Campagne pour les municipales 2016 : L’Opposition politique déplore la violence dont a usé le parti au pouvoir

vendredi 20 mai 2016 à 16h43min

A la fin de la campagne électorale comptant pour les municipales du 22 Mai 2016, l’Opposition politique burkinabè tient à faire le point à ses militants et sympathisants ainsi qu’à l’ensemble des citoyens.

Campagne pour les municipales 2016 : L’Opposition politique déplore la violence dont a usé le parti au pouvoir

A l’inverse, l’Opposition politique note avec déception que d’autres partis politiques, notamment le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP),ont battu la campagne dans un esprit belliqueux. Le Président par intérim de ce parti a, de manière arrogante, confondu l’Etat à son MPP lors d’un meeting à Koudougou le 10 Mai 2016. Il a tenu ces propos rapportés par L’Observateur Paalga : « Si on veut de l’eau, des écoles, des routes, il faut négocier avec le MPP. Donc si vous donnez vos votes à ces partis (d’opposition), vous vous compliquez la tâche. »

Cette autre manière de dire que « voter l’opposition c’est voter du vent » est une insulte au peuple burkinabè et à la démocratie. Faut-il le rappeler, dans l’histoire politique du Burkina Faso, beaucoup de maires opposants ont servi leurs communes avec honneur, intégrité et fidélité. Beaucoup de maires issus de l’Opposition ont fait nettement mieux que ceux du pouvoir.

En plus de ces propos irresponsables de Salif DIALLO, il faut noter que le MPP a commis une série de violences physiques lors de la campagne. C’était le cas à Zogoré où, dans le but de forcer les populations à accepter le dépôt de sa liste hors délai, le MPP a eu recours à la Compagnie Républicaine de Sécurité (CRS) pour réprimer la contestation du 28 Avril 2016.

C’était également le cas à Béguédo où le siège de la CECI (Commission électorale communale indépendante, ndlr) a été incendié le 12 Mai dernier suite à une grogne des militants du MPP et du NTD (parti de la mouA la fin de la campagne électorale comptant pour les municipales du 22 Mai 2016, l’Opposition politique burkinabè tient à faire le point à ses militants et sympathisants ainsi qu’à l’ensemble des citoyens.
vance). Le même jour, un groupe de militants du MPP a fait irruption au siège de la NAFA dans l’arrondissement 7 de Ouagadougou. Ledit groupe a agressé des militants de la NAFA et saccagé les locaux de ce parti.

Les choses ne se sont pas arrêtées là. Tout dernièrement, le 18 Mai à 3 heures du matin, encore des militants du MPP ont incendié le siège de la CECI de Bouroum-Bouroum. Dans cette commune, seule l’UPC présente des candidats, le MPP n’ayant pas pu déposer sa liste à temps.

L’Opposition a par ailleurs été informée par ses démembrements de l’utilisation de biens appartenant à l’Etat dans la campagne électorale, de récupérations de cartes d’électeurs, de menaces et d’intimidations de la part d’autres partis.

L’Opposition politique condamne fermement toutes ces mauvaises conduites observées lors de la campagne électorale et prend à témoin l’opinion publique.
Elle appelle les citoyens burkinabè à voter le 22 Mai prochain pour des femmes et des hommes intègres et capables de développer leurs communes. Par les urnes, les Burkinabè ont la possibilité de sanctionner les adeptes de la violence et le régime actuel qui hésite et tâtonne.

L’Opposition encourage ses militants et sympathisants à toujours préserver la paix sociale et à imprimer l’humilité et le fair-play dans leur conduite jusqu’à la fin du processus électoral. Elle interpelle la CENI sur la nécessité d’assurer la sécurité des électeurs lors du vote dans les localités où les troubles ont été observées.
Bonne fin de campagne électorale à toutes et tous !

Que Dieu veille sur le Burkina Faso !
Ouagadougou, le 19 Mai 2016
Le Chef de File de l’Opposition Politique
Zéphirin DIABRE

Messages

  • Il faut que le" va-t-en guerre" de certains dirigeants cesse. Cela n’honore aucunement notre pays et sa jeune démocratie naissante. C’est une forme de terrorisme qui ne dit pas son que de proférer chaque fois ou d’inciter la pacifique population à la violence. Nous voulons des élections apaisées et conviviales. Dans tous les cas, le fait de menacer les militants ou de terroriser les populations ne va pas changer grand-chose à ce que certains leaders de partis puissent répondre devant les juridictions de ce pays pour des faits à eux reprochés.

  • Huh ! Il n’est meme plus necessaire de jouer les Cassandre. I
    Congedier Mr. Blaise Compaore et porter au pouvoir Mr. Salif Diallo, son mentor de 25 ans ? Il fallait le faire. C’est l’alternance facon Burkinabe.

  • Message très sage. Vraiment il est temps que certains se ressaisissent. Le Burkina n’est point la propriété du MPP. Que cette propension à obtenir le pouvoir à tout prix et surtout par la violence prenne fin. Quand le Sieur Salif Diallo a perdu le pouvoir en étant contraint de quitter la table du diable alors qu’il était super ministre, la vie n’a-t-elle pas continué pour lui ? Je prie Dieu pour qu’il se libère de cet esprit belliqueux et surtout qu’il ne l’épande pas au Burkina. On a besoin de paix, de convivialité, de démocratie réelle. A ceux qui s’empresseront de proférer des insultes sur leurs claviers parce que j’aurai critiqué leur champion, ils perdent leur temps. Je les invite plutôt à transmettre à leur champion mon message. Mieux, ils peuvent organiser une rencontre où je lui dirai ce que je ressens de vive voix.... L’esprit de Dabo Boukary veillera sur moi et la force du Seigneur l’emportera sur le diable as usual. Je termine en demandant à la suite du CFOP "que Dieu veille sur le Burkina Faso’ et pose sa main sur les cœurs des Burkinabè.

  • Désolé mais les chiens ne font pas les chats. C’est quoi la différence entre le MPP et le CDP ? Aucune, c’est comme deux médicaments qui ont la même molécule mais juste des excipients et couleurs différentes. Ce que LE MPP fait resembles fort à ce que faisait le CDP à l’époque ce qui n’est pas étonnant car c’est les mêmes du CDP qui ont créer le MPP. Les propos des dirigeants du MPP n’ont rien de choquant puisque l’électorat Burkinabè est composé de 80% d’analphabetes, de 10% d’instruits et de 10% de citoyens Facebook. Pensez vous que c’est quel language il faut utiliser pour avoir la majorité ?

  • si on a qualifié lancien régime de semi démocratique et qu’actuellement nous sommes dans une pleine démocratie, pourquoi des responsables politiques et pas des moindres orchestre des violences au sein de la population pour tirer profit ? Il faut laisser les gens faire leurs choix conformement à leurs convictions poliques. Mais les anciens supposés grands politiciens sont entrain de dérouter les gens par force pour servir leurs propres intérêts.

  • Bien dit internaute N°3. Il sont pire que Blaise ceux qui se disent champion aujourd’hui et après avoir bu le sang des honnête citoyens. Dieu vous voit et il jugera chacun à son tour

  • c’est vraiment dommage que le chien n’ait pas changé sa manière de s’asseoir koi kil ns fait savoir kil s’est repenti. tjr les meme pratiques les meme scène et pire k kant ils etaient avec le diable. mais bon c’est une leçon pr ceux ki ont voté non des programmmes mais des hommes. Blaise ns a ouvert les yeux mais eux (RSS) ns arrachent les paupières. osons le changement une fois.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés