Don de sang : Le Centre régional de Ouagadougou appelle au secours

samedi 28 mai 2016 à 00h05min

La saison hivernale s’installe avec son lot de maladies dont le paludisme qui entraine dans la plupart des cas un besoin en sang. Seulement, le Centre régional de transfusion sanguine de Ouagadougou qui ravitaille les structures sanitaires de plusieurs villes peine tous les ans à satisfaire à la demande. Pour y remédier, les responsables du centre ont animé, ce vendredi 27 mai 2016, une conférence de presse pour appeler les populations à donner de ce liquide précieux qui permet de sauver des vies.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Don de sang : Le Centre régional de Ouagadougou appelle au secours

Chaque saison des pluies constitue un casse-tête chinois pour les responsables du Centre de transfusion sanguine. Pour cette année, la situation s’annonce encore plus compliquée. « Nos frères musulmans vont commencer dans quelques semaines le carême. Ce qui fait que nos donneurs habituels qui sont musulmans ne seront plus disponibles alors que les pluies s’installent », a expliqué Henriette Bambara, chargée de Communication du Centre national de transfusion sanguine.

Au Centre régional de Ouagadougou, la demande en sang connait déjà à cette période une hausse. Selon Dr Jean Etienne Koanda, directeur intérimaire du Centre régional de transfusion sanguine (CRTS), la demande en Mars et Avril était de 150 poches pour la seule ville de Ouagadougou. Celle-ci se situe actuellement entre 180 et 200 poches par jour. Le Centre est cependant chargé d’approvisionner les structures sanitaires d’autres villes dont Zorgho, Boussé, Ouahigouya, Kongoussi. « Si nous prenons en compte les demandes de ces localités, il nous faut entre 250 et 300 poches par jour », a précisé Dr Koanda.

Comme solution, le centre met l’accent sur les élèves et étudiants. Mais avec les vacances, ces généreux donateurs quittent, pour la plupart, la ville de Ouagadougou, d’où les difficultés pour le CRTS de disposer du sang en quantité pendant la période des pluies. « Pour cette année, nos prévisions en demande sont de 30 000 à 36 000 poches de juillet à Octobre pour Ouagadougou. Mais avec les autres localités, il nous faut entre 48 000 à 50 000 poches pour la même période », a jouté Dr Jean Etienne Koanda.

Appel au secours

A l’absence des élèves et étudiants, les responsables du CRTS se rabattent sur les confessions religieuses et les associations. Mais pour cette année, un fait nouveau s’invite dans les prévisions. « Le carême musulman fera que nous n’aurons pas tous nos donneurs habituels », se désole le directeur par intérim du Centre régional de transfusion sanguine de Ouagadougou. « Nous allons devoir organiser deux à trois campagnes de collecte par jour pour espérer avoir les 300 poches dont nous avons besoin chaque jour », a-t-il ajouté.

Pour cela, il est demandé à tous les citoyens qui ont entre 18 et 60 ans et qui pèsent au moins 50kg à venir donner de leur sang pour sauver des vies. « N’attendez pas d’avoir un malade qui a besoin de sang pour venir. Parce que vous risquez de trouver que la banque de sang est vide. Venez maintenant, vous contribuez à sauver des vies. A votre tour, le sang de quelqu’un d’autre sauvera votre situation », a conclu Dr Jean Etienne Koanda.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 mai 2016 à 07:42, par Wence
    En réponse à : Don de sang : Le Centre régional de Ouagadougou appelle au secours

    Honte à vous si après 10 ans d’existence vous n’avez aucune stratégie pour faire face à la période difficile. Si les donneurs ne viennent pas allez vers eux. Organisez des campagnes de collecte mobile de sang dans les secteurs et quartiers. Pour ce faire recrutez des bénévoles qui feront du porte à porte pour informer et sensibiliser et vous verrez le résultat. Les vacances scolaires ne doivent pas être une excuse pour justifier le manque criarde de sang pendant cette période. Les élèves sont où pendant les vacances ? Chez eux dans les secteurs et quartiers donc....

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai 2016 à 07:44, par Wence
    En réponse à : Don de sang : Le Centre régional de Ouagadougou appelle au secours

    Honte à vous si après 10 ans d’existence vous n’avez aucune stratégie pour faire face à la période difficile. Si les donneurs ne viennent pas allez vers eux. Organisez des campagnes de collecte mobile de sang dans les secteurs et quartiers. Pour ce faire recrutez des bénévoles qui feront du porte à porte pour informer et sensibiliser et vous verrez le résultat. Les vacances scolaires ne doivent pas être une excuse pour justifier le manque criarde de sang pendant cette période. Les élèves sont où pendant les vacances ? Chez eux dans les secteurs et quartiers donc....

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai 2016 à 08:17
    En réponse à : Don de sang : Le Centre régional de Ouagadougou appelle au secours

    Entièrement d’accord avec Wence, internaute 1.

    Les responsables utilisent les médias et la publicité, en remplacement de l’innovation et de l’intelligence. Par exemple, on dit, pas de sang en saison des pluies, parce que les plus grand donneurs, élèves et étudiants, sont en vacances.

    Mais dites donc, ils ont TOUS quitté Ouaga ? Vous pouvez me dire que vous ne pouvez pas aller installer votre matériel à la Patte d’Oie, à Dassasgho, à Tampouy, au Marché et ne pas recueillir au moins 500 poches/jour ?

    Pour avoir la conscience tranquille, on appelle lefaso.net, on crie sa misère et après on dit aux bailleurs : "Nous avons communiqué. Nous avons même innové en faisant de la communication digitale !!!" Donc si ça ne marche pas, c’est parce que les Burkinabè sont ci, parce que les gens sont ça... Ce sont les vacances dites-vous ?

    Hé bien je vais vous donner quelques idées.

    1. Pendant ces vacances, il y a des camps de jeunesse dans toutes les religions : musulmanes, catholiques, évangéliques. Et même qu’il y a des rencontres entre jeunes d’association diverses et non religieuses. Je vous propose de signer une convention avec l’Office de Développement des Eglises Évangéliques, avec le Cardinal, avec le CERFI (islam).
    Dites à Safiatou LOPEZ, au lieu de tourner comme une toupie, de vous soutenir. Dites au Balai Citoyen de mobiliser ses troupes pour vous. Je me rappelle que l’une des grandes marches contre le Sénat a eu lieu en fin juillet, une autre avait eu lieu fin juin. Les gens sont sortis d’où ??

    2. Avant les vacances (c’est peut-être tard là), allez dans les lycées et écoles supérieures. Demander les numéros de téléphone portable des élèves et étudiants, leurs âges et quartier d’habitation. Demander à Telmob, Airtel et Telecel, de vous aider à envoyer des SMS gratuitement aux étudiants/élèves d’un quartier donné, histoire de les regrouper. Par exemple, organisation d’un don de sang le 30 mai sur le terrain du Newton. ce sms est envoyé à tous les élèves/étudiants de Dassasgho, Saaba, Kossodo, Tanghin, Zogona... et ainsi de suite.

    C’est pas facile. Mais l’émergence, c’est pas facile.

    Bon courage

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés