Sécurité intérieure : Une douzaine de personnes de nationalité étrangère interpellées à Ouaga

vendredi 3 juin 2016 à 06h37min

Dans la nuit du 2 au 3 juin 2016, les populations ont vécu une soirée extraordinaire. Une forte présence de gendarmes, militaires et de policiers lourdement armés dans les rues, les voies conduisant au Camp Général Sangoulé Lamizana de Gounghin interdites à la circulation. Certains témoins affirment avoir entendu des coups de fusils. Que s’est-il passé pour obliger les FDS à investir le quartier ? Nous avons posé la question ce vendredi 3 juin 2016 au Ministre de la Sécurité intérieure, Simon Compaoré : « Il s’agissait de l’interpellation d’une douzaine de personnes de nationalité étrangère. Cela dans le cadre de la sécurisation du territoire ». Lisez !

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Sécurité intérieure : Une douzaine de personnes de nationalité étrangère interpellées à Ouaga

Lefaso.net : Depuis hier soir des rumeurs circulent sur une tentative d’attaque du Camp militaire Sangoulé Lamizana de Ouagadougou, qu’en est-il exactement ?

Simon Compaoré : Ce n’est pas une tentative d’attaque. C’est la gendarmerie, appuyée par les autres forces de défense et de sécurité, notamment l’armée, qui a interpellé une douzaine de personnes de nationalité étrangère. Ils ont procédé à leur interrogatoire et très bientôt il y aura une communication là-dessus.

Quelles sont les raisons de ces arrestations ?

Ces arrestations rentrent dans le cadre de la sécurisation du territoire. Nous profitons de l’occasion pour dire à ceux qui logent des gens qui viennent d’ailleurs sans les connaitre qu’ils encourent eux-mêmes un risque. Si ces gens viennent pour des repérages, lorsqu’on va les arrêter et remonter la pente et qu’on se rendra compte que vous les avez logés, vous serez passible de poursuites devant les juridictions compétentes pour complicité.

Il faudra désormais chercher à savoir d’où viennent vos étrangers et que viennent-ils faire ici. Parce que des gens viennent faire des repérages, ils repartent pour revenir ensuite frapper. Que tous ceux qui sont tentés de faire ça sachent que nous allons les traquer où qu’ils se trouvent. Toutes les arrestations qui s’opèrent actuellement visent à nous éviter d’être désagréablement surpris une fois de plus.

Mais est-ce que c’est lié aux attaques ou menaces terroristes ?

Pourquoi vous êtes trop pressés ? Nous allons communiquer sur la question. Je confirme seulement que des gens de nationalité étrangère ont été arrêtés. Les enquêtes vont nous permettre de vous dire ce qu’il en est. Nous ne voulons pas rentrer dans les anticipations. Ces personnes sont dans nos murs et vous aurez les informations. Ça ne saurait tarder. Il faut seulement retenir que partout où nous sentirons qu’il y a des risques de danger, nous n’allons plus attendre.

Propos recueillis par Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés