Comment pratiquer le jeûne du Ramadan ?

mardi 7 juin 2016 à 23h25min

Pour ce mois de Ramadan qui débute, chaque croyant musulman est soumis au jeûne musulman, un des piliers de la religion. Nous avons rencontré l’Imam Ouoba, Iman de l’Association des élèves et étudiants du Burkina (AEEMB) du Cercle d’études, de recherche et de formation islamiques (CERFI) et également gestionnaire des ressources humaines. Il nous livre quelques conseils sur la pratique du jeûne.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Comment pratiquer le jeûne du Ramadan ?

En quoi consiste le Ramadan ?

Le Ramadan consiste à observer pendant un mois entier, de 29 ou de 30 jours, une abstinence. Cette abstinence est relative au fait par exemple de ne pas manger, de ne pas boire, de ne pas avoir de rapports sexuels pendant la journée, de ne pas fumer… bref s’abstenir de tout ce qui peut passer par la bouche et arriver au ventre. Il s’agit aussi de s’abstenir de médire, s’abstenir de pêcher.

Cette année, le Ramadan commence au Burkina le mardi 7 juin 2016, tandis que de nombreux autres pays le débutent la veille. Pourquoi cela ?

Le calendrier musulman est à la base de toute la pratique et de l’adoration en islam. Et ce calendrier est comme vous le savez, basé sur la lune. C’est-à-dire qu’on observe l’arrivée de la nouvelle lune pour commencer le jeûne, et on l’observe un mois plus tard pour rompre. Il y a beaucoup de textes qui font référence au croissant lunaire, sur lequel on doit se baser pour jeûner. Maintenant la question de l’interprétation fait que très souvent, il y a une divergence au niveau des pratiques. De nos jours, il y a des gens qui, grâce à la technologie, arrivent à calculer l’arrivée de la nouvelle lune et s’en tiennent à ce calcul. D’autres, toujours attachés aux textes, attendent de voir la lune avant de commencer le jeûne. Certains encore complètent un mois de trente jours complets avant de commencer le jeûne. Tout ceci explique ces décalages.

Historiquement, d’où vient la pratique du jeûne musulman ?

Le jeûne a été prescrit en l’an 2 de l’hégire. Le prophète Mohammed a fait la Mecque, après quoi il a émigré vers Médine. Ce voyage de la Mecque vers Médine a été appelé l’hégire. Deux ans après son arrivée à Médine, le jeûne a été institué pour observer l’injonction divine disant aux croyants d’observer le jeûne pendant le mois de ramadan.

Certaines personnes, à l’approche du jeûne, demandent pardon à toutes les personnes qu’ils auraient pu offenser. Pourquoi cette pratique ?

Le jeûne a plusieurs aspects, aussi bien spirituels que sociaux. Une de ses émanations sociales consiste à être en bons termes avec son voisinage, son entourage, sa famille… parce qu’il y a un principe islamique qui veut qu’avant qu’on ne se fasse pardonner par le Seigneur, il faut être en règle envers son prochain. C’est-à-dire ne pas avoir de dette envers une personne. On peut devoir à quelqu’un en le médisant, en lui faisant un grief quelconque. Il faut s’assurer de n’avoir aucun grief envers une créature avant de pouvoir mériter la miséricorde du Seigneur. Et comme le mois du Ramadan est le mois de miséricorde par excellence, il est préférable de s’assurer que certaines conditionnalités sont remplies, comme celle de ne devoir à personne. Ce qui emmène les gens à demander pardon, à s’excuser auprès de leur prochain avant de rentrer dans le mois.

Y a-t-il d’autres comportements qui sont prescrits ou conseillés pendant le mois du Ramadan ?

Il y a un aspect physique du jeûne (s’abstenir de boire, de manger, d’avoir des relations charnelles du lever au coucher du soleil…), il y a aussi un aspect social. A ce niveau il faut s’abstenir de mentir, d’insulter, de médire, de tout acte de violence. Il ne faut pas provoquer, il ne faut pas non plus réagir à la provocation. Il y a même un hadith qui dit que lorsque quelqu’un vous provoque pendant le jeûne, vous devez lui dire « je suis jeûneur, je ne réagis pas, je ne vais pas répondre à cet acte de violence ». Au-delà, il y a des actes de paresse qu’il faut éviter. Il y en a qui pensent que quand on jeûne on ne doit plus rien faire. Ce n’est pas vrai. Ce n’est pas un prétexte pour se prélasser à l’ombre, dormir, ne plus aller au travail… le jeûne de Ramadan est un jeûne qui rapproche de Dieu mais c’est aussi un jeûne qui rapproche de sa communauté, qui incite à vivre avec son prochain. Ce n’est pas le moment de s’extirper de ses obligations sociales et communautaires. Au contraire, on doit être plus performant, plus dynamique et utile à la communauté.

Un conseil pratique à l’endroit des jeûneurs ?

De façon pratique, on peut conseiller à tout un chacun de faire son calendrier. C’est un mois, et ça passe très vite. Il est bien que chaque croyant puisse prendre un moment pour s’interroger sur les objectifs qu’il se fixe pour ce mois. Si on est à un niveau donné dans ses rapports avec le Seigneur et avec ses proches, sa communauté, il faut qu’à la fin du mois, on soit à une étape supérieure. Cela nécessite une planification. Il faut se fixer des objectifs et des priorités.

Un appel particulier ?

Notre pays le Burkina Faso a vécu une épreuve difficile, qui n’est d’ailleurs pas entièrement terminée, particulièrement avec ses actes d’extrémisme violent. Nous, en tant que musulmans, sommes interpellés au plus haut niveau. On doit mettre le Ramadan à profit pour prier et invoquer le Seigneur. Lui demander qu’il protège notre chère patrie le Burkina Faso, qu’il nous éloigne de ces actes d’extrémisme violent et qu’il apaise le Burkina Faso partout, dans les hameaux, les villages. Qu’il instaure une paix durable au Burkina Faso.

Entretien réalisé par
Roseline Nitiéma (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés