Prise en charge de l’Enfance en difficultés : Plan Burkina change d’identité

vendredi 27 mai 2016 à 00h03min

Plan Burkina a désormais une nouvelle identité. Depuis juillet 2015, Plan Burkina est devenu Plan International Burkina. Cela dans l’optique de mieux prendre en compte les besoins ainsi que les droits des enfants en difficultés. Ce changement concerne également tous les autres pays où l’ONG est présente. Pour donner les raisons et les implications de cette nouvelle identité, la Représentante Résidente, Dr Fatoumata Haidara, entourée de ses collaborateurs, a animé, ce jeudi 26 mai 2016, une conférence de presse à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Prise en charge de l’Enfance en difficultés : Plan Burkina change d’identité

Nouvelle vision, nouvelle identité. Plan s’organise pour mieux répondre aux attentes des enfants en difficultés dans le monde. Plan Burkina n’est pas en reste. « L’organisation a une nouvelle identité qui cadre avec l’approche en vigueur en son sein, celle basée sur les droits », a indiqué Mme Françoise Tiendrebéogo, chargée de communication de Plan au Burkina.

Cette nouvelle identité est entrée en vigueur en juillet 2015. Elle se manifeste d’abord par une nouvelle dénomination de la structure qui est désormais Plan International. L’ONG a connu, depuis sa création, quatre approches. La première, 1937-1970, était sur la prise en charge des enfants victimes de guerre en Espagne. Lors de la seconde guerre mondiale, elle va s’étendre et toucher toute l’Europe, la Chine et l’Amérique latine.

Passée la période des guerres, la structure dont la dénomination était Plan de parrainage international (PPI), va adopter sa deuxième approche basée sur l’aide caritative notamment sur les besoins. « Cette approche recherchait une amélioration durable dans la vie des enfants démunis », a expliqué la chargée de communication. L’Afrique est prise en compte dans les années 1970. Plan s’installera alors au Burkina en 1976. Notre pays bénéficie de la troisième approche de Développement centré sur l’enfant. Sa mise en œuvre couvre jusqu’en 2003 et PPI devient Plan puis Plan International Inc.

Depuis juillet 2015, la dénomination harmonisée de Plan International est adoptée par tous les 70 pays dans lesquels l’ONG est présente. Ainsi on a Plan International Burkina, Plan International Belgique, etc. Pour ses bureaux régionaux, on dira par exemple Plan International en Afrique de l’Ouest.

Une identité verbale basée sur l’essence de la marque

Le changement s’accompagne également d’un nouvel identifiant verbal dont le message est « Oser mobiliser des personnes engagées sur la base d’idées innovantes pour améliorer durablement la vie des enfants et changer le monde ». Afin de concrétiser cette vision, trois piliers ont été élaborés. Il s’agit de penser des solutions sur mesure par la recherche de solutions appropriées aux problèmes des enfants, nouer des partenariats forts et se mobiliser pour des changements durables.
Le logotype ainsi que le slogan ont également connu un changement. Le nouveau slogan est « Bringing hearts and minds together for children » ce qui signifie en français “Avec et pour les enfants”.

Pour la représentante résidente de Plan International Burkina, Dr Fatoumata Haidara, sa structure a choisi de communiquer afin d’atteindre son objectif. « Rassurez-vous, plus que jamais, nous avons besoin de collaborer avec des organisations, des personnes morales et physiques capables d’apporter des changements positifs dans la vie des enfants », a-t-elle indiqué.
Une nouvelle ère commence donc pour Plan International au Burkina dans la défense des droits des enfants.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 mai 2016 à 05:48, par domba
    En réponse à : Prise en charge de l’Enfance en difficultés : Plan Burkina change d’identité

    Toutes ces organisations pour l’enfance, la femme, et autres sont une honte au Burkina. Ce sont elles qui minent nos sociétés en s’emparent la défense de causes nobles sans rien faire que détourner les fonds destinés aux causes. C’est pourquoi nous continuerons a avoir autant d’enfants dans nos rues... Une chose simple qui ne coûte rien a cette organisation, n’aurait-il pas été de lutter au moins contre la mise a la rue des enfants Garibou ou les talibés auprès de l’Etat ?!
    Bref c(est nauséabonde tous ceux qui font çà !!! mais c’est pas fini !!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2016 à 19:22, par Zunoful
    En réponse à : Prise en charge de l’Enfance en difficultés : Plan Burkina change d’identité

    Bonjour.
    Un changement d’identité ne vient -il pas avec le changement d’autres choses comme . le contexte, les valeurs, la vision, la macro et la micro structure de l’organisation, la posture , les approches, bref dites nous ce que ca apporte comme modification de l’environnement interne et externe. S’il vous plait , on lit en filigrane que vous voulez compter sur les ressources Sud-sud, donc communiquer mieux pour ne pas que ce que vous croyez ne soit un voeu pieux !

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2016 à 19:39, par Lynn Hien
    En réponse à : Prise en charge de l’Enfance en difficultés : Plan Burkina change d’identité

    Vous ne savez pas ce que vous dites. Y a en marre de toutes ces personnes qui ne savent que vociférer, jeter le discrédit sur tout le monde de façon lapidaire et idiote. Vous ne connaissez même pas Plan International. Prenez au moins le temps, vous domba, de savoir de quoi vous parlez. Qu’est ce que vous même faite pour lutter contre la mise à la rue des enfants ? Le Burkina est avant tout votre pays non ? Chercher à vous cultiver d’abord avand de raconter des inepties.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai 2016 à 08:42, par Noraci
    En réponse à : Prise en charge de l’Enfance en difficultés : Plan Burkina change d’identité

    A Zunoful
    Je connais Plan depuis belle lurette, mon village ayant bénéficié de plusieurs de ses réalisations notamment des forages, une école à 6 classes avec des logements pour les enseignants, et un soutien soutenu au centre de santé en médicats, et des bourses offertes à des élèves. Je crois que contrairement au titre de l’article, c’est toute l’ONG qui change d’identité sur la base d’une approche globale liée aux droits. L’ONG existe dans 70 pays à travers le monde avec les mêmes vision, objectifs une structure macro refletée dans les différents pays. Si vous approchez Plan International au Burkina Faso, vous aurez toutes les informations qu’il vous faut. Par ailleurs les ressources de l’organisation sont bien Nord-Sud et pour longtemps encore, et il serait bon, comme vous le dites que le Sud- Sud se mette aussi en place pour résoudre nos problèmes Sud- Sud. N’est ce pas ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés