Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

vendredi 27 mai 2016 à 00h12min

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) était face à la presse ce jeudi 26 mai 2016 pour faire le point de sa participation aux élections municipales du 22 mai dernier. Salifou Diallo, président par intérim du MPP est revenu sur la victoire de son parti à ces élections, mais aussi sur les violences qui ont émaillé le processus électoral.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

Dans sa déclaration liminaire, Salifou Diallo est revenu sur les résultats provisoires de la commission électorale nationale indépendante (CENI). Ces résultats placent le MPP en tête dans 253 mairies sur 363 avec 11.167 conseillers municipaux. Et avec les partis formant la majorité présidentielle, le nombre de mairies s’élève à 278. Le MPP est sorti vainqueur dans dix villes moyennes ainsi qu’à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso.

C’est donc fier de ce résultat, que le président par intérim du MPP a tenu à « saluer le travail formidable de terrain de nos équipes de campagne et de tous nos militants pour leur discipline et leur esprit républicain. » Même s’il reconnaît le faible taux de participation(47,85%), qu’il justifie par la faible implantation des partis d’opposition « au sein du peuple » et aussi par la faiblesse du transfert de ressources vers les collectivités décentralisées.

Le MPP, victime de calomnies et de violences selon Salifou Diallo

Sur la question des violences qui ont émaillé le processus électoral dans certaines localités, il affirme : « Notre parti a été victime plutôt de violences et des intrigues en tout genre de la part de nos adversaires. Et à Buéguédo précisément, nous avons même déploré des violences sur nos militants. Ainsi, un de nos militants qui ne faisait que défendre son droit à exercer son opinion et à battre campagne, a reçu neuf balles dans le corps, il est toujours hospitalisé. A Bouroum-Bouroum, l’administration de cette cité a été complice d’un certain parti pour empêcher le MPP d’avoir la possibilité de se présenter aux électeurs. ».

Pour les troubles survenus à Zogoré, une plainte a été déposée à la gendarmerie de Ouahigouya
Et Salifou Diallo d’appeler « la CENI à reprendre rapidement les élections dans ces localités en y maintenant la sécurité et l’ordre pour que le suffrage puisse s’exprimer librement et de façon authentique. »

Sur la question de la place des femmes et des jeunes sur les listes des élections municipales, Salifou Diallo affirme que les listes de conseillers du MPP comptent 60% de jeunes et 29% de femmes.
Il assure également qu’après ces résultats, la préoccupation du MPP, « c’est de rendre les communes rurales et urbaines opérationnelles très rapidement. Et surtout engager des projets et programmes pour la mise en œuvre du programme du Président Roch Kaboré, et d’améliorer la situation sociale, économique de nos populations. »

Sur la question des parcelles, le président par intérim du MPP, affirme qu’une commission ad ’hoc sera mise en place pour discuter de la question. Mais il dit déjà que les maires ne seront plus les seuls à attribuer les parcelles.

Le MPP fera-t-il alliance avec les partis de l’opposition dans les communes où il n’a pas la majorité ?
A cette question, Salifou Diallo est catégorique : « Nous n’allons pas négocier avec l’opposition. La négociation s’était déroulée autour de l’organisation du scrutin. Le scrutin était ouvert, transparent, juste. Chacun a eu sa part de conseillers, son score. Dans le principe, nous nous négocions d’abord avec nos alliés. »

Justine Bonkoungou (stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 26 mai 2016 à 20:55
    En réponse à : Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

    Salif, chaque jour qui passe, je trouve que la descente aux enfers du mpp se confirme. As-tu besoin de faire une conférence de presse pour ces causeries de cabaret alors que le mpp a remporté toutes les élections présidentielle, législative et municipale. Tu es mal entouré comme du temps de Blaise qui remporte l’élection à 80% et qui assassine Norbert Zongo. Quelle incohérence ? Je serai toujours la sonnette d’alarme !

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2016 à 04:50, par gamgobloh
    En réponse à : Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

    La politique ce sont les projets de sociétés développés auprès des populations et non la guerre entre individus. Ne confondons pas adversaires et ennemis. Dommage et dommage pour certains hommes politiques qui n’ont rien compris dans la politique .

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2016 à 07:19, par Visa
    En réponse à : Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

    M Salifou Diallo, à quel titre l’opposition aurait-elle voulu négocier avec le parti au pouvoir ? Désormais, vous avez l’onction du peuple pour gérer le pays du sommet à la base. Selon votre souhait, l’opposition n’aura pas l’occasion de négocier avec vous dans l’administration des communes du Burkina. Puisque vous aurez tout le pouvoir, tout l’argent...et toutes les belles femmes du pays. Je vous souhaite un bon quinquennat.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2016 à 07:52, par Time Will Tell
    En réponse à : Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

    Monsieur Salif Diallo, je vous en prie ! en plus d’être responsable du MPP, vous êtes président de l’AN. vous avez des déclarations qui gênent, qui frolent le ridicule. après l’insurrection vous déclarez que le MPP à perdu un vingtaine de militants. ici encore vous déclarez avoir été victime. Un militant a reçu 9 neuf balles dans le corps. C’est quel genre de balles et quel types de fusils ? Qui l’a fusillé et quel est la réaction du gouvernement dont le ministère de la sécurité est dans les mains du tout puissant Simon ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2016 à 08:21, par tiga lazar
    En réponse à : Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

    le koro salif a tout dit. je vous en felicite. Bonne suite et n’oublie de veiller a ce que le bitumage de la route kongoussi djibo soit effectif dans ce mois. la population vous y attend. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2016 à 09:11, par doudouno le cobra
    En réponse à : Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

    Salif tu es le roi des intrigues. Mais n’oublie pas la fin de ton mentor Blaise.
    Le CDP était aussi dominateur que le MPP mais ont connait la fin.
    Un peu moins de triomphalisme si non tu auras la même fin que ton mentor.
    L’argent ne résout pas tout.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2016 à 10:14, par kwiliga
    En réponse à : Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

    Pauvre malheureuse victime.
    Victimes de complot, victimes de violences,...
    c’est sans doute à cause de cela que vous n’avez raflé que 278 mairies sur les 363 à pourvoir !
    Et Salifou Diallo d’appeler « la CENI à reprendre rapidement les élections dans ces localités en y maintenant la sécurité et l’ordre pour que le suffrage puisse s’exprimer librement et de façon authentique. »
    C’est donc maintenant à la CENI, d’assurer l’ordre et la sécurité ???
    Mais que font les koglweogo de Zogoré ???
    Non, mais franchement, n’y a-t-il absolument rien que vous devriez assumer de votre coté ?
    Non seulement en tant que représentant d’un parti politique, mais surtout en tant que dépositaire d’une autorité étatique, s’il en existe encore une.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2016 à 10:34, par ziguehi
    En réponse à : Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

    il me fait honte ce monsieur. il parle de 60% de jeune et de 29% de femme est-ce qu’il connait reellement ce qui veut dire jeune ? la plupart de la liste il n’y a que des vieux comme les BEWINDE Armand et NITIEMA Saydou ceux sont tjs jeunes ? il parle de victoire et faible participation due à l’opposition ; moi je vous explique pourquoi il n’y a faible participation ; aux legistilatives et présidentielle cummulés il y avait des inscrits fatoches c’est à dire des morts se sont inscrites sur la liste electorale pour favoriser le 1/4 du MPP. Ils sont alles au cimetiers prendre des noms et date de naissance faire des CNIB et enrolé ces noms la pour les presidentielles pour faciliter leur fraude. comme les enjeux sont faibles aux minicipales on a opte de ne pas jouer cette car elle est couteuse. salif parle de non implatation de l’opposition dans les coins recules et dans les villes ou le taux est faible il dit quoi ?
    EST TU JEUNE TOI ? SONGE D’abord à ceder la place

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2016 à 10:53, par TANGA
    En réponse à : Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

    C’est l’histoire de la puisette percée et de la corde en lambeaux !
    Salif et Zef, vous êtes deux impossibles.
    Faites tout pour que rien n’arrive au Faso ! Les enfants du pays vous suivent ce que vous avez fait, vous faites et ce qui en sortira. L’œil est ouvert désormais, il rend compte aux bras qui vont agirent.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2016 à 11:54, par youssou
    En réponse à : Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

    IL PARLE DE PARLE DE QUEL BEGUEDO CE SAL- FOU ???
    A BEGUEDO IL N YA EU AUCUNE VICTIME PAR BALLE.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2016 à 11:55, par DABI
    En réponse à : Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

    Incroyable Salif ! Toujours dans la politique politicienne. Allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2016 à 13:58, par Bouba
    En réponse à : Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

    Ce monsieur ne m’inspire pas confiance, meme un certain BLE GOUDE vaut mieux que ce monsieur.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2016 à 14:07, par Le pecificateur
    En réponse à : Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

    Salif est dépassé par les événements. C’est bien le véritable problème de notre pays avec les intrigues et autres bassesses en politique.Les burkinabé se sont trompés de cible en chassant Blaise. C’est bien Salif qui oit être limogé et mis hors de notre pays pour que nous ayons définitivement la paix.LE MPP lui appartient et il fait ce tout qu’il veut. Salif est un dictateur et un sanguinaire.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2016 à 14:16, par Malick Sawadogo
    En réponse à : Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

    Ce qui est sûr, meme si le MPP ne fait rien, il fera mieux que le CDP en 27 ans ; au moins on ne tuera pas et on ne brûlera pas ; on ne va pas parceller les secteurs pour loger des bordelles ; on ne va pas alizetizer la cite.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2016 à 14:45, par adama
    En réponse à : Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

    Nous attendons de la part de nos aînés des messages de paix , des messages qui contribueraient à raffermir la cohésion sociale . Nous nous dirigeons tout droit vers une situation dans laquelle il n’y aura ni gagnant et ni perdant. Tout le monde va en souffrir ,alors de grâce ayons de la sagesse dans nos propos.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2016 à 14:47, par Popol
    En réponse à : Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

    Bonjour ,

    Je pense que Salif gagnerait en respect et considération s’il s’autorisait bcp de reserve.
    Il n’est pas toujours necessaire de parler...et ce même quand on a raison (!).

    Le mpp a gagné les éléctions quelle est la réelle nécessite de toujours se victimiser ? ne pouvait-il pas simplement feliciter les votants ...?

    Je commence à penser sincèrement , (et ce n’est pas une insulte webmaster !) que M. Diallo a un problème de personnalité , un genre de mythomanie née probablement de sa traversée du désert ( frustration du fait de la non reconnaissance de son importance) sous l’ère compaore....

    Nous avons un vrai problème de gouvernance au Faso...

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2016 à 14:56, par Burbur-sob
    En réponse à : Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

    Dans les autres pays, le président de l’AN ou du Congrès a un statut comme celui du chef de l’Etat. IL A DEVOIR DE RESERVE...!!!? Chez nous ici, le PAN fonctionne comme un petit CDR de secteur. La responsabilité de l’Etat et du MPP est engagé dans les violences perpétrées. Le MPP a le pouvoir et donc les violences qui ont été produites, devraient être traitées avec toutes la rigueur.
    Au lieu de cela, le PAN spécule exactement comme sous BC. Bon, enfin comme "le chien ne change pas sa façon de s’asseoir..."
    On connaît la musique, mais surtout tout le monde sait comment la soirée récréative a pris fin.
    UN MIDI PILE !!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2016 à 15:25
    En réponse à : Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

    De quoi vous avez peure ? Des explications bidon.

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2016 à 15:25, par aristote
    En réponse à : Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

    commen se fait il que dan des localite ou lopposition est seul en lice ou l mpp na pu deposer liste et cett oppositon provoque des trouble pour recommencer les election ? prenez nou au serieux .vous n pouver pas nou convaincre

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2016 à 15:35, par arnaud
    En réponse à : Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

    Voici la vérité. Que les apprentis politiciens rejoingnent le lion édenté et autres éléphant enterré. A defaut de seTAIRE a jamais.Le grand et souverain peuple a choisi.Le MPP a l onction populaire.Mr Excellence pour la clarté de vos propos

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2016 à 16:01, par arnaud
    En réponse à : Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

    Voici la vérité. Que les apprentis politiciens rejoingnent le lion édenté et autres éléphant enterré. A defaut de seTAIRE a jamais.Le grand et souverain peuple a choisi.Le MPP a l onction populaire.Mr Excellence pour la clarté de vos propos

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2016 à 16:16, par léveillé
    En réponse à : Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

    il faut avoir le courage de reconnaître que ce monsieur est en totale déphasage avec notre époque !!comme dans les années 1990 notre machiavel sous tropiques est toujours dans les petites combines politiciennes !!je me demande comment des gens peuvent prendre ce monsieur comme modèle..dire que cet homme est la matière grise du MPP on peu aisement comprendre pourquoi nous en somme toujours à ce stade 30 ans après !!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 mai 2016 à 17:20, par Horus
    En réponse à : Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

    Certains semblent surpris des propos de Salif. Pour un mec qui dit qu’il y aurait eu une guerre civile au Burkina si le MPP n’avait pas remporté la présidence du Faso, alors ce qu’il dit dit ici, ce sont des propos "angéliques". Kôrôr Salif, maintenant que vous avez la majorité des mairies, après avoir remporté la majorité à l’AN et la Présidence du Faso, arrêtez votre attitude et vos propos belliqueux et travaillez à la mise en œuvre de votre programme de société pour le développement du pays. C’est tout ce qu’on vous demande

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai 2016 à 07:01, par RAMODG TOAKA
    En réponse à : Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

    Ce monsieur à lui seul incarne le diable sur terre. Que Dieu le sanctionne au centuple de ses faits et gestes

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai 2016 à 07:22, par Le Falagountoulais.
    En réponse à : Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

    Je n’ai jamais vu un chef de parti, Président de l’Assemblée qui s’affranchit du devoir de réserve. Salif, fais attention, tu n’es plus le chef d’un parti, mais le Président de l’Assemblée Nationale de tous les burkinabè. Fais attention à ton langage et surtout, il faut le soigner. As-tu vraiment un conseiller en communication mieux que moi ? Voyez-vous,chers internautes, quand Salif Diallo déraille comme ça, au mépris de son devoir de réserve, on ne voit pas aboyer les faux types de Ka, vérité n° 1 ou prix nobel du mensonge, Some, dit le dje.
    Kôrô Yamyélé, au secours ! vient apporter ta science infuse pour corriger ce beau monde. On est où là, dirait Bado l’autre fou qui s’est fait corriger par un voyou dans la rue. Les politiciens n’ont jamais tiré les bonnes leçons du passé. Je ne savais pas qu’après avoir dit que le sort du mpp sera pire que le cdp, Salif aurait de tels langages inappropriés. Mon type, il faut te ressaisir avant qu’il ne soit trop tard. Ton problème, ce n’est pas l’opposition, mais de faire voter des lois qui vont faire développer le Burkina. Ou bien ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 mai 2016 à 22:54, par Dibi
    En réponse à : Violences au cours des municipales : Le MPP dénonce un complot de l’opposition

    On a honte de savoir que pour tout un parti, ce Monsieur qui a servi avec zèle et fierté Blaise Compaoré, (malheureusement, ils en sont presque tous là) pour après le mordre avec un tête de cobra, continue d’agir en actes et en paroles avec arrogance et un cynisme sans modestie ; et reste encore prêt à tout. Rien que pour la mise en avant de sa petite personne qui, dans cet élan nauséeux, ne le rentrera pas dans l’histoire.
    Je n’ai pas de mots pour le qualifier, lui et tous ses semblables de petits politiciens de pacotilles qui aujourd’hui dirigent notre peuple. Des gens sans envergure ni étoffe morale et humaine ! Sinon qu’attendent-ils, lui et tous ses semblables pour nous débarrasser de ces koglwéogo qui font du Burkina-Faso, un Etat de honte, de milice et de crime organisé en association où l’on se livre à la chasse à l’homme pour des motifs les plus mesquins (vols d’œufs, de fruits ou de poule...)
    Je ne défends pas le vol. Mais dan un Etat dit de droit, le vol se juge devant un tribunal ou cour d’Etat.
    Si on ne va pas dans cette direction, il faudra livrer aux Koglwéogo Blaise Compaoré et tous ceux qui l’ont servi, soutenu, patrimonialisé et pillé l’Etat avec lui et continuent de le faire encore sans lui.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés