Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

vendredi 20 mai 2016 à 06h41min

Suite à l’accident sur la RN1, intervenu dans la nuit du 18 mai 2O16 et qui a couté la vie à 24 personnes et fait plus d’une trentaine de blessés, le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure (MATDSI) a rencontré les responsables des sociétés de transport. La rencontre s’est tenue ce jeudi 19 mai 2016 à Ouagadougou et des mesures ont été communiquées aux responsables de sociétés de transport.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

« L’heure est grave ! », a laissé entendre le ministre d’Etat, Simon Compaoré, à son entrée dans la salle. Il déclare que la situation est effrayante et intolérable, au regard de la récurrence des accidents.
Le ministre a aussi souligné que certaines sociétés de transport ne jouent pas leur rôle et favorisent les accidents. « Il y en a (Ndlr, des chauffeurs) qui roulent à tombeaux ouverts, juste pour avoir des primes », a-t-il appuyé.

C’est alors que, dans l’unanimité, des mesures d’urgence ont été prises. Ainsi, « désormais, il faudra » faire en sorte que la loi soit respectée, plomber les véhicules des différentes sociétés de transport afin de diminuer la vitesse, faire respecter les consignes données à l’embarquement (vérifier le contenu du car avant son démarrage), arrêter tout car qui circule avec des pneus lisses.

En outre, on note la « tolérance zéro » pour les surcharges et transports mixtes et tout chauffeur qui sera pris en flagrant délit de vitesse sera interpellé et son permis lui sera retiré. De même, un véhicule sera mis à la disposition des Forces de l’ordre et la sécurité afin de pouvoir déplacer tout véhicule mal stationné.
Le ministre des transports, Souleymane Soulama a par ailleurs informé que des arrêtés seront communiqués aux responsables de sociétés de transports dans un bref délai.

Les Forces de défense et de sécurité ont, par la voix de leur représentant, salué cette décision qui leur permettra de partir sur de nouvelles bases.
Le ministre Simon Compaoré a conclu, en signifiant que certaines de ces mesures entrent en vigueur à partir de ce jour-même, 19 mai 2016. « S’il faut qu’une société soit suspendue pour un temps, nous le ferons », a-t-il averti. Il a cependant relevé les responsabilités de l’Etat qui se situent, entre autres, au niveau de l’état des voies et la divagation des animaux.

Yvette Nadège Mossé (Stagiaire)

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 mai 2016 à 05:38, par oeil de lynx
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Du déjà vue. Même les toits des vehicules portent des passagers au vue et au su de tous. Dès qu’un accident survient, les autorités se reveillent un moment de leur sommeil pour promettre des mesures. Cela n’a aucun sens.
    Il faut tout d’abord situer les responsabilités pour le present accident et sevir comme il se doit. Après cela, il faut reformer la loi pour l’accès au permis ainsi que sa detention.
    N’attendons pas les accidents pour réfléchir.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 06:35, par gogo
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Foutaises. Les gens prendront le pognon et laisseront passer les chauffeurs indélicats. Ca toujours été comme ça au Faso sous les yeux de tous. En ville, on installe des parapluies qui cachent les feux tricolores et personne ne dit mot. Les passagers sont à culpabiliser aussi. Le transport mixte et les surcharges bénéficient de leurs bénédictions.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 06:36, par ZIKA
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Encore des discours et des discours, et aucune action face à ces hécatombes ! Continuez de circuler, cercueils roulants ! Pauvre Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 06:50
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    C’est beau. Encore des morts par la faute d’un chauffeur inconscient. Encore une même compagnie de transport impliquée. Encore des familles endeuillées. Encore des discours. Toujours des discours. Il est temps que les actions suivent. On est sur la route et on voit ce qui se passe. C’est lamentable et tout le monde se tait. Silence coupable. Jusqu’à la survenue d’un drame et on se rappelle que ça ne va pas. Cette société de transport devait être suspendue depuis longtemps. Mais... Le service des transports doit sortir les statistiques annuelles des accidents par compagnie et le ministère prend les mesures qui s’imposent. Je m’arrête là car j’ai vu cet accident en partance pour Ouaga et c’est triste. Paix à l’âme des disparus et disparues.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 07:05, par ngoonga
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Ah Oui !!! le même SIMON imperturbable et conséquent. Voila quelqu’un que certaines personnes par inimités ne veulent pas voir alors qu’il est pragmatique. Courage Ministre ( Administration, Décentralisation Territoriale, Sécurité Intérieur ; D’ETAT...........) Il faut cumuler, pourquoi pas ? parce que vs êtes capables.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 07:06, par Goodman
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Ce genre de promesses n’engagent que ceux qui y croit. Nous attendons de voir de l’action et de l’application sans complaisance. Après cela, nous vous donnerons le fond de notre pensée. Pour l’instant DJ Kolgweogo Simon, parlez, nous vous regardons.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 07:24, par Marie
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Que du vent !
    "...faire respecter les consignes données à l’embarquement (vérifier le contenu du car avant son démarrage)..." Qui verifie, qui fait respecter ? Les forces de la securite routiere qui ferment leurs deux yeux sur ces graves defaillances depuis des lustres ? Ou la societe de transport elle-meme ?

    "... arrêter tout car qui circule avec des pneus lisses..." Parce que jusqu’a present personne ne faisait ce boulot ? Et a present qui arrete ?

    "De même, un véhicule sera mis à la disposition des Forces de l’ordre et la sécurité afin de pouvoir déplacer tout véhicule mal stationné." Ce n’est pas un vehicule, mais des milliers de vehicules qu’il faudra alors mettre a disposition car les routes du Faso sont nombreuses et longues.
    Quelle plaisanterie...
    Il y a deux mois, un ami, un type vraiment bien, le delice du genre humain, le meilleur d’entre nous, a perdu la vie et son chauffeur s’est vu amputer des deux jambes a cause d’un camion-benne mal gare a un virage a la sortie de la voie Diebougou-Bobo. Une perte absolue, une tragedie totale. Derriere lui, une veuve et des orphelins. Que va-t-il advenir du chauffeur du camion-benne qui a cause cette perte terrible ? Rien. Combien de fois des gendarmes patrouillant ont-ils sanctionne ou meme simplement verbalise les chauffeurs des vehicules mal stationnes ? Un autre ami, directeur d’ecole a perdu la vue dans un accident d’un autocar transmif il y a 6 ans. Aujourd’hui encore il court derriere la dite societe pour se faire rembourser les frais medicaux. Dans le meme accident un cousin, un type bien, un comique qui faisait rire tout le monde de ses droleries a perdu la vie. Aucun proces. A-t-on deja assiste au Faso a l’ouverture d’un grand proces contre une compagnie de transport malgre la recurrence des accidents ? Rien.

    Que Mr. Simon Compaore promette de mettre a disposition un vehicule pour tracter a la fourriere une auto mal garee sur la voie, on n’a pas fini d’attendre les calendes grecques. Combien d’autos peut-il fournir ? A se demander si ces politiques qui font des promesses aussi fallacieuses que ridicules font preuve d’intelligence en prenant le peuple pour un benet permanent. Le dindon de la farce n’est pas toujours celui que l’on croit.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 07:43, par KABORE
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Appliquer une loi révolue ne suffit pas mais plus tôt prendre immédiatement de nouvelles sur le transport. Cet type d’accident mérite que l’on suspend Staff pendant de six (06) d’interdiction de mener cette activité.

    Vous travaillez en sapeur pompier ou comme un maire

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 07:50, par victor
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Monsieur le Ministre d’Etat,

    Que l’Etat se penche enfin sur la sécurité routière est une chose. Mais que l’on annonce ainsi des mesures en est une autre. Avez-vous un fondement juridique pour toutes les mesures que vous annoncez ? rappelez vous qu’il n’y a pas d’infraction sans texte. Et je pense que la responsabilité de l’Etat est aussi à ce niveau : légiférer. Merci de votre attention

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 08:02, par bibo
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Mieux vaut tard que jamais, il faut des sanctions maintenant la route fait trop de mort à cause de l’irresponsabilité de certaines personnes.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 08:11
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    bonjour chère ministre de la sécurité. à Ouagadougou des camions circulent sans phares, sans feux rouges sans rien et quand tu était maire centrale pendant 17 ans tu n’as pas pu stopper cela. à coté des marché c’est le désordre tu n’as rien fais. C’est pas maintenant tu peux faire quelque chose.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 08:13, par Dimathème
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Monsieur le ministre, pour tout le respect que je vous dois, pourriez vous me dire où est ce que vous en êtes avec cette histoire des taxis à gaz ? Il est évident que là encore rien n’a été fait ce ne fut que des paroles. Vous parlez de plomber les cars et autres, c’est bien mais il sera aussi bien d’enseigner aux conducteurs qu’on ne gare pas dans un virage. Même en roulant à 50 km/h et qu’une voiture gare mal dans un virage on risque à plus de 50% d’entrer en collision avec ce dernier si c’est la nuit.
    Parlant de sécurité routière, que fait votre ministère (et celui des transports) pour endiguer ce phénomène ? Il est grand temps que le permis moto pour tout type de moto soit obligatoire au Faso. Que le code soit enseigner comme une matière de la 6ème à la 3ème avec un fort coefficient. Sinon comment comprendre que les motos roulent côté voiture et dès qu’il y a accrochage c’est le conducteur de la voiture qui a tort ?
    Allez voir à la patte d’oie, la chaussée est devenue une gare de taxi et vous ne dites rien. Est ce à cause des municipales ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 08:15, par Bolonoon
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Il faut revoir la loi. La sanction ne pas être seulement pécuniaire pour quelqu’un qui est en infraction dans la circulation. Celui qui ne respecte pas le feu tricolore par exemple est passible d’une peine d’emprisonnement. Chaque citoyen devrait pouvoir porter plainte contre quelqu’un fait un excès de vitesse ou qui ne marque pas un arrêt au feu rouge.
    Franchement il est impératif de revoir les textes et sanctionner très sévèrement tout ceux qui vont poser des actes d’incivisme dans la circulation (peine d’emprisonnement, retrait du PC,...).

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 08:17
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Monsieur Simon COMPAORE,

    1. Merci pour votre réactivité et votre force d’entraiement.

    2. Je suggère aussi de faire large, ne pas se limiter aux cars de transport en commun et aux camions. Voyez-vous, un chauffeur qui, le samedi, va déposer sa moto sur la piste cyclable et entrer dans le bar d’en face. Ce chauffeur, le lundi il prend la route. Va-t-il respecter le code de la route ? Va-t-il respecter les autres usagers ? je ne pense pas. Puisque lui-même il s’éduque à l’incivisme routier.

    3. Les parents inconscients. Idem que plus haut. M. Simon, vous avez été maire et vos policiers municipaux ont dû vous parler de ces imbéciles de parents qui viennent insulter la police et retirer les motos de leurs enfants. Ou pire : des parents qui, en passant par de hauts gradés et des cadres de l’Administration, disent au policier de pousser la moto et aller remettre à l’enfant.

    4. La corruption : tu peux faire tout ce que tu veux, après tu donnes un billet et tu parts avec tes papiers. Ou bien tu fais intervenir. Il faut arrêter cela, en donnant un super-fonds communs aux policiers. Il y a des gens qui sont dans des bureaux climatisés, qui ont des voitures de service climatisées, qui ont des missions partout dans le monde, qui ont de belles perspectives de carrières, qui peuvent mener des activités parallèles de conseils fiscaux, financiers... et qui réclament et dont grève pour le fond commun. Les policiers/gendarmes ne sont-ils pas aussi, sinon plus méritants ? Il faut revaloriser donc la fonction des forces de sécurité. En décrétant par exemple l’état d’urgence et en menant des interventions musclées et spectaculaires. L’armée va alors épauler la police et la gendarmerie, appuyées par des journalistes qui feront le reportage en guise d’apprentissage.

    En somme, ce que je dis, c’est que la sécurité sur les routes commencent sur la chaussée dans nos six-mètres. Si le chauffeur de STAFF voit la police et l’armée dans son six-mètres, si on lui retire sa moto qu’il a garé comme un imbécile sur la piste cyclable, s’il voit son voisin condamné à la prison pour excès de vitesse... il va réfléchir par 2 fois entre la prime promise par son patron et sa vie.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 08:24
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    médecin après la mort !

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 08:32
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Mr l’ex Maire de la ville de Ouagadougou et actuel seul Ministre d’ETAT : CONGRATULATION pour votre retour vous avez le soutien de tous les BURKINABES

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 08:37, par iIndjaba
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Toutes ces mesures ne sont pas nouvelles. Le vrai problème c’est la corruption des policiers, des gendarmes et des agents du CCVA. Les gens roulent sans phare, sans frein, sans assurance, sans visite technique mais ils ne sont pas inquiétés. Il suffit de donner 2000f à l’agent de police ou de la gendarmerie et tout est réglé. Avec 5000 f de corruption, les agents de CCVA te délivre une visite technique pour un véhicule sur cale sans roue. La solution c’est de faire comme sous la révolution : on fait un montage pour piéger les policiers et gendarmes véreux pour les extirper de la troupe. On monte des enquêteurs qui commettent exprès des infractions en circulation et qui proposent la corruption au policier ou gendarme si ce dernier accepte, on suppose que c’est un flagrant d’élit de corruption et on raie son nom de la liste des gendarmes ou policiers. Mais pour ça il faut un état fort et non un état de Kolgweogo. Conclusion Simon a parlé pour parlé sinon rien ne va changer.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 08:38, par celka
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Il en était temps !!!!! Combien d’innocents ont perdu la vie dans ça ? Et des familles en larmes !

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 08:39
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    vous savez monsieur le ministre, le problème n’est pas uniquement l’excès de vitesse ; il faut ajouter que nous en Afrique on aime attendre les problèmes avant de trouver des solutions. le car de STAF a percuté un camion stationné au bord du goudron. la question est la suivante : est ce que le camion était bien stationné ? il y’a eu un accident au même niveau avec la société RAHIMO , avec un car qui était stationné et au mème coin. que font les forces de l’ordre monsieur le ministre. même à il Ouagadougou y’a des cas comme cela que font les forces de l’ordre ??????

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 08:40, par Kaboré Louis Marie
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Très bien parlé ; seulement il Ya un mais ! mettez ces décisions en application monsieur le ministre ; on a souvent parlé sans rien faire ; dans un mois on verra ; à mon avis commencez à suspendre ces criminels chercheurs d’argent et à commencer par la compagnie STAF et son Boss y’en a marre............. ; tout le monde en parle et après rien ; ce sont ces pratiques qui poussent les gens à se faire justice
    tenez parole Monsieur le ministre ; dans un mois je serai à votre cabinet

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 08:43, par Le citoyen
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Mes condoléances aux familles éplorées et prompt rétablissement aux blessés !
    Chers amis ! Moi j’appelle cela "le médecin après la mort". Ce n’est ni la première, ni la deuxième fois que les gouvernants profèrent des "menaces" sans jamais réellement sévir. Je parie que ces menaces de M. Compaoré seront rapidement mises aux oubliettes, en moins qu’il ne nous prouve le contraire. Malheureusement, combien de fois en plein coeur de la ville de Ouagadougou, nous rencontrons les cars et camions surchargés ? Et le comble, sous le nez des agents de sécurité qui voient des sacs de céréales, de légumes et même des animaux vivants (chèvres, moutons, ...) embarqués avec des femmes et des enfants. Pire, l’incivisme et l’intolérance règnent en maîtres sur nos routes. Messieurs les ministres (décideurs), on a assez entendu les "menaces", allez-y au charbon maintenant. C’est ce qu’on attend de vous.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 08:47, par Touba
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Je pense que rien que pour la ville de Ouaga un seule véhicule d’enlèvement des mauvais stationnement ne suffira pas. Il faut aller au delà et nous discipliner tous par des mesures plus fortes. Que faire de tous ces gens qui sont dans la circulation sans en connaitre les règles. Que faire de tous ceux qui circulent avec des faux permis de conduire. Parce que vous le savez tous à peine si les permis de conduire ne sont pas proposés à Zaabre Daga. Que faire de tous ces taxis épaves en circulation, Que faire de tous ces "Wob-Rado" qui n’osent pas passer passer vers Ouga-Rinter parce qu’il y a le CCVA dans les parages, que faire de tous ces tricycles tueurs conduits souvent par des enfants.
    Aucune route ne tue, aucun engin ne tue. C’est l’homme qui tue.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 08:48, par Ralentisseurs
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Il faut songer à augmenter le nombre de ralentisseurs (des ralentisseurs dans les normes de la circulation ; pas des gendarmes-debout) sur les principales voies (Ouaga -Bobo, Ouaga-Dédougou, Ouaga-Tenkodogo, Ouaga-Fada, Ouaga-Ouahigouya, Ouaga-Pô, Ouaga-Dori, Ouaga-Léo, Ouaga-Djibo, etc.). Il faut faire en sorte qu’une voiture ou un car ne se lance plus à toute vitesse sur une distance de 10 à 20km. Il faut retirer les permis des chauffards pour 1,2,3, 6 mois voire plus. Il faut suspendre des cars de voyages pour des semaines, voire des mois s’ils persistent à tuer les voyageurs. Il faut aussi vérifier si ces morts ne sont pas liés à des rituels de la part des responsables des compagnies pour se faire de l’argent. Vous savez qu’il y a des commerçants ignobles qui bouffent du wack pour se faire de l’argent et en retour ils doivent fournir du sang humain, des vies humaines. Maudits soient ces commerçants, ces hommes d’affaires, ces hommes et femmes-là. Ils mourront les yeux ouverts et dans l’atrocité. Tout se paie ici bas.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 08:56, par Donmozoun
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Espérons que tout ceci ira à bout. l’ONASER exite depuis maintenant plusieurs années ; quels moyens sont mis à la disposition de cet office ? En principe, tout véhicule qui circule la nuit sans tous les feux complets (phares et feux rouges doit être immobilisés et ne pourra repartir que lorsque les réparations seront faites ; de m^me s’il n’y a pas de triangles de sols, d’extincteurs, de boites à pharmacie, le véhicule ne bouge pas jusqu’a ce qu’il se conforme à ces dispositions. il faut vraiment faire un travail de police. si les agents de ONASer laisse passer des véhicules sans feux et s’il y a accident, c’est eux qui répondront pour négligence. Plomber les cars, c’est bien mais si un autre vehicule est mal stationné, mal signalé, l’accident peut toujours arriver même à 80/H et faire des victimes. Retirer le permis ne fera du mal qu’au chauffeur parce que le propriétaire du camion prendra toujours un autre chauffeur. donc, c’est une forte amende et immobilisation sous 3 à 15 jours. Il faut taper là ou ca fait le plus mal.
    Je crois aussi que c’est l’occasion de jeter un coup d’oeil sur les motos.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 08:58, par L’Oeil du peuple
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Il le faut car nous avons trop,trop pleuré nos morts. Il faut être dur et rigoureux dans tous les domaines. Sans la rigueur il n’ y a pas de progrès, pas de développement. Pour ce faire, mettons de la rigueur à tout ce que nous faisons.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 08:59, par osa
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    commencez par sanctionner sévèrement staf pour avoir été responsable de la mort de toutes ces personnes

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 08:59
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Sincèrement le Koglwéogo peuvent être utiles pour le contrôle des surcharges et l’excès de vitesse. La compagnie STAF avait annoncé un ensemble de mesures pour limiter les vitesses, mais gare à un passager qui ose se plaindre dans le car pour excès de vitesse. Les convoyeurs drogués s’opposent à toute plainte des passagers, par conséquent, ces derniers se résigne en priant Dieu. Mr le Ministre, faites en sorte que tout passager puisse interpeller les FDS au prochain poste si toute fois y a excès de vitesse. Que les FDS aussi soit exemplaire

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 08:59
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Ms. les Ministres du transport et de la sécurité intérieurs le problème ne concerne pas que les compagnies de transport de passagers, les camions de transport de marchandises font également des dégâts sur nos routes. Voici mes propositions pour lutter contre l’incivisme sur nos routes. :
    - A la sorties des agglomérations ( notamment Ouaga et bobo) mettre des équipes de l’ ONASER et des FDS chargées ne vérifier avec rigueur et sans complaisance le système d’éclairage ( notamment les nuits) et la pneumatique de tous les véhicules. tout véhicule qui comporterait des anomalies serait santionné d’amendes lourdes et immobilisé jusqu’à correction
    des anomalies.J’insiste sur la rigueur dans la mise en oeuvre.
    - mettre des caméras de surveillance (soit mobile ou fixe) sur les axes ce qui disuader dans l’excès de vitesse !!!!!
    NB : que le M. le Ministre du transport se mette rapidemment au travail !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 09:02, par Abou
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Salut,
    Toutes mes condoléances aux familles éplorées et bon rétablissement aux blessés.
    Moi personnellement j’invite les familles des victimes à porter plainte en justice contre STAF pour cette affaire.Car trop c’est trop.
    Il faut que STAF réponde devant la juste pour ces nombreux accidents, un point c’est tout.
    Je suis d’accord pour ces mesures mais la justice d’abord.
    Plus rien ne sera comme avant.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 09:04, par Bokassa
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Encore un médecin après la mort. Gouverner c’est prévoir. Pourquoi avoir attendu 24 morts après pour prendre des mesures ?
    Bien sur quand on passe son temps à se balader pour se faire introniser Chef suprême des Koglweoto, on n’a pas le plus le temps pour réfléchir concevoir et mettre en oeuvre des plans stratégiques de gestion de notre sécurité. Simon est certes un bossard, mais il n’est certainement pas la personne qu’il faut pour gérer le département de la sécurité. Pour avoir été trop longtemps maire d’une ville difficile comme Ouaga, il a gardé les methodes de gestion et les reflexes.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 09:08, par ob
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    internaute 19 je suis d’accord avec vous, mais c’est à nos conducteurs d’être vigilants car c’est les mêmes qui stationnent mal. quand on empreinte la route on doit se dire qu’on peut rencontrer à tout moment une bêtise humaine. ce qui est sûr des gens sont venus passer à côté de ce camion sans qu’il n’ait accident. le mauvais stationnement ce n’est pas quelque chose qui date d’aujourd’hui. L’année passée un car a endeuillé des familles à Sabou en percutant un camion en stationnement. A mon avis j’ai l’impression qu’il y a des chauffeurs qui ne voient pas bien la nuit, les obstacles les surprennent à 20 mètres, la cause principale des accidents nocturnes.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 09:08, par ouedra@yahoo.fr
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Paix a l.âme des disparus
    Prudence ,prudence,

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 09:23, par Bouisida
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Bjour mr le ministre merci pour votre réaction salutaire et salvatrice. Du courage surtout. je vous crois et je vous supporte jusqu’au retour de JESUS. Il faut appliquer l’esprit du kolweogo dans le secteur du transport. A cet effet il faut un numéro vert pour tous les cas d’insécurité ; de corruption des forces de l’ordre. Le ministre des transports et de la sécurité routière doit convoquer des états généraux des transports et de la sécurité routière .Que tous les acteurs (tricycle ; taxi ; transporteurs ;) soient associés pour des solutions durables. Merci votre attention.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 09:26, par Filsdupaysan
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Messieurs les ministres,
    Il est très bon de vous écouter après un drame mais la suite laisse à désirer.
    On se souvient de cette mesure prise entre temps quand l’un de vous était maire de la ville de Ouaga, le port obligatoire du casque, on est où avec ?
    Les mesures que vous avez énumérées sont louables mais l’applicabilité.....je doute fort.
    Sortez voir ce qui se passe réellement sur le terrain, vous avez laissé le pays pourrir depuis des année et subitement vous voulez tout changer avec un bâton magique.
    La compagnie STAF n’est pas à son premier accident, peut être sous votre règne, mais souvenez vous que dans un passé récent des cars ont été incendiés par des populations qui en avaient marre de voir ces cars faire des accidents. Dites moi, est elle la seule compagnie au Faso ? Pourquoi TCV, RAKIETA, etc ne font pas de tels accidents ?
    En tous les cas, vous avez pris des mesures fortes une N ème fois devant les caméras et on vous attend, si ces mesures ne sont pas appliquées vous donnez raison à l’incivisme.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 09:36
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    encore une nouvelle caverne d ali baba pour la police et la gendarmerie

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 09:59, par sidzabda
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Il faut que les gens comprennent que les questions de civisme ou de sécurité ne sont pas des seules responsabilités du gvt ou du Ministre en charge de sécurité. Tout le monde a sa part de responsabilité. On nous cite svt l’exemplarité de civisme des Ghanéens, nos grands parents, pourquoi pas nous. Mais souvent, chacun fait ce qu’il veut (force de sécurité, transporteur, passager...) jusqu’au jour ou on est soi même victime et on cherche alors des boucs émissaires. Jouons franc jeu.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 10:00, par Tonton
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Qu’en est t-il de la vétusté des cars ?
    Le Burkina est l’un des pays du tiers monde où il est avantageux d’importé un vieux véhicule qu’un autre moins âgé (ne pouvant pas acheter des neufs).
    C’est une aberration qu’il faut changer comme au Sénégal par exemple où on n’accepte que des véhicules de moins de 5 ans (si je me trompe pas).
    Il faut revoir le parc roulant du Faso , les cars sont trop vieux et c’est un gros risque.
    Il faut aussi un numéro vert pour informer des véhicules mal garés en donnant la plaque d’immatriculation et une photo.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 10:07, par DAO
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    on va encore prendre des textes, comme si c’était par manque de règlementation que ces accidents meurtriers arrivaient ! le transport mixte : animaux/personnes est interdit depuis des dizaines d’années mais chaque jour que Dieu fait nos villes sont traversées par des cars chargés de voyageurs avec des moutons et autres animaux attachée au-dessus du car et des deux cotés
    la route de Bobo au niveau du marché de Gouguin est encombrée des deux cotés par des voitures en stationnement pendant que les propritaires font tranquillement le marché !!
    le plombage des vitesses : ce texte existe depuis longtemps mais les fonctionaires en charge donnent des reçus contre de l’argent et finalement aucun car n’est plombé en réalité ! il n’y a jamais de sanction en cas d’accident pour excès de vitesse alors que le car est sensé être plombé !
    le fameux car OA ou AO venant de Kaya : il faut le voir rentrer en ville sur la route venant de ziniaré ! c’est terrible !
    il y a trop d’exemples qui temoignent de la pagaille dans ce domaine ! encore une fois commencer par appliquer les textes qui existent deja au lieu d’en rajouter une couche qui ne servira à rien de toutes les façons !

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 10:21, par Larba
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    STAF a Largement financer la campagne Presidentielle du MPP et a contribuer au transporter des membre du MPP partout dans le Bukina durant la campagne .

    Aussi noubliez pas que staf et SALIF Diallo sont de meme vilage .pour cela je crois bien que MPP ne peux pas et ne va pas sanctionner STAF . <<<>>

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 10:29, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Hum...
    Pour information, à cause des coupeurs de route mais surtout depuis les attentats, tous les cars de transport interurbain sont convoyés, c’est à dire que des policiers et/ou gendarmes sont à bord. Il n’y a donc pas à signaler "au prochain poste" les excès de vitesse ou de chargement, puisqu’ils sont témoins de tout du début à la fin. Mais sachant que la prime qu’ils recevront pour cette mission est payée par la société de transport, ils se taisent et regardent faire.
    Quoi de plus normal, puisque ceux qui ont essayé de tempérer ces chauffeurs se sont faits remettre à leur place par des ordres "venus d’en haut". N’oublions pas que les transporteurs sont parmi les grands "bailleurs", fournisseurs d’argent, de véhicules et de carburant des partis politiques en campagne ou hors campagne électorale. Il est connu qu’un policier qui "s’amuse" avec une société de transport non seulement perd son temps mais risque sa carrière... Mais dites nous, qui a crée cette situation qui fait des morts à la chaine en toute impunité ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 10:34, par kiemad
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    félicitation Simon COMPAORE . En plus de ministre d’état ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation on va vous nommer MINISTRE DE LA DEFENSE ET DES ANCIENS COMBATTANTS car les terroristes se font parlés d’eux encore et on a besoin de vous pour les neutraliser au néant . Ou bien .

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 10:42, par moaga
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Je suis d’avis avec Abou qui dit qu’il faut que les familles des victimes déposent une plainte en justice contre la compagnie de transport en question. La lumière doit être faite et le vrai coupable sanctionné. Ainsi, je pense que lorsque les compagnies de transport payeront des frais de réparation et de dommage aux familles des victimes à coup de centaines de millions, elle appliqueront à la lettre les consignes de sécurité sinon, il y va même de leur survie.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 10:59
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    le probleme ce ne pas de prendre des mesures c’est de pouvoir bien appliquer sur le terrain nous sommes des usagés de route on vois souvent des chauffeurs qui ne sont pas en règle mais il suffit qu’ils tendent 1000f ou 2000f au policier (surtout les agents de l’ONASER) et on les laisse partir c’est très dommage

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 11:12, par kabore
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    le problème il ne s’agit pas de prendre des mesures c’est de pouvoir les appliquer sur le terrain on vois souvent des agents de l’ONASER qui arrêtent des chauffeurs pour des problèmes de papiers mais il suffit que ces derniers leur tendent 1000f ou 2000f pour qu’ils les laissent passer tend qu’on arrête pas ça toutes mesures prisent seront vaines.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 11:33
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Monsieur le ministre l’incivisme et le désordre dans la circulation a commencé à Ouaga ville où vous aviez été Maire. Non loin de la mairie centrale où vous aviez vos bureaux aux alentours du grand marché de Ouaga avez – vous pu y mettre de l’ordre ? Le non-respect du ses giratoires, les stationnements anarchiques vous n’avez pas pu y mettre fin. Une bonne partie des usagers de ces environs sont des commerçants installés ou qui viennent à Rood Woko et des transporteurs qui fréquentent ces lieux. Dans la ville de Ouaga au niveau de ZAD et koulouba et sur certaines artères commerciales (avenues Babanguida, etc.) que des occupations anarchiques des voies publiques avec pour conséquences des stationnements sauvages. Pire vous avez eu à dire des assertions qui réconfortent certains agissements de citoyens (exemple des femmes ne se gênent pas de faire des arrêts sur des avenues pour passer des coups de fils, ou faire des courses), et les policiers ne se gênent pas de laisser faire, pour ne pas se faire humilier par celles – ci et risquer des sanctions. Ouaga – ville est leur propriété. Alors comment voulez – vous que ceux qui roulent loin de Ouaga ville songent a respecter un minimum de sécurité routière. Il faut y penser. Que des autorités prennent des engins à deux roues et respectent les feux tricolores, stops, et les autres suivront. Pour la limitation de vitesse, c’est bien mais cela ne résoudra pas tout. On se donne RDV dans quelques mois pour le bilan.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 12:16, par SANOU Moussa operateur economique
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Je vais tout d’abord félicité l’intervention rapide du gouvernement face à cette situation déplorable. Que les victimes repose en paix et que la terre les soient légers. Aujourd’hui notre pays fait face à une crise dont nous n’ignorons pas la source, malheureusement pour faire face à cette crise tout les moyens son permis. Il y a pas de contrôle, nous faisons face à une monte de la corruption, surtout avec ceux la même qui sont chargés de notre sécurité. Aujourd’hui le souhait de tout agent de la sécurité est d’être affecter à l’ONASER, et oui l’ONASER cette institution qui est sensé sécuriser la circulation routière seime du désordre. Il passe leur temps a arnaque les pauvres chauffeurs surtout des camions. A ma connaissance L’ONASER a fait installé des ponds bascule a l’entrée et à la sortir des villes comme Bobo et Ouaga dans le but de contrôle le poids des camions pour éviter les surcharges.

    Dans la journée du 18 et 19 mai 2016 à la sorti de Bobo sur le RN1 j’ai suivi le comportement des agents de cette institution que je qualifierai de honteux. Il arrêt tout les canions et les disent de retourner se faire pesé à Bobo inter car eux il ne travail qu’avec Bobo Inter dans le cas contraire ils prennent 5000F par camion que la caisse de l’état ne verra jamais. Dans le cas ou les camions s’est fait pesé à Bobo Inter au cas ou il y a dépassement au lieu de le faire paye la contravention il négocie un montant et il le laisse passe. Dans tout les cas il empoche quelque chose par camion.

    A ma connaissance ces agent de l’ONASER on le devoir de faire pesé tout les camions qu’il estime en dépassement de poids réglementaire et si leur soupçon est avéré , ils ont l’obligation de faire dressé le procès verbal à l’intéresse pour règlement de la contravention dans la caisse de l’état et non dans la poche de l’agent. Etant détenteur d’un pond bascule, il est inconcevable de dire que l‘ONASER ne travail qu’avec le pond bascule de Bobo Inter alors que l’ONASER détient un pond bascule en état de marche destine au contrôle des poids. Le domaine du poids Bascule est une activité commerciale que tout citoyen peut exercer.
    Je demande au responsable de L’ONASER un suivi rigoureux de cet agent car ils s’enrichissent sur le dos des pauvres citoyens et de l’état qui a du mal à trouve des ressources.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 12:29, par Condoleances
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Toutes mes sinceres condoleances aux familles eplorees et au Peuple Burkinabe tout entire suite a cette tragedie de plus. Face a l’incapacite de l’autorite publique d’assurer la securite y compris la securite routiere il faudrait laisser les kolweogos gerer cette situation.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 13:19, par VIGILANCE
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    ENCORE STAFF...AVEZ-VOUS DEJA FAIT UN TOUR DANS LEUR GARE A BOBO ?COUR PLEINE A CRAQUER DE PASSAGERS, LEUR STATION DE CARBURANT S’Y TROUVE, LES GENS FUMENT...LE JOUR OU CA VA PETER, ON DIRA EN "BON NOIR" : ALLAH KO LO !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 13:30, par HARIS 23
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Je suis étonné que personne ne fasse cas de la cause première de ce drame : UN GROS CAMION LOURDEMENT CHARGE STATIONNE SANS SIGNALISATION. Cette négligence tue sur nos routes autant que l’excès de vitesse (nous avons dans doute chacun en mémoire un parent, un proche victime d’un tel accident). L’Etat doit mettre l’accent sur ce volet également et passer vraiment, mais vraiment des discours aux ACTES !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 14:26, par kolou
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Une vingtaine de tuer ca vaut cas même la peine que les ministres en charge de la sécurité et des transports se déplacent sur le terrain sans délais. Mais eux ont préféré resté à Ouaga pour faire un discours.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 14:58, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Bravo Simon. D’office j’applaudis, mais reste insatisfait. J’aurais aimé que STAF soit mis à pied, fermé ou autres.
    1. Rien que l’année passé, sur route de Fada sortie de Ouaga, STAF ecrasait une personne.
    2. A Kokologo, courant 2015, STAF est brulé pour avoir liquidé par collision un pieton. Trop, c’est trop !
    3. Sans rien dire d’autres cas à profusion !
    4. Il faut que les voyageurs BOYCOTTENT STAF. Et definitely !
    5. FDS, verification de pneus lisses, j’avais proposé cela sur le Net à la veille du Grand Forum National sur les Transports entre 2010-2013. Et cela c’est très simple. Je peux même donner de la DOC aux FDS specialement sur la maintenance des PNEUS. C’est très simple et n’importe quel conducteur devrait s’y interesser.
    6. Se rappeler que la cause precise de cet accident, c’est le STATIONNEMENT BATARD de ce camion de malheur. Et à ce sujet, près de 90% de conducteurs au Burkina ont le même comportement. Autrement, presque tout le lot des pleurnichards de cet accident reste aussi coupable !
    7. Regles de Balisage en cas de stationnement :
    - a) Agglomeration : panneau, branches à 30 - 50 m
    - b) Hors Agglomeration : panneau, branches à 100 - 150 m
    8) Nous sommes sur la route tous à 99% comme STAF, Faisons donc notre REPENTANCE.

    A bas Dieu et Vive la Securite Routière !

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 16:23, par fight
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    il faut qu’au Burkina Faso nous apprenons à anticiper, à prévenir au lieu d’adopter à chaque des mesures conjoncturelles.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 16:40
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    même en plombant les véhicules en y mettant des pneus neufs,si le chauffard est drogué et avec souvent plus 5 bouteilles de bière,il y aura toujours ce genre d’accidents inévitables et stupides. donc même si le véhicule est en bon état,il faut faire des tests d’alcoolisme et de stupéfiants.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 17:16, par yes
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    que la loi soit appliquée ici et maintenant dans toute sa rigueur pour sauver d’autres vies !

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 17:23, par JOSANK
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    bonsoir cher tous,toute mes condoléance au famille des disparus. messieurs les ministres je voudrais juste proposé une solution, lorsqu’on regarde ses accidents survenir ont peut aussi parler de la fatigue des chauffeurs qui ne se repose pas. imaginer les chauffeurs de ses compagnies parcours en gros 1000 km par jours après calcul on se retrouve avec 7000km par semaine,il n’ont pas de dimanche, toujours a la recherche du gombo frais sans repos, je propose que le gouvernement impose aux grandes compagnies de transport un congé forcé de un mois a chaque chauffeur par ans et qu’on leur alloue 3000 frs par jours comme ration pour qu’il reste au repos total.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 17:27, par L’Oeil du peuple
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Monsieur Simon je vous crois car vous avez un sang révolutionnaire qui croit en ce qu’on fait, qui n’aime pas l’échec, qui aime les choses bien faites. Malheureusement vous êtes encadré par les RS qui ne vous facilitent pas la tache dans vos prises de décisions. Courage. On veut voir le Burkina ou il fait bon vivre et ou les autres communautés souhaitent venir y vivre en paix et dans la tranquillité. Mettez tout le monde au pas quel que soit le prix.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 17:34, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    A l’internaute "Haris 23" : Vous n’avez peut être pas pris les détails du déroulement de l’accident...
    Certes, un camion benne était stationné sur la voie, et sans doute mal stationné et peut être sans signalisation (le car ayant tout écrasé, on verra si on retrouve un triangle de sol). Mais la route en question était une LIGNE DROITE, pas UN VIRAGE. Il n’y avait donc pas de raison que le chauffeur de STAF ne le voie pas. De plus, la collision se serait faite à grande vitesse, de PLEIN FOUET et pas de coté, montrant que le chauffeur n’A PAS ou A TRES TARDIVEMENT essayé d’éviter l’obstacle. On dit de plus qu’il était à son deuxième aller-retour sur Bobo la même journée, soit 12 à 16h (!!!) de conduite sans vrai repos au moment de l’accident. Il est également connu que les chauffeurs obtiennent des primes de leurs employeurs quand ils réalisent des records de vitesse.Tout cela montre :
    1°) Que le chauffeur n’était pas attentif, et même probablement qu’il s’est assoupi ;
    2°) Que son éclairage était peut être en feux de croisement au lieu de plein phares, en pleine nuit sur une voie non éclairée ;
    3°) Que le car était à très très grande vitesse ;

    En résumé donc, la cause première de l’accident est plus à chercher du coté du car de transport et de son chauffeur que du camion benne, quand bien même il aurait été mal garé.
    Paix à l’âme des victimes et bon rétablissement aux blessés.

    Quand à la déclaration du ministre Simon Compaoré, je veux juste rappeler qu’il a, il y a quelques temps, donné aussi un mois aux taxis de ville roulant au gaz pour se conformer à la loi sous peine de sanction. Ils ont demandé un moratoire, aucun n’a obtempéré et 5 mois après il n’y a rien ! Donc, donner 1 mois aux transporteurs pour plomber eux même volontairement leurs véhicules, je demande à voir. Clientélisme politique et fermeté ne font pas bon ménage...

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai 2016 à 14:13
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    1. Merci intervenant 57 Sidpawalemde pour certains details. Mais à priori, moi j’accuse le camion à l’arrêt. Pourquoi ? Parce que : C’est un comportement très très repandu sur les routes : en agglomeration comme hors agglomeration.
    2. Vous ne semblez pas avoir une experience de conduite sur les routes nationales. Pour m’avoir été obligé par les circonstances à m’y exercer, j’en connais les coins et recoins. J’ai même mis au point un ensemble de techniques preventives, enseignables, qui permettent de prendre en compte tous les risques possibles. Pensez-vous que l’infirmier Major de la zone Boromo ou Hounde mort dans les même circonstances avec sa Yamaha, durant 2014-2015, etait fatigué ou somnolait ?
    3. M. Sidpawalemde, savez-vous les règles en matière de signalisation en cas d’arrêt en pleine chaussée ? Près de 97% des conducteurs,selon mes observations, les ignorent. Vous savez la signalisation est differente selon les vitesses maximales pratiqué sur la route. Sur une route nationale censé etre limité à 90km/heure, il faut prevoir un branchage +triangle sur une distance de 100m (la distance de securite à 90km/heure est de 81m à peu près )
    4. J’en sais grand chose, ce "Wanbraado" qui a occasionné cet accident, j’en suis sûr n’avait pas de balisage en règle.
    5. Ce que vous avez cité sont juste des circonstances aggravantes et ne constituent pas la cause de l’accident.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2016 à 12:09, par SID YA NAABA
    En réponse à : Récurrence des accidents : Le ministre de la sécurité promet une application stricte de la loi

    Je crois qu’il ne faut se voiler la fasse. La grande majorité des accidents viennent de la compagnie STAFF. les autorités doivent avoir le courage de la suspendre pendant un mois au moins pour procéder à toutes les vérifications (qualité du matériel et du personnel) avant de l’autoriser à reprendre. De plus un avertissement et le dernier doit lui être donné et au prochain (que je ne souhaite pas) l’autorisation lui soit retiré. Ce que j’ai remarqué cette compagnie pratique trop la vitesse. La recherche de l’argent ne doit amener personne à s’amuser avec la vie des autres. Il s’agit de décisions courageuses à prendre par le politique qui a le devoir de protéger le peuple ; Ne louvoyons pas. Il s’agit de vies humaines.
    Paix aux âmes des décédés et que la terre leur soit légère et meilleurs rétablissement aux blessés. Que Dieu console tous les parents et amis et tout le peuple du Burkina Faso.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés