"Echouer ne fait pas partie de notre vocabulaire", dixit Tulinabo Mushingi, ambassadeur des USA au Burkina Faso

vendredi 20 mai 2016 à 16h05min

Trois volontaires du Corps de la paix, deux secteurs d’intervention mais un seul objectif. Celui de travailler de concert avec les communautés pour identifier les difficultés et essayer de les résoudre. Eric Lund à Nakaba, Meghan Butt et Brian Castro à Nedogo sont des américains qui n’admettent pas l’échec dans leur vocabulaire car "tout est possible". Pour la dernière journée de son roadshow, ce jeudi 19 mai, l’ambassadeur Tulinabo Mushingi est allé à la rencontre de ces volontaires visiblement bien intégrés au sein de leurs communautés respectives.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Il est 8h46 à Nakaba, village de la commune rurale de Baskouré dans la province du Kouritenga. Le cortège de l’ambassade américaine est accueilli par une longue file de femmes, de jeunes et surtout d’élèves. Sur une banderole l’on peut apercevoir le drapeau des Etats-Unis d’Amérique et celui du Burkina Faso. Témoignage des liens d’amitié forts entre les deux peuples. A Nakaba, la population a un Samb- Naaba (Chef des étrangers, en langue mooré). 3e volontaire du corps de la paix à avoir foulé le sol du village, Eric Lund est considéré par sa communauté adoptive comme étant "le meilleur des meilleurs".

De la santé et de la nutrition

Depuis son arrivée, il intervient au niveau du Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) du village où il initie des activités de sensibilisation sur la planification familiale, le paludisme, l’hygiène et la nutrition. Parlant de nutrition, Eric aide les villageois à protéger et à entretenir leurs jardins familiaux. Au total, une soixantaine de familles ont bénéficié de 75 rouleaux de grillages de 25 mètres. "Ce n’est pas mon projet, c’est notre projet", souligne le jeune volontaire fier d’avoir travaillé étroitement avec les populations. Pour le major du CSPS, Pascal Rectoumda, c’est tout simplement grâce au volontaire que les indicateurs se sont nettement améliorés.

Meghan et Briand

A Nedogo, dans la province du Ganzourgou, se trouvent Meghan Butt et Briand Castro. La première est professeur de Mathématiques et le second assiste le personnel du CSPS. Si Briand est dans la localité il y a de cela seize mois seulement, ce n’est pas le cas pour Meghan qui est en fin de mission au lycée où elle a enseigné la géométrie et l’algèbre durant deux ans à des élèves dont le niveau était très faible au départ. Aujourd’hui, le niveau s’est légèrement amélioré, nous a fait savoir la volontaire. Aussi a-t-elle décidé de prolonger son séjour d’un an à Nedogo. Avec son compatriote Briand Castro, elle a dessiné un chef-d’œuvre au lycée, la carte du monde qui a permis aux élèves de se familiariser avec les noms des différents pays. Toujours dans cet établissement, Meghan a également initié un jardin pour la cantine scolaire.

Au CSPS, Briand est ce que l’on pourrait appeler "un ami de la vie". Sa passion, jouer avec les enfants et prendre soin d’eux, leur apporter le sourire ainsi qu’à leurs mères. "Mon jour préféré, c’est le mercredi quand les femmes viennent pour la pesée" nous-a-t-il confié. Tout comme Eric à Nakaba, Briand assiste le personnel du centre lors des séances de sensibilisation sur l’hygiène, le paludisme, la planification familiale.

Fierté de l’ambassade

"Nous sommes très fiers de nos volontaires", a confié l’ambassadeur Tulinabo Mushingi. Une fierté qui tire sa source de la volonté des américains de ne jamais admettre l’échec. "Echouer ne fait pas partie de notre vocabulaire", a soutenu le diplomate américain. Il a également remercié le peuple burkinabè d’avoir accueilli et adopté ces volontaires car leur engagement a été le ferment de la réussite de Meghan et Briand. Reconnaissante, la population a en retour offert des présents à leurs hôtes tout en égrenant un chapelet de doléances. Il s’agit entre autres de la construction d’une bibliothèque et d’un centre multimédia pour le lycée, et de la dotation du CSPS en salle d’hospitalisation et en ambulance.

Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés