Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

lundi 6 juin 2016 à 22h56min

Une organisation de la société civile dénommée Association pour la Promotion de la Démocratie et de la Participation citoyenne (APDC) dirigée par monsieur GUINKO Désiré et madame LOPEZ/ZONGO Safiatou a demandé et obtenu de la délégation spéciale de la commune de Ouagadougou une autorisation dont l’objet était d’organiser un sit-in devant le palais de justice aux fins de contester les décisions de liberté provisoire de certains inculpés qualifiés « d’anciens dignitaires » qui seraient en déphasage avec l’esprit de l’insurrection populaire et de la résistance.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

Après que les deux leaders sus-cités ont tenu des propos discourtois de toute sorte à l’endroit de l’institution judiciaire, madame LOPEZ/ZONGO Safiatou a martelé « ça nous fera mal que le palais de justice connaisse le même sort que l’Assemblée Nationale mais si la justice ne nous donne pas le choix, on n’aura pas le choix ».

Le Procureur du Faso regrette l’octroi de cette autorisation de la délégation spéciale de Ouagadougou en vue d’une manifestation qui s’analyse comme une atteinte grave au principe républicain de l’indépendance de la justice et tiens à rappeler que le moyen légal de contester une décision de justice est l’exercice des voies de recours. La manifestation n’avait pas pour but de dénoncer des actes contraires à l’éthique et à la déontologie dans le traitement d’un dossier judiciaire mais de contester le sens dans lequel le juge a rendu sa décision.

Une organisation de la société civile respectueuse des principes de fonctionnement de l’Etat de droit ne peut pas avoir une telle revendication. Il est à rappeler que l’indépendance de la justice est un principe sacro-saint qui doit être respecté tant par les pouvoirs exécutif et législatif que par l’opinion publique. La justice est certes rendue au nom du peuple mais il y a lieu d’observer que les aspirations de cette population peuvent ne pas coïncider dans certains cas avec la réalité de la loi sous l’autorité de laquelle le juge rend sa décision. La « justice d’opinion » telle que revendiquée par les manifestants d’hier s’accommode mal avec l’Etat de droit démocratique et est de surcroît une cause d’insécurité judiciaire pour tous les citoyens donc une injustice.

En conséquence, cette justice « d’opinion » ou à tout le moins de vengeance revendiquée déshonore notre pays et ne saurait être effective dans notre juridiction. Nous n’allons jamais céder face aux revendications populistes et vides de tout bon sens pour sacrifier des droits dans le dessein éhonté de plaire à tout prix à une certaine opinion publique. Notre attitude est et sera guidée par la vérité de la loi et des faits. Loin de nous toute idée de chercher à empêcher des critiques relatives à notre travail juridictionnel. Nous souhaitons plutôt que ces critiques se fassent suivant les règles de l’art afin de nous permettre de satisfaire les préoccupations des justiciables.

Notre adresse email parquettgi.ouaga@justice.gov.bf a été utilement communiquée afin de permettre à tout citoyen de dénoncer des faits infractionnels (infractions commises par toute personne y compris les acteurs judiciaires dans le traitement d’un dossier) au Procureur du Faso mais ces dénonciations se font toujours attendre et certains s’attendent à ce que des gens soient condamnés sur la base de la rumeur.

Malheureusement les manifestants d’hier n’étaient pas animés par cet esprit et les propos incendiaires qui ont été tenus sont méticuleusement analysés et seront appréciés avec les rigueurs juridique et judiciaire qui conviennent.

Source : Page officielle du Tribunal de grande instance de Ouagadougou : https://www.facebook.com/parquettgi.ouaga/?ref=br_rs

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 6 juin 2016 à 12:01, par BB
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Avec vos décisions farfelues, vous profitez de l’indépendance de la justice pour vous sucrer en libérant des voleurs sous le couvert de l’indépendance de la justice. Et vous invoquez le droit de recours, droit de recours pour vous permettre vous magistrats de palabrer à longueur de journées pour vous remplir les poches par les prébendes que cela procure. On vous connait maintenant. Gare à vous si vous touchez à un cheveu de Madame Lopez

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 13:09, par Bwodo
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    "atteinte grave au principe républicain de l’indépendance de la justice et tiens à rappeler que le moyen légal de contester une décision de justice est l’exercice des voies de recours". Messieurs les magistrats, ce recours s’exerce ou ? chez vous encore !!! Non !! C’est quand la justice n’est pas pourrie que ce recours à un sens. Indépendance ...indépendances, sachez que c’est vis a vis du législatif et de l’exécutif et non du peuple. C’est cette mauvaise compréhension de l’indépendance qui a justement entrainé la mise a sac de l’assemblé nationale. Indépendance ici ne veut pas dire être au dessus et faire ce qu’on veut, mais travailler librement ,honnêtement et surtout dans l’intérêt supérieur du peuple et contre tout ennemie intérieur et/ou extérieur.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 13:12, par Le Roi
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Il s’agit là d’un cas typique de réaction d’une justice qui fait peur à ces justiciables et qui n’utilise que la menace comme mode de communication . Décidément nous ne sommes pas sortis de l’auberge . SVP chers magistrats , pendez SAFIATOU LOPEZ , d’autres Safiatou Lopez naîtront !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 13:30, par Pagomziri
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Voilà qui est clair. Je ne comprends pas certaines personnes. Vous voulez l’indépendance de la justice et vous voulez qu’elle travaille suivant votre état d’âme. Je dis non et non. Si jamais vous avez en tête de brûler le palais, enlevez ça vite de votre tête sinon vous trouverez le vrai peuple sur votre chemin.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 13:41, par kabore
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Des vauriens de la nation.vous faites honte aux yeux du peuple burkinabé.vous êtes des achetés,des corrompus de première classe mais sachiez que votre tour arrive ;on est pas pressés à moins que vous vous refugiez à votre tour au Canada avec l’argent de la cette corruption.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 14:08, par L’Oeil du peuple
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Quelle crédibilité avez-vous encore à l’égard des populations ? Vos dires n’ont aucun sens devant un citoyen lambda. Nous avons l’impression que vous n’avez pas compris depuis les évènements des 30 et 31 octobre 2014 le langage du peuple insurgé, du peuple martyrisé. La prochaine sortie de LOPEZ aura plus d’échos auprès de la population que ce qui vient de se passer si rien n’est fait dans vos juridictions pour redresser la barre. Où vous vous croyez ? Pensez- vous que le peuple va accepter qu’on vous paie gracieusement à la fin du mois et vous ne foutez rien dans le traitement des dossiers pendants ? Si jamais vous touchez à un des cheveux d’un membre de l’APDC, vous aurez à faire à la population.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 14:09, par L’Oeil du peuple
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Nous allons continuer à dénoncer la justice pour sa mal gouvernance, pour son incapacité à rendre la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 14:24, par le patriote balma
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Bien dit l PARQUET. mais reconnaissent qua même que vous été corrompus. Même de loin on sens l’odeur de votre pourriture.
    Grâce a vous la pierre angulaire du contra social est foulé dans la boue.
    Vous qui juger mal !vous serez aussi sévèrement jugé dans l’au-delà

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 14:27, par Al sahed.
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Vous ne ferez rien du tout. En dehors de votre "gros" francais, on ne voit pas votre utilté. Vous ucez le sang du peuple a travers les maigres ressources que l on rassemble pour vous payer grassement. bandes d idiots de magistrats pourris. votre fin est bien proche et le palis sera bientot dans le mem etat que le batiment de l assembee nationale AMOINS QUE vous vous rangiez du cote du peuple que vous pretendez servir alors que vous le niquez. pouahh

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 14:30, par yameogo
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    "l’indépendance de la justice est un principe sacro-saint" clament les magistrats. Messieurs ! Soyons sérieux ! Nous ne sommes pas des extra-terrestres. Si vous le courage de votre introspection, vous verrez que toutes vos décisions depuis la fin de transition, sont a contre courant de histoire et aux antipodes des aspirations actuelles de notre peuple. vous avez revêtu vos toges de "magistrats acquis". Mais pas forcément au nouveau pouvoir mais inféodé carrément au système de gouvernance du cdp. Rien d’anormal d’accorder des libérations provisoires sous des arguments fallacieux. Êtes-vous influencés par le pouvoir financer des spolieurs et les assassins de l’ancien régime ? Je le crois car le procureur de la haute cour de justice avait marqué son souhait de tenir au moins un procès avant la fin de la transition. Qu’est ce qui explique ce manque d’enthousiasme après le départ de la transition ? Rien à mon avis sinon que montrez que certains d’entre vous restent encore des hommes liges du régime CDP. Faites votre autocritique messieurs.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 14:32, par L’Oeil du peuple
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Nous sommes convaincus et avons bon espoir que la vraie liberté du peuple Burkinabè passera inéluctablement par le démantèlement de cette justice pourrie. Nous préférons le retour des songdas au palais aux magistrats pourris.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 14:34, par yameogo
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    "l’indépendance de la justice est un principe sacro-saint" clament les magistrats. Messieurs ! Soyons sérieux ! Nous ne sommes pas des extra-terrestres. Si vous avez le courage de faire votre introspection, vous verrez que toutes vos décisions depuis la fin de transition, sont a contre courant de histoire et aux antipodes des aspirations actuelles de notre peuple. vous avez revêtu vos toges de "magistrats acquis". Mais pas forcément au nouveau pouvoir mais inféodés carrément au système de gouvernance du cdp. Rien d’anormal d’accorder des libérations provisoires sous des arguments fallacieux. Êtes-vous influencés par le pouvoir financier des spolieurs et les assassins de l’ancien régime ? Je le crois car le procureur de la haute cour de justice avait marqué son souhait de tenir au moins un procès avant la fin de la transition. Qu’est ce qui explique ce manque d’enthousiasme après le départ de la transition ? Rien à mon avis sinon que montrez que certains d’entre vous restent encore des hommes liges du régime CDP. Faites votre autocritique messieurs.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 14:42, par Dignité
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Hummmmmmm !!!!!!
    Chers Magistrats ! Même si je désapprouve les propos de dame Lopez, c’est votre promptitude à juger les cas dits d’offense à votre fonction au détriment du jugement des assassins qui m’inquiète ! Dans quel pays il y’a des meurtres sans meurtriers, des assassinats sans assassins, des détournements sans voleurs, etc.... Vous n’arrivez jamais à régler les cas graves et sérieux, mais pour des petites affaires de vols de poulets, d’ânes ou injures à magistrats ! Vous prétextez qu’il faut vous apporter des d’informations pour vous permettre de juger les criminels et autres ? Quel est donc votre travail ???????? ?????? Dormir et on vous apporte tout sur un plateau d’or ? Posez-vous la question pourquoi les citoyens ne vous font pas confiance ? Quelle que soit la crédibilité de l’information, vous la prenez et vous en faites ce que vous voulez pour quelques millions de FCFA alors que la personne qui vous l’a fournie a risqué sa vie !
    Bref, Faites en sortes que les propos de dame Lopez ne se réalisent pas !

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 15:01, par Raogo
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Déclaration
    • L’annulation des mandats d’arrêt par la cour de cassation : scandale judiciaire
    Le putsch manqué du 16 septembre 2015 a conduit à l’émission de mandats d’arrêt contre des « cerveaux » en fuite ou résidant à l’étranger, par la justice militaire. Mais l’évolution récente du dossier laisse songeur.
    Ainsi, la Cour de cassation, plus haute juridiction nationale, a été saisie d’un pourvoi relatif à la régularité querellée de mandats d’arrêt émis par la justice militaire dans le cadre de la procédure du putsch de septembre 2015, contre les fugitifs. Dans cette affaire, la Cour a rendu deux décisions incongrues et ambivalentes qui troublent manifestement la quiétude du peuple burkinabè qui a soif de justice. D’abord dans un premier temps, elle a rendu une décision de rejet dans la matinée du 28 avril 2016 ; ensuite, dans la même journée, elle est revenue dans des conditions très floues et incompréhensibles, sur sa décision pour dire que le pourvoi était bien fondé et a par conséquent, annulé les mandats querellés. A ce jour, aucune explication n’est donnée, ni par la Juridiction concernée, ni par le ministère de la Justice, ministère de tutelle. Ces volte- face, sont d’une extrême gravité et n’honorent pas la Cour de cassation, qui est la plus haute juridiction nationale. »
    Dossiers en instruction : "Le MPP instrumentalise notre justice", selon l’UPC

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 15:39, par Raogo
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    #17 Sacksida 06-06-2016 12:01
    Ecoutez, nous souhaiterions après l’analyse que vous feriez des propos « légitimes » à notre sens de l’APDC dirigée par Ginko Désiré et Lopez/Zongo Safiatou, que le Parquet puisse analyser également avec des rigueurs juridiques et judiciaires les propos pertinents de ce citoyen burkinabé : « Quand on voit certaines choses à la justice, ça vous donne une petite idée du fléau qui ronge l’Institution Judiciaire, et qui ne l’honore pas ». « On aura beau organiser des états généraux de la Justice chaque année, les choses ne changerons fondamentalemen t que si ceux qui sont chargés d’administrer la Justice se remettent en cause et évitent de ruser avec le droit ».Voila, on vous accuse de rusez souvent avec le droit pour condamner ou disculper selon la qualité du justiciable ? De même, Il est de notoriété publique que c’est justement le parquet et ses « magistrats acquis » opportunistes qui ont accompagné et entretenu l’impunité des crimes économiques et de sang dans ce pays durant les 27ans du pouvoir de l’ex-Président blaise compaoré, au détriment malheureusement des intérêts généraux des citoyens burkinabé ! Le journaliste Norbert Zongo avait si bien prévenu et dit que « lorsqu’une dictature s’installe dans un pays, personne n’y échappe » ! Vous en savez quelque chose, mais bref ! Comment pouvez-vous expliquer aux citoyens que durant toute cette période, il n’y’a jamais eu un seul procès des « magistrats corrompus » ? Et cependant nous savons qu’il en existe pas mal dans votre corps, et même si ce ne sont pas les plus nombreux ! Comment pouvez-vous expliquer que des dossiers crimes économiques sont dans vos tiroirs depuis des décennies et finissent par disparaitre ou bien ce sont des éléments des dossiers qui se volatilisent ? Voyez-vous, sans trop s’étendre sur tous ces problèmes récurrents que vous n’ignorez pas, sachez seulement que vous disposez des « boutons de commande » soit de la promotion de la « justice vraie » qui défende l’intérêt général et fondamental des citoyens burkinabé ou bien vous optez pour une sorte de manipulation d’une certaine « Mafia Judicaire » contre l’intérêt général et les conséquences pourraient ne pas servir la démocratie sociale et économique du Burkina Faso ! Salut !

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 15:43, par Wéoghobiiga
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Une belle occasion pour la restauration de l’autorité de l’Etat.
    Une belle occasion pour faire preuve de votre indépendance acquise de haute lutte avec le sacrifice du peuple burkinabé.
    Cette dame étant membre du bureau politique du MPP, le Peuple vous regarde
    Na lara, a sara.
    L’INSURECTION EST TERMINEE !!

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 15:44, par Raogo
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    #13 Dignité 06-06-2016 10:53
    Hummmmmmm !!!!!!
    Chers Magistrats ! Même si je désapprouve les propos de dame Lopez, c’est votre promptitude à juger les cas dits d’offense à votre fonction au détriment du jugement des assassins qui m’inquiète ! Dans quel pays il y’a des meurtres sans meurtriers, des assassinats sans assassins, des détournements sans voleurs, etc.... Vous n’arrivez jamais à régler les cas graves et sérieux, mais pour des petites affaires de vols de poulets, d’ânes ou injures à magistrats ! Vous prétextez qu’il faut vous apporter des d’informations vous permettre de juger les criminels et autres ? Quel est donc votre travail ???????? ?????? Dormir et on vous apporte tout sur un plateau d’or ? Posez-vous la question pourquoi les citoyens ne vous font pas confiance ? Quelle que soit la crédibilité de l’information, vous la prenez et vous en faites ce que vous voulez pour quelques millions de FCFA alors que la personne qui vous l’a fournie a risqué sa vie !
    Bref, Faites en sortes que les propos de dame Lopez ne se réalisent pas !
    Citer

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 15:55, par Raogo
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    « Courant mai 2016, la cour de cassation, juridiction suprême de l’ordre judiciaire, rendait une décision relative à la régularité des mandats d’arrêt émis dans le cadre de l’affaire du putsch de 2015 et objet de poursuites devant le tribunal militaire. Il ne nous revenait pas de commenter ou de critiquer les décisions de justice par voie de presse, mais les circonstances dans lesquelles ces décisions ont été rendues nous imposent une réaction. En effet, ce qui est frappant dans ces décisions, c’est le spectacle inédit que la juridiction de cassation a servi au peuple burkinabè. En l’espace d’une journée, deux décisions auraient été rendues. La première, rendue dans la matinée en audience publique, rejetait la requête aux fins d’annulation introduite par le Ministère public. La seconde, qui annulait les mandats d’arrêt et dont on ignore les conditions de son existence, a été portée à la connaissance de l’opinion publique par voie de presse et le tout, sur fond de manipulation des écritures du plumitif de la Cour de cassation. Aussi décriée soit-elle, notre justice ne nous a pas habitués à pareil spectacle, notamment le tripatouillage des plumitifs.

    Sans minimiser l’émoi que ce scoop a dû créer au sein de l’opinion, puisque jetant un discrédit sur la décision rendue par cette haute juridiction dans une affaire de sensibilité notoire, les syndicats de greffiers voudraient ici exprimer la consternation de l’ensemble du corps des greffiers.

    En effet, sans prétention aucune d’apprécier le contenu d’une décision judiciaire, les syndicats habilités tiennent à exposer leur avis sur une situation qui met en cause les fondements éthiques et déontologiques, voire le professionnalisme dans l’exercice du métier de greffier.

    Des initiatives prises pour s’enquérir des faits et les comprendre, il ressort que le plumitif d’audience en question aurait fait l’objet d’une manipulation, dès lors qu’une feuille de papier volante y a été appliquée à l’aide de la colle, en sa partie mentionnant la substance de la décision rendue ou dispositif. Le dispositif se retrouve donc transcrit sur ladite portion de papier collé.

    Ce procédé pose problème, non seulement parce qu’il viole les principes clés de la tenue régulière du plumitif d’audience, mais également parce qu’il suscite des interrogations sur le sens et le contenu de la mission d’assistance du greffier au juge à l’audience.

    De prime abord, il convient de rappeler que tout registre au sein d’une juridiction doit être coté et paraphé. Cette formalité vise à assurer l’authenticité du registre, en évitant toute possibilité ou velléité d’arracher des feuillets. En outre, le plumitif est tenu avec le maximum de soins, de sorte à éviter les ratures et autres surcharges susceptibles d’engendrer des suspicions. Ainsi, toute rature ou mot rayé doit faire l’objet d’une mention expresse en marge par le greffier, approuvant leur nullité, avec obligation de la certifier par sa signature.

    Dès lors, l’opération consistant à coller une feuille de papier sur un plumitif et y mentionner une décision constitue un manquement grave de la part de tout greffier. Le prétexte de vouloir corriger une erreur ne saurait prospérer pour deux raisons : d’abord un greffier, dans la prise de notes à l’audience, ne pourrait se tromper sur toute une décision. Les erreurs courantes sont d’ordre orthographique, donc purement matérielles. Dans tous les cas de figure, le procédé de correction est consacré et consiste en l’annulation expresse de l’erreur, approuvée/ certifiée par le greffier ayant pris les notes.

    En tout état de cause, le procédé utilisé dans le cas d’espèce, ayant consisté à coller une feuille volante sur le plumitif est en contradiction avec les règles professionnelles qui doivent être observées en la matière.

    Par ailleurs, la présence du greffier à l’audience se justifie par le fait qu’il officie en tant que « témoin officiel » du peuple au nom de qui la justice est rendue, et « certificateur » de l’orthodoxie de la procédure. C’est la raison pour laquelle il est tenu de délivrer aux parties et tout intéressé, les actes de procédure qu’ils sont en droit de requérir.

    Au vu de la mission d’authentification, le greffier ne peut en aucun cas, soit de son propre chef, soit sur ordre, altérer d’une quelconque manière les notes prises à une audience.

    Sans préjuger de quelconques intentions de quelque nature des personnes concernées par la présente cause, et par pur respect des principes déontologiques, les syndicats des greffiers, par la présente :

    - demandent à ce que toute la lumière soit faite sur cette affaire afin de situer les responsabilités ;

    - demandent à l’inspection technique des services de mener des investigations dans les meilleurs délais afin de traduire tout fautif en conseil de discipline ;

    - réaffirment leur désapprobation de toute tentative d’asservissement et de confiscation de l’indépendance du pouvoir judiciaire ;

    - rappellent aux acteurs véreux que les valeurs d’éthique et de probité ne sauraient être bradées sur l’autel des intérêts individuels et qu’ils se donneront les moyens de mettre en échec tous actes de compromission ;

    - appellent l’ensemble des greffiers au strict respect de la déontologie et du sens de l’honneur ».

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 15:59, par laafi
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    hum !!!!
    le peuple n’a pas intérêt à ce que le palais brule. Peut-être que d’autres personnes "Oui". en tant que citoyen, ça me " fera mal que le palais de justice connaisse le même sort que l’Assemblée Nationale ". "mais si la justice ne nous donne pas le choix, on n’aura pas le choix" : on aura mal ! suivez mon regard !

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 16:12, par article 37
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Si le Procureur n’engage pas des poursuites contre Safiatou, lajustice devra se résoudre à lui remettre les clés de la justice pour qu’elle vienne dire le droit.
    J’ai une question simple à l’administration centrale : Safiatou qui veut devenir Présidente de la chambre de commerce, est-elle blanche comme neige en matière fiscale ?
    Elle peut bien donner des leçons à la justice, mais en étant totalement irréprochable. Même un retard de déclaration d’une journée devra révéler la personnalité de l’activiste.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 16:24, par ouedraogo Issa
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Aux agents de la justice de mesurer leurs propos.Même le puissant Blaise Compare à dit que ’’même en Europe une marche contestation populaire n’a jamais pu empêcher l’application d’une loi’’ et que ’’ la modification de l’article 37 de notre constitution n’était pà anticonstitutionnelle’’.Ça veut dire que la juste à accepté cette modification.donc elle a contribué au caos qui a frappé le pays.Sachez que Blaise avait l’armée ’’RSP’"( et autre) et la justice ’’vous autres’’ avec lui mais il a été face au peuple.La justice est une institution.il ne faut donc pas salir dàvantage notre semblant de nôuvelle justices.Sachez que vous êtes là pour le peuple.Si c’est pour tromper encore le peuple je vous suggere de réviser vos positions.Sî la justice doit connaître le sort qu’à connu l’Assemblée moi je partie que vous responsables de mensonges a la justice connaîtrez pire que Diendere et Blaise.Il est mieux que vous ayez une bonne communication explicative de vos àctes envers le peuple.Sachez aussi que le peuple gagnera toujours..

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 16:26
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    N’importe quoi.... tchrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr.................

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 16:35, par HORUDIAOM
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Insurgez vous contre les dossiers pendants au niveau de la justice. Après, vous pourrez gronder les Burkinabé. Monsieur le procureur, ne vous tromper pas de combat car la protestation de l’APDC est un signe d’une déception générale de la population envers la justice. Depuis 1987, date de prise de pouvoir de Blaise COMPAORE jusqu’à ce jour, quelle a été votre haut fait d’arme ? Si ce n’est la condamnation des voleurs de poulets. Toujours prompte à réagir contre les mouvements d’humeur qui vous rappellent la réalité, mais silencieux lorsqu’on libère les criminels. Nous sommes prêts et on vous attend. Si vous continuez sur cette lancée, vous nous croiserez sur votre chemin. Laissez la dame tranquille. Elle a raison. Bande de corrompus et lâches.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 16:41, par EBENEZER
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    "Le Procureur du Faso regrette l’octroi de cette autorisation de la délégation spéciale de Ouagadougou en vue d’une manifestation qui s’analyse comme une atteinte grave au principe républicain de l’indépendance de la justice et tiens à rappeler que le moyen légal de contester une décision de justice est l’exercice des voies de recours."
    Vous revendiquez votre indépendance ( techniciens de la justice burkinabè) et vous désirez asservir l’autorité communale ?
    Ne franchissez vous pas le rubicond quand vous voulez que tout le monde (le politique, toutes les populations, etc..) vous applaudisse dans toutes vos décisions de justice ?
    Soyez donc indépendants messieurs les juges car cela est votre plein droit ; toutefois à chacun son pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 16:52, par Visa
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Dame Safiatou Lopez, sois tranquille. Aucune information judiciaire ou quoi que ce quoi ne sera ouvert à ton encontre. Car, toute action judiciaire devrait certainement intervenir après que les dossiers pendants ou en cours aient trouvé leur dénouement. Entre autres :
    Le dossier Thomas sankara
    Le dossier Norbert Zongo
    Le dossier Dabo Boukary
    Les dossiers des martyrs des 30 et 31 octobre 2014
    Les dossiers des martyrs du coup d’état le plus bête du monde
    Le dossier du magistrat Salif Nébié
    Le dossier des juges accusés de corruption
    L’instruction du mandat d’arrêt contre Guillaume Soro etc...

    Donc, ce coup de bluff du parquet paraît comme un coup d’épée dans l’eau. Arrêtez donc vos gesticulations et faites honneur au serment que vous avez prêté pour dire le droit, rien que le droit. Les bruits qui nous parviennent des palais de justice du Burkina n’honorent pas le Burkina. Cessez de souiller vos toges en prenant l’exemple de vos pairs intègres qui travaillent, dans l’anonymat, pour l’émergence d’un Burkina de justice.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 17:02, par Wend yida
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Notre justice me decois beaucoup. Nous sommes dans un pays la majorite de la population est pauvre.La justice donne l’impression de favoriser le riche.Comme si tous ne sommes pas Burkinabe.La vraie insurrection est a venir.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 17:05, par VP
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Moi je ne suis pas content du Parquet.
    Le Parquet = Convocation ou bien Mandat d’amener suivit de Mandat de dépôt.
    Après ces actes,maintenant on peut dialoguer pour voir s’il faut classer sans suite ou engager une poursuite. Évitez de vous comporter comme des partis politiques ou d’Associations.Les propos tenus par les organisateurs de cette manifestation ont dépassé les limites.
    Si vous avez peur dites le nous.S’ils veulent,qu’ils viennent bruler le Palais on va voir.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 17:15, par Filsdupays
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Indépendance de la justice !!!!!!!!!!!!!!!!!!!, qu’avez vous fait pour votre indépendance ? La prochaine insurrection viendra de vous. Attention chers magistrats. Le peuple a l’œil sur vous. Ceux que vous libérez sont eux mêmes qui vous vendent. Vous risquez de créer une situation ingérable dans ce pays.

    A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 17:15, par AYO
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    La justice burkinabè me fait très peur ! En plus de l’arrogance et la fébrilité qu’elle semble affichér à travers cet écrit, je m’interroge sincèrement s’il s y trouve encore des compétences ! Les dossiers s’entassent et certains n’avancent pas visiblement !

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 17:16, par jos
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    la prochaine insurrection sera contre vous les acteurs de justice( magistrats, procureurs, juges et autres). bande de corrompus. Quelle indépendance nous parle tu ? Tout se paye ici bas

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 17:49
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Ne precipitez pas les choses Mrs les juges. Il est plus que evident aujourdhui que la prochaine insurrection prendra la direction du palais de justice. Et ca ne saurait tarder.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 17:56, par justice pour le peuple et non justice contre le peuple
    En réponse à : La justice est certes rendue au nom du peuple mais il y a lieu d’observer que les aspirations de cette population peuvent ne pas coïncider dans certains cas avec la réalité de la loi sous l’autorité de laquelle le juge rend sa décision.

    Le parquet, vous êtes conscients donc que souvent vos décisions vont à l’encontre des aspirations du peuple mais vous les prenez quand même ! Quel service rendez vous à ce peuple en ce moment ? Que pensez vous alors de ce qui est dit de la démocratie "le pouvoir du peuple par le peuple et pour le peuple ?". Les meilleures conditions de vie et de travail qu’on vous octroie sont payées avec les ressources du peuple. Si au nom de votre prétendu "sacro-saint principe" d’indépendance vous voulez fouler au pied les intérêts du peuple, allez-y ! courage ! En vous lisant, j’ai l’impression que vous vous croyez sur une autre planète ou bien ce sont vos avantages qui vous rendent déjà fous ? Je suis contre toute destruction de bien public et par conséquent du palais de justice mais je suis indigné vis à vis de vos propos. Attention !!!!!!!! Restez toujours au service du peuple, sinon...........NGAW !

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 20:13, par Ne jouez pas avec les droit
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    On a l’impression que ces juges croient qu’ils sont les seuls à faire l’école du blanc. Façon l’âne là à terrasser l’ancien pouvoir ; c’est sûr que vous êtes dia sur le dos de cet âne qui se prépare pour vous reverser. Que vous le voulez ou pas si vous ne changez pas la prochaine insurrection sera sur vous. On ne va pas vous flatter la dessus. C’est révoltant ce que vous faites comme travail avec les salaires qu’on vous payent.
    C’est l’état on respect à travers vous. Si vous ne faites pas ce que les burkinabé veulent on vous boutent hors du palais. Y a plein qui ont fait les mêmes études que vous qui peuvent tout recommencer.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 21:50, par citizen
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Je vous encourage, brûlez ! Quand l’Assemblée nationale a été brulée, les travailleurs de cette institution continuaient de percevoir leurs traitements non ? Si vous brulez la justice, cela ne va pas faire mal aux magistrats mais plutôt à ceux qui ont des dossiers presque terminés. Exemple : les militaires radiés en 2011, les travailleurs dans les mines et sociétés et beaucoup d’autres citoyens. Ces personnes ne vont jamais laisser brûler leur dossiers. Mais les délinquants et certains malfrats dont les dossiers sont en cours d’instruction seront les instigateurs pour brûler et détruire les dossiers et ’’ BOUM’’ bienvenu la guerre.... Cette sortie de safiatou LOPEZ profite à des gens sentant leurs arrestations future à la fin de leur mandats parce qu’ils ont fait arrêter des gens sous la transition et comme le renard passe passe chacun à son tour, ils veulent faire brûler le palais de la justice pour faire disparaitre les traces (parcelles volées, argents détournés, crimes de sangs...). Soyons vigilants. Safiatou LOPEZ a aussi volé pendant la transition. Si elle est intègre, qu’elle se dénonce elle même. N’importe quoi.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 22:07, par che
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Le MPP instrumentalise notre justice en jouant au bon type, il libère les grands voleurs et aussi politise l’administration. le Ministère de la Jeunesse est voué à l’échec. Toutes les Directions regionales vont mettre la celle syndicale en marche et le Ministre Bouda a fait une grosse erreur qui va la coûter chère dès son arrivée, il change de SG, il confie la maison à des étrangers comme DRH, Dircab, et autres cadres venus du n’importe quoi. Le Ministère de Jeunesse aujourd’hui ne peut au grand jamais organiser des grandes ceremonies avec une telle atmosphère qui a divisé les cadres. Plus de 60% des cadres sont sur la voie de saboter les actions de Bouda malgré les ménaces de CT KABORE et le SG Brice. le PEJEN est voué à l’écher car ce qui a été dit en conseil des ministres est pure mensonge. Les jeunes ne peuvent avoir confiance à un ministre qui a politisé la maison avec la cellule MPP et aussi, n’importe qui est nommé. Les cardes de la maison, sont oubliés et ce sont des gens venus d’ailleurs qui viennent occuper des postes strategiques. Les jeunes sont loin d’etre monopolisés par BOUDA et ainsi que les agents et autres cadres qui manifestent leur mecontentement de facon general et leur raz de bol face à un Ministre qui a des problèmes de management et de bonne politiques des jeunes. Le Ministre BOUDA après avoir mis à l’eccart certains cadres ,s’est encore éloigné de la vraie jeunesse. on ne parle pas de la jeunesse du MPP, mais de la vraie jeunesse insurgée et digne. Roch doit se poser la question si le Ministre BOUDA est bien parti pour lui donner satisfaction. Jamais, la déception est grande et aussi on ne confie pas un tel ministète à un qui se base sur le clientelisme, le clanisme, l’affeurisme et autres considereations politiques. Le depart de BOUDA va galvaniser les cadres qui ont acquis une fierté de se battre à travers le syndicat pour dire merde à toute intimidation. Les cadres sont restés forts et solidaires et aussi, un tel ministre ne pourra jamais faire avancer les choses dans ce departement. Les cadres tous solidaires et tous unis à reconquerir leur departement

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2016 à 01:42, par kiemmok
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Dites-moi, pour devenir parquet, quelle étude doit-on faire ? Et quel niveau ?En tout cas ce parquet a le niveau de la classe de terminale. Le Burkina Faso forme de bons médecin, de bons philosophe, de bons sociologues, de bons pharmaciens mais de très mauvais juristes. La plupart des étudiants en droit ont traversé le campus. Pas étonnant que à chaque fois que le Burkina Faso a un problème, que ça soit le droit qui mis en cause.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2016 à 04:22, par Manwo
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Ce n’est pas à la rue de dire à la justice comment elle doit travailler. La justice est une institution independante et responsable. Safiatou doit etre entendue par la justice. Que les gens sachent que l’ère de la Transition est bien terminée et finit la recreation place maintenant aux jeux des institutions de la Republique. La rue ne peut pas continuer à diriger ce pays. Comme vous le savez les pieds ne dirigent pas la tete mais bien le contraire. Quand les pieds font le travail de la tete c’est que c’est foutu. La rue ne dirige jamais le palais mais bien bien l’inverse. L’ancien pouvoir a laissé la rue jouer trop le jeu et ça amené l’ancien president là où il est aujourd’hui. L’ACTUEL PRESIDENT DU FASO DOIT TAPER DU POING SUR LA TABLE FACE AUX AGITATEURS. MERCI

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2016 à 05:56, par Angamiri
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Héi !!! Les burkinabé. Il fabrique un moteur diesel et il veulent utiliser après de l’essence super pour le faire fonctionner. Le législateur à doté notre justice d’un arsenal auquel se réfèrent nos juges. Pourquoi la horde des safiatou lopez veulent ils qu’ils s’en écartent ? C’est inutile de s’en prendre violemment et insolamment au juges. La boussole de la justice ne doit pas être notre haine ou nos différentes frustrations. Si ils ont des lois meilleures qu’ils les proposent au parlement pour les faire voter. Elles seront appliquées à nous tous. Évitons aussi de proférer très facilement la destruction et l’incendie de nos maigre bien qu’on n’est pas en plus capable d’édifier en mieux. Que safiatou nous fasse étalages des biens matériels qu’elle a déjà pu offrir à une quelconque communauté du burkina. Arrêtons d’attirer la malédiction sur notre pays par nos maudites prédictions. Sans rancunes

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2016 à 07:37, par ngoonga
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Internaute 20. Cela ressemble à de l’intimidation, et c’est un des instruments de votre système. Passera pas.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2016 à 07:50, par Le pigeon rêveur
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Bande de magistrats incapables !!!! Je déplores tout de même les propos incendiaires de madame Lopez. cependant reconnaissez messieurs de la justice que vous êtes vomis par la population. c’est grâce à la lutte de cette population que vous osez pointer vos pointer vos nichons pour parler de l’indépendance de la justice. Où vous étiez pendant 27 ans ??? le peuple meurt pour vous libérer et à la première aunassions vous trucidez ce peuple !!!! Battez vous d’abord pour rendre justice avec votre collègue Salifou. Quand au reste, nous savons que vous êtes de C..molles, le peuple va prendre ses responsabilités !!! Webmaster, on te suit, on te croit !

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2016 à 07:59, par jrms
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    nos juges doivent etre lynché car si on est capable de libérer des assassins averrés on est pire que ceux la

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2016 à 08:11, par oued
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Une justice qui réclame son indépendance pour la vendre à qui veut bien l’acheté. Une honte nationale !!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2016 à 08:12
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Franchement la justice burkinabé inquiète. Je ne connais cette dame que par les média mais il faut reconnaître que notre justice n’a jamais été du coté du Peuple. Une justice des bourgeois contre le bas Peuple. On vous a ainsi servi des millions pour que vous enterrer le bas Peuple ! Et puis vous parlez de "justice d’opinion" Sachez que la justice est rendue au nom du Peuple et par conséquent l’opinion de ce Peuple compte bien qu’elle ne doit pas influencer votre décision. Continuer, Qui vivra verra.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2016 à 08:14, par Citizen
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Les acteurs de la Justice ont raison quand ils condamnent le fait qu’on remet en cause leurs décisions. En fait, dans un Etat de droit, la Justice devrait travailler sans remise en cause de ses décisions sinon que par voie légale ou recours prévus par la loi. Si nous voulons l’indépendance de la Justice et si nous voulons vivre véritablement dans un Etat de droit démocratique, acceptons les décisions de justice qu’elles soient en notre faveur ou non. Dans tous les cas, les décisions ne peuvent pas être acceptées par tous car il faut que quelqu’un ne soit pas satisfait quelque part.
    En revanche, certains acteurs de cette Justice qui se veut d’ailleurs indépendante notamment les magistrats (juges au siège, juges d’instruction, parquetiers) devraient éviter certains comportements (le copinage, le favoritisme, la discrimination, l’affairisme, la paresse intellectuelle quant à la mise à jour des connaissances en droit pénal et en droit de l’homme, la concussion corollaire de la corruption, la fourberie, la politisation dans les affaires pénales et civiles et bien de maux). Tous ces éléments cités, pour ceux qui sont lucides et honnêtes, concernent certains magistrats qui, à longueur de journée, se bombent la poitrine comme quoi, ils sont le 3è pouvoir (des dieux quoi) donc attention à eux ! Pourtant, ce sont les mêmes (les vaniteux, orgueilleux, ’’faroteurs") qui ternissent le plus l’image de notre justice.
    Je souhaiterais qu’on tamise l’appareil judiciaire : sanctionner disciplinairement et pénalement tout magistrat reconnu coupable d’une infraction quelconque car il y va de l’honneur du corps de ne pas garder une brebis galeuse en son sein. Concernant la sanction pénale des magistrats, selon mes maigres informations, elles sont rarissimes sinon que inexistantes au Burkina. Or, ils ne doivent pas être exemptés de cette sanction ni être couverts par leurs collègues a fortiori par l’Exécutif.
    Outre cet aspect, je pense également que la justice devrait avoir pour devise ou slogan ceci : "Nul ne vient à la Justice s’il n’est de bonne moralité c’est-à-dire humble,travailleur,probe et courtois". Et ce sont ces qualités auxquelles on pourrait y ajouter d’autres jugées nécessaires qui devraient servir de guide quant au recrutement, à l’avancement ou à la promotion, la nomination surtout comme président des institutions judiciaires de tout magistrat. Qu’il en soit ainsi un jour dans notre Faso béni !
    Que Dieu bénisse les magistrats intègres, humbles et patriotes ! Plein succès à eux.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2016 à 09:15, par Doma
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Aujourd’hui le Burkina apparaît comme une grande scène de théâtre, où l’état de droit est utilisé pour masquer certaines choses, idem pour notre système judiciaire où les juges se cachent derrière une soit disant "indépendance" de la justice pour prendre des décisions souvent totalement aux antipodes des aspirations du peuple. Qu’à même, quand on voit comment ces libertés provisoires très sélectives sont octroyées rapidement à une certaine catégorie de citoyens , pendant que d’autres en font la demande depuis des mois voire des années et ne l’obtiennent pas. Quelles explications peut on donner ?
    Nous avons une justice "acquise" depuis 30 ans, qui s’est fait des relations dans un certain milieu et qui aura du mal à être impartiale. J’ai beaucoup peur pour notre jeune démocratie. Quand bien même je ne partage pas les propos de Mme Lopez, je la comprend. J’exhorte l’ensemble de l’appareil judiciaire de notre pays à tout faire pour éviter que la prochaine insurrection ne soit son fait. Le citoyen lambda se demande aujourd’hui, s’il s’agit d’un problème d’incompétence ou de cupidité de nos juges. Et pourtant ils sont les mieux payés de la fonction publique.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2016 à 09:54, par Toutdemême
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Tout a été dit par M. Rayaisse, sur NetAfrique.Net. Les prétendues OSC, qui ont poussé comme des champignons depuis quelque temps, recèlent bien souvent d’imposteurs, décidés à abuser de la naïveté, réelle ou supposée, des populations. L’on s’attendait à ce qu’elles meurent, faute d’emploi, après la transition. L’on comprend mal la complaisance de l’Etat de droit à leur égard. N’est-il pas temps de siffler la fin de la récréation. ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2016 à 10:19, par amie
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Ma soeur LOPEZ tu est efficace et je pense que les juges devraient te le dire car tu as dit ce que plus de la moitié des justiciables le pensent bas. J’ai honte d’être magistrats. Quand je vois un magistrat je remercie Dieu qui me permet de voir face à face un corrompu. Des dossiers pendant en justice dans les juridictions sont énormes privant des honnêtes citoyens soit qu’il a voulu revendiquer de meilleures conditions de vie ( salaires) à travers une grève de sa liberté et à côté des gens qui sont mêlées à un coup d’état sont en liberté provisoire. Soyons sérieux entre un travailleur gréviste et une personne mêlée dans un coup d’état qui a couté la vie à plus de 360 personnes qui doit avoir une liberté provisoire. Nous avons des travailleurs et des citoyens qui croupissent dans la prison de Banfora juste parce qu’ils ont voulu s’exprimer à travers une grève. Je suis convaincu que cette lenteur dans le traitement du dossier sosuco s’explique le fait que les juges et magistrats de banfora ont reçu de l’argent. Figurez vous que parmi ces prisonniers il y a qui sont malades et hospitalisées. Ayez pitié des pauvres et agissez chaque fois en pensant à Dieu et à la Mort. Vous avez beau accumulé des biens vous finiriez par mourir.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2016 à 10:27, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Allons seulement... Sans être un va-t-en-guerre, je pense que quelqu’un devrait conseiller notre cher parquet et ses juges "indépendants".

    1°) L’internaute 18 a rappelé fort à propos un cas flagrant de décision(s) contradictoires le même jour de la cour de cassation, entachée(s) de fraude, d’illégalité, de faux et usage de faux et d’interférence politique si ce n’est de la pure corruption. A ce jour, aucun acteur de justice n’a "analysé" la chose ni tiré les "conséquences juridiques et judiciaires" de ce grave dysfonctionnement.

    2°) L’internaute 25 a rappelé lui aussi une liste de 8 cas de dossiers en souffrance en justice, dont la plupart ont été cause de l’insurrection ou en sont la suite directe, sans que cela n’émeuve nos chers juges "indépendants", quand bien même l’un des dossiers concerne l’assassinat d’un des leurs. Si malgré leur manque de temps pour boucler ces dossiers et les juger, ils en trouvent pour inquiéter dame Lopez, tout le monde comprendra de quoi il s’agit...

    3°) Il me souvient de bien d’autres déclarations que le parquet n’a pas jugés utiles "d’analyser" : En remontant au lointain "juges acquis", on peut revenir plus récemment à "nous avons l’armée et les armes" et à "s’ils brulent vos maisons brulez les leurs", et je passe sous silence les (nombreux) autres pour lesquels je pourrais être accusé de diffamation. Même le fait d’empêcher le déroulement des élections, à visage découvert et après l’avoir annoncé, pourtant clairement interdit par la loi, n’a pas encore eu de suite judiciaire.
    Donc, le parquet a largement de quoi faire avant d’avoir le temps de s’occuper de Mme Lopez...

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2016 à 10:35, par dura lex
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    qu’est ce que le peuple burkinabé a récolté en brulant l’AN, le palais de justice de Bobo et autres bâtiments publics.la réfection de ces lieux ou le changement de nouveau siège coute à qui ? au même peuple. nous avons compris que dans ce pays l’indépendance de la justice n’est à l’avantage d’aucun régime jusque là. Si la transition a osé l’aborder c’est pas parce que son règne était temporel. comprenons une chose. le juge est chargé de dire le droit au nom du peuple, lequel peuple vote les lois à travers sa représentation nationale. Si le peuple trouve que le droit qu’applique le magistrat ne répond plus à ses aspirations le moins qu’il puisse faire c’est d’interpeller sa représentation nationale en vue d’adapter les lois à ses aspirations au lieu de s’en prendre aux exécutants. Nous gagnerons à chercher à comprendre si les magistrats appliquent le droit actuel à son endroit que de vouloir qu’il applique la volonté du peuple née à un moment donné et qui n’est pas codifiée. que le peuple change ses lois conformément à ses nouvelles aspirations de toute nature et en vouloir à la justice si elles ne sont pas appliquées.
    Que chacun assume ses responsabilités dans ce pays que ceux qui brulent les biens à n’importe quelle occasion s’ils veulent vraiment la justice qu’ils se dénoncent eux mêmes pour que les magistrats puissent leur appliquer la loi. Chacun se permet de s’éclipser et vouloir que la justice trouvent les coupables alors que loin de faire quelque effort dans le sens de les aider vous préférer vous même vous cacher et rester dans l’impunité. que ceux qui réclament tant la justice acceptent de se faire juger. Le changement tant rechercher chez les autres doit se trouver en nous même d’abord. Soyons vigilant et laissons la justice indépendante faire son travail car on ne peut pas faire des omelettes sans caser les eux.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2016 à 10:44, par Aka
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Bjr. Madame le procureur modéré vos propos. La rtb avant l’Assemblée a nationale a été saccagé a plusieurs reprises car elle ne servait qu’un clan. De même vous vous réfugiés derrière l’indépendance de la justice qui est d’ailleurs une indépendance vis a vis de l’exécutif et du législatif et non un statut de seigneur intouchable pour brimer le peuple. Brûler Madame Lopez si vous voulez mais sachez aussi que vous serez manger vif si vous ne diminuer pas votre arrogance. Il y ’a beaucoup de personnes au Burkina qui ont plus qu’une maîtrise mais il ne font pas autant le malin.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2016 à 10:53, par J
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Seul Dieu est juste. Pensez vous réellement que vous êtes indépendants ?Vos compétences mêmes sont mises en mal vu vos histoires de mandat d’arrêt. En toute humilité, je pense que vous êtes des juges pour condamner les voleurs de poulets, de pintades, pigeons, etc.Depuis 1987, pouvez vous dire quel bon dossier vous avez jugé ?Soyez sérieux, si vous ne pouvez pas servir le peuple, ayez au moins la décence de vous taire. Vous clamer votre indépendance, après vous êtres octroyés de gros avantages vous annulez des mandats d’arrêt qui ne seront jamais repris. Nos martyrs auront réellement du mal à reposer en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2016 à 11:52, par gondwanais lamda
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Justice, justice, justice. Ah justice ou-es-tu ? Nous t’attendons et te réclamons toujours au Burkina. Avec ces juges de bas étage, nous avons toujours du chemin. Avec ces juges ripoux, nous aurons toujours de la peine. Aucune justice vraie n’a été rendue ni à la veuve, ni à l’orphelin depuis les 27 ans de pouvoir de M. Compaoré et Blaise. Et aujourd’hui un juge touche plus de 700 000 FCFA comme salaire. La justice doit s’autosaisir car ce niveau de salaire est une escroquerie du peuple, qui trime pour payer des gens à ne rien faire.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2016 à 12:18
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    vous les techniciens de la justice vous vous croyez ou ? au ciel peut-être !!! sinon pas au Burkina Faso qui est sur terre !!! je ne vous comprends pas au lieu de chercher à résoudre la soif de justice tant clamée par les burkinabé, vous accusez l’administration communale de même que les manifestants. il faut savoir que la justice est pour tout les burkinabé et ils ont le droit de manifester leur mécontentement. vous n’êtes que des individus dans ce système. la population ne voit vos actes que dans la manifestation de la vérité dans les affaires comme Norbert ZONGO, le putsch manqué du 16 septembre, les crimes économiques et de sang enregistrés au Burkina Faso........ c’est tout mes chers techniciens de la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2016 à 12:31, par Songda Siaka lo
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Partout dans le monde, les acteurs de la justice luttent pour changer, les lois, le code pénal, les codes de procédures et autres. Alors pourquoi vous paie-t-on ? Inspirez donc les changements nécessaires et battez-vous pour ça. Je suis chaque fois sidéré de lire (voir internaute 48) « Si le peuple trouve que le droit qu’applique le magistrat ne répond plus à ses aspirations le moins qu’il puisse faire c’est d’interpeller sa représentation nationale en vue d’adapter les lois à ses aspirations au lieu de s’en prendre aux exécutants ». Je pose une question a Messieurs les acteurs de la justice : faites-vous partie du peuple ou non ? Qui doit suggérer les adaptations des lois ? C’est vous les ‘’techniciens du droit’’ bien sûr. N’est-ce pas vous qui avez grevé plusieurs fois pour avoir les avantages faramineux sous prétexte de pouvoir être à l’ abri de la corruption ? Pourquoi ne vous-en êtes pas remis au peule pour suggérer les hausses de vos salaires ? Cessez de passer le clair de votre temps sur facebook en train de draguer les petites filles. On vous voit connectés et on voit vos nombreuses copines aussi. Arrêtez le cirque s’il vous plait. Dernier conseil : ne touchez à aucun cheveu de dame Lopez et ses amis sinon… sinon vous devriez tous changer de pays ou de métier. Si vous pensez à une plaisanterie, alors essayez voir. Tampiban. Bazaassan.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2016 à 14:55, par dura lex
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    la justice applique la volonté du peuple qui se traduit à travers les lois votées par l’Assemblée Nationale. Si le peuple a de nouvelles aspirations qu’il les fasse connaitre à la justice en traduisant ses aspirations en volonté devant la représentation nationale. On se trompe de combat en s’attaquant à la justice au lieu de reformer les lois parce qu’elles ne répondent plus à nos réalités. ce ne sont pas les magistrats qui font les lois qu’ils sont chargés d’appliquer mais l’Assemblée Nationale. Le véritable problème de notre justice est de ce coté.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2016 à 15:56, par Thién
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Les magistrats burkinabè n’ont pas encore compris qu’ils sont en déphasage avec le Peuple burkinabè !
    Au lieu de purger leur corps d’abord des brebis galeuses et des délinquants notoires, ils ont préféré prendre le Peuple en otage pour leurs intérêts bassement matériel et leur soit disant "indépendance de la justice". L’indépendance se passe "dans la tête" ! Ce n’est pas juste un mot !
    Après avoir eu tout ce qu’ils voulaient peuvent-ils nous dire aujourd’hui ce qui a changé dans les palais de justice ? Toujours les mêmes comportements hautains à croire qu’ils viennent d’une autre planète. Quelle gloire un magistrat peut-il avoir s’il ne peut contribuer à l’éducation d’un Peuple si analphabète ? Ils se prennent pour des "Dieux" sur terre au lieu de comprendre que c’est le Peuple qui doit être leur force. Les magistrats ont donc intérêt à travailler pour mériter la confiance de ce Peuple sinon le reveil sera douloureux pour eux un de ces jours. Personne n’est satisfait d’eux et ils devraient comprendre qu’il est de leur devoir d’être en harmonie avec le Peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2016 à 19:30
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Moi je sais une chose cette indépendance de la justice dont vous vous haussez les épaules a été acquise par le peuple que vous êtes en train de narguer. Retenez ce ci les intimidations ,les véhicules a eau chaude n’ont pas pu sauver l assemblée national alors un conseil ressaisissez vous pendant que les esprits sont encore aux froid .

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2016 à 20:36, par GaGNANT
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    L’ETRENEL DES ARMEES DIEU EST JUSTE ET FIDELE. Quand l’injustice s’accroit, les méchants s’accroissent. Il ne s’agit pas de contester une décision, mais il s’agit de contester la léthargie de la justice et la corruption qui s’y développement et privent le contribuable et le citoyen de ce droit fondamental ; Pourquoi autant de dossiers pendants ? Les trois pouvoirs actuels (EXÉCUTIF, JUDICIAIRE, LÉGISLATIF) au BF, dotés de moyens suffisant à la taille du Burkina, surtout la justice qui est la base d’une société humaine équilibrée et prospère, doivent faire continuellement l’effort de satisfaire le peuple, non en déclarant le coupable innocent, ni l’innocent coupable, Mais en rendant une vraie justice et dans les meilleures délais. Ce qui est arrivé au pouvoir législatif des derniers jours du régime de Blaise Compaoré, doit inspirer chacun des trois pouvoirs, à aller rapidement à une bonne gouvernance qui est la soif de ce peuple burkinabè. N’attendons pas qu’il cumule encore et que les risque soit pris par rapport à une révolte général face à la justice. Les acteurs de ces pouvoirs sont payés très chers avec les efforts et sacrifices des contribuables citoyens burkinabé, et de l’appui des amis du BF, ils doivent savoir que ce pays ne les appartient pas comme une propriété privée. Ces acteurs des trois pouvoir sont des serviteurs autant que le cuisinier chez son patron ; Ces acteurs sont payés pour servir par rapport aux missions qui les sont assignées. Alors ils doivent produire régulièrement des résultats satisfaisants pour ceux qui les paient à travers impôts et autres.
    Pour les fonds communs du MEF, il faut savoir que si la main droite et la bouche disent du fait que ce sont eux qui mobilisent la nourriture et les ressources énergétiques nécessaires dans le corps humain, pour la vie de l’humain vivant, cette nourriture ou le sang produit doivent être plus accumulés à leur niveau, à cause de l’effort qu’ils ont fourni, alors que dira le pied, le cœur, l’œil, le cerveau, etc , les diffèrent organes qui forment le corps vivants ……… CE FONDS COMMUN est une injustice pour les citoyen du pays et Cette injustice doit être rapidement corrigée quel que soit le prix en vue d’une gouvernance fondée sur l’équité entre citoyens burkinabè et pour assainir les finances publiques nationales et lutter véritablement contre la corruption. Soutien total donc à Madame la Ministre. Cependant, il faut définir une stratégie proactive pour atteindre ce but d’équité et de bonne gouvernance économique et sociale dans la quiétude, le respect mutuel et de chaque travailleur et syndicat et cela à travers la concertation continue avec les acteurs concernés. L’ÉTERNEL DIEU VIVANT bénisse ce peuple burkinabè et donne la sagesse aux serviteurs (Président, Ministres, député, tout responsable) de ce pays !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2016 à 21:48, par SAK-SIDA
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    A kay !!!! Vous parlez de dénonciation. Quelle action vous avez entrepris quand la presse dénonce des juges qui extorquent d’honnête citoyens, les pillent, je dirais les dépouille.? Lisez le reporteur n’190 du 31 mai. C’est une denonciation. Comment réagissez vous quand Gorba dit que ’’ nos jugent sont devenus des affairistes’ ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 juin 2016 à 22:41, par yarga
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    JE PENSE QUE CETTE JUSTICE EST EN DÉPHASAGE AVEC LE PEUPLE ET APRÈS AVOIR CHASSE UN DICTATEUR AVEC LEQUEL LA JUSTICE ÉTAIT LIÉE,ELLE TROUVE LA VOIX APRÈS CES SACRIFICES DU PEUPLE ET ON VEUT NOUS NARGUER PAR DES LEÇONS DITES JURIDIQUES.MOI JE CROIS QU’IL FAUT PUREMENT DISSOUDRE CETTE MASSE DE JUGES ET LES RAPPELER UN A UN APRÈS UNE OPÉRATION MAINS PROPRES.APRÈS CELA NOUS RESPECTERONS VOS SOUHAITS ET DICTATS.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin 2016 à 10:50, par peres bebeto
    En réponse à : Sit-in de protestation de l’APDC devant le palais de Justice : Le parquet réagit

    Si la justice était independante Monsieur Nicolas Sarkozy serait en prison . Les grands ou les gouverments de chaque pays du Monde façonne la justice comme ils veulent donc arrêter de vous raconter du n’importe quoi dans ce pays perdu . Homme intègre par ci homme intègre par là. Même si vous étiez à la place des décideurs vous ferez pareil ou même pire . On a vu Zida non . Ils prônent tous la justice le respect des institutions quand ça les arranges . Roch lui sur les places publiques critiques Blaise Compaoré et la nuit l’appelle pour lui demandé COMMENT VAS TU MON AMI ? Sans l’accord de Blaise Compaoré la délégation reçu par Alassane Ouattara en Côte d’Ivoire allait pas avoir lieu. Ils ont été ensemble pendant près de 30 ans donc vous croyez quoi . Dans la mort de Thomas Sankara Monsieur Salif Diallo et autres étaient tous impliqués de près ou de loin . Donc vous croyez quoi ? On sera toujours gouverné par eux .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés