Elections municipales : La Commission sécurité satisfaite à mi-parcours

dimanche 22 mai 2016 à 11h43min

Quelques heures après la fermeture des bureaux de vote, la commission sécurité des élections a fait son premier bilan dans la soirée du 22 mai. Elle note qu’en dehors de quelques incidents, la sécurité du scrutin a été assurée sur l’ensemble du territoire national.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Elections municipales : La Commission sécurité satisfaite à mi-parcours

Le commandant Evrard Somda, point focal de la commission sécurité à la CENI a noté que dans l’ensemble, la sécurité a joué sa partition pour un scrutin apaisé. Depuis l’ouverture des bureaux de vote à 6h, jusqu’à la fermeture à 18h, sur l’ensemble du territoire national.

L’intervention des hommes sur le terrain, pour l’essentiel a consisté à sensibiliser les acteurs, face à certains incidents qui étaient de nature à troubler la bonne tenue du scrutin.

Par contre à Dapelogo, la sécurité n’a pu faire entendre raison à certains manifestants qui ont réussi à empêcher la tenue du scrutin dans 11 bureaux de vote. « Malgré notre intervention pour sensibiliser, les positions étaient tellement divergentes, la tension palpable et le vote n’a pas pu avoir lieu dans 11 bureaux de vote ». Mais le vote s’est tenu dans les 33 autres bureaux de vote de la commune.

Les hommes en tenue sont intervenus dans différentes zones, comme à Torodi dans la commune de Dori, à Ouahigouya, à Sabcé, à Kourion un village de la commune de Karankasso Sambla, à Bekoui dans la boucle du Mouhoun, dans les écoles Bindougousso et Yeneta à Bobo. Des citoyens mécontents ont failli en venir aux mains, mais selon la commission, l’intervention des hommes a permis de rétablir la situation pour que le vote se poursuivre.

Mais dans certains cas, les forces sur le terrain ont dû procéder à des interpellations, comme à Manga où un fraudeur qui avait en sa possession des cartes d’électeurs a été arraisonné.

Le commandant Evrard Somda est également revenu sur la tentative avortée d’évasion à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou. Sans plus de détails, il a seulement rappelé ce qui était déjà connu de l’opinion publique. Deux prisonniers ont tenté de s’évader de la prison. L’un a été maitrisé dans l’enceinte de la prison, et l’autre qui avait réussi à franchir les locaux a été rattrapé.

Après les opérations de vote, le travail de la commission sécurité des élections se poursuit, jusqu’à la fin du contentieux électoral.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés