Gratuité des soins : Attention à l’effet baby-boom !

jeudi 19 mai 2016 à 02h20min

S’il y a une décision qui est saluée par beaucoup de Burkinabé pour ne pas dire tous, c’est la gratuité des soins pour les enfants de zéro à 5 ans et les césariennes. Une mesure qui si les structures de sanitaires venaient à disposer du minimum, soulagerait beaucoup de familles. C’est un acte politique majeur qui a été pris et cela mérite une reconnaissance au nouveau gouvernement en attendant de connaitre les modalités pratiques d’application car des voix s’élèvent déjà pour dire que la gratuité ne concerne que du « Paracétamol » + chloroquine alors que la mesure est au stade larvaire. Cela témoigne aussi de l’engouement que les gens ont pour cette mesure.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Gratuité des soins : Attention à l’effet baby-boom !

Bravo au gouvernement pour cet acte hautement social car pour qui connait les revenus des familles, c’est une très bonne chose.

Mais, comme on le dit, il y a un mais. Si j’ai bien suivi l’entretien télévisé de Monsieur le Président Roch avec la presse, je crois que le volet démographie a été abordé et le Président semble dans sa réponse encourager la diminution des naissances pour être en adéquation avec la croissance économique du pays, pour éviter qu’il y ait plus de bouches à nourrir que de bras valides pour travailler.

Pour moi, cette politique de gratuité des soins bien qu’essentielle est en contradiction avec l’esprit qui veut que l’on réduise les naissances. Cela est d’autant plus vrai que la plupart des bénéficiaires ne sont pas instruits et le planning familial ou la réduction des naissances est le dernier de leur souci.

Dans des pays développés comme l’Allemagne, où le gouvernement semble négocier pour que les gens fassent des enfants du fait du vieillissement de la population, une telle politique est bien adaptée. On incite à procréer pour que le « pays ne disparaisse pas » un jour.

Mais sous nos tropiques, c’est le contraire et j’ai bien peur que la mesure ne soit une incitation à la procréation, si déjà sans gratuité médicale, le phénomène des naissances est déjà presqu’un casse-tête chinois car ultra-sensible à aborder.
Une politique sanitaire adaptée ici, est celle qui consiste à prendre en charge les personnes de troisième âge ; qui de plus en plus souvent avec « l’occidentalisation » de la vie, se retrouvent sans assistance en cas de maladie et dont l’incapacité à produire fait qu’ils sont sans moyens pour se soigner. Ceux qui procréent sont, je crois, à même de subvenir aux besoins sanitaires de leurs rejetons car actifs.

Peut-être que cela couterait plus cher vu la survenue et la complication de certaines pathologies à cet âge. C’est juste une opinion qui invite à plus de sensibilisation sinon cette mesure de gratuité pour la couche indiquée risque de créer un « baby-boom » alors que cela ne doit pas être le résultat escompté. Peut-être que je me trompe.

Samuel Kaboré
Traducteur

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 mai 2016 à 08:03, par bobolais
    En réponse à : Attention à l’effet baby-boom ! = LAISSEZ MOURIR LES ENFANTS ???

    On offre gratuitement les soins pour sauver nos centaines d’enfants qui meurent chaque années de malnutrition, méningite, paludisme etc... faute de soins !

    Si un jour on a un problème de surpopulation, on augmentera le budget du Planning familial.

    Et comme vous comparez le Burkina à l’Allemagne, je vous informe que :
    - l’Allemagne à 80 Millions d’habitants (225 habitants par Km2),
    - le Burkina 17 Millions (62 habitants par Km2).
    => on a de la marge...

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 09:01, par linoversace
    En réponse à : Gratuité des soins : Attention à l’effet baby-boom !

    affirmatif !! c’est vrai que parler de la limitation des naissances reste un sujet sensible, mais vu la situation qui prévaut de nos jours, je crois que le gouvernement à intérêt a sortir de son silence et a tirer sur la sonnette d’alarme !! nous sommes entrain de devenir très nombreux !! regarder dans les ruelles de ouagadougou, c’est plein de morpions qui courent partout dans tous les sens. ou allons nous avec cela ? un peuple qui ne maitrise pas sa démographie aura du mal a planifié efficacement son développement. les gens doivent arrêter de faire des enfants et travailler maintenant. c’est très sérieux. j’invite vivement le gouvernement à mettre le problème sur la table et anticiper avant qu’il ne soit tard.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 09:10, par linoversace
    En réponse à : Gratuité des soins : Attention à l’effet baby-boom !

    internaute 1, tu t’entend parler : Si un jour on a un problème de surpopulation, on augmentera le budget du Planning familial. c’est simplement cela ? terre à terre comme cela ? je ne sais pas ou tu vis, mais si c’est au burkina, tu t’apercevra que la surpopulation pointe a l’horizon !! qui va nourrir toutes ces bouches ? toi ? dans un pays désertique à faible pluviométrie, au revenu très limités, avec une population rurale analphabète et très pauvre !! je te laisse imaginé

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 09:18, par Réaliste
    En réponse à : Gratuité des soins : Attention à l’effet baby-boom !

    Je suis surpris par votre raisonnement.En fait j’ose croire que ceci est une plaisanterie car comment comprendre que pour réduire la croissance démographique vous préconisez a la limite l’infanticide comme solution ???Très cher ami permettez moi de vous rappelez que la croissance démographique n’est pas une mauvaise chose et même c’est une très bonne chose car la population est une richesse pour une nation.Laisser les enfants mourir et s’occuper des personnes âgées s’apparente plutôt a un génocide démographique.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 09:29, par Qualité des médicaments
    En réponse à : Gratuité des soins : Attention à l’effet baby-boom !

    Personne n’est contre l’initiative salutaire du président Roch Marc Christian Kaboré pour la gratuité des soins aux enfants de moins de 5 ans. Comme tout projet, il faut faire en sorte qu’il soit fondé sur des bases solides et bien organisées afin d’éviter des insuffisances qui peuvent compromettre son efficacité. C’est en cela qu’il faut analyser les critiques et propositions qui sont faites autour du projet pour pallier des lacunes. Malheureusement, le ministre de la santé se montre allergique aux critiques et recherche des résultats sans passer par le chemin de l’organisation et de la planification stratégique et rationnelle des mesures de gratuité. Les critiques récurrentes actuellement portent sur la qualité des soins apportés aux enfants. Beaucoup de mamans se plaignent du fait que ce sont essentiellement des paracétamols qui sont prescris aux enfants. Qu’en est-il donc des fameuses molécules dont le ministre de la santé a parlé et qui manquent dans les dépôts pharmaceutiques des CSPS, CMA ? S’agit-il de trouver ces produits (sirop, injectables, perfusions) en génériques ou spécialités pour une meilleure qualité des soins infantiles et des femmes enceintes ? S’il s’agit d’approvisionner les dépôts MEG (Médicaments Essentiels Génériques) en produits de spécialité, cela sera une concurrence déloyale contre les pharmacies privées qui va à l’encontre de la convention que les dépôts MEG étatiques doivent se contenter de produits génériques. Le ministre de la santé sait en tant que médecin que des médicaments de spécialité sont conseillés pour des soins intensifs post-chirurgicaux. Va t-on se contenter de prescrire des médicaments génériques à des femmes après une césarienne et à des enfants opérés ? Ne serait-il pas possible d’avoir une convention avec des pharmacies privées pour qu’elles fournissent sur ordonnances les produits manquants dans les CSPS et CMA et que le ministère de la santé rembourse après les frais aux officines pharmaceutiques ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 10:01, par patatra
    En réponse à : Gratuité des soins : Attention à l’effet baby-boom !

    Le problème à mon sens est d’aider le gouvernement à asseoir une politique sanitaire efficace et durable.Un phenomène de baby boom n’est pas possible la population a bonne conscience.Mais au lieu de passer à une gratuité des soins des femmes enceintes et des enfants de 0 à 5 ans,le Burkina Faso gagnerait à casser d’abord les prix et tendre progressivement vers la gratuité.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 10:12, par Un citoyen
    En réponse à : Gratuité des soins : Attention à l’effet baby-boom !

    Tout à fait d’accord avec vous. Il faut que le gouvernement commence à y réfléchir sérieusement afin de prendre des mesures qui sied. Il faut tout simplement faire le constat au niveau des feux et des grands carrefours, tous ces enfants qui ne vont même pas à l’école et qui mendient. Il y a aussi ces femmes qui tiennent des bébés et des petits enfants pour mendier. Tous ces enfants sont nés alors qu’il n y avait pas cette mesure de gratuité. Maintenant que c’est le cas, certains seront tenté de faire encore beaucoup d’enfants parce qu’ils sont sûr que jusqu’à ce que l’enfant ait 05 ans, ils n’auront pas trop de dépenses de santé à faire.
    Le problème qui risque de se poser à la longue avec ces nombreux enfants non scolarisés en sans qualifications, c’est le chômage, et donc beaucoup de problèmes sociaux à gérer. Il faut donc que le gouvernement puisse mettre en place une politique de contrôle et de limitation des naissances pour ne pas créer d’autres problèmes plus tard.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 10:22
    En réponse à : Gratuité des soins : Attention à l’effet baby-boom !

    Baby boom a cause de la gratuité des soins ?? oui mais celui qui fait son baby boom supportera le budget boom pour les scolariser les nourrir et les soigner après les 5ans, c’est pas plus compliqué que ça

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 10:36, par sana
    En réponse à : Gratuité des soins : Attention à l’effet baby-boom !

    merci internaute 2. ce n’est parce qu’il y a de l’espace que l’on doit continuer à faire des enfants sans pouvoir faire le minimum pour assurer leur vie. Les enfants ne dorment pas à la belle étoile sans manger, sans soins, sans instruction ok internaute 1 ? Je n’oublie jamais mon voisin le petit Blaise qui se mettait au garde à vous tous les matins quand je démarrais pour le service. Un de ces soirs je suis revenue du service, le petit était mort suite à une fièvre non traitée. La mère une jeune femme mariée de force à un vieux gardien croulant. Ils vivaient dans le dénuement total. Quand je suis rentrée pour présenter mes condoléances, le papa ne présentait aucun signe de tristesse . Il m’a dit ceci : dans 12 mois il y aura un autre blaise. Effectivement, il m’a rejoint plus tard dans notre nouveau domicile pour me présenter un acte de naissance de son nouveau bébé. Un enfant n’est pas un poussin qui peut mourir sans émouvoir personne. L’amour de l’enfant doit prévaloir avant la procréation. si nous aimons nos enfants nous ne devons pas les procréer parce que les autres font des enfants sans nous assurer de leur offrir le minimum pour vivre. En plus , il y a pas de travail pour ceux qui sont déjà là. Dans leur mal de vivre ils ne respectent plus rien. Vive la paternité et la maternité responsable.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 11:07, par sana
    En réponse à : Gratuité des soins : Attention à l’effet baby-boom !

    merci internaute 2. ce n’est parce qu’il y a de l’espace que l’on doit continuer à faire des enfants sans pouvoir faire le minimum pour assurer leur vie. Les enfants ne dorment pas à la belle étoile sans manger, sans soins, sans instruction ok internaute 1 ? Je n’oublie jamais mon voisin le petit Blaise qui se mettait au garde à vous tous les matins quand je démarrais pour le service. Un de ces soirs je suis revenue du service, le petit était mort suite à une fièvre non traitée. La mère une jeune femme mariée de force à un vieux gardien croulant. Ils vivaient dans le dénuement total. Quand je suis rentrée pour présenter mes condoléances, le papa ne présentait aucun signe de tristesse . Il m’a dit ceci : dans 12 mois il y aura un autre blaise. Effectivement, il m’a rejoint plus tard dans notre nouveau domicile pour me présenter un acte de naissance de son nouveau bébé. Un enfant n’est pas un poussin qui peut mourir sans émouvoir personne. L’amour de l’enfant doit prévaloir avant la procréation. si nous aimons nos enfants nous ne devons pas les procréer parce que les autres font des enfants sans nous assurer de leur offrir le minimum pour vivre. En plus , il y a pas de travail pour ceux qui sont déjà là. Dans leur mal de vivre ils ne respectent plus rien. Vive la paternité et la maternité responsable.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 11:48, par ILBOUDO Issaka
    En réponse à : Gratuité des soins : Attention à l’effet baby-boom !

    Gratuité des soins : Attention à l’effet baby - boom
    Je suis entièrement d’accord avec le commentaire de l’internaute "Qualité des soins" En ettet,la plupart des médicaments prescrits par les agents de santé dans les formations sanitaires sont les médicaments génériques alors qu’il y a des pathologies dont les produits ne sont pas toujours sous forme générique.. C’est pour cela que les propositions de solutions faites par ’Qualité des soins" doivent être prises en compte car elles sont pertinentes pour l’amélioration de la stratégie.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 11:55, par Dos
    En réponse à : Gratuité des soins : Attention à l’effet baby-boom !

    J’espère que le Faso ferra l’économie des insuffisances que rencontre notre voisin le Niger où cette gratuité n’est que politique. La réalité sur le terrain est tout autre. Un ancien VNU I

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 12:21, par VISION
    En réponse à : Gratuité des soins : Attention à l’effet baby-boom !

    JE SUIS TRÈS SURPRIS DE CETTE ANALYSE.
    LES FEMMES QUI FONT PLUS DE 05 ENFANTS EN EUROPE, SONT MONTREES A LA TÉLÉ, AU JT 20H SVP, COMME DES BRAVES FEMMES ET DES MODÈLES A SUIVRE. LA CHINE AVEC 200 OU 300 MILLIONS D’HABITANTS NE SERAIT JAMAIS 2è ECONOMIE MONDIALE AUJOURD’HUI, NON ILS SONT 2e PARCE QU’ILS SONT PLUS DE 1MILLIARD 300 MILLIONS ! Malgré les graves problèmes de pauvreté et de famines qu’ils ont connu dans le passé.

    Samuel Kaboré : Essayez de refaire un autre papier une autre fois, prenez l’autre coté de l’analyse, vous verrez que c’est très pertinent. Merci ! Bonne suite.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 16:40, par Le Bon Citoyen
    En réponse à : Gratuité des soins : Attention à l’effet baby-boom !

    Je suis abasourdi par un raisonnement pareil.
    Alors pour vous, il est mieux de laisser mourir les enfants et soigner car on ne veut pas que la population augmente ?
    C’est absurde. On était parti sur de mauvaises bases en croyant que la croissance démographique était un frein au développement. Alors que plusieurs cas concret ont prouvé le contraire. Donc vous êtes le seul aujourd’hui qui prône cette politique là.
    Alors vous pouvez gardez vos enfants chez vous.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 18:25, par Samuel Kaboré
    En réponse à : Gratuité des soins : Attention à l’effet baby-boom !

    Monsieur le Bon Citoyen, merci pour l’intérêt que vous avez portez à mon écrit. Cependant, je doute que vous ayez compris le sens de mon ecrit. Soit par mauvaise foi ou carrément une incapacité à faire une analyse situationnelle. Je me suis gardé de réagir, mais comme vous venez frontalement, et comme je n’aimerais commenter mes propre propos, je voudrais fraternellement vous renvoyer à ce qu’on appelle l’analyse du discours. J’ai ecrit un texte antithétique qui vous échappe certainement car vous avez bondi sur un aspect sans voir l’autre et cela est votre droit. Je dis en pareilles circonstances, vous pouvez pour votre propre respect, éviter d’étaler ce qui ressemble fort à une carence de rigueur dans l’analyse. Bien à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai 2016 à 05:57, par Anbga
    En réponse à : Gratuité des soins : Attention à l’effet baby-boom !

    Ca fait plus de dix ans nous luttons pour la mise en place de l’Assurance Maladies.
    Les Rock ne font que de la politique politicienne en abusant de l’ignorance et des faiblesse d’esprit surtout le refused de se cultiver du people burkinabe.

    Les burkinabe le payeront tree Cher’s !

    Cette measure n’a aucun avantage que pour les politiciens !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés