Mairimètre : Un outil de suivi-évaluation du mandat des maires, défini par les enfants

mercredi 25 mai 2016 à 21h56min

Le samedi 14 mai 2016, les enfants des communes rurales de Bama, Satiri et Kourouma ont organisé une caravane de plaidoyer pour la prise en compte de leurs droits par les futurs élus locaux sous le thème : « Je suis un enfant, mais ma voix compte ! ». « Mairimètre », est l’outil mis en place par ces enfants pour le suivi et l’évaluation des maires.

Mairimètre : Un outil de suivi-évaluation du mandat des maires, défini par les enfants

Le Burkina Faso s’est lancé depuis plus de deux décennies dans un véritable processus de décentralisation prônant l’autonomisation des communes. C’est ainsi que tous les cinq ans, des conseillers municipaux sont élus dans chaque commune afin d’en assurer la gestion intégrale, cela conformément aux attentes des populations. Les enfants représentent à eux seuls plus de la moitié de la population burkinabè soit 54,6%. Par conséquent, ils ont aussi leur mot à dire. C’est pourquoi L’ONG CREDO, voulant se rassurer que les futurs élus locaux des Communes de BAMA, SATIRI et KOUROUMA, feront de la question de la protection du droit des enfants une priorité à, organisé au travers de son projet RAPPDE 2 basé à BAMA, une caravane de plaidoyer des enfants dans les trois communes.

Des milliers d’enfants ont parcouru les artères des trois communes, banderole en mains et sous une pluie pour réclamer de meilleures conditions de vie et d’éducation. A la suite de cette marche pacifique, ils se sont retrouvés dans la cour des mairies où les attendaient les responsables des partis politiques. Chaque représentant a été invité à signer une lettre comportant dix engagements à respecter les droits des enfants, et à les impliquer véritablement dans la gestion de la cité.

« Je suis un enfant, mais ma voix compte ! », a été le thème choisi par ces hommes de demain. Thème évocateur selon le Chef du Projet Orkiatou ZAMPOU, en ce sens qu’il dépeint le désir que ressentent les enfants de ces localités de voir leur avis pris en compte dans la gestion des communes. Les enfants dans ces localités sont toujours victimes d’abus de tout genre (viols, grossesses précoces, pires formes de travail, mariages précoces et forcés). L’objectif de la caravane est donc d’inciter les futurs élus locaux à intégrer la question du droit des enfants dans leurs actions.

Le Mairimètre, l’outil d’évaluation initié par les enfants

A l’issue de la caravane, les enfants des trois communes ont mis en place « le Mairimètre », un outil devant servir à évaluer l’action des élus locaux. Plus qu’un outil de redevabilité, le Mairimètre est un outil de plaidoyer des enfants en faveur du respect de leurs droits. L’espoir reste que chaque parti respecte ses engagements pris au cours de son mandat.

En rappel, CREDO (Christian Relief and Development Organization) est une ONG Burkinabé créée le 28 janvier 1993. Son but est de développer et de soutenir des projets durables axés sur l’ascension sociale des personnes issues de milieux défavorisés. Sa mission est de travailler aux côtés des communautés de base pour aider les personnes les plus défavorisées et/ou démunies à recouvrer leur dignité d’hommes faits à l’image de Dieu, libres et responsables.

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 26 mai 2016 à 07:11, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Mairimètre : Un outil de suivi-évaluation du mandat des maires, défini par les enfants

    - Franchement il faut arrêter la plaisanterie quoi ! Il faut arrêter de divertir les gens avec ces type d’initiative qui nous font perdre du temps et passons aux choses sérieuses. Parce qu’à ce rythme, on verra d’ici-là, quelqu’un qui mettra aussi en oeuvre un outil de suivi-évaluation du mandat des députés défini par des moutons ou des bovins ! Arrêtons la plaisanterie et travaillons pour sortir ce pays de la pagaille !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai 2016 à 07:55, par ISMO En réponse à : Mairimètre : Un outil de suivi-évaluation du mandat des maires, défini par les enfants

    Mais qui a autorisé cette marche ?
    Ainsi on veut donner goût aux enfants pour qu’ils sortent marcher...
    C’en est trop ! Organisez des conférences et autres plaidoyer mais de grace, lisser nos enfants à la maison. SVP, laissez nos enfants à la maison...

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai 2016 à 15:07, par Cheikh En réponse à : Mairimètre : Un outil de suivi-évaluation du mandat des maires, défini par les enfants

    Cà ce sont des conneries ! Comment voulez-vous que quelqu’un qui ne distingue pas encore la droite de la gauche puisse parler de revendication ? Il faut quand même un âge minimum pour ces choses-là ! C’est justement à cause de ce laisser-aller là, que nous n"arrivons plus à juguler l’incivisme. Que les Bassératou Kindo- là aillent se faire voir ailleurs, que de nous rabattre les oreilles avec des insanités pareilles.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai 2016 à 15:51, par Dabiré En réponse à : Mairimètre : Un outil de suivi-évaluation du mandat des maires, défini par les enfants

    Nous espérons que les futurs élus vont respecter leurs engagements vis à vis des enfants une fois qu’ils accéderont à la gestion des communes. Belle initiative qui responsabilise les enfants et les implique dans la promotion de leurs droits. Il faudra maintenant encadrer ces enfants au bon usage de cet outil et a demander compte aux élus sans bien sûr faire des casses comme on le voit dans certaines localités. Si l’enfant est bien instruit, il ne se détournera pas quand il sera grand. La "révolte" actuelle" de la jeunesse s’expliquerait du fait qu’à leur enfance ont les a pas appris à exprimer leurs points de vue. Si les gens n’ont pas l’occassion de s’exprimer ils vont se déprimer un jour et mettront la pression tôt ou tard et vont imprimer leurs lois. Puisse se développer des actions d’éducation civique et citoyenne à toute les couches de notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai 2016 à 16:47, par Sam En réponse à : Mairimètre : Un outil de suivi-évaluation du mandat des maires, défini par les enfants

    Cette initiative n’est pas mauvaise en soit parce qu’elle vise à éveiller d’avantage les consciences des enfants pour faire barrage à une catégorie de dirigeants qui n’ont appris qu’à spolier les biens du peuple. Ceux qui nous dirigent aujourd’hui n’ont pas fait des marches comme ses enfants de BAMA, mais sont-ils honnêtes, intègres, patriotes,...? Par leurs fautes ses enfants qui marchent étudient toujours dans des conditions très précaires voir misérables. De quoi avons nous peur au juste ? que la jeunesse voit clair dans les choses publics et refusent de se laisser manipuler, que les politiciens véreux soient dérangés dans leur sommeil ? je dis non à une jeunesse violente et dépourvue de tout sens de politesse, mais oui à la conscientisation et l’encadrement civique des jeunes. Courage aux initiateurs

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés