Fin d’année au Prytanée militaire du Kadiogo : Des lauriers pour les méritants

samedi 28 mai 2016 à 00h10min

C’est devenu une tradition au Prytanée militaire du kadiogo et cette année, elle a été respectée. Ce 27 mai 2016, l’institution a distingué les meilleurs élèves de l’année qui se sont illustrés dans plusieurs disciplines au cours de l’année. En attendant le ‘’doublé’’ (100% au BEPC et au BAC dès le premier tour), l’école enregistre un taux de passage en classe supérieure de 98%.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Fin d’année au Prytanée militaire du Kadiogo : Des lauriers pour les méritants

Réunis au carré d’armes du Prytanée militaire du Kadiogo ce 27 mai, les parents et la hiérarchie de l’armée ont été témoins de ce que les jeunes ont fait durant l’année scolaire qui s’achève. Des récompenses ont été décernés aux plus méritants des élèves qui par leur assiduité et leurs performances dans tous les pans de la vie scolaire, se sont distingués au cours des neuf mois de l’année scolaire 2015-2016.

JPEG - 74.6 ko

Oumarou Barry de la classe de 5e est le meilleur du premier cycle avec une moyenne de 18,94 sur 20. Déjà meilleur élève du premier cycle l’année dernière avec 17,98, c’est la confirmation cette année. Le second cycle a été dominé par Jerry Paul Romain Mila de la classe de 2nde C avec une moyenne de 16,34.

Ce sont donc les lauréats du prix d’excellence, tant convoités cette année.

Les meilleurs élèves dans chaque matière enseignée au PMK ont reçu des prix, tout comme les majors des différentes classes sont repartis, les bras chargés de cadeaux.

Une année fructueuse

La cérémonie annuelle de récompense des meilleurs élèves du PMK est aussi une occasion pour la direction de l’école de rendre compte à la hiérarchie militaire des résultats au triple plan académique, sportif et des activités péri et parascolaires.

Au regard des résultats engrangés, le commandant du PMK, Lieutenant-Colonel Baggna Boukary a noté que l’institution n’a pas chômé au cours de l’année scolaire.

L’école enregistre un taux de passage en classe supérieure de 98%, dans l’attente bien sûr des examens du BEPC et du BAC. 77 élèves partiront à l’assaut du brevet, pendant que 46 autres tenteront de décrocher le premier diplôme universitaire. Les candidats aux deux examens auront à accomplir une dernière mission avant de partir en vacances. Faire le ‘’doublé’’ (jargon utilisé pour désigner le 100% au BEPC et au BAC dès le premier tour).

Mais cinq élèves doivent redoubler leurs classes pendant que cinq autres sont exclus de l’établissement pour insuffisance de travail

Toutes les activités au plan pédagogique ont été conduites dans leur intégralité sans perturbation, a indiqué le premier responsable de l’école.

Les examens militaires de la Préparation militaire élémentaire et de la préparation militaire supérieure, auxquels sont soumis respectivement les élèves de 2nde et de 1ère, ont enregistré un taux de succès de 100% chacun.

Les élèves de l’école se sont également illustrés de fort belle manière au championnat national d’athlétisme.

Le commandant sortant de l’école, Lieutenant-Colonel Boukari Baggna a par ailleurs saisi l’occasion de la cérémonie de récompenses pour porter des doléances à la hiérarchie militaire. Il a plaidé pour la rénovation du carré d’armes de l’école qui se fait vieillissant et l’augmentation des capacités d’accueil de la cité des filles de l’école.

Le PMK de 2015-2016

L’année scolaire 2015-2016 au PMK a débuté le 6 septembre 2015, date de la rentrée des élèves de 6e. L’effectif total de cette école d’excellence pendant l’année scolaire finissante était de 486 élèves dont 161 filles. 400 élèves étaient Burkinabè et 86 en provenance de 10 pays d’Afrique occidentale et Centrale.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 mai 2016 à 01:09, par Yako
    En réponse à : Fin d’année au Prytanée militaire du Kadiogo : Des lauriers pour les méritants

    "Ecole d’excellence"gros mots sinon qu’a l’arrivee ils ne sont ni createurs d’entreprises ni createurs tout court,les qlqs rares qui choisissent le metier des armes finissent par se"zidafier"quitte a trouver refuge chez les inuits canadiens plus tard.Alors,investissons davantage dans une grande ecole d’ingenierie qui,au moins a defaut de creation d’entreprises apportera qlq chose au PIB par innovation technologique d’ou les brevets.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai 2016 à 06:21
    En réponse à : Fin d’année au Prytanée militaire du Kadiogo : Des lauriers pour les méritants

    Felicitations aux acteurs du PMK. Felicitations aux eleves pour leurs resultats qui font la fierte de leur parents et educateurs. Une petite analyse de spécialiste de l’éducation s’impose.
    Qualité de l’éducation rime avec discipline , c’est ce que prouvent cette école chaque année. Les écoles la sallienne en sont un exemple. Car ce sont les mêmes programmes , les mêmes méthodes et les mêmes professeurs formés par l’état qui y officient. Je ne me souviens pas avoir appris que le PMK organise un atelier de formation de ses enseignants.
    Quand je dis discipline , elle concerne les élèves, les enseignants, les acteurs de l’administration scolaire. Discipline signifie respect des normes, règles et valeurs.
    J’ouvre une parenthèse pour demander au MENA d’en tenir compte. La recherche et l’inovation en éducation (prescolaire primaire secondaire) ne peuvent pas être boostées par une personne dont le champ de travail était l’école primaire. Fermons la parenthèse.
    S’agissant des 5 exclus du PMK, je suis tenté de dire qu’il s’agit des enfants issus des régions moins bien classée au niveau du primaire. J’invite alors les dirigeants du PMK à s’attacher les services de spécialistes de l’évaluation en éducation (voyez à Koudougou ) pour vous faire une analyse de la formule de quota par région lors du recrutement. Ils vous diront comment faire pour que tous vos élèves recrutés parmi les meilleurs parviennent jusqu’au BAC.
    Félicitations encore aux dirigeants du PMK.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai 2016 à 08:51
    En réponse à : Fin d’année au Prytanée militaire du Kadiogo : Des lauriers pour les méritants

    en faisant une analyse lucide,on arrive à la conclusion que cette école ne sert vraiment à rien. des gamins robotisés sans génie mais comme c’est une école d’excellence,chutttttttt. lollll

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai 2016 à 10:46, par TANGA
    En réponse à : Fin d’année au Prytanée militaire du Kadiogo : Des lauriers pour les méritants

    Vous aussi, dès leurs bas âges vous êtes là pour choisir qui pourra être président plus tard.
    CHASSER CES BLANCS DE LA-BAS ils cherchent à transformer nos enfants en futur PUTSCHISTES !!!
    ANDATE VE NE RETROS SATANA !!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai 2016 à 11:54, par PMKliste
    En réponse à : Fin d’année au Prytanée militaire du Kadiogo : Des lauriers pour les méritants

    Je pense que ces jeunes devraient être redirigés vers des activités créatrices d’emplois et pas dans l’armée exclusivement.Il faudrait réfléchir dans le cadre de la réforme globale de l’armée au rédéploiement de ces jeunes talentueux par ce que moi aussi, je suis élytiste.
    Il en faut pour le développement d’une Nation.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai 2016 à 14:12, par aet
    En réponse à : Fin d’année au Prytanée militaire du Kadiogo : Des lauriers pour les méritants

    Yako ! Toi tu dois être aigri. Sinon tout le monde sait que prytanée offre au Burkina des cadres civiles et militaire. Et les exemples ne tarissent pas. Dans tous les domaines les anciens élèves du prytanée excellent. Sinon à Bobo on forme des ingénieurs mais ils sont où ? En plus je ne savais pas qu’après le bac on devient créateur d’entreprise .lol ! Et pour votre gouverne tous les jeunes burkinabé ont les mêmes chance d’intègrer l’armée. C’est un concours où personne n’est favorisé puisse que des anciens élève du PMK échoue. Malgré cela nombreux sont ceux qui réussissent au concours parmis des centaines de "civile". C’est où vous avez déjà vu dans toute une école il y’a que 5 redoublants et 5 exclu ? Tchrrrr chacun s’assoie dans son salon pour parlé contre des résultats. Pour terminer si l’armée burkinabé est ce qu’elle est aujourd’hui, c’est par ce que le prytanée a offert aux écoles d’officier des jeunes gens robotisé à la discipline, à l’honneur, au travail et j’en passe...même Sankara est passé par cette école. Mais comme gens sont aigri là ils préfèrent occulter tout ce qui a bien marché. Je passais...

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai 2016 à 15:01, par Le prytane
    En réponse à : Fin d’année au Prytanée militaire du Kadiogo : Des lauriers pour les méritants

    Félicitation et bon vent aux jeunes !
    au monsieur du premier commentaire, je veux dire monsieur Yako
    cette école n’a rien à vous prouver tellement elle est grande. Vous ne saurez la cerner. En témoigne votre commentaire basé sur le NEANT. Je vous demande de très bien vous renseigner avant de faire des déclarations IMBECILES !

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai 2016 à 16:20, par Nabiga-01
    En réponse à : Fin d’année au Prytanée militaire du Kadiogo : Des lauriers pour les méritants

    Chers Internautes : Ne soyons pas négatifs. Thom Sank est issu de cette école, ce qui ne l´a pas empêché de devenir l´homme que vous connaissez. La discipline et la poursuite de l´excellence n´ont jamais fait du mal à un être humain. Si vous avez des poutschistes, c´est peut être parce que vous l´avez merité quelque part. Est-ce que vous savez que l´école a été rendu obligatoire en Allemagne parce que le Kaiser voulait simplement avoir des soldats instruits et non pas des analphabètes. Moi je n´ai jamais vu un pays bien dévéloppé sans une bonne armée. Continuer de rèver. Et même dans les réligions les gens se comparent souvent à une armée. Ou bien voulez vous dépendre éternellement de la protection militaire des Américains et des Européens ? Ne critiquez pas sans réfléchir. Vous faites mal à vous mêmes. Webmaster, pardon, laisse passer.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai 2016 à 16:32, par Noraogo
    En réponse à : Fin d’année au Prytanée militaire du Kadiogo : Des lauriers pour les méritants

    Felicitation pour cette excellence dans la continuité.Cela est d’autant plus difficile que bien des écoles après des débuts tonitruants beaucoup ont finalement sombré faute de souffle.Selon les nouvelles qui nous parviennent,le PMK semble être parmi les meilleurs de la sous région tant par la rigueur dans le mode de recrutement que par le niveau des apprenants.Mais l’arbre ne doit pas cacher la foret. Il se passe des choses bizarres dans la maisonnette.En effet,il y a de cela quelques années,vous avez entrepris de donner des quotas à chaque région du pays au détriment du mérite national.Non content de cela voila que cette année encore vous revenez sur une mesure non moins salutaire qui consistait à ne laisser participer que les meilleurs élèves au CEP. Est-ce parce que des ’’protegés’’ étaient d’office mis à la touche par cette ’’selection naturelle’’ ?Sans rancune !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai 2016 à 22:40, par VP
    En réponse à : Fin d’année au Prytanée militaire du Kadiogo : Des lauriers pour les méritants

    Ah ! le petit sur la photo a les même manières de saluer de Thomas SANKARA. Regardez le bien.
    Moi je pense que leur performance est surtout due au fait qu’ils ne participent pas aux différentes grèves et débraillages sauvages dont ceux des établissements civils sont habitués.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai 2016 à 22:47, par ka
    En réponse à : Fin d’année au Prytanée militaire du Kadiogo : Des lauriers pour les méritants

    YAKO, s’attaquer à des pauvres enfants qui cherchent tant que mal leur avenir est d’être un criminel en puissance. S’attaquer à des enfants qui ont choisis un avenir qui est le sien, est d’être un diable en personne. Le PMK, depuis la nuit des temps nous a formé des espoirs, et beaucoup d’entre eux sont la dignité de notre armée républicaine. Tant que je suis sur le net, je n’admettrai pas a un rebut de la société nommé YAKO d’insulté nos enfants qui prennent le courage pour leur avenir. S’attaquer à un enfant qui prépare consciencieusement son avenir est de le dévier toute sa vie dans la délinquance. Yako, tu n’es qu’un rebut de la société. Tu peux avec tes multiples Pseudos s’attaquer au vieux ka, qui a tout eu dans sa vie, mais pas aux braves enfants qui cherchent leur avenir. Parmi ses mômes que tu qualifient le pire que toi, sont l’avenir du pays que nous aimons tous. Encore une fois YAKO, tu es un rebut de la société Burkinabé. Je profite dire a nos enfants, bon courage et bonne continuation.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai 2016 à 07:38, par ka
    En réponse à : Fin d’année au Prytanée militaire du Kadiogo : Des lauriers pour les méritants

    Oui VP intervenant 10, je me rappelle en voyant cet enfant en salue de camarade quand j’avais la responsabilité des pionnières et des pionniers juniors d’une section de notre révolution inachevée. Ce sont ces enfants dès la base, défendront plus tard le Burkina avec courage comme Thomas Sankara a la frontière Malienne a une attaque pendant le conflit qui disait ‘’’mourront pour la nation.’’’ C’est à l’âge de cet enfant au salut de camarade, que l’esprit se développe pour être un vrai soldat défenseur de sa patrie. C’est un choix d’avenir pour ces enfants et nous devons les félicité même si après des ratés comme YAKO vont dévier quelques-uns pour leurs sales ruses de détruire et non de construire. Si l’intrus YAKO en a déjà ces idées tordues à l’encontre des enfants du PMK, c’est qu’il est l’auteur des déviations idéologiques des anciens dont il accuse, et qui sont au CANADA. Oui VP, voyant cet enfant en position de ce salut, il sait déjà quoi il renvoie sur le plan idéologique, qui confirme sa détermination d’aller de l’avant soit seul ou en groupe. Déjà cet enfant à un esprit ouvert pour son avenir plus qu’un raté de YAKO, car en le voyant sur cette position de salue, il est le symbole de tous ses compagnons qi devient un ralliement entre tout le groupe. La devise du PMK est la discipline et l’ordre.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai 2016 à 10:10, par Yako
    En réponse à : Fin d’année au Prytanée militaire du Kadiogo : Des lauriers pour les méritants

    @ka,specialiste dans l’art de transformer les dires merci pour votre contribution.Dans des societes normales on est rebut de la societe seulement si on est condamne x les juridictions competentes.Or Mr Yako jouit de tous ses droits po et cq.Mr Ka il ya ce qu’on appelle en societe "code de courtoisie"outre le langage de tolerance sans lesquels il n’ya point de vivre ensemble.Bref.Je suis pere de 3 gosses donc aussi inquiet pour leur avenir comme chaque parent d’eleve c’est pourquoi je plaide pour la rehausse du PIB x le biai de l’education et cela est possible car elitiste n’est pas forcement synonyme de qualite.A titre d’exemple l’asie s’en tire d’affaire grace a ses instituts pro (secondaire)et ses ecoles d’ingenering.Conclusion:En francais facile le pmk est bien certes,on ferai mieux de miser sur "grande ecole"les metiers d’avenir tels les semi-conducteurs,informatique,ing.energie renouvelable,biotechnologie...c’est comme ca on augmente le PIB du 21e siècle et non vos appels permanents au meurtre du prince.Bien a toi petit vieux ougalais.Yako

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai 2016 à 10:20, par deixit
    En réponse à : Fin d’année au Prytanée militaire du Kadiogo : Des lauriers pour les méritants

    Je pense que à l’image de cette école, il faut accélérer la création des lycées d’excellence dans les provinces, dans les régions du pays afin de maintenir l’équilibre pour un développement harmonieux du Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai 2016 à 11:40, par prix nobel de la sagesse
    En réponse à : Fin d’année au Prytanée militaire du Kadiogo : Des lauriers pour les méritants

    ah, voilà enfin le vieux sage Ka qui s’attaque à des "rebuts" comme Yako, donc moi j’applaudis et je dis que c’est bien.
    Mais si toi Ka, vieux sage tu profères n’importe comment ta haine sur des honnêtes citoyens sans discernement, je dis non parce que même si tu as tout eu, cela ne te donne aucun droit pour dénigrer sur le forum des citoyens honnêtes. Même si tu as accompagné Hervé Ouattara pour aller discuter avec Blaise, cela ne vous donne aucun droit, si ce n’est que des devoirs de respect des autres citoyens. D’ailleurs quand Hervé Ouattara est sorti de sa discussion avec Blaise, il a dit : "ha ! les gars, le Président fait pitié, il faut le laisser terminer son mandat..." et quand il a rencontré les manifestants, ceux-ci lui ont dit de retourner dire à Blaise de démissionner... Voilà comment le Président a démissionné. C’est cela la vérité, vieux Ka. Toi tu étais où en ce moment ? Pour Yako, je ne l’insulterai jamais et je ne le jugerai point. Je le renvoie simplement à Thomas Sankara qui disait : "il faut laisser les mauvaises choses mourir de leur propre poison". ça ne sert à rien d’injurier même les personnes les plus "rebuts", vieux Ka. Le PMK a beaucoup donné au peuple burkinabè depuis sa création. N’oublions pas non plus que Sankara lui-même est issu de cette prestigieuse école mais avait décrété sa fermeture incompréhensible lorsqu’il est devenu Président. C’est Blaise qui a décidé de sa réouverture. A Dieu ce qui est Dieu et à César, ce qui est à César. Voyez ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai 2016 à 11:43, par Un patriote.
    En réponse à : Fin d’année au Prytanée militaire du Kadiogo : Des lauriers pour les méritants

    La réflexion de "Yako" n’est pas dénuée de tout fondement.
    Pourquoi il n’y a pas de réplique civile du PMK comme l’école normal supérieure de Paris ou l’école Polytechnique. Moi Président ou Premier Ministre, je créerai une école prestigieuse civile comme l’école Polytechnique de Paris où on formera et on puisera des excellences. Suivez mon regard....

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai 2016 à 11:57, par Spitefire
    En réponse à : Fin d’année au Prytanée militaire du Kadiogo : Des lauriers pour les méritants

    @l’intervenant 11 KA
    Je ne pose pas en défenseur de Yako. Il a voulu indexer certainement le fonctionnement de l’institution et non s’attaquer à la personne des enfants qui ne demandent qu’à être bien formés et éduqués. Je crois que devriez faire parler votre sagesse en recadrant certains forumistes plutôt que de verser dans l’insulte. Toute critique quelle que acerbe soit-elle est constructive si on arrive à en extraire la partie positive. Vous prétendez avoir tout eu dans votre vie. Mais, à lire vos multiples interventions sur lefaso.net, j’ai l’impression qu’il vous manque quelque chose de capital : la SAGESSE. A cette allure vous risquez de finir vos jours comme une "ancienne personne" et non comme un "vieux", car vieillesse rime avec sagesse.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai 2016 à 19:29, par ka
    En réponse à : Fin d’année au Prytanée militaire du Kadiogo : Des lauriers pour les méritants

    camarade quand j’avais la responsabilité des pionnières et des pionniers juniors d’une section de notre révolution inachevée. Ce sont ces enfants dès la base, défendront plus tard le Burkina avec courage comme Thomas Sankara a la frontière Malienne a une attaque pendant le conflit qui disait ‘’’mourront pour la nation.’’’ C’est à l’âge de cet enfant au salut de camarade, que l’esprit se développe pour être un vrai soldat défenseur de sa patrie. C’est un choix d’avenir pour ces enfants et nous devons les félicité même si après des ratés comme YAKO vont dévier quelques-uns pour leurs sales ruses de détruire et non de construire. Si l’intrus YAKO en a déjà ces idées tordues à l’encontre des enfants du PMK, c’est qu’il est l’auteur des déviations idéologiques des anciens dont il accuse, et qui sont au CANADA. Oui VP, voyant cet enfant en position de ce salut, il sait déjà quoi il renvoie sur le plan idéologique, qui confirme sa détermination d’aller de l’avant soit seul ou en groupe. Déjà cet enfant à un esprit ouvert pour son avenir plus qu’un raté de YAKO, car en le voyant sur cette position de salue, il est le symbole de tous ses compagnons qi devient un ralliement entre tout le groupe.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai 2016 à 08:37, par ka
    En réponse à : Fin d’année au Prytanée militaire du Kadiogo : Des lauriers pour les méritants

    Merci aux internautes qui me répondent avec sagesse quand mes autocritiques sont suivies des dénigrements et des railleries comme je l’ai fait aux critiques de YAKO. Mais ma colère est sans apaisement quand je lis une analyse de YAKO sur l’alternance prôner par Senghor, une analyse d’un fils d’une région dont la majorité même si quelques-uns de ses lieder ont commis l’irréparable veulent le changement et une vraie alternance pour faire avancer le pays que nous aimons tous. ‘’’Dire que j’ai tout eu, c’est que Dieu m’a fait un père comblé comme tous les pères, un grand-père, un oncle : Et mes enfants, mes nièces et neveux, font partie de ceux qui veulent une vraie alternance politique pour faire avancer le Burkina comme je l’étais, il y a plus de 40 ans avec mon sac de Bassi et de Ganyouré. Que ceux dont mes autocritiques suivis des dénigrements et des railleries font mal, m’excusent. Ce qui est sûre je répondrai avec rigueur au fils de YAKO qui ne veux pas le changement que la continuité, dont les jeunes de cette région sont pour. Ce n’est pas par ce que son géniteur ou son oncle était un puissant criminel et peut être regrette, qu’il faut suivre l’exemple pour la continuité. Acceptons toutes et tous, la victoire de la jeunesse et qui demande qu’on leur permette de faire avancer le Burkina du 21e siècle, leur siècle.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés