Centrale solaire de Zagtouli : Le premier kilowattheure attendu dans quatorze mois

vendredi 17 juin 2016 à 01h09min

Le premier ministre Paul Kaba Thiéba a présidé la cérémonie de lancement des travaux de construction de la centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli. D’une capacité de 33 Mégawatheures, elle permettra d’accroitre non seulement la capacité de production de la SONABEL, mais constitue également une énergie verte, source de bien-être et de développement durable. Les travaux de construction de la centrale seront exécutés par le Groupement d’entreprises CEGELEC SA/SDEL ELEXA/SOLARWORLD dans un délai d’exécution de quatorze mois.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Centrale solaire de Zagtouli : Le premier kilowattheure attendu dans quatorze mois

L’énergie est un des obstacles les plus sérieux au développement du Burkina. Le pays est confronté à un double problème : le déficit structurel de l’offre par rapport à la demande (estimée à 110 MW) et le coût très élevé de l’énergie. « L’un des obstacles à la compétitivité de notre économie, c’est le coût de l’énergie. Nous avons le coût du kilowattheure le plus élevé de tous les pays de l’UEMOA. Ce qui décourage les investissements chez nous parce que l’énergie coûte trop cher. Pour cette centrale solaire, le coût du kilowattheure va varier entre 30 et 40F CFA. Aujourd’hui, l’électricité produite avec les énergies fossiles, le coût du KW est de 140F CFA. Ce qui constitue un gros handicap en termes de compétitivité pour l’économie burkinabè », a rappelé le premier ministre Paul Kaba Thiéba.

La construction de la centrale de Zagtouli devrait donc permettre de résoudre les deux problèmes fondamentaux, à savoir réduire considérablement le déséquilibre entre l’offre et la demande ; et ramener dans des proportions acceptables le coût moyen du Kw/h pour rendre l’économie nationale plus compétitive. Sans oublier qu’elle produira de l’énergie propre en phase avec les objectifs du gouvernement tels que définis par le président du Faso. Faut-il le rappeler, le président Kaboré a inscrit au rang des priorités l’élimination de tous les obstacles structurels à la croissance de l’économie burkinabè notamment la question de l’énergie.

« Donc, je pense que l’inauguration de cette centrale, en permettant de diversifier l’offre énergétique avec les énergies renouvelables, en permettant de réduire l’écart entre l’offre et la demande, et en ramenant le coût moyen du Kw/h à des proportions raisonnables et en augmentant subséquemment la compétitivité de l’économie est tout à fait en phase avec la vision du président et le programme du gouvernement. C’est le démarrage de la mise en œuvre du gouvernement dans le secteur de l’énergie », a précisé le chef du gouvernement.

La centrale de Zagtouli coûtera plus de 31 milliards de francs CFA

« Le projet de construction de la centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli constitue une première expérience de cette taille en matière de diversification des sources de production de l’énergie électrique au Burkina. L’aboutissement de ce projet permettra d’augmenter la capacité d’offre de l’énergie électrique conduisant ainsi à la réduction de la dépendance énergétique et la sécurisation de la desserte en électricité de nos populations », a estimé Alfa Oumar Dissa, le ministre des mines et de l’énergie.

La centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli sera construite sur une superficie de 60 ha avec l’installation de 129 600 modules photovoltaïques de 260Wc. Elle aura une puissance de 33 MWc.

Le coût total du projet s’élève à 47 500 0000 euros soit 31 157 957 500F CFA. Le financement est assuré par deux partenaires que sont : l’Union européenne sous forme de don, pour un montant de 25 millions d’euros, soit 16 398 925 000F ; et l’Agence française de développement (AFD) sous forme de prêt pour un montant de 22,5 millions d’euros, soit 14 759 032 500F CFA. Le projet comprend quatre composantes.

A termes, cette centrale permettra d’injecter environ 56 GWh par an dans le réseau électrique national de la SONABEL, ce qui représente environ 5% de la consommation globale du pays.

Renforcer le réseau de la SONABEL

Ce projet renforcera aussi le réseau électrique national par l’installation de trois transformateurs et autres appareillages haute tension aux postes de Zagtouli, Ouaga I, Ouaga II, afin que le réseau électrique national puisse correctement soutenir et absorber cette nouvelle puissance injectée. Ainsi, à la fin du projet, la SONABEL disposera de toutes les capacités nécessaires pour gérer et valoriser la centrale photovoltaïque ainsi que pour accompagner le Burkina dans la mise en œuvre de sa stratégie de vulgarisation de l’énergie solaire.

Ce projet pionnier pour le Burkina en train de devenir une réalité grâce au concours financier de l’Union européenne et l’Agence française de développement. « Consciente du rôle clé que l’énergie renouvelable joue pour une croissance durable et inclusive, l’Union européenne s’est investie dès les études de faisabilité de la centrale, aux côtés du gouvernement burkinabè et de l’Agence française de développement pour financer ce projet auquel elle apporte un don de 16,4 milliards de francs CFA. Le financement restant étant assuré par le gouvernement burkinabè à travers un prêt d’environ quinze milliards de francs CFA contracté auprès de l’Agence française de développement », a souligné le représentant des partenaires techniques et financiers, Thierry BARBE, chef d’unité coopération à la délégation de l’Union européenne au Burkina.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 17 juin 2016 à 06:21, par Ferimakoun
    En réponse à : Centrale solaire de Zagtouli : Le premier kilowattheure attendu dans quatorze mois

    J’applaudis avec mes 2 pieds et mes 2 mains. Info entendue ce matin sur Africa n°1. Dès que j’ai pu me connecter je me suis précipitée sur lefasonet pour vérifier. Enfin une vraie bonne nouvelle ! L’énergie solaire dans un pays où l’ensoleillement frise les 300 jours par an, on l’attendait. Et merci de n’avoir pas choisi cette option ridicule du nucléaire complètement aberrante (avis perso). Donc 14 mois et pas un jour de plus s’il vous plaît et dans la transparence. Et voir la vulgarisation pour les particuliers. En avant toutes pour le développement durable du Faso !!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin 2016 à 08:21, par lecorbeau
    En réponse à : Centrale solaire de Zagtouli : Le premier kilowattheure attendu dans quatorze mois

    J’esper seulement que vous avez pris le soin de maitriser tous les contours de cette énergie renouvelable qu’est l’énergie photovoltaïque. L’important n’est pas de crier sur tous les toits que nous sommes pionnier de l’énergie photovoltaïque, l’important c’est de bien maitriser cette technologie.Parce que ici au Burkina nous avons toujours l’habitude de mettre la charrue avant les bœufs. Sinon au lieu d’être une source de bonheur cette centrale risque d’être un calvaire pour la population : baisse de tension, éclairage faible...

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin 2016 à 08:56, par SOKOTO
    En réponse à : Centrale solaire de Zagtouli : Le premier kilowattheure attendu dans quatorze mois

    Bonjour,
    Félicitation à la SONABEL !
    Je pense que pour ce coût il faut prévoir au moins une unité d’assemblage ou montage de ses plaques sur place, ce qui à mon avis créera de l’emploie et à long terme mettra ses plaques sur le marché burkinabé à un coût acceptable.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin 2016 à 09:15, par noonga sida
    En réponse à : Centrale solaire de Zagtouli : Le premier kilowattheure attendu dans quatorze mois

    Bonne nouvelle ! espérons que ce central solaire permettra d’étendre l’énergie jusqu’aux quartiers nouvellement lotis, dont certains datent d’il y a plus d’une décennie tels que Bang-pooré à Tanghin, nagrin, tingandgo, yagma etc. Tous les habitants de ces quartiers rêvent du mérite d’appartenir à la capitale politique du Burkina mais jusqu’à présent, ils souffrent sérieusement du manque d’eau et d’électricité. Merci aux autorités actuelles de la SONABEL d’y penser.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin 2016 à 09:49, par Bangda
    En réponse à : Centrale solaire de Zagtouli : Le premier kilowattheure attendu dans quatorze mois

    aucun franc de l’Etat burkinabé !!!! pitié !!!
    Pour manifester votre bonne foi et votre volonté politique SVP mettez même si c’est 1F CFA symbolique !!

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin 2016 à 10:40, par ka
    En réponse à : Centrale solaire de Zagtouli : Le premier kilowattheure attendu dans quatorze mois

    Voilà un objectif du siècle pour notre pays. Si un ou deux objectifs de ce genre étaient réalisés par nos bouffons égoïstes de gouvernants durant les 27 ans de pouvoir sanguinaire, nous n’aurions pas à nous humilié diplomatiquement, en annulant des mandats d’arrêts très importants à l’égard de notre justice et sa fierté, afin de quémander quelques mégawatts d’électricité d’un pays qui veut déstabiliser a coup de force notre pays. Le seule bémol de ce projet est l’emprunt de la France qui continu à nous tenir en lèche, et nous imposer ses choix de dirigeants corrompus et criminels, et la permettre de piller notre sous-sol à sa guise. Il fallait rester sur l’idéologie de notre révolution (serré la ceinture, surtout récupérer l’argent volé par des personnes comme Guiro, ou le supposé Zida, revendre les villas mal acquis, confisqué les biens de celles ou ceux qui ont fui et demander les nationalités des pays voisins et qui disent qu’ils ne sont plus des Burkinabé.) Tous ceux-ci pouvaient nous éviter d’emprunté à la France qui nous tienne par la gorge avec des miettes : Pourtant chez elle, c’est plus pire que le Burkina avec sa loi de travail mal acceptée par le peuple, les sans-abris, les laissés pour compte, le chômage et ainsi de suite. Je viens d’apprendre qu’une villa du dictateur Zaïrois Mobutu, dans un village Suisse construite à 18 millions de francs suisse sur un terrain de 60 000 m2 a été vendue aux enchères hier à 6 millions de francs suisse par la commune pour manque d’entretien et des arriérés de payement des taxes locaux : cette somme représente déjà 60% du prix de notre projet, une somme laissé gratuitement pour une commune riche en Suisse. Si on contrôlait sérieusement les biens mal acquis à l’étranger de notre ancien dictateur sanguinaire Blaise Compaoré et son frère, ainsi que sa belle-mère Gando nationale, le Burkina pourra récupérer deux centres de ce genre pour le Sud et le Nord, au lieu des emprunts poisons. Encore Bravo à ce projet capitale, car nous avons sa source de production qui est le soleil pour toute l’année. Vive le nouveau Burkina avec sa jeunesse.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin 2016 à 12:54, par Belco
    En réponse à : Centrale solaire de Zagtouli : Le premier kilowattheure attendu dans quatorze mois

    c’est pas mieux comme ca ? sinon le projet de location de groupe à 25 milliards pour seulement 5 mois que ce jeune ministre nous avait annoncé n’était pas du raisonnable. ce n’était pas du tout catholique. Ca sonnait de la comédie .

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin 2016 à 13:15, par Kiparé
    En réponse à : Centrale solaire de Zagtouli : Le premier kilowattheure attendu dans quatorze mois

    Oui une bonne nouvelle. Mais il faut dire d’où vient ce projet, quand est-ce il a commencé et le temps mis pour boucler les financements et les études. Il ne s’agit pas de minimiser l’implication des autorités actuelles, mais de ne pas donner l’impression a la population que c’est simple...et encore piétiner avant le prochain.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin 2016 à 13:16, par Kiparé
    En réponse à : Centrale solaire de Zagtouli : Le premier kilowattheure attendu dans quatorze mois

    Oui une bonne nouvelle. Mais il faut dire d’où vient ce projet, quand est-ce il a commencé et le temps mis pour boucler les financements et les études. Il ne s’agit pas de minimiser l’implication des autorités actuelles, mais de ne pas donner l’impression a la population que c’est simple...et encore piétiner avant le prochain.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin 2016 à 16:11, par charles
    En réponse à : Centrale solaire de Zagtouli : Le premier kilowattheure attendu dans quatorze mois

    Tout ça c’est les projets du régime COMPAORE. rien de neuf.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés