Traitement du dossier des martyrs : Les familles mécontentes, mais toujours « optimistes et confiantes »

mercredi 15 juin 2016 à 00h56min

Les familles des martyrs de l’insurrection populaire d’octobre 2014 et du coup d’Etat de septembre 2015 ont été reçues, le lundi 13 juin à Kosyam, par le président du Faso. Ce premier contact officiel fut l’occasion pour les visiteurs d’exprimer leur mécontentement d’une justice en contradiction avec ses principes dans le traitement des dossiers. Ils ont également plaidé auprès du Roch M. C. Kaboré pour que les mesures sociales prises sous la transition pour les accompagner soient entièrement « mises en œuvre et élargies ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Traitement du dossier des martyrs : Les familles mécontentes, mais toujours « optimistes et confiantes »

Les familles ont exprimé leur ferme attachement à la justice, justice promise par l’ex-président Michel Kafando et le président Kaboré lui-même, et qui doit être « dite en toute impartialité, où les droits des victimes sont respectés de même que les droits des accusés ». Toutefois, les visiteurs ont exprimé leur« mécontentement au regard d’un certain nombre d’informations qui met la justice en exergue dans des contradictions avec ses propres principes dans le traitement des dossiers judiciaires liés au coup d’Etat et à l’insurrection ».

« La justice doit demeurer le garant de la cohésion sociale en ce sens qu’elle doit être le lieu de la vérité et non de l’obscurantisme au profit des plus forts », a déclaré l’association des familles des martyrs tout en affichant son optimisme et sa confiance « aux juridictions de droit commun et à la justice militaire pour un aboutissement équitable des dossiers ». Elle a profité de l’occasion pour apporter son soutien « ferme et indéfectible » au Chef de l’Etat « pour que des mesures fortes soient prises contre l’empire de l’incivisme sous toutes ses formes, mère de l’anarchie, destructrice de notre vivre ensemble ».

L’autre sujet qui a été abordé au cours de l’audience, nous rapporte le porte-parole Babou Nébon Bamouni, ce sont les mesures sociales prises en conseil des ministres le 28 octobre 2015 par le gouvernement de la transition pour accompagner les différentes familles. « Ces mesures, estiment les concernés, n’ont pas encore connu d’application effective dans leur entièreté. » D’où le plaidoyer pour que cette batterie de mesures soient mises en œuvre mais également élargies. « Octrois de logements sociaux à des veufs et veuves, soutien pour des activités génératrices de revenus, intégration de deux veuves ayant au moins le niveau CEPE à la fonction publique au titre des mesures nouvelles, augmentation du montant financier des frais de scolarité alloués par l’action sociale, etc. »

Les familles ont souhaité enfin avoir des cadres de rencontres périodiques avec l’exécutif « afin de lui traduire ses observations et suggestions sur la gouvernance du pays ». Mais avant, elles souhaitent que la journée d’hommage aux martyrs, prévue le 31 octobre de chaque année, ne « soit pas un moment qui se limite qu’aux mots mais vide de toute essence ». « Le gouvernement et les familles avec l’ensemble des Burkinabè doivent prendre les dispositions nécessaires afin de garantir un anniversaire qui donne à impacter durablement par la culture de l’engagement patriotique, la culture du respect de la loi, la justice équitable, le pouvoir du service et non de l’abus, le respect mutuel entre Burkinabè, l’amour et le pardon. Notre histoire doit nous servir de repère, les enseignements de guides de notre action pour un Burkina meilleur et respecté », a conclu le porte-parole dans sa déclaration.

Rassemblés par Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 15 juin 2016 à 05:19, par Nabiiga
    En réponse à : Traitement du dossier des martyrs : Les familles mécontentes, mais toujours « optimistes et confiantes »

    L’affaire des martyrs est enterrée tout comme les martyrs eux-mêmes. Ce n’est pas ce gouvernement qui va réagir. Mais au fait, comment peut-on espérer que ce gouvernement réagisse favorablement aux doléances des familles des martyrs. Qui-est qui ne sait pas ce qui se mijote nuitamment à Ouaga entre détenus à la Maca et le monde de l’extérieur ? Ça suffit de suivre mon regard et comptabiliser les libérations provisoires liées au coup de force qui s’enchainent, sans compter, bien évidemment, les sorties médiatiques contradictoires relatives à la gestion des dossiers d’inculpation pour comprendre ce qui se trame dans la noirceur ouagalaise. La question qui se pose désormais est de savoir s’il faut oui ou non faire table rase de l’affaire de coup de force et non pas comment respecter les doléances des familles des martyrs. L’heure est à l’étude profonde de la réaction de la population. La population, elle, n’attend ardemment que justice soit faite. L’attente, croyez-moi, s’avèrera pleinement et douloureusement inutile, pour ne pas dire en vain. Vous me donnerez raison un jour.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 09:50
    En réponse à : Traitement du dossier des martyrs : Les familles mécontentes, mais toujours « optimistes et confiantes »

    je suis d’accord avec l internaute n°1

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 10:46, par BILL MASSN
    En réponse à : Traitement du dossier des martyrs : Les familles mécontentes, mais toujours « optimistes et confiantes »

    Je viens d’écouter le président de cette association sur Wat fm.J’avoue que si ce qu’il fait comme révélation est fondée, c’est vraiment de la bassesse humaine.Pour lui après moult tentative de rencontre du Madame le MFSNF, il ont finalement été reçu par la SG qui leur aurait dit qu’ils ne leur sera plus accordé aucune audience.Comme a l’accoutumé, cette Mme la MFSNF n’accorde jamais d’audience si ce n’est de distribuer des vivres, on comprend pourquoi elle a remplacé le SP/CONASUR par un de ses proches, tout cela pour pouvoir piller le reste des vivres.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 11:16, par Achille De TAPSOBA
    En réponse à : Traitement du dossier des martyrs : Les familles mécontentes, mais toujours « optimistes et confiantes »

    HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Chères victimes, je vous salue et je vous rends hommage pour ce grand sacrifice rendu à la Nation toute entière. Faisons d’abord un petit exercice des déclarations du régime unijambiste actuel pour comprendre sans doute les gros mensonges et la mal gouvernance érigés en règle de gouvernance . Exerçons-nous au vrai du faux :

    Mr Roch avait dit le 29 décembre 2015 à son investiture : "En toute humilité, chacun doit reconnaître et assumer sa part de responsabilité et éviter les fuites en avant inutiles.C’est pourquoi la vérité et la justice doivent être recherchées préalablement pour que la paix des cœurs décuple nos énergies afin que nous soyons capables de nous pardonner effectivement et sincèrement".

    1-FAUX (Toutes ces libérations provisoires ont été orchestrées au plus haut niveau et la décision d’annulation des mandats d’arrêt du petit rebelle Soro tout beau et tout rond et de Blaise Guessan par la cour de cassation vient de l’exécutif en limogeant le commissaire du gouvernement Koudougou et le juge en charge de la réintroduction des mandats d’arrêts).

    Mr Roch a promis à ADO le grand frère de gérer de façon diplomatique le cas Soro.

    2-VRAI (La justice militaire avec l’appui de Mr Roch a annulé en catimini la poursuite de Soro en passant par la voie de dénonciation bancale qui n’aura pas de suite à Abidjan. Soro n’a jamais été poursuivi pour des crimes graves de la crise 2002 ce n’est pas pour le putsch qu’il le sera).

    Mr Roch avait dit que les caisses étaient vides au début de son mandat après le passage de la transition.

    3-FAUX (les comptes du Burkina étaient toujours rouges pendant longtemps. Les bailleurs avaient attiré l’attention vue que la corruption et les détournements avaient pignon sur rue pendant le règne de Blaise avec le soutien indéfectible du trio les fidèles des fidèles bénéficiaires pendant 27 ans).

    Le gouvernement "la mal gouvernance ou rien" avait parlé d’un blanchissement 80 milliards sous la transition.

    4-FAUX (aucun blanchissement de 80 milliards sous la transition n’a été observé selon les différents rapports de contrôle)

    El présidenté des Koglwéogo(fils du pasteur excusez-moi) avait parlé de la disparition de 57 véhicules après la transition.

    5-FAUX (Ces 57 véhicules auraient disparu en tout illégalité pendant la fuite de Blaise en plein midi vers Abidjan dans sa belle famille et pendant le putsch manqué du 16 Septembre 2015)

    Chères victimes, sachez que votre dossier du putsch a été un fond de commerce pour certains en témoigne le déplacement de la délégation du Burkina précipitée chez le “grand frère”ADO. Les petits frères très dociles(3 missionnaires) se sont agenouillés gentillement devant la grotte Sainte Dominique Ouattara (palais présidentiel ivoirien) pour supplier et avoir bénédictions et aides du grand frère ADO en acceptant toutes les compromissions humiliantes advienne que pourra. Ils ont demandé au grand frère ADO de relancer rapidement l’économie du Burkina en contrepartie de l’annulation de la poursuite judiciaire du petit rebelle Soro et de leur père spirituel Blaise Guessan. Tout le monde(Burkina) attend impatiemment que les cfa ivoiriens du grand frère argentier ADO nous arrosent abondamment chaque jour car le régime unijambiste(actuel) est dans la zone de turbulences.

    Ainsi soit loué le SEIGNEUR pour tous les dons reçus du Grand frère ADO. Amen

    Je vous souhaite beaucoup de courage et de détermination chères victimes.

    A NOS MARTYRS QU’ILS SE REPOSENT EN PAIX. QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE RAPIDEMENT.

    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE
    JUSTICE POUR DAVID A OUEDRAOGO
    JUSTICE POUR DABO BOUKARY

    VICTOIRE TOUJOURS AU BRAVE PEUPLE
    VIVE LA DÉMOCRATIE AU FASO
    VIVE LE BRAVE PEUPLE BURKINABÉ

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS . AMEN

    ACHILLE DE TAPSOBA LE BOBOLAIS
    Insurgé

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2016 à 14:07, par zongoclaver
    En réponse à : Traitement du dossier des martyrs : Les familles mécontentes, mais toujours « optimistes et confiantes »

    Bien dit l’internaute N°4. Tous ceux qui utilisent nos martyrs comme fonds de commerce, nous prions pour ces derniers afin qu’ils se convertissent. Nous rendons grand hommage à nos martyrs.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés