Deuxième anniversaire du décès du juge Nébié : Des magistrats et syndicalistes lancent un appel à témoin

lundi 23 mai 2016 à 23h58min

24 mai 2014-24 mai 2016. Deux ans déjà que le juge Salifou NEBIE, notre collègue, notre camarade de lutte nous a quittés dans des circonstances troubles non encore élucidées. En ce jour anniversaire, le devoir de mémoire et de responsabilité nous interpelle doublement.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Deuxième anniversaire du décès du juge Nébié : Des magistrats et syndicalistes lancent un appel à témoin

Premièrement, la justice burkinabè en tant qu’institution chargée des investigations doit nécessairement élucider les circonstances de ce crime et faire jaillir la vérité.
Deuxièmement, en tant que magistrats et syndicalistes, la disparition tragique du juge Salifou NEBIE nous oblige à mener le combat qu’il faut afin de lui rendre un hommage mérité à travers l’arrestation et le jugement des assassins.

Au moment où de nouveaux défis se posent à la magistrature, la disparition de notre collègue nous interpelle. En effet, pour ceux qui l’ont connu, Salifou NEBIE ne concevait pas ses amitiés et fréquentations en termes de générations ou de différences. Il a toujours été ouvert à tous sans distinction. En ces moments où, quand bien même il y a des acquis par suite de l’unité d’action syndicale, il nous faut resserrer davantage les liens dans la magistrature. Face à l’adversité, nous ne pouvons oublier ce camarade qui, dans ses paroles, dans ses actes, a été un rassembleur.

C’est pourquoi, nous avons une pensée pour lui et sa famille.
Mais au-delà, nous n’avons pas seulement qu’un devoir de mémoire envers lui. Nous avons aussi et surtout, un devoir d’action pour que vérité et justice lui soient rendues, à sa famille, au corps de la magistrature. Les conditions de sa mort, deux ans après, restent toujours un mystère. L’enquête ouverte, débutée, dans le balbutiement et l’approximation, n’a pas permis jusqu’à présent de percer les ténèbres qui entourent sa disparition. Quelles que soient les circonstances et les causes réelles de sa mort, un élément est constant : quelqu’un a ôté la vie à notre camarade. Et cette personne ou ces personnes courent toujours.

C’est pourquoi, une fois de plus, dans l’objectif de relancer l’information ouverte, nous lançons un appel à témoin. Nous demandons à tous ceux qui ont des éléments sur ce dossier de prendre attache avec les services judiciaires en charge du dossier. L’œuvre de justice, surtout dans ce genre d’affaire, ne peut s’opérer sans la contribution de tous. Dans ce dossier comme tout autre, l’institution judiciaire ne peut atteindre son objectif, qui est de rendre justice au nom du peuple, qu’avec la contribution et le soutien sans faille du peuple.

Camarade Salifou NEBIE repose en paix, car nous continuons le combat pour que vérité et justice te soient rendues, pour l’avènement d’une justice indépendante au service du peuple.

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés