Mairie centrale de Bobo : Bourahima Sanou, Honoré Sanou ou Olivier Sanou pour le fauteuil ?

lundi 13 juin 2016 à 23h30min

Samedi 11 juin, les conseillers du parti au pouvoir –Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) – ont tenu les primaires pour désigner les personnes qui devraient occuper les postes de maires, tant au niveau central qu’à celui des arrondissements. Bourahima Sanou, Honoré Sanou et Olivier sont pour l’heure les prétendants au fauteuil de Salia Sanou, ancien maire de Bobo.

Mairie centrale de Bobo : Bourahima Sanou, Honoré Sanou ou Olivier Sanou pour le fauteuil ?

Ousmane Coulibaly, Sanou Paulin, Sanou Vinsoum, Sanou Anatole, Traoré Souleymane, Sanou Hippolyte et Sirima Herman sont ceux qui ont obtenu la confiance des conseillers pour être maires respectivement des arrondissements 1, 2, 3, 4, 5, 6 et 7, de la ville de Bobo-Dioulasso.

Ces désignations ont eu lieu au siège du MPP dans le strict respect de la directive donnée par Salif Diallo, président par intérim du parti. Le choix, faisait-il savoir lors de la campagne électorale des municipales du 22 mai, se fait par consensus ou par vote. C’est dans une ambiance plus ou moins tendue que les désignations ont eu lieu au cours de la journée du samedi 11 mai 2016.

Pour le choix des candidats pour la mairie centrale le lendemain dimanche toujours au siège du parti, l’opération de vote a retenu Sanou Bourahima (ex-SG du conseil régional des Hauts-Bassins), Sanou Honoré (enseignant des lycées et collège) et Sanou Olivier (médecin). Sanou Bourahima vient en tête avec « 52 voix contre 34 pour Sanou Olivier et 16 pour Sanou Honoré ». Rien n’est encore joué car, ces noms, selon des responsables du parti, devraient être appréciés par la direction du parti.

Surtout qu’un des noms, celui de l’arrondissement 4 poserait déjà un souci qui amène des militants à faire croire qu’il s’agit d’une imposition. Il s’agit d’Anatole Sanou qui serait le frère cadet du député Léonce Sanou.

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Messages

  • San ou Boureima est l’homme qu’il faut pour Bobo. Instruit, sympathique et infatigable travailleur. Bonne chance. Enfin Bobo aura un maire digne de ce nom.

  • Mettre des hommes à la place qu’il faut c-à-d être compétent humble et travailleur. Bobo a assez souffert souvent du choix de ses élus qui n’ont souvent le seul mérite que d’être des bobos. Notre belle ville de SYA est un cas particulier et il faut la traiter de façon particulière. Je respecte le choix du maire central car l’ex SG du CR est un chevronné des collectivités territoriales et j’ose espérer qu’il ne nous décevra pas. Mais pour les maires d’arrondissement et l’adjoint du central il ne faudra pas que l’on regrette Karim Barro. Autrement dit il ne faut pas que l’on s’enfonce. Au nom de l’insurrection respecter notre ville

  • Dans son fief a Ouahigouya,rien n’a été respecté comme directive lises un#oranger,, Une directive est une feuille de route, une instruction, une recommandation. Son respect est sans condition. Jeunesse de Ouahigouya, exigeons le respect de la directive emanant du BPN dans le choix de notre administration municipale. Certes, nous resterons éveillés durant tout le mandat mais accepter qu’on nous impose un Maire(inconnu ) constitue un retour avant insurrection. Je dis non aux anciennes pratiques, non à l’imposition.Oui au respect des textes du MPP,le parti des jeunes, le parti de la vérité,le parti de la democratie, de l’égalité et du progrès !!!!

  • debut de la compaorose frère député petit frère maire ou vas ce pays version mpp
    .les postes ne sont pas uniquement pour Léonce et sont frère ouvré les yeux citoyens de bobo

  • Bourahima est peut-être bon comme maire central mais ce qu’il faut savoir c’est que c’est l’homme lige de Salia et de Alfred SANOU. Tous les membres de la délégation spéciale régionale peuvent en témoigner. Pour une rupture dans la gestion de notre cité mon choix va sur Olivier, jeune dynamique et plein d’ambition, une correction cependant, il est docteur mais n’est pas médecin !

  • Oú sont passé les femme du parti ? est ce que le MPP n’as pas de femme capable de diriger une mairie ?

  • Et oui une fois de plus Bobo tombe encore dans le régionalisme. Pour etre maire à bobo il faut d’abord être un Sanou et le reste n’est que secondaire. C’est à croire que les bobolais ne retiennent jamais les leçons du passé. Être Sanou ne fait pas forcement de quelqu’un un homme intègre. Nous avons en mémoire le cas des maires Alfred Sanou et Salia Sanou ce sont ces même Sanou qui ont mis leur ville en retard et après on se met a accusé le pouvoir centrale de ouagadougou.Habitants de la "belle" cité de Sya. Votre avenir vous appartient et "tout peuple mérite les dirigeants qu’il a choisi".

  • Bourahima comme Maire , on est foutu. Non seulement pour se faire élire, il a distribué beaucoup d’argent la veille, ce qui est un achat de conscience , mais il traîne beaucoup de casseroles. Bourahima Sanou est impliqué dans les deals des concours de la fonction publique , et son acolyte croupi en prison à Ouagadougou actuellement , pendant ce temps, lui il cherche à se faire une nouvelle virginité.. Homme de main de L’ex maire Salia SANOU avec qui ils ont dealé ensemble jusque la chute du CDP , il court en dernière minute en opportuniste politique pour venir se mettre sous le protectorat du MPP... comme le MPP ne veut pas de changeement qualitatif dans ce pays... alors , allons seulement , la mairie de BOBO ne sera plus prochainement que brûler , mais il yaura pire que ce que si passée..... nann laara , an SAARA...!!! MPP == CDP

  • Je pense que c’est l’extra-balle des Bobolais. Retombez dans le clientélisme , la parenté, l’affairisme et c’est fini pour Bobo. Le gouvernement MPP ne fera que peu car il n’a même pas les moyens. Trouvez des gens qui peuvent faire venir des projets et de bons ! Des gens qui ne confondent pas la gestion de la mairie à leur famille et ou on ne va pas chercher toute la famille au village pour leur donner du travail à la mairie. des sangsues parasites qui ne font rien , qui trainent dans le "coxerisme" des parcelles et qui n’ont aucune idée pour construire la ville. Quant aux filles et femmes " salamalekoum" elles remplissent les bureaux des mairies , dorment sur les tables ou se fardent à longueur de journées , quant au français allez comprendre si elles y comprennent un mot. Venues directement de" léguéma lôgô" , elles n’ont que " an ta lé yé dougou yé " c’est pour nous le village ,à la bouche. Bobo il ya 30 ans et bobo maintenant c’est plus 2 et moins 28 .EVITONS LES CRITIQUES DES AUTRES COMMUNES QUI SE DÉVELOPPENT .FAITES UN TRAVAIL D’INTELLECTUEL MÊME A LA MAIRIE ! COPINAGE FINI......

  • Internaute n°7, le Corbeau : Vous en connaissez une ville ou un village de ce pays dont la mairie n’est pas dirigé par un de la localité ? Renseignez moi SVP. Pour votre gouverne, c’est bobo qui a été la première ville à donner cette belle exemple d’intégration. Un maire ressortissant d’une région autre que les Hauts-Bassins qui a dirigé cette belle cité. Venez prochainement avec un autre argument sinon régionalisme ne convient pas du tout.

  • C’est vraiment dommage que des gens aient des des réflexions bidons sans chercher à comprendre les choses. Parce que son frère est député et SG du parti que lui il ne doit pas postuler à un poste électif ? Avez vous bien lu la directive du parti ? Pensez vous qu’on puisse imposer un candidat à la base au MPP ? Allez y demander au secteur 32 et au 15 qui est ce monsieur , le travaille qu’il a abattu pour le parti ? ainsi vous comprendrez bien sa position. Pour information , il est aussi délégué de son secteur. Sans rancune Internaute 4.

  • A ma connaissance ça toujours été comme cela partout au Burkina dans les grandes villes du Faso qu’un natif dirige la Mairie ;seulement il faut savoir bien choisir, surtout que la personne soit très bien entourée.

  • C’est vraiment dommage que des gens aient des réflexions bidons après insurrection répondant à l’internaute 04. Ainsi donc, parce que son frère est député et Sg du parti qu’il ne doit pas postuler à un poste électif, je dis bien électif ?Avez vous bien lu la directive du mpp ? Avez vous suivi comment les choses se sont passées à la base ? Qu’il soit l’ oncle de Salif Diallo on s’en fou pourvu qu’il travaille pour le bien de la communauté. Je vous invite à aller poser la question aux populations du secteur 32 et même de l’arrondissement numéro 04, qui s’ est ce monsieur ? Svp , ne parler pas des choses dont vous ne connaissez pas et évitons de ternir l’image des gens. Sans rancune internaute 04.

  • Je souscris entièrement au post de l’internaute N°7. Quand même.Rien que des Sanou pour les postes de Maire, il y a de l’exagération quelque part !. Il n’y a pas que des Sanou à Bobo. Il y a même des chef de Canton bobo qui confessent publiquement qu’on ne saurait tolérer une ethnie autre que bobo à la tête de X ou Y mairie. Et l’autre jeune député à l’arrogance inégalée qui se permet d’imposer son frère cadet comme candidat du parti à la tête de la mairie de l’arrondissement N°4. Si c’était des gens qui avaient une certaine capacité d’impulser un dynamisme de développement aux arrondissements, on pouvait comprendre. Avec cela on veut que Bobo se développe. Régionalisme grégaire quand tu nous tiens ! Karissa !

  • internaute N°7 lecorbeau je te rappelle que le prédécesseur de Salia Sanou n’était ni un Sanou ni un millogo, ni un Ouattara, Tu penses qu’ à l’issu d’une élection municipale un Sanou ou un Ouattara par exemple peut oser prétendre à la mairie de Koudougou de Boussé de Ouahigouya ou de Ouaga quelque soit son ce qu’il est ou ce qu’il fait pour ladite commune ? Vous exagérez maintenant. pourquoi vous aimez diaboliser tout ce qui se passe à bobo ou à l’ouest dans son ensemble ? Pire encore même l’islam et le Christianisme commence à verser dans cette médiocrité. Par exemple vous avez des fidèles catholiques résidant dans le diocèse de bobo qui pour payer leurs deniers préfèrent revenir dans leur diocèse d’origine Koudougou koupèla Ouaga Kaya etc. pour le faire . Vous voyez l’esprit malsain ?

  • Internaute 9, si vous etes contre la langue dioula, allez-y vous faire voir.... De toute façon on n’a pas encore vu un non mossi maire central de Ouaga, Ouaigouya...etc. Là où suis d’avis avec vous c’est que le maire devrait etre un vrai bosseur , intègre (au moins legèrement au dessus de la moyenne sinon c’est trop demander à un politicien d’etre blanc). Qu’il amène ses parents du village, leur trouver du boulot ou qu’il soit un coureur.. ça ce n’est pas important ; seul son resultat en terme du developpement, investissements, salubrité ... etc de la ville de Bobo-Dioulasso, compte

  • Le MPP peut-il vraiment insuffler un espoir de changement ? Chacun est effectivement libre d’adhérer au parti de son choix. Mais cette folie qui consiste à ratisser large amène à mélanger torchons et serviettes. Quand un monsieur CDP jusqu’en janvier 2016 se fait pousser par des anciens maires CDP ayant peur de laisser découvrir certaines malversations vers le MPP, et que ce candidat utilisant les anciennes pratiques du CDP (mensonge, délation, achat de vote) pour se placer en tête des primaires, moi je dis qu’il faut arrêter les dégâts. Bourahima SANOU ne peut rien apporter de neuf. Mauvais manager (ce ne sont pas ses collègues du Conseil Régional des Hauts Bassins qui diront le contraire), dealer (toutes les réalisation du conseil sont dans un piteux état parce que les % pris chez les entreprises dépassent l’entendement. Mêmes les véhicules du Conseil dormaient chez lui à maison. Le seul candidat qui puisse cacher les malversations de Salia à ce jour, c’est Bourahima. Je pense que le seul candidat ouvert sur le monde, qui à des relations hors du Burkina et d’Afrique, c’est Olivier. Le Monsieur quand vous échanger avec lui, il a l’esprit ouvert, n’est pas mêlé à la gestion chaotique du CDP, il a des projets innovants. Mais le MPP est-il à mesure de comprendre cela ? We are waiting...

  • Monsieur Elkabor, l’autre jeune député dont vous parler, connaissez vous réellement son frère cadet là ? Si non demandez aux habitants de son quartier secteur 32 route de léguéma ,eux sont mieux placer pour vous dire qui il est et même beaucoup de ouezzin ville

  • Toutes les mairies gérées par Blaise et son CDP et ADF/RDA ont toutes éssuyé un échec cuisant. Cela s’est ressenti de manière générale sur tout son sejour à la tête du pays et a constitué le motif culminant de l’insurrection. Les niveaux des villes au BF sont tous les mêmes. Même Ouaga la capitale, en dépit de l’appui du pouvoir central, l’exceptionnel maire simon compaoré n’a pas réussi à resoudre les problèmes des ouagalais. d’où il clamait son incompétence à un moment donné que " Ouaga n’est pas faite pour tout le monde, Ouaga n’est pas cloturé" L’insurrection populaire a été ressentie dans toutes les villes du Burkina, la raison pour laquelle la malgouvernance, le nepotisme, l’ethnicisme et le regionalisme qui caractérisent le pays viennent des dirigeants au plus haut sommet de l’Etat. Par exemple, sous Thomas SANKARA, le pays était bien ainsi que toutes les villes, sous Lamizana et Saye ZERBO, le pays allait. comprend qui pourra ! Nous invitons donc les uns et les autres à éléver le niveau des débats. Si nous avons dit que plus rien ne sera comme avant, c’est pour rompre avec les pratiques que certains internautes brandissent. sinon, dans ce même pays, on s’est d’où viennent les pires des personnes ou groupes.

  • Toutes les mairies gérées par Blaise et son CDP et ADF/RDA ont toutes éssuyé un échec cuisant. Cela s’est ressenti de manière générale sur tout son sejour à la tête du pays et a constitué le motif culminant de l’insurrection. Les niveaux des villes au BF sont tous les mêmes. Même Ouaga la capitale, en dépit de l’appui du pouvoir central, l’exceptionnel maire simon compaoré n’a pas réussi à resoudre les problèmes des ouagalais. d’où il clamait son incompétence à un moment donné que " Ouaga n’est pas faite pour tout le monde, Ouaga n’est pas cloturé" L’insurrection populaire a été ressentie dans toutes les villes du Burkina, la raison pour laquelle la malgouvernance, le nepotisme, l’ethnicisme et le regionalisme qui caractérisent le pays viennent des dirigeants au plus haut sommet de l’Etat. Par exemple, sous Thomas SANKARA, le pays était bien ainsi que toutes les villes, sous Lamizana et Saye ZERBO, le pays allait. comprend qui pourra ! Nous invitons donc les uns et les autres à éléver le niveau des débats. Si nous avons dit que plus rien ne sera comme avant, c’est pour rompre avec les pratiques que certains internautes brandissent. sinon, dans ce même pays, on s’est d’où viennent les pires des personnes ou groupes.

  • Elkabor, la marie de Ouaga, Koudougou, Ouahigouya et ses arrondissements ont déjà été dirigé par un maire d’origine autre ? Cela n’est pas du régionalisme grégaire n’est ce pas ? A bobo où on a eu des Tinto, des Koussoubé, des sanogo, des Sirima maires, cela serait du régionalise grégaire. Vous avez un esprit très sélectif monsieur. Malgré la non application de la décentralisation qui plombe le progrès de la ville, les gens continuent de converger des autres villes et régions du Burkina pour venir à Bobo et les bobolais les accueillent à bras ouverts sans tenir compte de leur origine ou ethnie. On ne peut pas dire la même chose partout hein.

  • Imaginez un instant un Sanou revendiquer la mairie de Tenkodogo ou de Ziniaré. Quel crime de lèse majesté dira t-on ? Ne nous bernons pas ! On peut tout reprocher à Bobo sauf le régionalisme. Vinama Tiémounou était-il bobo ? Célestin Koussoubé était-il bobo ? Pourtant, ils ont occupé la mairie de Bobo. Arrêtons de dire n’importe quoi ! Certains parlent souvent au hasard et s’expriment même sur ce qu’ils ignorent !

  • Si c’est TRAORE Souleymane votre candidat à l’arrondissement n°05, vous etes foutus. Léonce SANOU (le SG provincial du MPP Bobo) est au courant des malversations qu’il a créees à la Sofitex en accord avec un des responsables, et il insiste pour l’imposer candidat (comme le cas de son petit frere sANOu Anatole à l’arrondissùmentr 4). Si c’est ça la politique merde et merde.
    J’appelle tous les conseillers de ces 2 arrondissements à plus de conscience et ne pas voter ces 2 individus imposés à cause des interets
    toto

  • Soyons sincère et honnête ces Sanou là peuvent être maire où ? à Ziniaré ? à Zorgho ? à Boussé ? à Yago ? internaute N° 14 ailleurs des chefs coutumiers disent et font pire que ça. Quand c’est bobo on trouve que c’est très grave.

  • pourquoi des Sanou seulement ; n’y a t-il pas autre non à bobo ?

  • Em math on factorise : les prétendants au fauteuil de Salia Sanou, ancien maire de Bobo. Sanou (Bourahima+Honoré+ Olivier )

  • COULIBALY Ousmane Arr 1) : c’est correct et il n’a pas été imposé comme candidat
    SANOU Paulin (Arr 2) : suite à un vote ethnique, il est candidat mais au moins l’autre candidat Tougouri qui etait à égalité devait être proposé au poste de 1er adjoint, mais comme il est mossi, exclu
    SANOU Vinsou (Arr 3) venu d’un village et suite à un vote ethnique, il est candidat, vu le candidat ce n’est pas facile
    SANOU anatole (petit frere de l’autre homme fort Leonce SANOU), Leonce a juré de mettre son petit frere à l’arr 4 et il a reussi après avoir passé par le le chef de canton qui a contribué ; politique et coutume
    TRAORE Souleymane (Arr 5) = candidat imposé, un voleur, un malfrat qui grouille pour echapper à la procédure en cours contre lui au niveau de la Sofitex, je demande à tous les conseillers d’etre vigilants, il est là pour ses interets et servir Léonce SANOU
    SANOU Hypolite (Arr 6) venu d’un village mais travailleur à Bobo, c’est acceptable, il est retenu suite à un vote même si quelque part il est ethnique ; ça va pour ce candidat et pour le parti, seulement les adjoints à ce niveau restent des questions
    SIRIMA Herman (Arr 7) : pas de problème

  • Internaute N°8 le Vigilant. En effet, je confirme tes propos. Peu de gens connaissent le vrai visage de Sanou Bourahima que certains appellent FABERE ou BEMA. En effet, il est bel et bien impliqué dans les fraudes des concours de la fonction publique entre 2005 et 2010. Pour ceux qui le connaissent, ils doivent se poser la question à savoir comment une de ses proches (suivez mon regard) a pu être admise au concours des infirmiers d’état alors qu’elle dans une série littéraire. Je suis de la famille, mais je pense que s’il faut de l’intégrité pour être maire, alors, ce Sanou Bourahima est l’archétype de la malhonnêteté. Ceux qui ont connu Alfred Sanou et Salia SAnou, savent qui étaient vraiment ce monsieur. Sans compter les scandales sexuels, car il a des enfants hors mariages (alors qu’il était légalement marié depuis plus de 10 ans)

  • Arrêtez ; ce sont des collectivités locales ; pourquoi ce serait un crime qu’un local prétende à diriger la ville. Ce sont les mêmes hypocrites qui auraient écrit que les filles et fils de la ville ne sont pas sérieux si aucun de la localité ne se présentait. BOBO EST UNE VILLE VITRINE ET C’EST FACILE DE FAIRE DES CRITIQUES SUR BOBO. Lequel de ceux qui crient au régionalisme a essayé de se présenter hors de sa commune comme maire. Allez vous faire éduquer.

  • Je félicite le MPP pour ces primaires, une première dans l’échiquier politique national ! Cela fera taire les oiseaux de mauvaise augure qui racontent que l’on a imposé X ou Y. Là-là, c’est aux conseillers municipaux et personne d’autre de choisir.

  • je n’ étais pas d’humeur à participer à ce dèbât,mais l’ internaute 16 et suivant m’y oblige. Je mattarde sur un seul point, l’internaute dit qu’ un non mossi ne peut prétendre à la mairie de Ouaga, koupela etc...Je suis complétement sidéré, je réponds surtout parceque j’ai déjà entendue de tels propos dans la bouche de grands intellectuels bobo qui sont hors de tous soupçons.Avant tout propos je pose cette question, pourquoi on entends pas parler la langue bobo partout à bobo dioulasso, comme on entends parler le more partout à ouaga et à koupela. Pour mon propre cas je suis bien sur originaire de la boucle du mouhoun, mais je suis né et grandi a bobo et je me considére à juste titre comme étant de bobo et je peux prétendre à la mairie de bobo, tout comme un sanou de fo. Dans le choix des responsables on choisi les plus aptes et les plus compétents et c’ est ainsi que des gens d’ origine pakistanaise sont MAIRE de Londres, des burkinabe maire en Italie et en France.
    A bobo il faut choisir des personnes désintéresses qui connaissent et aiment la ville et sont capable de propulser le dévelopement.La ville de bobo dioulasso qui s’ appelait SYA n’ appartient pas au bobo, elle a été construite par le fait du colon et la preuve dès 1926, cette ville avait un statut particulier et ouaga n’ a suivi qu’ en 1952 LA ville a par suite été victime de la géopolitique du burkina, la ville a été minutieusement démantelé avec l’ appui des valets locaux attachés à leur ventre et en dessous
    L’insurrection a libéré bobo pour une fois de nouvelles forces émergent , des intellectuels concepteurs sont de retour, la ville a été déliée des forces du mal qui l’ avaient mise sous coupe réglée

  • Internaute N°7, tu as peut-être raison mais cite moi un exemple de commune du Burkina ou une autre Ethnie est Maire ? Ouaga ? Ouahigouya ? Zorgho Ou kaya ????

  • Héééé les gars le maire de bobo doit être un SANOU (un vrai ressortissant de bobo soit par naissance ou soit par adoption) . Le maire doit être un enfant du coin (comme le disent les français). Moi je suis un pure ouagalais (né à ouaga, grandit à ouaga et je travaille à ouaga) et je ne suis pas prêt de quitter ouaga (rire). Juste pour vous dire que ce sont les vrais natifs de bobo qui doivent lutter pour la construction de bobo. J’exagère mais force est de reconnaitre que quelqu’un qui est né à kaya et grandit à kaya et qui devient subitement maire de bobo n’aura à cœur la préservation des silures sacré de bobo (juste un exemple). Et si je ne trompe pas, on parle de collectivité locale. ce n’est pas du régionaliste c’est juste du bon sens. Et pour finir je pense que l’homme est ainsi fait. ça commence par la maison familiale, ensuite la famille, après la ville et sa région, le pays, le continent et j’en passe.

  • je suis Mossi mais je suis de Bobo Dsso je connais la ville et les villages des haut bassins que ma ville d’origine qui ouhigouya je ne suis pas d’accord que les chef de canton imposent un Sanou à la mairie et avec l’internaute 15 qui dit qu’un Ouattara ne peut pas être Maire de koudougou ou de ouahigouya est ce que l’intégration des ethnies dans ces villes sont les mêmes qu’à Bobo ce que les gens oublient la ville de bobo est la seul ville du Burkina ou l’exode rurale était la plus forte même l’immigration des pays voisins etait tres forts c’est dans se sens qu’on des quartiers comme colma et nienaita sont peuplées de mossis et de diarradougou et sikassosira sont d’origines maliennes et guinéenne et ses peuples sont biens intégrés en plusieurs générations En voulant écarter toutes cette communautés c’est écarter la moitié des citoyens de la ville que les cadres Bobo fassent attention à cela En bon entendeur salut

  • Internaute n°7, et tous les autres aigris gangs qui criblés de jalousie de voir une nouvelle génération de Bobolais affranchie prendre en main la gestion de cette citée jadis Eldorado de l’Ouest et du Faso tout entier, pardon il faut laisser tranquille notre génération. Vous savez quoi ? on vous connait c’est vous qui vivez a Bobo et ne voulez pas que les choses passent en de bonne Main. Vous avez toujours manigancé pour trouver des Sanou Marionnettes de la trempe des Salia pour détruire la ville. Criblés de jalouse vis a vis des jeunes Maires qui veulent changer les données à Sya. Vous savez désormais qu’avec eux vous n’allez plus réussir à vous bénéficier des mêmes largesses injustifiées au dériment du plus grand nombres de Bobolais honnêtes voilà le pourquoi de votre constipation intellectuelles qui vous fait débiter des insanités. . Tenez vous au courant. Une autre génération est entrain de monter aux affaires. N’essayez pas de les faire échouer au détriments des vrais Bobolais (« Pas seulement des » « Sanou »}

    mais ceux qui veulent son progrès car devant leur tout à cette ville). Vous autres de petits profiteurs ingrats et grossiers qui viennent profiter de Bobo et qui se mettent à raconter leurs salades. C’est faire preuve de grossièreté et de carence d’éducation que d’injurier toute une communauté qui jadis a été malmenée par des politiciens roublards aux visées égoïstes et partisans. Vous êtes très mal fondés toi et tous les autres grossiers internautes de dire qu’un Sanou ne peut développer son propre terroir Foutaise de foutaise que ces propos qui tendent a semer le régionalisme dans les têtes des Bobolais. Des vrais Bobolais sans être des Sanou ne débiteraient pas des propos diarrhéiques dans une constipation d’imaginative comme vous car eux savent qu’ils doivent leurs apogée à l’hospitalité de Sya qu’ils défendent toujours. Vous êtes bien curieux. Tous des profiteurs de l’hospitalité de Bobo qui n’ont aucune décence.et qui s’opposent à un changement de mode de gestion. Vous êtes démasqués et Biscuits triples cuits. bande de refarcaires aux changements.

  • tout peuple mérite son dirigeant,et chaque commune est a l’image de son maire

  • Internaute n°7, et tous les autres aigris gangs qui criblés de jalousie de voir une nouvelle génération de Bobolais affranchie prendre en main la gestion de cette citée jadis Eldorado de l’Ouest et du Faso tout entier, pardon il faut laisser tranquille notre génération. Vous savez quoi ? on vous connait c’est vous qui vivez a Bobo et ne voulez pas que les choses passent en de bonne Main. Vous avez toujours manigancé pour trouver des Sanou Marionnettes de la trempe des Salia pour détruire la ville. Criblés de jalouse vis a vis des jeunes Maires qui veulent changer les données à Sya. Vous savez désormais qu’avec eux vous n’allez plus réussir à vous bénéficier des mêmes largesses injustifiées au dériment du plus grand nombres de Bobolais honnêtes voilà le pourquoi de votre constipation intellectuelles qui vous fait débiter des insanités. . Tenez vous au courant. Une autre génération est entrain de monter aux affaires. N’essayez pas de les faire échouer au détriments des vrais Bobolais (« Pas seulement des » « Sanou »}

    mais ceux qui veulent son progrès car devant leur tout à cette ville). Vous autres de petits profiteurs ingrats et grossiers qui viennent profiter de Bobo et qui se mettent à raconter leurs salades. C’est faire preuve de grossièreté et de carence d’éducation que d’injurier toute une communauté qui jadis a été malmenée par des politiciens roublards aux visées égoïstes et partisans. Vous êtes très mal fondés toi et tous les autres grossiers internautes de dire qu’un Sanou ne peut développer son propre terroir Foutaise de foutaise que ces propos qui tendent a semer le régionalisme dans les têtes des Bobolais. Des vrais Bobolais sans être des Sanou ne débiteraient pas des propos diarrhéiques dans une constipation d’imaginative comme vous car eux savent qu’ils doivent leurs apogée à l’hospitalité de Sya qu’ils défendent toujours. Vous êtes bien curieux. Tous des profiteurs de l’hospitalité de Bobo qui n’ont aucune décence.et qui s’opposent à un changement de mode de gestion. Vous êtes démasqués et Biscuits triples cuits. bande de refractaires aux changements.

  • Mauvaise récolte. On l’avait vu venir, on l’a prédit, et c’est arrivé. Mauvaise récolte à relent ethniciste, mysogine et favoritiste. Tous des SANOU, point de femme, et des maires prémédités et préprogrammés par leur frère qui, qui en plus d’être SG provincial, est député.
    En tout cas en perspective, c’en est fait de Bobo Dioulasso.

  • Internaute 31, si la ville de bobo n’appartient pas au Bobo, aucune autre ville ne doit appartenir à une ethnie. Mais ouaga qui est notre capitale où il y a des gens venus de partout n’a jamais élu un maire d’arrondissement d’une autre ethnie, et cela n’arrivera pas cette fois. Mais vous allez toujours trouver ca normal. Ce que je sais par contre, c’est d’avoir vu des maire Sanou, Koussoubé, Barro, Tinto, etc. Cette fois encore on aura Coulibaly, Sirima Traoré. Ailleurs au Burkina on ne verra jamais ca. Je ne suis pas Bobo mais si les autres font et qu’on trouve normal, pourquoi ils ne voudront pas avoir un maire Bobo à Bobo ? Il ne faut pas prendre les plus gentils et les plus ouverts pour des idiots hein. Il y’a des limites à tout, et au Burkina on se connait. Gagananga veut dire quoi déjà en mooré ?

  • Il faut fustiger l’ethnicisme d’où qu’elle vienne. C’est la raison pour laquelle les Burkinabès toutes tendances confondues ont condamné les propos de Ablassé Ouédraogo lors de la Présidentielle, lui qui avait fait de son appartenance ethnique et religieuse des atouts pour briguer la magistrature suprême. De la même façon les "Sanous" qu’on prédestine aux fonctions de maire dans les arrondissements de Bobo du simple fait qu’il soient d’ethnie bobo c’est nous tirer vers l’arrière. Et cela doit être dénoncé ! Les Sanou sont-ils majoritaire à Bobo ? Ceux qui exhibent le cas de Koussoubé qui a dirigé la mairie centrale de Bobo comme pour masquer leur gène de la situation présente, doivent savoir que ce cas est l’exception qui confirme la règle. D’ailleurs qu’est ce que ce Monsieur n’a pas enduré comme machination desdits "autochtones". Sous lui on a bien vu des avancées significatives de cette ville comparativement aux Sanous qui l’ont suivi ou précédé. Dans tous les cas, le MPP n’aura que ses yeux pour pleurer s’il ne prend pas les devants pour mettre fin à cette dérive ethno-régionalisme avant les élections des maires. Sinon, bonjour l’instabilité de certains conseils municipaux d’arrondissements à Bobo, retour des délégations spéciales, et plombage du décollage économique de notre chère Bobo-Dioulasso.

  • "Sanoufier"Bobo c’est ne rien comprendre de ce que représente bobo pour l’autre moitié du Burkina.En effet,Bobo n’est pas une simple expression géographique elle est aussi une identité,un peuple,une culture et comme tel nous sommes définis par les non-Bobolais.A Ouaga que vous soyez Sanou,Ouattara,Coulibaly,Sanogo,Ky,Keita.Toure...vous etes appelés avec mépris c’est "Un Dioula" "un gars de de l’ouest"même vs etes un Coulibaly de Djibasso soit 300km de bobo ou un Traore de Orodara.Donc l’unité de bobo réside dans sa diversité et cela ns rehausse.C’est pourquoi je suis contre la "Djioulassobatisation" de la fonction de maire.Travaillions donc à ce que l’élu de Sya soit à l’image de sa population sinon on frôle le racisme domestique.

  • Dommage pour l’absence criarde de femmes dans cette compétition. A qui la faute ?

  • C’EST VRAIMENT D’UNE PUANTEUR PLEINE D’HYPOCRISIE. C’EST DEVENU UN CRIME D’AVOIR LE NOM DE FAMILLE SANOU ET DE PRÉTENDRE À LA MAIRIE. OÙ VOULEZ VOUS QU’ILS AILLENT. ARRÊTEZ CETTE MAUVAISE ATTITUDE DE PERSONNE SANS AUCUNE TOLÉRANCE, AUCUNE NOBLESSE, AUCUNE ÉDUCATION. On en veut à des gens qui veulent être maire de leur propre village, c’est vraiment le comble de la honte. MAIS C’EST LA SEULE VILLE QU’ILS ONT ; LAISSEZ LES TRANQUILLE AVEC VOUS PROPOS IMPUDIQUES.

  • Pour développer ces gens là, il faut Bâ Samabo.

  • c’est pas parce que bobo est une ville où tous les burkinabè se dirigent qu’elle doit être sans racines foutez nous le camp

  • Aux internautes 21, 32 et autres qui semblez justifier le repli idenditaire des Bobo par celui des autres, "two wrongs don’t make it right" . Ce n’est pas parce que les autres le font ailleurs que cela doit etre considéré comme normal. La démocratie locale est l’affaire des résidents sur une circonscription électorale. Elle doit célebrer les meilleurs parmi les résidents, les plus dynamiques parmis ceux qui oeuvrent pour la construction de la cité, sans distinction de qui est allochthone ou autochthone, de couleur, de religion ou d’ethnie. Revenons à certains exemples qui sont cités pour édulcorer les recriminations regionalistes à Bobo. Les cas des Guiro, Sanogo, Tinto cités devenus maire et députés se sont passés à l’arrondissement N°2 qui regroupe le quartier colma et ses environs. Cet arrondissement est majoritairement habité par des peronnes venant de différents horizons et majoritairement les commerçants et opérateurs économiques certains installés la-bas depuis avant l’indépendance du pays et d’autres à la faveur des lotissements ou par acquisition de terrain : c’est donc bien normal que cela se reflète dans la composition du conseil municipal de l’arrondissement. Voilà un arrondissement où la configuration après les élections municipales donne les résultats suivants : MPP:16 conseillers, CDP:9 conseillers, ADF-RDA 3 conseillers : UPC:1 conseillers. NAFA : 1 conseiller. Total 30 conseillers. Lors des primaires au sein du MPP pour départager les candidats au poste de maire il y avait 2 candidats : 1 bobo et 1 mossi. On passe au vote : le bobo gagne 8 suffrages le mossi 8 suffrages. Le comité de désignation des candidatures dit que le bobo (51 ans, illettré, maçon) étant plus agé que le mossi (42 ans, bachelier, enseignant) est le candidat du parti. Au lieu de proposer le mossi comme premier adjoint au maire, non c’est un autre bobo qui est proposé comme premier adjoint au maire. Que pensez vous que le mossi et ses 8 conseillers va faire pendant le vote à venir des 30 conseillers pour la désignation du Maire de l’arrondissement N°2, si une solution au sein du MPP n’est pas vite trouvée avant cette échéance ?. Donc faisons attention au repli identitaire !!!

  • Internaute N°31 Saidou très belle analyse de ta part.tu as tout dis.J’aimerais que les bobolais lisent ton post pour s’éveiller.Bobo est une ville cosmopolite. Elle n’appartiens pas seulement aux bobos ou aux sanou.Divers ethnies s’y trouvent.Vouloir seulement des sanou à la tête de la mairie n’est que de l’injustice envers les autres ethnies et communautés qui s’y trouvent. Si à Londres on a vu des pakistanais devenus maires, si à en Belgique on a vu des burkinabés devenu maires, pourquoi ne pourrons nous pas avoir un mossi, samo, dagari, lobi, gourmatché, peulh...comme maire de bobo. Si rien n’est fait cette emprise des bobos ou des sanou sur la ville de bobo risque de dégénérer un jour.Il faut une évolution des consciences.Nommer l’homme ou la femme qu’il faut à la place qu’il faut quelque soit son ethnie.Si Bobo est retard c’est à cause de ces pratiques rétrogrades.Bobo a toujours été dirigé par des semi-analphabètes(Salia sanou par ex) et des detourneurs de fonds.Popultion de bobo réveillez vous et dites non à ces pratiques dignes d’un autre époque.Libérez vous de cette emprise des bobos et des sanou sur la ville.Sinon vous serez complice de la dégradation et du retard de votre ville

  • Elkabor, je savais que tes interventions était basée sur des considération ethnique même si tu essaie de te camoufler. Le bobo gagne 8 suffrages le mossi 8 suffrages. Le comité de désignation des candidatures dit que le bobo (51 ans, illettré, maçon) étant plus âgé que le mossi (42 ans, bachelier, enseignant) est le candidat du parti. Je ne vois rien ici qui dit qu’on choisit le bobo parce qu’il est bobo. Il est dit qu’il est choisi parce qu’il est plus âgé. Je n’ai pas non plus vu quelque part qu’il fallait favorisé le bachelier enseignant au détriment de maçon comme critère de désignation de maires. Le fait même que les mossis de bobo se concentre majoritaire à Colma et Nieneta est un acte communautaire d’exclusion par leur volonté de ne pas se mélanger aux autres. Toi Elkabor, il n y a pas plus communautariste que toi. On vous connait, les voleurs qui sont les premiers à crier aux voleurs.

  • Je persiste et signe, Boureima SANOU sera un très bon maire pour Bobo. Il a la compétence et il est charismatique. Il est diplômer universitaire et il est très bon travailleur. Quant à ses manquements du passer, que lui qui n’a jamais péché lève la première pierre.

  • Internaute 46, le candidat bachelier au poste de maire pouvait, séance tenante, déposer sa candidature au poste de premier adjoint au maire et tenter à nouveau sa chance à ce niveau comme certains candidats l’ont fait à des postes différents.Cependant, il parait que l’enseignant du primaire défavorisé par le code national, a bien voulu opter pour le poste de conseiller au Conseil Régional en lieu et place d’adjoint au maire. Suite au vote, il a été parmi les deux élus au primaire à ce poste. Doté d’un grand esprit, il a accepté le premier résultat, toute chose permettent de renforcer la cohésion, l’entente et la paix dans la famille MPP de l’arrondissement 2. L’histoire retiendra son comportement combien sage. Please l’appellation le mossi nous dérange, c’est plutôt M OUEDRAOGO.

  • Ehii les gars ! Chacun n’a qu’à aller dans son village chercher à etre maire làbas ; donc laissez les bobo—dioula avec leur mairie. Oubien changez de patronyme et devenez Sanou , c’est tout. Je vois mal un Sanou à la tete de la mairie centrale de Ouaga. Et la collaboration avec l’empereur des mossés ??? Laissons les choses s’accomplir naturellement

  • Je pense ici que tout le monde a raison. Mais je voudrais dire à l’internaute 22 qu’il s’agit de mettre la personne qui peut arranger la ville de Bobo. Il y a eu Vinama et koussoubé à la mairie de Bobo, certe. Tout comme il y a eu Jean André DIALLO à la mairie de Ouaga. Y a rien à dire. Mais, qu’il faille que le maire central de bobo soit un SANOU, cela m’intrigue beaucoup car le nom de Bobo -dioulasso renferme tout un symbole. Il peut y avoir des coulibaly, Ouattara, Millogo et autres. Nous avons vu les limites des Sanou. Qui parmi ces Maires qui se sont succédé dans la 4ème république a mieux travaillé que Koussoubé, fut-il "CHAMEAU" ? Personne ne veut revendiquer la Mairie de Bobo à la place des Bobolais. Qui mieux que quelqu’un né à Bobo, ayant ses parents même nés la-bas et qui a beaucoup rendu à la ville de Bobo et reconnu comme tel ; Que ce soit au niveau administratif, sportif et autres. Ici, nous devons privilégié la capacité de chaque habitant de Bobo à pouvoir faire émerger cette ville que de se cantonner dans des considérations saugrenue. Bobo a besoin de bosseurs ; des gens qui ont des projets et qui peuvent sortir la ville dans cette situation de dé-configuration totale où elle se trouve. Il faut rentrer dans un quartier comme Coco et vous allez vous en rendre compte qu’il y a eu plus de prédateurs que des gens soucieux du bien être de la ville. C’est dommage mais c’est la réalité qui nous est donné de constater. De grâce, cessez ces guerres de patronyme ou ethnique et mettez vous à l’esprit que Bobo appartient aux burkinabé et on ne saurait accepter que cette ville soit laissée dans des mains d’irresponsables avides de gains et sans idées novatrices. Bobo mérite mieux que ça. A bon entendeur, salut !!!!!!!!!!!!!

  • vraiment le burkinabè est devenu malhonnête et médiocre quoi . trois Sanou qui prétendent à la mairie de bobo et ça suffi pour que des gens crachent leurs venins comme ça ? les gens veulent parler d’ethnie. vous pensez que c’est à bobo qu’il y a seulement ce problème ? Qu’est ce qu’on a pas dit de Zéphirin et de son UPC pendant la campagne Présidentielle ? Vos idée sont pleines d’hypocrisie et de haine.

  • je me pose la question si toute fois quelqu’un d’honnête peut faire la politique en Afrique ?

  • merci a tout si le maire repon au entente des bobolai Dieu merci dans le cas contraire il sera chassé chassé comme un intruit

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés