappy attitude : Le grand retour au naturel

    Je vous remercie pour votre article. Veillez néanmoins à le signer et surtout à préciser la source prochainement.
    Décadence des sociétés ou faillite des mœurs  ; à qui la faute ? Nous avons tellement dévissé (en comparaison à un avion qui perd brutalement et sans contrôle beaucoup de son altitude) dans notre culture et dans tellement d’aspects que je perds mon latin. Entre les coiffures style européen avec les mèches, les crèmes claircissantes utilisées par les femmes et certains hommes, les yombos utilisés par les 2 genres et dans une certaine mesure, les sous-vêtements France-Au revoir, on ne sait plus où donner de la tête.
    Ah ; que la nostalgie me remonte en pensant à ce courant appelé négritude défendue par Aimé Césaire et Léopold Sédar Senghor,
    Qu’il me manque ces moments dans les années 80 où on glosait sous les neems du Lycée Philippe Zinda Kaboré sur le naturel des braves et belles chanteuses de Boney M (Liz Mitchell, Sheyla Bonnick, Maizie Williams) ou des i-threes de Bob Marley (Marcia Griffiths, Judy Mowatt et Rita Marley) tout en se démarquant des frasques de Michael Jackson peu fier de sa peau noire qui est pourtant enviée des blancs parce qu’elle cicatrice mieux et vieillit moins vite à cause de la mélanine qu’elle contient.
    Tout cela dans l’euphorie de la révolution du 4 Août 1983 avec ses slogans qui nous galvanisaient et nous rendaient sereins et sûrs de la justesse de notre chemin.
    Avec cette génération, autant dire adieu à cette vision tout de suite car, il n’y a aucune chance de relève, tellement ils sont obnubilés par le dieu argent et le paraître. Tous paresseux qui ne rêvent que d’une seule chose, mettre la main sur un paquet de fric pour péter de tune et frimer grave ! (c’est leur putain de langage). Il faut dire simplement qu’ils ne sont pas à la hauteur des défis de leur temps. Qu’avons-nous fait au bon Dieu pour mériter une telle progéniture ? Les chinois sont mieux que nous. Il n’y a pas plus grande amertume pour un vieillard que de se rendre compte au crépuscule de sa vie que son héritier est un incapable. C’est franchement mourir deux fois.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2016 à 19:29, par SOME
    En réponse à : Nappy attitude : Le grand retour au naturel

    Comme par hasard un tel article ne recoit pas de commentaires
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin 2016 à 21:30
    En réponse à : Nappy attitude : Le grand retour au naturel

    Je vous remercie pour votre article. Veillez néanmoins à le signer et surtout à préciser la source prochainement.
    Décadence des sociétés ou faillite des mœurs ; à qui la faute ? Nous avons tellement dévissé (en comparaison à un avion qui perd brutalement et sans contrôle beaucoup de son altitude) dans notre culture et dans tellement d’aspects que je perds mon latin. Entre les coiffures style européen avec les mèches, les crèmes claircissantes utilisées par les femmes et certains hommes, les yombos utilisés par les 2 genres et dans une certaine mesure, les sous-vêtements France-Au revoir, on ne sait plus où donner de la tête.
    Ah ; que la nostalgie me remonte en pensant à ce courant appelé négritude défendue par Aimé Césaire et Léopold Sédar Senghor,
    Qu’il me manque ces moments dans les années 80 où on glosait sous les neems du Lycée Philippe Zinda Kaboré sur le naturel des braves et belles chanteuses de Boney M (Liz Mitchell, Sheyla Bonnick, Maizie Williams) ou des i-threes de Bob Marley (Marcia Griffiths, Judy Mowatt et Rita Marley) tout en se démarquant des frasques de Michael Jackson peu fier de sa peau noire qui est pourtant enviée des blancs parce qu’elle cicatrice mieux et vieillit moins vite à cause de la mélanine qu’elle contient.
    Tout cela dans l’euphorie de la révolution du 4 Août 1983 avec ses slogans qui nous galvanisaient et nous rendaient sereins et sûrs de la justesse de notre chemin.
    Avec cette génération, autant dire adieu à cette vision tout de suite car, il n’y a aucune chance de relève, tellement ils sont obnubilés par le dieu argent et le paraître. Il faut dire simplement qu’ils ne sont pas à la hauteur des défis de leur temps. Il n’y a pas plus grande amertume pour un vieillard que de se rendre compte au crépuscule de sa vie qu’il ne peut pas compter sur son héritier. C’est franchement mourir deux fois.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 00:29, par Kelgue
    En réponse à : Nappy attitude : Le grand retour au naturel

    La vraie beauté est naturelle et les femmes africaines sont très belles quand elles sont naturelles. C’est dommage de les voir "singer" les toubabous.... c’est inélégant... et ça les rabaisse. Mais c’est peut-être aussi la faute des hommes. Si les hommes apprécient celles qui font le "tchoko" et "sentent" (excusez le terme) ... ils sont aussi co-responsables de la situation de dépersonnalisation de nos soeurs et de nos mères.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 02:22
    En réponse à : Nappy attitude : Le grand retour au naturel

    Je suis desolé, mais beaucoup de nos sœurs sont trop paresseuses pour entretenir de tels cheveux qui demandent beaucoup de soins. Elles préfèrent les mèches tissées par la coiffeuse du coin qu’elles portent tout le temps. A la longue les mèches ont une odeur suffocante que je plains souvent celles qui les portent. Mais bon ne dites jamais ça a votre femme.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 06:43, par Alexio
    En réponse à : Nappy attitude : Le grand retour au naturel

    Qu on le veuille ou pas le trend est reversible" Back is beautifull".La depigmentation de la peau avec ses retombees catastrophiques. Le cancer de la peau. La mode est toujours limitee, et elle se demode elle aussi. La conscience africaine se reconstruira elle point- mort des influences europeenes. Les jeunes des pays anglophones sont entrain de demystifies justement ce de soi que le colonisateur etait le standard. L Afrique du Sud est un bon exemple. La plupart des femmes ont gardes leurs cheveux naturelles. L Inde a creer une industrie a partir de ses meches de cheveux collecter chez les moins nantis.

    Ce marche cible a ete a pris un bon phenomenal du marche americain a celui de l Afrique ou la demande a depasser un record vertigineux en devises etrangeres a l Inde.

    Les grands comsommateurs de ce produits sont les femmes noires. Le ridicule est signe. Nous les noirs ce sont denatures pour la cause des autres. Pourquoi les blancs ne se noircissent pas leur peau pour devenir des noirs ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 07:55, par lapatriote
    En réponse à : Nappy attitude : Le grand retour au naturel

    Je suis Nappy et je suis fière de ma beauté au naturel. J’encourage mes soeurs à y adhérer. Nous avons aussi le beurre de karité qui est un produit parfait Nappy.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 09:06, par Dibi
    En réponse à : Nappy attitude : Le grand retour au naturel

    C’est cela qu’on souhaite pour notre renaissance et notre reconnaissance. Ce grand retour du refoulé, de notre acceptation de nous mêmes tel que nous sommes au naturel comme au culturel et dans la fierté d’être soi : ni bounty (noir à l’extérieur et blanc à l’intérieur) ni peau noire-masque blanc, mais bien nappy, sans décolorants et bien au naturel sans aucun signe de putasserie qui nous font ressembler à des guenons à poils longs.
    Lisez : Peau noire, cheveu crépu : L’histoire d’une aliénation de Juliette Sméralda ; et vous comprendrez que nous sommes restées des dominées culturelles engluées dans la honte de nous mêmes.
    Et plus nos sœurs sont aliénées et politiquement débilitées, plus elles se défrisent et recourent aux produits clairssissants.
    Oh ! mon Dieux, protège nous des malheurs de l’aliénation occidentalisante.
    Se nier pour être reconnue humaine et femme fière comme jadis nos mères ?
    Faut-il que Thomas Sankara revienne et nous inspire !
    Et que les Black Panthers sonnent l’hymne de notre libération !

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 09:47, par Le Burkina d’Abord
    En réponse à : Nappy attitude : Le grand retour au naturel

    Eh bè !! Voilà quelque chose d’heureux pour une fois sous nos tropiques où la singerie est devenu un mode de vie. Il faut encourager nos soeurs à adopter ce style là !! Des fois quand tu vois certaines filles ou femmes dans la circulation tu ne peux pas ne pas rire !! Ce sont des complexées qui ne vivent que selon ce que les autres sont ou veulent. Il faut quand même que nos sœurs aient de la personnalité, leur identité et arrêtent de porter des cheveux qui les ridiculisent et qui font tourner les économies des autres pays ( Brésil, Inde, USA, etc) à notre détriment. Soyons nous-mêmes ! Pour vivre digne et heureux il faut vivre selon nos valeurs, nos ressources, nos coutumes, notre culture. Bien sûr, une culture doit savoir s’enrichir au fil du temps pour coller aux réalités du moment sans se dénaturer ! Regardez la Chine, le Japon, l’Inde !! Il faut que nos sœurs s’éloignent du mimétisme servile avec ces cheveux sortis d’usine, ses produits à peindre les lèvres qui dégagent des odeurs fétides et ses pommades concoctées pour détruire la peau et enrichir leurs fabricants ! Certaines filles doivent vraiment avoir honte en se mirant chaque matin : une peau crasseuse couverte de vergetures, une tête couverte de cheveux synthétiques ou d’indiennes, des senteurs extravagantes, tout cela couronné par un comportement étrange et fondé sur un mercantilisme et un matérialisme serviles conjugué à un esprit vénal sans pareil.Mais où allons nous avec ça ? A la fin on aura des génies comme femmes !! Méconnaissables, dénaturées, ni noires ni blanches ! Et le comble, c’est que tout cela draine un cortège de maladies qui se terminent généralement par la tragédie !

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 12:58, par ob
    En réponse à : Nappy attitude : Le grand retour au naturel

    Bel article. moi, je préfère le tacou tacou ( c’est rond rond) et c’est joli à voir et naturel. Un jour en partant au service j’ai remarqué qu’il y avait beaucoup de regards vers un côté de la voie qui mène de l’ENAREF à la MACO , quand j’ai essayé de jeter mon regard aussi, je me suis rendu compte que c’est une élève douanière à peine ses cheveux poussés avait fait tacou tacou bien propre dans sa tenue arrêtée au bord de la voie. Je vous assure que la fille était belle admirable dans sa coiffure de village même les filles qui mettent les cheveux jusqu’au fesse je ne les admire pas, soit parce qu’elles forcent, soit parce que ce n’est pas naturel. Et dans l’après midi j’ai rencontré la même fille avec un jeune qui marchaient à Koulouba, et puis entre temps je me suis dit qu’elle était entrain de faire la publicité de sa coiffure car elle était bien avec. Donc à nos sœurs de savoir s’habiller

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 14:50, par jan jan
    En réponse à : Nappy attitude : Le grand retour au naturel

    Internaute 8 Alexio, les blanches se bronze la peau, avec un bon renfort de produits bronzants pour avoir une peau basanée ; c’est à dire plus foncée. La femme blanche se permanente les cheveux à l’aide de produits corrosifs pour avoir les cheveux bouclés. Aujourd’hui ce sont les femmes fessues comme les femmes noires qui sont à la mode, alors la femme blanche qui est plate se fait opérer le fessier pour poser des implants afin d’avoir des grosses fesses (exple type célèbre les soeurs Kardashian qui ont le fessier remodelé par la chirurgie). C’est pour dire que l’attitude de nos soeurs n’est pas forcement un complexe par rapport au blanc, c’est le blanc qui nous fait croire que c’est un complexe, or leurs femmes aussi font des choses pour se rapprocher du modèle de la femme noire, mais quand c’est elles, on ne parle pas de complexes, pourquoi ?? L’Homme est un éternel insatisfait, celui qui est blanc veut être moins blanc, celui qui est noir veut être moins noir, celui qui est petit de taille veut être plus grand et ainsi de suite, c’est ça l’homme. Celles qui ont choisit d’être Nappy, je les encourage car ce n’est pas facile d’entretenir au quotidien les cheveux crépus avec une certaine longueur.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 16:44, par jan jan
    En réponse à : Nappy attitude : Le grand retour au naturel

    Pour votre infos, les grands consommateurs de produits éclaircissant sont les femmes noires et les femmes indiennes (Inde), aussi les femmes asiatiques car dans leur pays le critère de la beauté est la femme à la peau très pâle.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés