Engagements du gouvernement : Les partenaires sociaux notent des débuts de solution, mais préviennent !

mardi 24 mai 2016 à 22h33min

Lors d’une conférence de presse ce 25 mai à la bourse du travail de Ouagadougou, l’Unité d’action syndicale a fait le point des engagements du gouvernements. Les partenaires sociaux notent des avancées sur certaines préoccupations qui restent toutefois à être matérialisées. Par contre sur d’autres préoccupations, l’unité affiche une insatisfaction due à des réponses vagues du gouvernement. Les conférenciers ont précisé que tous les engagements pris par le gouvernement doivent être mis en œuvre et que « le patience a ses limites ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Engagements du gouvernement : Les partenaires sociaux notent des débuts de solution, mais préviennent !

-  deux décrets de la loi 081 finalisés et adoptés,
-  l’arrêté portant procédures de traitement et modalités de liquidation de la retenue pour fait de grève amendé
-  tenue de la session du cadre de concertation tripartite,
-  la réunion de la commission consultative du travail
Ce sont les points de satisfaction relevés par l’Unité d’action syndicale, même si ces avancées restent à être matérialisées, a martelé Olivier Guy Ouédraogo, président du mois de l’Unité d’action syndicale (UAS).

En rappel, lors d’une conférence de presse le 19 avril, l’UAS mettait la pression sur le gouvernement en lui exigeant un chronogramme précis de mise en œuvre des différents engagements au cours de l’année 2016.

Un ultimatum, fin avril était même donné à l’exécutif, sans quoi l’Unité déposerait un préavis de grève de 48h assorti d’un autre de 72h au cas où la première grève n’aura pas abouti à la satisfaction de la plateforme.

La plateforme contenant les points suivants :
-  la tenue du comité qui devra relire l’arrêté conjoint du 30 mai 2013 portant procédures de traitement et modalités de liquidation de la retenue salariale pour fait de grève
-  la mise en place du comité chargé de traiter de la question des permanents syndicaux
-  la tenue d’un atelier de finalisation des deux textes qui doivent permettre les reversements dans la nouvelle loi 081
-  la tenue de la session du cadre de concertation tripartite sur les prix des 14 produits de grande consommation avec extension de la liste des produits ».

Avant l’expiration du délai, soit le 29 avril, le gouvernement s’exécutait en faisant parvenir aux partenaires sociaux un chronogramme d’exécution de ses engagements. Même si aucune échéance n’a été donnée pour l’exécution de certains engagements, comme pour :

-  la relecture de la loi 028 portant code du travail au Burkina Faso,
-  la prise de mesures en faveur des travailleurs victimes de la destruction de leurs outils de travail pendant l’insurrection,
-  la convocation du comité sur l’annulation de l’IUTS sur les primes et indemnités servies aux travailleurs du privé et des établissements parapublics,
-  la baisse du cout des loyers dans les marchés et yaars,
-  la construction d’un fichier informatique unique sur le foncier.

Aussi, L’UAS dit aussi avoir noté des réponses évasives sur les questions du système Licence Master Doctorat et du continuum.

Après réception de la réponse du gouvernement, Olivier Guy Ouédraogo et ses camarades disent avoir adressé une correspondance au ministre de la fonction publique pour formuler des observations et interpeller sur les attentes sur certains dossiers.

« La patience a ses limites »

Le verre n’est donc pas totalement plein, a fait remarquer Olivier Guy Ouédraogo qui précise que le temps joue pour eux, partenaires sociaux et qu’aucune reculade du gouvernement ne sera acceptée.

En tout, selon les dires de BassolmaBazié, secrétaire général de la CGTB, le gouvernement a intérêt à ce que tous les engagements soient mis en œuvre. Dans un contexte où il est beaucoup question de perte de l’autorité de l’Etat, il précisera que pour que l’autorité de l’Etat soit respectée, il faut d’abord que cette autorité commence par respecter ses propres engagements.

Les syndicats disent donner toutes les chances au dialogue, mais indiquent que la patience a des limites tout comme le dialogue.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 26 mai 2016 à 09:14, par P. NANA
    En réponse à : Engagements du gouvernement : Vigilance dans la procédure de reversement !

    Les responsables syndicaux devront garder l’oeil ouvert et se rappeler qu’en 1999, lorsque la loi 013 entrait en vigueur, il avait été dit que le travailleur qui avancerait régulièrement pendant 10 ans dans la grille avec une note supérieure ou égale à 8 / 10 changerait systématiquement de classe.

    Dans la mise en oeuvre, nombreux sont les fonctionnaires qui n’ont pas bénéficier de cette mesure pendant que d’autres ont changé de classe.

    L’opportunité est offerte pour que toute disparité soit traitée. Alors, vigilance ! vigilance ! vigilance ! pour plus de justice...

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai 2016 à 09:59, par OCy
    En réponse à : Engagements du gouvernement : Les partenaires sociaux notent des débuts de solution, mais préviennent !

    Il suffit d’écouter les syndicats pour comprendre les élèves qui ont fait les dégâts recensement. Même entre adultes on ne s’exprime pas comme ça, aucun respect des autorités. Est ce que vous osez vous exprimer ainsi devant les chefs de vos villages ? Après on accuse les plus jeunes d’incivisme alors que ce sont les adultes qui sont à la base de tout. On revendique tout avec des menaces et vous voulez que les jeunes qui sont plus bouillant se calment et aillent doucement

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai 2016 à 10:05, par kiri karatché
    En réponse à : Engagements du gouvernement : Les partenaires sociaux notent des débuts de solution, mais préviennent !

    BIEN VU INTERNAUTE N°1. JE ME DEMANDE SOUVENT COMMENT CELA ÉCHAPPE A NOS LEADERS SYNDICAUX. MOI, DEPUIS 10 ANS J’AI 9/10 COMME NOTE ET RIEN NE CHANCE EN TERME DE CLASSE. C’EST UNE SOURCE IMPORTANTE DE MOTIVATION DES TRAVAILLEURS ET CELA DOIT ÊTRE A JUSTE TITRE UN MOTIF DE REVENDICATION. LA LUTTE CONTINUE

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai 2016 à 14:02, par Yaja bulo
    En réponse à : Engagements du gouvernement : Les partenaires sociaux notent des débuts de solution, mais préviennent !

    N°2 OUI on te comprend. Tu n’as certainement pas de numéro matricule pour ressentir le poids de l’injustice administrative qui pèse sur les braves fonctionnaires

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai 2016 à 16:47, par GUETHBA
    En réponse à : Engagements du gouvernement : Les partenaires sociaux notent des débuts de solution, mais préviennent !

    C’est bon de lutter pour de meilleures conditions de vie ,mais je trouve que les syndicats en font trop ! il y a trop de pressions sur le gouvernement , permettez aussi qu’ils opinent afin de vous trouvez l’argent où bien l’État produit lui même l’argent ? Vous dites de diminuer le loyer des boutiques des marchés et yaars et vous ne proposez pas par où compenser le manque et vous ne le laissez pas le temps de chercher où trouver ?

    Si l’Etat est pour tous , alors dites dans quel intérêt le gouvernement va se priver de faire le partage ? puisque ses membres aussi doivent en bénéficier .
    Et puis les responsables syndicaux manquent de courtoisie envers les autorités comme quelqu’un l’a dit plus haut ici, j’ai moi aussi eu cette réflexion que la montée de l’incivisme au Faso est en partie dû au ton que nous sommes habitués à entendre depuis le départ de Tollé Sagnon.Est ce que les syndicats sont formatés pour revendiquer seulement ?

    Si chaque chef de famille se lève chaque matin pour faire face aux complaintes de chaque membre , je crois qu’il risque de sombrer dans le déséquilibre même s’il vit dans l’opulence.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés