Journées scientifiques de l’UPB : Pour la création d’un partenariat dynamique avec le secteur privé

samedi 28 mai 2016 à 00h00min

Urbain Ibrahim Couldiati, secrétaire d’Etat en charge de la recherche scientifique a présidé, ce jeudi 26 mai, la deuxième édition des journées scientifiques de l’Université polytechnique de Bobo (UPB). « Développement du partenariat secteur public-privé pour la promotion de la recherche », c’est la matière à réflexion qui devra, pendant deux jours – du 26 au 28 mai- permettre de baliser des pistes de partenariats entre l’université et le secteur privé.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Journées scientifiques de l’UPB : Pour la création d’un partenariat dynamique avec le secteur privé

« L’objectif général des journées scientifiques de l’Université polytechnique de Bobo est de créer un partenariat dynamique et efficient entre les structures de recherches nationales et le secteur privé. Il s’agit (…) de créer les conditions d’une recherche plus dynamique et plus efficiente au service du développement », a d’entrée expliqué Pr Toguyeni aux autorités, invités et étudiants sortis nombreux pour assister à la cérémonie d’ouverture.

L’UPB, faut-il le rappeler, est un établissement de l’Etat à caractère scientifique, culturel et technique chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Sa mission est justement l’élaboration de la connaissance et sa transmission en vue de la formation d’hommes et de femmes pour les besoins de la nation.

L’UPB, comme bien d’autres Universités, mènent des travaux de recherches, tant sur le plan des sciences fondamentales que celles appliquées. Malheureusement, confie M. Toguyeni, très peu d’opportunités s’offrent à ces vaillants enseignants-chercheurs et aux étudiants pour partager au Burkina, les résultats de ces travaux de recherches conduits au niveau des universités. D’où l’idée de ces journées pour pallier à ces insuffisances.

Pendant donc deux jours, il s’agira d’exposer les résultats et produits de la recherche de l’UPB, donner plus de visibilité sur les offres de formation et les recherches menées dans les établissements, discuter de l’apport de la communauté scientifique sur les questions de développement durable d’intérêt national, développer les contours d’une plateforme permanente de concertation et de partenariat entre le secteur privé et la communauté scientifique et technique de l’UPB, et enfin, promouvoir l’excellence scientifique et technologique et encourager l’innovation à travers l’attribution de prix. Pour le secrétaire d’Etat en charge de la recherche et de l’innovation, ces journées sont à saluer à juste titre.

« L’essor des pays émergents passe nécessairement par la recherche », fait-il savoir avant d’ajouter que : « malheureusement la réalité est tout autre au Burkina. Nous n’avons pas de moyens financiers pour promouvoir et valoriser les résultats de la recherche ». Ces genres d’initiatives cadrent, toutefois, avec la vision du gouvernement qui veut faire de la recherche et de l’innovation un levier de développement.

En attendant, le Burkina est honorablement représenté en matière de recherche au-delà des frontières, à en croire Anicet Georges Ouédraogo, président de l’Université polytechnique de Bobo. « Nous avons remis un recueil de publications de 2013/2014 au secrétaire d’Etat. C’est un recueil de 5 tomes. La production scientifique au niveau de l’UPB est satisfaisante, mais elle peut mieux faire. Les idées mais les moyens manquent énormément. Il faudra donc que le secteur privé accompagne le secteur public », soutient M. Ouédraogo qui promet de continuer à organiser ces rencontres malgré la modicité des moyens.

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 mai 2016 à 06:17
    En réponse à : Journées scientifiques de l’UPB : Pour la création d’un partenariat dynamique avec le secteur privé

    Félicitation pour cette deuxième édition des Journées Scientifiques de L’UPB. Cependant je déplore le recueille de 5 tonnes remis au secrétaire d’Etat "Nous avons remis un recueil de publications de 2013/2014 au secrétaire d’Etat. C’est un recueil de 5 tomes". A l’ère du numérique et de tous les problèmes écologiques de notre planète j’ai du mal à comprendre comment on peut imprimer 5 tonnes de productions scientifiques (en anglais pour la plupart je suppose) pour des administratifs qui ne liront rien de tout cela. Etant une université à caractère scientifique et dans un pays comme le Burkina, je pense humblement que cette façon de transmettre la production scientifique de l’université est à revoir.

    Merci au Pr TOGUYENI qui oeuvre constamment pour la visibilité des fruits de la recherche scientifique menée à l’UPB. Bon vent

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai 2016 à 08:33, par ka
    En réponse à : Journées scientifiques de l’UPB : Pour la création d’un partenariat dynamique avec le secteur privé

    Bonne initiative pour limité le choix de ceux qui sortent des hautes écoles, et pensent seulement à la fonction publique très saturé. Le développement et l’émergence du Burkina viendra du privé, et cette approche des jeunes avec le privé, est une solide racine pour l’avenir des objectifs qui vont pour faire avancer le Burkina avec sa jeunesse.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés