Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

Accueil > Diasporas • Déclaration • dimanche 5 juin 2016 à 06h30min
Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la

Mandaté pour travailler à la désignation d’un représentant pour participer à la Commission Constitutionnelle par une correspondance du Chargé d’Affaires de notre Ambassade à Washington, son Excellence Seydou Sinka, du 19 mai 2016, nous avons procédé à une large et publique diffusion de l’annonce.

Dans le délai imparti, bien que très court, nous avions pu recueillir trois candidatures dont celle de Mr Sibiri Nestor SAMNE, qui a requis notre choix pour la juridiction de New York. Ce choix a été salué avec intérêt et espoir par la communauté. Nous avons ensuite acheminé le dossier de notre représentant à Washington pour être confronté aux autres candidatures, dans l’attente d’être consultés (délégués CSBE du Canada, Washington et New York) par le Chargé des Affaires et les autorités associées pour le choix définitif du représentant de l’Amérique du Nord.

A notre grande surprise, nous avons appris à l’issue du conseil de ministres du 01 juin 2016, que c’est un certain Sibiri Sawadogo, quelqu’un qui serait à cheval entre Washington, Ottawa et Ouagadougou, qui représente notre diaspora. Sans aucun procès d’intention à notre prétendu représentant que la communauté ne connait pas, nous informons notre vaillante communauté qu’en tant que délégué CSBE, nous n’avons pas été associé jusqu’au bout à ce choix.

Nous dénonçons le mystère et l’opacité qui ont entouré la désignation de ce Monsieur pour nous représenter. Le caractère sacré de la constitution recommandait que la démarche pour le choix de chaque représentant soit faite dans la transparence totale capable de présager d’une future constitution moins biaisée. Nous recommandons que pour le respect de la diaspora, les autorités compétentes revoient leur copie si toute fois il ne s’agit pas d’une nomination qui ne dit pas son nom. Tout nous porte à croire que la chose s’est faite par affinité pour un dessein caché.

Notre communauté ne se reconnait pas dans ce choix anti-démocratique. L’espoir de la diaspora qui osait croire que « le plus rien ne sera comme avant » allait militer a l’élimination des anciens systèmes de douce dictature, mais le Chargé d’Affaire, Monsieur Sinka, qui n’est pas à sa première forfaiture vis-à-vis de notre communauté aux USA, vient de nous convaincre à travers cette politique, que le changement n’est pas pour demain.

Tout en saluant notre communauté de la diaspora et en lui rassurant de notre disponibilité toujours active, nous demandons à tous de se tenir prêt pour revendiquer le respect de notre droit à nous faire représenter par quelqu’un en qui la diaspora se reconnait.

Le délégué CSBE
Ben Gaston Sawadogo

Vos commentaires

  • Le 4 juin 2016 à 13:38, par Diaspo En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la désignation ou « nomination » du représentant de l’Amérique du Nord

    A moins de vouloir que votre candidat passe coute que coute vous devriez d’abord reconnaitre que votre candidat a ete comme vous le dites vous-meme "confronte aux autres candidatures" et que c’est un autre candidat qui a ete retenu et non pas le votre. Avant d’ecrire il aurait ete bien de chercher a comprendre la justification du choix aupres de l’Ambassade. A vous lire on sent que vous ne connaissez pas le candidat retenu et vous n’avez pas d’elements objectifs pour montrer qu’il sera incapable de representer la diaspora americaine ou que la diaspora ne se reconnait pas en lui. Si c’etait le cas croyez bien que sa candidature aurait ete rejetee pour ces memes raisons. Purement et simplement.
    Evitons les querelles inutiles dans notre diaspora.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin 2016 à 14:17, par Pita En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la désignation ou « nomination » du représentant de l’Amérique du Nord

    Si Sinka Seydou a recu des promesses de Alpha Barry pour le maintenir Ambassadeur en contre-parti du choix d’un bene oui oui, pour la zone Amérique, Nous demandons au President de prevoir un billet retour pour Sinka pour qu’il quitte les USA avec lui le 10 Juin. S’il ne le fait pas , nous allons le frapper ici et assumer les consequences au nom du president. Nous voulons plus de la zizanie que ce monsieur sème au sein de notre communauté ici. Il peut choisir un représentant pour Alpha Barry ou pour Salif Diallo , mais nous notre représentant est deja choisi et connu . Nous attendons un conseil de ministre pour enlever monsieur Sibiri Sawadogo( représentant de Sinka Seydou) et renommer Mr Nestor Sabne qui représente valablement notre communauté et notre classe sociale.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin 2016 à 14:18, par Pita En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la désignation ou « nomination » du représentant de l’Amérique du Nord

    C’est la meme chose qu’ils ont fait en France . La politique du CDP ne marche plus avec nous des

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin 2016 à 14:20, par Tapsoba R(de H) En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la désignation ou « nomination » du représentant de l’Amérique du Nord

    « Sans procès d intention à notre prétendu représentant que la communauté ne connait pas » ????
    - Est-ce à dire qu il ne faisait pas partie des trois candidats ? Hummm !!
    - A- t-on voulu éviter le choix de Sibiri Nestor Samné,lui qui n hésite pas à interpeller le pouvoir en place (toute chose légitime) en ne procédant pas comme il se devait ?
    - Pendant qu on y est,comment le représentant de l Europe,Paul Kéré en l occurence,a-t-il été désigné ?
    - Dans les memes conditions d opacité ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin 2016 à 14:45, par Cheikh En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la désignation ou « nomination » du représentant de l’Amérique du Nord

    Ah oui ! Même si on ne vous comprend pas totalement, on sent quand-même qu’il y a anguille sous roche. Remplacer de but en blanc un Sibiri par un autre, c’est vouloir bien évidemment créer la confusion dans les esprits.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin 2016 à 15:06, par Mme Traore En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la désignation ou « nomination » du représentant de l’Amérique du Nord

    Le choix devrait se faire parmi les noms communiqués par les représentants de la Diaspora ! Il est inadmissible que l on nous impose quelque un dont le nom ne figurait pas sur la liste des candidats ! En clair quel était le critère de choix ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin 2016 à 15:29, par Michael Bayala En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la désignation ou « nomination » du représentant de l’Amérique du Nord

    Je ne veux pas faire un proces d’intention mais je crois que nous avions le droit de savoir les criteres qui mobilisent a la designation de tout deleguéaussi de toutes les affaires dans notre communauté. Je voudrais revenir sur un fait : L’avenue du President Rock aux USA , les autorités ont dans leur manipulation fixée la rencontre avec les burkinabè le jour meme de l’arrivée du President . Quel est le motif cachédans cette rencontre . Ne creez pas des problemes que vous ne pourriez faire . Qui a donc authorisez cette rencontre ? Nous avions besoin de quelqu’un qui rassemble et non celui qui divise .
    Que les authorité de Ouagadougou revoit ce systeme dans leur protocole . Le President vient pour rencontrer tous les burkinabe de surcroit il est le president de tout les burkinabe si vous ne voulez pas qu’on le rencontre suprimer cette rencontre et tenez la dans vos salons .

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin 2016 à 15:56, par vérité no1 En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la désignation ou « nomination » du représentant de l’Amérique du Nord

    Vraiment, je ne comprends plus rien ! La diaspora désigne son représentant et on nomme un représentant lors d’un conseil de ministre ! Finalement, on risque de dire combien de volailles Kôrô Yamyelé a vendu dans son ranch lors d’un conseil de ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin 2016 à 16:02, par vérité no1 En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la désignation ou « nomination » du représentant de l’Amérique du Nord

    Je suis Sibiri Nestor SAMNE ! Courage mon frère, je suis à Forest Glen, à 20 minutes de l’ambassade, je passerai pour tout juste manifester mon mécontentement a qui de droit ! Plus rien ne sera comme avant, point barre.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin 2016 à 17:54, par Doulcom En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la désignation ou « nomination » du représentant de l’Amérique du Nord

    A l’internaute Numero 1 au pseudonyme Diaspo. Au fait tu n’as rien compris de l’écrit. Ils ne protestent parce qu’il voulait que le nommé Sibiri Nestor SAMNE soit choisi coûte que coûte. Il pouvait être éliminé à l’issue d’une confrontation démocratique. Il dénonce ici la procédure déclarée qui n’a pas été suivi jusqu’au bout. Relis bien cette partie de l’article. « Nous avons ensuite acheminé le dossier de notre représentant à Washington pour être confronté aux autres candidatures, dans l’attente d’être consultés (délégués CSBE du Canada, Washington et New York) par le Chargé des Affaires et les autorités associées pour le choix définitif du représentant de l’Amérique du Nord. » D’ailleurs ceux du Canada se plaignent aussi car leur candidat n’a pas été pris en compte. Ils veulent comprendre pourquoi on ne les a pas consultés pour le dernier choix alors que dans le courrier du Ministère il est clairement dit que c’est en concertation avec les Délégués CSBE. La preuve qu’il aurait anguilles sous roches est qu’en Europe, l’annonce n’a pas même été publiée. Pendant ce temps, on chante partout que ce sont les représentants de la diaspora. Et pourquoi dans le compte rendu du Conseil de Ministres, ils n’ont pas osé spécifier devant le nom de chaque le continent qu’il représente. C’était le minimum pour que chacun de la Diapora s’identifie en son représentant. Les autorités n’avait qu’à nous dire qu’il s’agit d’une nomination et on ne se serait pas bousculé pour quoi que ce soit ainsi. S’il vous plait reconnaissons que ça ne va pas et que ce sont les anciennes méthodes que nous avons combattu sous Blaise qui continuent. Même ici sur place au Burkina, on revoie les mêmes manières. Récemment certains partis politiques ont imposé des candidats à la base, conséquences, des villages dont Dapeolgo a refusé de voter. D’autres localités ont fait des votes sanctions pour punir leur propre parti. Burkinabè, nous devons changé.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin 2016 à 18:44, par Mechtilde Guirma En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la désignation ou « nomination » du représentant de l’Amérique du Nord

    Moi je n’ai été au courant de rien. Je n’ai vu aucune annonce demandant des candidatures. Pourtant Dieu seul sait, que de propositions je n’ai fait depuis 26 ans, dans les journaux et les medias, en articles ou en forum. Que de témoignage n’ai-je pas donnés. Que de travaux n’ai-je pas effectués parfois à mes propres frais ? Et que d’interpellations, de suggestions n’ai-je pas faites aux différents pouvoirs aux confessions religieuses et coutumières, aux Sociétés civiles, aux partis politiques, aux parlements aux gouvernements ? Mais c’est Peut-être mieux que je n’y sois pas car si cette commission élabore la nouvelle Constitution, je refuserai et refuse d’avaliser la forfaiture parce que pour moi il faut tout d’abord :

    1) S’occuper des dossiers pendants, c.à.d, les juger, sanctionner les commanditaires des crimes, les tortionnaires, les violeurs depuis 1983 jusqu’à nos jours. Il est évident que ce sont ces derniers, ces individus qui devraient être suspendus de l’activité politique, ne plus avoir droit d’éligibilité ou d’électeurs pendant deux mandats ou plus.

    2) Ensuite procéder à la réconciliation pour ce nouveau départ, car les cœurs meurtris auront été apaisés et on saurait que plus rien ne sera plus comme avant.

    3) Inclure tous les partis politiques sans exception aux débats.

    4) Procéder à l’élaboration de la nouvelle Constitution. Mais attention, il y a des impairs méconnus qui peuvent tout fausser. Ce sont :

    - le nom du pays, faut-il garder Burkina-Faso ou revenir à la Haute-Volta ? La question a été déjà posée. Il faut la tranchée pour de bon et de façon constitutionnelle et non selon les humeurs ou les rancœurs individuelles.
    - Faut-il reprendre l’hymne à la Volta ou garder le Dytanié ?

    Une petite digression cependant :

    De mon point de vue, la poire peut se partager en deux. Ou si voulez la noix de kola (de la réconciliation et de l’unité) peut se partager en deux :

    La Révolution n’a pas amené que du mauvais. En effet ne dit-on pas en sociologie qu’une déviance négative au fil de l’histoire peut s’avérer positive ? Je m’explique, une révolution ne vide pas nécessairement les valeurs traditionnelles. Elle rêve plutôt de remodeler les comportements en les actualisant. Aussi le nom de Burkina-Faso est une bonne chose qui répond effectivement mieux à l’idéal de la population du pays autrefois appelé Haute-Volta. Mais le Dytanié, sans remettre en cause le bien-fondé du titre, gagnerait à avoir des paroles moins violentes qui rappelle des cauchemars pour les familles dont les membres ont servi « d’œufs d’omelette » et dont ne voit pas encore ou ne verrait jamais la couleur. Le Dytanié devrait être l’hymne à allégresse à la joie, à la solidarité à l’amour fraternel des retrouvailles tout court et à l’hospitalité qui ne reçoit pas seulement, mais qui sait aussi donner, pour un monde nouveau comme l’ont voulu nos ancêtres. Une proposition peut-être déjà lancée aux poètes (je précise tout de suite que je ne suis candidate).

    Au constat du pourrissement de la vie d’une société, une révolution (quelque soit sa forme) rêve de rétablir les valeurs d’une manière rénovée actualisée qui correspondent à leur destination, comme dirait Socrate. Cependant elle peut malheureusement être dévoyée et dérapée. Karl Marx exaspéré n’a-t-il pas lui-même déclaré qu’il n’était pas marxiste ? Cela vient du fait des récupérations des acteurs qui n’ont pas eu à élaborer eux-mêmes le projet. Pour paraphraser Saint Louis Marie Grion de Montfort, ces récupérations mènent toujours non seulement au débordement, mais à quelque chose de pire, à un poison mortel. Et le cercle vicieux tournera toujours là et les générations connaîtront toujours la soif de la démocratie comme le supplice de Tantale.

    Ceci pour rappeler qu’avant que nous tous, nous songions à une Vème République ou au changement de la Constitution, il y a eu un parti politique et un groupe de refondateurs nationaux qui l’ont proposé. Et faire quoique ce soit sans eux c’est exposer le pays à un lendemain incertain.

    5) Enfin réorganiser les élections en permettant à tous les partis politiques de présenter ses candidats aux élections présidentielles et législatives.

    Comme dit le proverbe tant connu, la vérité rougit les yeux mais ne les crève pas.

    C’est un clin d’œil au Webmaster, qui a le devoir de publier ma contribution.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin 2016 à 19:31, par Diaspo En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    Mon frere Doulcom (l’internaute Numero 10) je pense que c’est plutot vous qui n’avez rien compris. Le delegue CSBE de NY precise bien au debut de son texte que le delai etait "tres court". Ce delai etait court aussi bien pour les delegues CSBE que pour Mr. Sinka.
    Dans cette precipitation a tous les niveaux, il faut reconnaitre a l’Ambassade le droit de selectionner parmi les candidatures recues afin que le nom de la personne retenue soit disponible au moment ou le Conseil des Ministres discute et decide sur la question.
    Encore une fois avant de faire des proces d’intention, le Delegue CSBE de NY devrait voir si Mr. Sibiri Sawadogo qui est retenu a depose un dossier a l’Ambassade ; s’il est de la diaspora americaine ; s’il a ete presente par un delegue CSBE ; s’il a les capacites intellectuelles et morales pour representer valablement la diaspora americaine ; et enfin si l’Ambassade devrait communiquer bientot ou pas avec la communaute et les delegues CSBE sur ce sujet (la selection du representant) dans les jours ou semaines a venir.
    En Anglais on dit ’do your homework first’. Le delegue CSBE de NY fait trop d’affirmations gratuites au sujet de Sibiri Sawadogo et de Mr Sinka et cela est inacceptable. Cela est valable egalement pour le delegue CSBE du Canada.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin 2016 à 19:56 En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    Merci à Moniseur le Délégué pour cette utile mise au point. En tant que Délégué CSBE de France, je me permets de poster le courrier que j’ai adressé ( après échange avec mes Collègues de la Région 1 et 5) aux responsables en charge de l’Ambassade du Burkina à Paris, courrier relatif à la désignation d’une personne pour représenter l’Europe au sein de la Commission Constitutionnelle pour laquelle le Président du Faso et son Minitsre des Affaires Etrangères avaient pris l’engagement solennel d’inclure la diaspora. Un scandale peut en cacher un autre.


    1er courrier en date du 25/05/16 22:33 et 25/05/16 22:33
    Bonsoir Excellence

    Je me permets de vous adresser ce mail au sujet d’une information que j’ai apprise sur facebook au sujet de la future Commission Constutionnelle. Le Délégué CSBE des USA aurait envoyé à la communauté burkinabê une note les invitant à postuler pour faire partie de la dite commission au titre des Burkinabê de l’Etranger.
    A ce jour, nous n’avons reçu aucune information. Qu’en est-il exactement ?
    En vous remerciant par avance pour votre réponse.
    M Tapsoba
    Délégué CSBE
    Région 2


    2ème courrier en date du 27/05/16 00:19
    Excellence Monsieur le M.............. C.....
    Excellence Monsieur le C............ G.....

    J’ai eu par deux fois la confirmation qu’une notification en date du 17 Mai a bien été envoyée aux Délégué CSBE au sujet de la composition de la future Commission Constitutionnelle.Dans courrier transmis par le soin des services diplomatiques de ces pays en question, les Délégués sont explicités invités à lancer des appels à candidature et de choisir à l’issu dune large concertation une personne qui réponde aux critères objectifs établis qui soit en toute logique consensuelle, c’est à dire représentative de la diaspora dans ce qu’elle a de meilleur.Cette mission exige à mon sens une certaine honorabilité et exlut par conséquent le choix d’une personne très controversée ou faisant l’objet d’un rejet massif au sein de la communauté qu’elle est sensée représentée.La désignation du membre de la commission ne saurait se réduire à des échanges téléphoniques ou à
    une cuisine interne entre les Délégués triés sur le volet. Elle ne saurait non plus prendre la forme de conciliabules entre l’Ambassade et les Délégués mais doit inclure la participation active de l’ensemble des Burkinabê de France.

    Aussi, je me permets d’interpeller Monsieur le Ministre Conseiller et Monsieur le Consul afin qu’il nous apporte des réponses aux questions suivantes :

    - Avez-vous oui ou non reçu la lettre du Ministre des Affaires Etrangère ?

    - Pourquoi n’avons-nous pas été à l’instar des autres Délégués informés par le canal officiel ?

    - Pourquoi avoir privilégié la communication par voix téléphonique alors que le Ministre des Affaires Etrangères a donné des instructions claires en confiant aux Délégués la charge de la concertation,ce qui les met dans l’obligation d’informer les compatriotes ?

    - Une personne a-t-elle été désignée ? A l’issue de quelles concertations et sur quels critètres ?

    - Avez-vous prévu une d’ informer la communauté burkinabê de France de votre choix et par quel biais ?

    Pour ce qui est des deux dernières questions, je refuserai d’une part d’enterriner la décision s’il s’avèrait qu’une personne a été déjà choisie par vos soins. D’autre part, je me verrai dans l’obligation de dénoncer par tout moyen communication ( voie de presse ) ce que je considère comme une forfaiture contraire à l’engagement pris par les nouvelles autorités. En effet, associer les Burkinabê aux reformes politiques suppose d’abord qu’on
    les informe en toute transparence et qu’on leur donne le moyen de s’exprimer démcoratiquement.
    J’adresserai une correspondance à ce sujet aux Ministre des Affaires Etrangères, aux responsables d’Associations,aux Responsables de Section des Partis pour dire que je n’ai été associé ni de près ni de loin à une quelconque désignation et me dégager de toute responsabilité.

    En espérant cette fois-ci obtenir une réponse écrite de votre part, je vous prie de recevoir mes salutations les plus
    respectueuses.
    M Tapsoba
    Région 2
    PS : copie aux Délégués CSBE de France - Aux Burkinabê de Région 2 ( pour information )


    A l’heure ou j’écris ce commentaire, aucune nouvelle. Et vous savez la suite qui est un vrai scandale et une gifle à l’ensemble de la communauté Burkinabê de France et d’Europe.

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin 2016 à 20:02, par Bayiri En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    Il faut dire que c’est abassourdissant cette situation. Après avoir envoyé un courrier officiel à la diaspora à travers les missions diplomatiques, on procède à des nominations.
    Comment la communauté pourrait-elle avoir confiance en ses propres autorités si elles ne respectent pas leur parole donnée ???
    Pourquoi tant de précipitations pour ce fameux projet alors nos populations attendent de voir le gouvernement appliquer les promesses de la campagne présidentielle ???

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin 2016 à 20:38, par vérité no1 En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    @Diaspo, votre raisonnement ne tient pas ! Pourquoi un court delai pour désigner un représentant ? On s’en fou du conseil des ministres, on veut que les choses suivent la procédure normale ! Oui, le peuple d’abord, même si c’est l’ONU qui l’a nommé, eh bien il va plier bagage !

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin 2016 à 23:07, par Lexpatrié En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    M tapsoba dégagez votre responsabilité de cette désignation en conseil des ministres etu vou verreà que les institutions burinant vont continuer à fonctiinner. vous croyez que les hautes autorités de notre pays ont besoin de votre accord pour désigner les personnes ressources en charge de participer à cette commission ? Ne vous prenez pas pour ce que vous ne pouvez pas être. C’est minable de votre part d’instrumentaliser une telle manigance et de manquer de respect ainsi aux autorités de notre pays. Comment voulez-vous que les autorités prennent la diaspora au sérieux avec des fous comme vous. Vous écrivez n’importe quoi aux délégués et personne ne vous répond et vous persistez à contester même des décisions prises en conseil des ministres après avoir invective le ministre des affaires étrangères à l’ambassade en prétextant consulter votre base. Votre base-là, c’est combien de personnes ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 juin 2016 à 23:19, par gouvernement En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    M. Tapsoba, savez-vous ce que c’est qù’un conseil des ministres présidé par le président du Faso et des décisions qui y sont prises. Laissez tranquille les autorités de l’ambassade et du consulat et demandez des comptes au président du Faso qui a présidé ce conseil qui a pris les décisions que vous contestez. Y a vraiment des individus qui ne doutent de rien tellement leur ignorance est à son comble. Tapsoba que je connais très bien est inguérissable car il est habité par le diable. Il est fou ce mec et les autorités de l’Ambassade et du Consulat ne doivent même pas se fatiguer pour répondre à cet illuminé pour la simple raison que n’y a aucun compte à rendre à ce délégué forcené qui attaque tout le monde.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2016 à 00:25 En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    L’intervenant 1 ’Diaspo’ est vraiment un TITROLOGUE.
    Ca montre clairement d’ou il vient.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2016 à 02:51, par Yabre En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    A Diaspo, inter 1

    Diaspo, tu as un esprit vraiment tordu. On te parle de défaut en procédure et toi tu t’évertues à parler des qualités de Mr Sibiri Sawadogo. Personne ne doute de ses compétences. On ne s’en prend même pas à lui. Et d’ailleurs, tu évoques le fait que ce n’est pas exclu que l’Ambassade va communiquer bientôt sur l’affaire. Ce n’est pas une post-communication dont on a besoin mais pas une pré-communication. C’est trop tard. Diaspo retiens une bonne fois pour toute que la communauté se plaint de la procédure mais pas sur la personne de Sibiri Sawadogo. N’a-t-elle pas le droit de réclamer une procédure correcte ? Même si tu comprends lentement, n’étale pas ta capacité à briller par des hors sujet sur la place publique.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2016 à 03:49, par Alidou ouedraogo En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    Chers freres et soeurs de la diapora faisons attention aux vendeurs d’illusions. Ne reagissons pas a la va vite. La verite c’est que nos deux delegues ont recu chacun une lettre de l’ambassade leur demandant de proposer des candidats. Chacun des deux a propose un candidat. Et ce sont les deux candidats qui ont été envoye a Ouagadougou. Et un des deux candidats a été retenu. Il fo souligner que les CV ont été determinants, C’est parce que le candidat de mon cher ami Ben Gaston n’a pas été retenu qu il trouve que ya pas de transparence.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2016 à 08:07, par vérité no1 En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    Diaspo, quitte dans ça ! Même si c’est le CARWASH qui te travaille, tu dois oublier pour toi !

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2016 à 08:22 En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    Si c’est pas Dieu, le Burkina ne peut pas sortir de la gourde comme un rat tombé par hasard dans cette gourde. Faisons vraiment très attention pour préserver ce qui peut l’être, chers Amis de la diaspora.
    Vous-même de la diaspora-là, que voulez-vous à la fin ? Le gouvernement vous associe aux réformes institutionnelles en vous demandant de venir aider à la réflexion et vous (du moins certains comme Désiré Tapsoba en France et Ben Gaston à New-York) trouvent à redire parce que tout simplement la procédure n’a pas été respectée. Quelle procédure ? Connaissez-vous les procédures administratives ? L’administration n’est pas tenu de respecter ce qu’elle avait dit antérieurement et peut changer sa méthode comme elle veut. On appelle ça en droit administratif, le principe du privilège et le fait du prince. Ce qui veut dire que l’administration n’a pas à justifier sa décision. Celui qui n’est pas content il va attaquer la décision devant le Tribunal administratif. Combien de gens comprennent ça ? Enfin, messieurs les contestataires de décisions administratives, Contestez-vous les qualités personnelles de Sibiri (ancien fonctionnaire de la banque mondiale ou du bouillant kéré qui est avocat depuis 20 ans et qui nous saoule avec ses articles dérangeants sur le fasonet). Même le Kôrô Yamyélé national, Commandeur de l’Ordre Républicain a validé le patriotisme de Kéré. Donc c’est pas vous petits "benguistes" qui allez venir nous emmerder ici au Burkina.
    Pour une des rares fois que je félicite l’actuel gouvernement dans ces désignations. Il a été tenu compte de tout le monde, opposition, société civile, diaspora, journalistes, organisation des femmes, etc etc...Donc taisez-vous maintenant que vous avez exposé vos âneries au grand jour sur le net.
    Je dois enfin dire une chose que les autorités n’ont pas dit : C’est une commission qui a étudié les candidatures à Ouaga présidée par M ; Yarga Larba qui a présélectionné les candidats selon leur profil sur deux critères :

    1. Les qualités juridiques
    2. Les qualités rédactionnelles.

    Ni Tapsoba Détesté, le fou de la république du nord, ni Ben Gaston n’ont aucune de ces qualités. Donc si c’est la forme-là allez-y demander des explications au Camarade Président RMCK. Quand même ! Vous aussi.
    Allons seulement au Travail pour les réformes institutionnelles dans notre beau pays !

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2016 à 09:57, par DIASPOURIS !! En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    En clair nos autorités se moquent de la diaspora, elles se cachent derrière ce mot pour n’écouter que des individus et leurs désirs de notoriété. On se bagarre dans les diasporas comme dans des partis politiques pour accéder au pouvoir, la haine et la division règnent dans les diasporas plus qu’au Faso même ! Pour des individus qui prétendent s’intéresser à leur pays d’origine ils n’en donnent en réalité qu’une image désolante et misérable. Beaucoup de DIASPOURIS et de diaspourriture

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2016 à 10:00, par Yako En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    Pour l’europe même opacité. Mo Paul Kere est un garçon intelligent qui a su négocié sa reconversion.Mais jusqu’a quand la politique "cube magie"peut fonctionner ?Comme c’est Salif Diallo qui détient la réalité du pouvoir ne vous étonnez pas que l’opération soit entourée d’opacité.La 5ème république c’est sa chose comme disait Machiavel"la fin justifie les moyens"Bonne journée

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2016 à 10:32 En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    @internaute 17

    Ce sont les même autorités ( diplomatiques et du pays ) que le même Kéré a traité de tous les noms. N’est ce pas lui qui a attribué la note 0/10 à SEM le Président du Faso à l’occasion des 100 jours au pouvoir ?
    Demandez à Kéré quelle sa base, comment son élection en tant que Délégué s’est déroulée
    s’il leur a déjà adressé un seul compte rendu depuis qu’il a été élu Délégué ? Faites le tour aussi chez les autres Délégués pour en savoir davantage !

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2016 à 10:50, par ka En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    ’’A’’ Mechtilde Guirma intervenante 11 : Je suis tout à fait de ton avis, et si tu lis souvent mes messages, tu verras que je suis farouchement pour que le nouveau Burkina, après les régimes sanguinaires, fasse un effort au nom de la réconciliation nationale, régler tous les dossiers des crimes impunis comme le président Roch Kaborè l’a bien promis au peuple. Malheureusement je sens qu’il y a un tripatouillage qui se prépare au plus haut pour oublier cette promesse. Alors je prends part à cette réforme qui est légitime, surtout pour ne pas laisser des vendus comme le jeune Kéré, mis en avant par les TIAO, et qui sont pour l’étouffement des dossiers des crimes impunis, du coup d’état qui as tué nos enfants, pour le tripatouillage de l’article 37, et le sénat bidon, et prendront le dessus de cette réforme constitutionnel. Acceptons cette réforme constitutionnel, et ensembles avec une seule voie, verrouillons définitivement l’article 37 dont sa lettre et son esprit interdisent tout président prédateur de briguer 3 mandats présidentiels consécutifs : Surtout cet article est un bon avocat pour le peuple contre des avocats agrégés des planètes des ovnis, qui veulent saboter la victoire du peuple et sa jeunesse, en libérant tous les criminels avec des arguments des lois venus des ovnis, afin qu’ils suivent la continuité et retarder l’avancer du pays que nous aimons tous. Alors acceptons de participer avec tous les moyens dont la nouvelle technologie nous le permet a cette réforme, pour barrer la route a des personnes comme des avocats des ovnis, qui se réjouissent de cette occasion, sortir leurs théories a la con sans fondements, et berner ceux qui y seront afin de bétonner des lois qui protègeront les criminels en puissance de notre pays. Je remercie a cette analyse de la diaspora Burkinabé aux Etats Unis, qui a permis aux vrais internautes de donner des critiques en reliefs, les faiblesses, et les manques de maturités de nos dirigeants, des choix collectifs des personnes compétentes et qualifiées pour cette réforme capitale, attendu par un peuple assoiffé des institutions et des lois fortes. Ce flagrant du choix d’un candidat venu de n’ importe où, montre que la corruption à ciel ouvert, est toujours pratiqué par le nouveau régime.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2016 à 10:53, par Burkinabè sédentaire En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    A lire les différentes réactions, on se rend bien compte qu’il n’y a pas eu une large information et surtout que le processus communiqué à la diaspora n’a pas été à terme. Cela est bien dommage. Tous les CSBE n’ont pas eu la même l’information (cf. cas de la région 2 de France) et procédure n’a pas impliqué tous les CSBE (Cf. article Ben Gaston SAWADOGO). Ce qui revient à dire que la désignation des représentants des Burkinabè de l’étranger à été réalisée dans l’opacité d’où toutes ces écrits. Le Gouvernement gagnerait à mieux communiquer pour une implication inclusive de tous les burkinabè pour la gestion du pays. Voyez - vous quand on veut lutter contre l’incivisme, et que l’on frustre une partie de la population (inclus la dispaora) comment cel peut il marcher car les frustrés pourraient ne pas se sentir concernés par la nouvelle constitution et poseront des actes que l’on jugera inciviques.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2016 à 12:25 En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    “@22 donc Kéré

    Après avoir vilipendé les autorités pour non respect du droit, vous hommes de droits, en êtes réduit à défendre une procédure illégale et illégitime. Vous n’avez décidé aucun honneur. Votre dignité d’homme commanderait à ce que vous refusiez de travailler pour le compte de ceux que vous n’avez cessé de fossoyeur du droit ; Vous êtes prêts à toutes sortes de reniements parce que persuadé d’avoir un destin national. Après vos propos honteux sur France 24 suite au coup d’état d’octobre 2015 ; vous voila prêt à baisser votre culotte e à supplier pour faire partie d’une commission fruit indirect de la lutte contre la modification de l’article 37 voulue par Blaise Comparé, ce même Blaise devant lequel vous avez le 19 Septembre ( sans même que vous soyez désigné pour parler au nom des Délégués nouvellement élus ) un discours élogieux dans l’espoir qu’il vous gratifierait d’un poste de consul ou de ministre. Votre nomination est une honte pour la diaspora ......et surtout pour ceux qui ont sacrifié leur vie pour un Burkina nouveau !

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2016 à 14:32, par rasmané En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    Mr Sawadogo apparait au grand jour.
    Après avoir soutenu pendant longtemps le régime déchu il avait même changé son profil sur facabook pour faire profil as. Aujourdhui que l’orage semble passé il réapparait avec des contre vérités. Il a la mû facile ce monsieur, situationniste sans pareil

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2016 à 15:54, par LeParigot En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    Quand on parle de la diaspora burkinabe en amerique,cela veut dire la diaspora de New York City et de Washington, D.C.? Mechtilde a raison par rapport a la communication qui a ete faite autour de cete designation des representants. Le processus meme de designation des candidats etait opaque. Qu’est-ce qui justifie meme que on donne une courte duree pour le choix des gens ? Il y a aiguille sous roche. Un Kere comme ca qui est connu pour son opportunisme et son soutien honteux a tout regime en place, on dit de proposer quelqu’ un, il se propose lui- meme. C’est parce qu’ il est docteur en droit et avocat ? Meme avec le doctorat et avec son titre d’ avocat, ca ne veut pas dire qu’ il connait mieux le droit qu’ un maitrisard et ca ne veiut meme pas dire qu’ il la moralite necessaire pour contribuer a ecrire une constitution qui va etre dans l’ interet de tout le peuple.En politique, rien n’est laisse au hasard. On veut des hommes manipulables pour ecrire une constitution qui ne fait pas du mal aux elites cooptees et aux tenants du pouvoir. On ne peut qu’ avoir des resultats opaques a l’ arrivee. Le noir veut toujours ruser avec les hommes et les choses. C’est pas bon pour la democratie. C’etait plus mieux si le gouvernement choisissait les constituants. OU du moins ca allait etre plus honnete. Mais ils veulent donner l’ illusion de la democratie alors que les gars ont ete tries sur les volets.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2016 à 16:32, par ka En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    ’’’A’’’ l’intervenant anonyme 28, soit assurer, notre groupe de sagesse était là pendant la transition pour verrouiller l’article 37 avec les jeunes, nous serons encore autour de la table de cette commission avec quelques mange mile qui voudront toucher à l’article 37 et d’autres lois qui sont pour un peuple averti, mais ils verront devant eux des vielles braises très brûlantes au soutien des institutions fortes et ses lois fortes, pour un peuple et sa jeunesse qui a dit que rien ne sera plus comme avant. Si ce choix des personnes de la commission institutionnelle dépendait d’un conseil constitutionnel, Kéré et d’autres seront exclus. Mais nous sommes dans un état de droit, dont la démocratie prend le dessus. Ce qui n’est pas a négligé, parmi les personnes nommées comme membres de la commission institutionnelle, 80% d’entre eux sont pour ce qui vont pour le peuple, et non pour un individu et ses mange-mile. Mes vieux amis, anciens ambassadeurs futés comme le vieux Michel, seront là avec leurs expériences de défendre le peuple, pour dire ce qu’il faut a des vendus comme Kéré.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2016 à 17:21, par vérité no1 En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    @internaute 22, je ne sais pas si vous êtes un extra-terrestre ou pas mais l’administration doit quand même avoir une certaine dignité ! Il serait facile selon votre raisonnement, de dire 1+1=2 et dire après que 1+1=5 puisse que l’administration fait ce qu’elle veut ! Toi qui est juriste là, essaie de voir si cadre bien ! C’est pour cela je n’aime pas trop les avocats et si les dossiers traînent aujourd’hui, c’est justement grâce à eux ! Vérité droit dans les yeux !

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2016 à 17:34, par vérité no1 En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    @internaute 22, vous êtes tout simplement un réactionnaire ! Vous dites d’attaquer la décision devant un tribunal administratif comme si vous n’êtes pas au courant de vos magistrats corrompus jusqu’à la moelle épinière ! Qui est fou d’ailleurs pour perdre son temps et son energie devant une justice bannière comme la nôtre ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2016 à 22:27, par Davidos En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    Pauvre Burkina et pauvre ministre en charge des affaires étrangères. Les politiciens vont le rouler dans la farine, le presser comme un citron puis le jeter. Après tout ce sera de la faute du ministre de tutelle qui n’aura pas fait son travail alors qu’on sait pertinemment qui tire les ficelles. Y’a rien a faire, la révolution n’est pas terminée. Bonne gens, on s’évertue à vous le dire tout le temps, prenez très au sérieux les aspirations profondes des populations burkinabé. Sinon, les mêmes causes produiront les mêmes effets. Affaire a suivre

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2016 à 23:12, par Burkinbiiga En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    Cela me fait honte lorsque je vois qu’a chaque fois la diaspora est consultée ,on note des bagarres infinies sur le net,je m’en rappelle lors de vos jérémiades enfantines lors des élections dites sénatoriales .

    Vous nous faites honte et je remarque l’homme du PCRV(haute volta)qui pense qu’on a besoin d’être dans la commission pour apporter sa pierre à l’édifice BURKINA.

    Ce type est un autocrate en herbe que l’on ne doit même pas laisser pousser au Faso car pensant détenir LA VERITE. Tu es dépassé,reconnais cela au moins.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin 2016 à 23:40, par Theo Kofi Badoo En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    Je me permets de m’inviter dans ce debat faso-burkinabe en ma qualite de citoyen du monde pour faire un tout petit commentaire par rapport au sieur Sinka.
    Mr Sinka, presentement en poste a Washington comme Charge d’affaires, que j’ai eu l’insigne honneur de rencontrer par le biais de certains amis en commun lors de son passage dans le grand etat de la caroline du Nord il ya quelques mois, est une chance pour la diplomatie de votre pays. Pourquoi ? eh bien, parce que, la premiere qualite que j’ai decouverte en l’homme etait son humilite, la coherence de ses idees pendant les echanges et surtout le tact que tous les bons diplomates possedent. Je n’ai pas la science infuse ni la pretention de donner des lecons aux autorites de votre pays, mais j’aimerais souligner que le sieur Sinka est un intellectuel hautement qualifie pour mener a bien n’importe quelle tache relevant de ses competences.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 00:11, par David En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    La meilleure façon de procéder serait de demander des explications à l’ambassade. Si l’ambassade vous a adressé un courrier pour vous demander de proposer un candidat c’est qu’elle est animée de bonne foi. Cela ne veut pas dire que c’est le représentant des Burkinabe de New-York qui doit être retenu. De plus celui qui a été nommé est un Burkinabe de la diaspora Amérique du Nord, l’ambassade pourra vous donner plus d’explications pourquoi votre candidat n’est pas retenu. De fois une simple communication peut régler des situations comme celle, sachons raison gardée.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 01:07, par Justine Ouedraogo En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    Si je comprend bien vous avez ete contacter par l’ambassade de faire une proposition evidemment vous avez envoye une liste mais cela ne veux pas dire que le choix doit venir forcement de votre liste Vous ne pouvez pas obliger a ambassade de choisir votre candidat en plus vous n’etes pas les seuls Burkinabe d’ailleur celui qui a ete choisi est Burkinabe aussi alors ou est le problem ?Pour choisir un candidat il les criterers on ne peut pas choisir n’importe qui e, n ;importe qoui et n’importe comment si Sibiri a ete choisi c’ est a dire qu’il remplit les conditions au moins donner lui la chance de travailler et on vera la suite. S’il vous plait arreter la discrimation pour la bonne marche de notre pays. Je m’adresse aux idiots qui veulent s’emprendre au charge d’affaire pardon soyez civiliser nous sommes dans la democratie malgre que vous vivez aux Etats Unis vous n avez pas l’esprit du discernement, oublie pas que nous nous sommes dans un pays de droit le pays a des grand problemes aulieu de penser comment les resoudre vous semez la pagaille.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 05:19 En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    "Koffi Baidoo", soit- disant citoyen du monde, va donner tes conseils a ta nation le Monde. Nous nous sommes des burkinabe et ta seule chance de Sinka, tu peux la foutre dans ton an**s...
    Pourquoi tu veux insulter ce pays plein d’ hommes capables ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin 2016 à 09:42, par Bangr Nooma. En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    Depuis que j’observe la scène politique burkinabè, je n’ai jamais vu une nomination sans critique d’une partie têtue de burkinabè. Morceaxu choisis :

    1. Thomas Sankara : Vous l’avez tué un 15 octobre 1987 alors que ce type était un espoir pour notre pays.
    2. Blaise Compaoré : vous l’avez chassé en plein midi.
    3. Roch vous critiquez qu’il ne va pas apporter le vrai changement alors qu’il a amorcé une bon début avec la construction des infrastructures scolaires et universitaires.
    4. Salif : Vous dites que c’est un intrigant alors que ce type est une chance pour le Burkina. Qui pouvait chasser Blaise et surtout François Compaoré, ce bandit des grands chemins.
    5. Simon : Vous les burkinabè de mauvaise langue, ici sur le fourm, vous prétendez sans savoir de quoi vous parlez qu’il n’est pas capable de gérer la sécurité de notre pays alors que depuis l’apparition des Kogl-Wéogo, il n’y a plus de bracages sur nos routes même si certains Kogl-Wéogo exagèrent de zèle. On ne pend pas un enfant mineur sur un arbre... Mais n’est-ce pas l’absence de l’Etat pour la sécurité qui fait les choux gras des Kogl-Wéogo ? Moi je les aime en attendant que l’Etat reprenne ses droits.
    6. Le Premier Ministre actuel M. Paul Tiéba KABA : vous dites qu’il n’a pas vécu au pays donc il sera incapable de cerner les problèmes des burkinabè.
    7. Le Ministre des Affaires Etrangères, M. Alpha BARRY : Vous dites qu’il est journaliste et il ne peut pas s’occuper de la diplomatie alors qu’il le fait bien.
    Etc Etc, Etc, donc laissons les burkinabè critiquer, critiquer, critiquer jusqu’à ce que chacun fasse son travail selon sa compétence. Kôrô Yamyélé, Commandeur de l’ordre Républicain, il faut corriger sévèrement les personnes suivantes comme à ton habitude ceux qui polluent le forum :
    1. Ka, ce vieux père qui refuse la sagesse et atteint d’une démence sénile, redevenu comme un enfant de 3 ans qui porte des couches-culottes. Kôrô, Tu vois qu’il commence à t’attaquer sur le forum bien que ce ne soit pas un débat de personne alors que tout ce que tu dis est une vérité d’évangile sur ce forum. Remplis-nous encore de ton "esprit saint" et de tes critiques constructives Kôrô Yamyélé.
    2. vérité n° 1 le prix nobel du mensonge comme Salif Diallo l’a dit à Valère Somé.
    3. Yako, qui ne se fatigue jamais pour faire le mal, mais pour le bien, tintin.
    4. Some : qui prétend enseigner la sociologie à l’université. Quel enseignant ce type peut-être pour nos futurs cadres ? des malfaiteurs et des malfaisants
    4. Lewang, un Wangolo ! mort de rires.
    Bref, quatre personnes qui veulent prendre en ottage 17 millions de burkinabè de l’intérieur et 17 millions de burkinabè de l’Etranger. Vous aussi, quand même, on vous a à l’oeil. Bande ce connards.

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 9 juin 2016 à 07:20, par ka En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    Quel bonheur d’entendre des corbeaux comme Bangr Nooma crier le nom de Ka. La vérité de Ka dérange les internautes dont les cervelles tournent au charbon : pourtant sans la vérité, il n y a pas une politique juste pour faire avancer un pays. Mon ami Körö Yamyélé sait très bien que je ne l’attaque pas, Simplement faire savoir a ceux qui veulent taper nos deux têtes, sachent qui est Ka, et qui est Körö. Sans une différence de critiques, et de l’autocritique, il n’y a pas de dialogue possible.

    Répondre à ce message

  • Le 10 juin 2016 à 18:02 En réponse à : Diaspora et Commission Constitutionnelle : Mystère opaque autour de la "désignation-nomination" du représentant de l’Amérique du Nord

    MR gousto ,comme votre candidat n a pas passer
    vous vous plaignez,je parie que vous avez du prendre de l argent avec ces candidats
    A mon avis il n ya pas de probleme un autre a etet elu,il eat fils du pays ou non.
    Colez la paix au nouveau gouvernement pour qu il faire leur travail,pourquoi etes vous ici ?
    repartez au pays si vous avez les diplome necessaire pour travailler,

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
DIAFASUD : Une initiative de la diaspora burkinabè aux Etats-Unis pour contribuer au développement de l’Afrique
Nuit du Faso Dan Fani : La 6e édition prévue pour le 4 juin 2022 à Noisy-le-Sec
Côte d’Ivoire : Sept fillettes d’origine burkinabè meurent par noyade
World Strongest Log : Iron Bybi, nouveau recordman mondial
Coopération Burkina Faso-République Unie de Tanzanie : Madame Madina Ganou/Diaby Kassamba présente ses lettres de créance à la présidente Madame Samia Suluhu Hassan
Délégués au Conseil Supérieur des Burkinabè de l’étranger (CSBE) : Fin de mandat pour Nongainéba Benjamin Zoumba
Belgique : Le ministre en charge des Burkinabè de l’étranger à la rencontre de ses compatriotes
Soudan : Les Burkinabè félicitent le président du Faso pour la perspective d’ouverture d’une représentation diplomatique
Non-participation de la Première dame à Taste of Burkina 2021 : Quand le styliste Sorobis tente de se faire de l’argent sur le dos de l’Association des Burkinabé de New York
Renvoi des étudiants burkinabè des universités publiques marocaines : Le MESRSI donne des éclaircissements
Le judoka burkinabè Lucas DIALLO reçu par l’Ambassadeur Alain Francis Gustave ILBOUDO
Affaire étudiants burkinabè au Maroc : « Il faudra éviter de passer par des voies non officielles » pour s’inscrire dans les universités marocaines
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés