Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

jeudi 19 mai 2016 à 01h05min

Les enseignants-chercheurs observent une grève de soixante-douze heures ; du 18 au 20 mais 2016. Selon des sources, leur syndicat appelle à une unité d’action pour la défense des intérêts matériels et moraux des travailleurs des universités publiques du Burkina Faso. Un mot d’ordre bien suivi au premier jour du débrayage. Nous avons fait le constat dans la matinée du 18 mai à l’université Ouaga I Pr Joseph KI-Zerbo.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

C’est une ambiance morose qui régnait sur le campus ce matin du 18 mai 2016. L’université Ouaga I Pr Joseph Ky-Zerbo qui d’habitude était l’épicentre d’une grande concentration est aujourd’hui vidée de son beau monde. Répondant au mot d’ordre de grève, les enseignants de l’université ont abandonné les amphithéâtres et les laboratoires.

Des bureaux d’enseignants fermés. Des étudiants couchés dans des salles de cours. Des amphis vides ; voir même fermés. Des mâts dépourvus de drapeau au niveau de la présidence. Telle est la réalité sur le campus en ce premier jour de grève.

Dans une unité d’action, trois syndicats d’enseignants (F-SYNTER, SYNADEC, SNESS) réclament dans une plateforme commune sur quatre points :
-  La revalorisation de la grille salariale et indemnitaire
-  la révision des textes régissant l’organisation du baccalauréat, surtout des taux des diverses indemnités y rattachées
-  la revalorisation des fonctions académiques
-  la revalorisation du statut des assistants et des Enseignants à Temps Plein (ETP).

Le Secrétaire général de la présidence de l’université Théophile Tenkodogo s’abstient de commenter la situation et sur la plateforme revendicative des enseignants. Mais il avance que « la cause principale de cette grève est la revalorisation salariale réclamée par les enseignants-chercheurs. (…) ». Le SG, a cependant rassuré que des négociations seraient prévues entre le gouvernement et le syndicat en grève pour décanter la situation.

En attendant, les universités publiques qui tentent vainement de rattraper un retard qui s’étale sur plusieurs années, devront encore patienter pour connaitre des années académiques normales.

Yvette Nadège Mossé (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 18 mai 2016 à 23:07, par Rasta yaa Clair
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    C’est une logique !! Seule la lutte paye !!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 00:26, par soungalo
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Merçi aux braves enseignants Tenez bon. C’est vrai, ni Rock, ni Salif ou Simon n’ont leurs enfants à l’université Ouaga1 Pr Joseph Ki-ZERBO. Cela explique aussi le comportement irrespectueux du premier ministre à votre égard, qui n’a pas trouvé que de jouer au zouave en ironisant sur la revendication de nos braves enseignants. La situation de nos université est telle qu’un jour de grève accentue le retard déjà abyssal. Mais ça, le premier ne connait pas. Il ne connait le pays qu’à travers les chaînes étrangères depuis Dakar. Chaque pays a le premier ministre qu’il mérite

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 00:40, par F(Y)=Z
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Felicitations à tous et à toutes pour la suivie du mot d’ordre et pour l’unité d’action.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 00:51, par patria
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    C’est de bonne guerre. On ne peut pas former les cadres du pays et être ’’misérable’’.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 07:49, par Visa
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Soutien aux valeureux et braves enseignants des universités publiques du Burkina Faso. vous faites un travail formidable, malgré "l’indigence matérielle et financière" dans laquelle le gouvernement veut vous maintenir. Puisqu’ils ne connaissent plus les réalités de l’université, voire du pays. Leurs enfants ont été formés dans les grandes universités américaines et européennes. Nous qui sommes passés sous vos "fourches caudines", nous sommes fiers de vous et n’avons rien à envier aux diplômés de Yale ou de la Sorbonne. Tenez bon professeurs.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 08:03, par Vacataire
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Courage ! vous avez aussi le soutien des vacataires qui traînent des années d’impayés ! austérité budgétaire, et quoi d’autre j’en passe... Si l’Etat ne veut plus d’élite formée au pays, qu’on ne le dise haut !

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 08:14, par joseph, le fermier
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    je crois que les professeurs d’université avaient sous la transition vu leurs décrets adoptés (11 au total) ; de quelle revalorisation parle t’on ; svp laissez Rock travailler

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 08:19, par lemonument
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Totalement d’accord avec la revendication ; mais allez droit au but ; expliquer au gouvernement le bien fondé de votre lutte ; apportez des arguments ; ne rentrez pas dans la comparaison et l’esprit de grève qui a lieu ces temps-ci ; Privilégiez le dialogue et tout ira ; aussi, si vs avez gain de cause, consacrez vs à vos cours et recherches et laissez tomber vos multiples cacao ; c’est aussi valable pour les médecins ; le monument vous soutient
    Signé LE MONUMENT

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 08:20, par zemosse
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Les 3 syndicats doivent exiger que la demande d’excuse du Premier ministre Kaba faite devant eux, soit faite publiquement, car il a dénigré les enseignants publiquement devant les député qui ont même applaudi et devant les téléspectateurs. Foutaises de foutaises.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 08:33
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    on est ou la ?comment des bacs+6 qui sont bien traiter que des bac+8 ?Ça cest foutaise. Soutien total au Pr.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 08:35
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Les premiers responsables du SYNADEC ont pleinement conscience que les enseignants-chercheurs viennent, par cette grève, d’attraper la queue d’un serpent. Si nous ne partons pas jusqu’à la tête, on se fera mortellement mordre. On doit rester ferme et aller jusqu’au bout.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 09:08, par OCy
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Je n’aime pas les revendications salariales dans ce pays pauvre ou la masse salariale est déjà au dessus des textes mais je comprends que les plus diplômés que les magistrats se plaignent et demandent la hausse de leurs salaires. Comment la transition a-telle pu accorder de telles largesses aux magistrats sans penser aux conséquences que cela pourrait engendrer chez les plus diplômés et en général dans tous les corps de la fonction publique ? Ils se sont peut être dit "de toutes les façons nous partons, signons seulement et tant pis pour ceux qui auront la charge s’exécuter". Je souhaite que l’assemblée qui s’était réuni au lendemain de l’insurrection se réunit de nouveau pour pencher sur les grandes questions de l’heure : mouvements syndicaux, problèmes d’incivisme, Koglwéogo ect.. Elle pourrait donné des recommandations et avoir un dialogue franc avec les autorités et ensemble ils vont voir ce qui est faisable et pourquoi pas revoir certaines choses sous Blaise COMPAORE ou sous la transition

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 09:19, par DELPHIS2
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Il faut que le gouvernement résolve les questions salariales d’une manière globale si non il n’aura pas la paix pour gouverner.Comment un Bac +2 ans de formation peut-il toucher plus qu’un maitrise +2 ans de formation sous prétexte que les premiers ont un statut particulier.Tout les corps sont particuliers c’est la raison pour laquelle il y a plusieurs corps de métier.En quoi un policier est -il particulier par rapport à un administrateur civil ?ou un magistrat par rapport à un médecin ? Tout le monde est particulier.Il faut que le gouvernement cesse d’entretenir l’injustice et l’inéquité. Le front social va bouillonner.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 09:26, par L’Autre Africain
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Quoi de plus normal. Le Président Roch a cherché ses problèmes, il les a eu ! En faisant des magistrats des super-fonctionnaires, il a réveillé la fronde sociale. En effet, on ne peut pas donner du beurre à une frange des fonctionnaires pour qu’elle le mette sur son pain et refuser le pain même à d’autres fonctionnaires.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 09:37, par l’étudiant
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Hop, tous les étudiants à vos claviers, Soutenez vos professeurs même s’ils vous donnaient des zéros ; Ah Ah Ah Ah

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 09:50, par le déçu
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Ce sont les comparaisons qui vont vs tuer dans ce pays ; au lieu d’apporter des arguments solides, vous faites des comparaisons inutiles ; que les professeurs d’université ns disent porquoi, ils veulent une augmentation de salaire ; s’ils sont convaincants ils auront dans le cas contraire, ils seront refusés ; on est fatigué de ces comparaisons ;

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 09:55, par Safia
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Je ne soutiens pas mes professeurs ; ils ont fermé la voie du doctorat ; ils voulaient être les seuls docteurs ; ils nous ont obligé à nous contenter de la maîtrise ; aujourd’hui, avec cette maitrise, on s’en sort et mieux qu’eux ; qu’ils nous laissent tranquilles ; bande d’égoistes ; vous aimez vous targuer avec vos diplômes ; maintenant que nous avons aussi un peu d’argent, nous allons ns former et être des docteurs comme vs car ce n’est pas difficile ; HONTE A VOUS ; c’est à cause de nos professeurs que le pays n’avancent pas ;

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 10:16, par soulard
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Chers professeurs, j’ai cru qque vous êtes venus à l’enseignement à cause de la vocation mais je me suis trompé ; c’est l’argent qui vous intéresse ; comme vous avez le plus gros diplôme, démissionnez et allez dans les entreprises privées et on va vs recruter ; Personne ne va vs recruter bien sûr ; voilà pourquoi vs arpentez les couloirs des campus à faire la vacation et à courir les étudiantes ; Le milieu professionnel est un milieu de pratique et non théories inutiles de gens qui ne sont même plus en vie ; Si avec mon doctorat, l’Etat me donne moins de 500.000FCFA, je démissionne si j’ai de la compétence ; mais si je n’ai pas la compétence, je reste et je me tais ; Bravo à certains profs ( Mahamadi SAVADOGO, Laurent BADO) eux y sont allés par vocation

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 10:21, par TOTO
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Les chercheurs qui cherchent, on en trouve mais les chercheurs qui trouvent, on en cherche ; Telle est la peinture de nos universités

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 10:25, par TOm Tom
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    En ma qualité d’étudiant, je ne vais pas vs soutenir car vs n’avez jamais osé ns soutenir dans nos luttes ; vous nous donnez même pas envie de devenir comme vous ; au lieu de faire des publications, vous courez derrière les postes nominatifs donc politiques ; qu’est ce qu’un professeur va faire en dehors d’un amphi ou d’un laboratoire ; rien sinon que de mettre le pays en retard ; allez voir dans d’autres pays, comment sont vos collègues ; ils sont respectés et adulés car ils écrivent et poussent les petits ; vous c’est fermé la porte aux autres qui vous intéressent ; voilà pourquoi le gouvernement vs ferme sa porte

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 10:39, par jaloux
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Dans ce cas, que les profs d’université juristes aillent passer le concours de la magistrature ; aux autres profs qui ne sont pas juristes, démissionnez, allez avec vos doctorats dans le privé ou dans les institutions internationales et laissez le peuple tranquille puisque c’est l’argent qui vous intéressent ; venez à la magistrature, vous verrez le nombre de docteurs mais ils vocifèrent pas ; ils font le travail pour lequel le contribuable les paie

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 11:04
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Vous méritez plus ? Soit ! Qu’on vous l’accorde. Mais gare à vous si vous refusez les programmations de cours et les encadrements pour aller faire vos deals et mettre les universités publiques en retard. Vous n’aimez pas entendre cela ? Soyons honnêtes. Vous êtes bel et bien une des causes, parmi d’autres, j’en conviens, du retard dans nos universités. Ressaisissez-vous les profs. On doit accomplir correctement ce pour quoi on est payé avant d’aller voir ailleurs. Merci à la petite frange d’enseignants consciencieux qui remplit à merveilles son contrat de travail. Dieu vous le rende au centuple.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 11:18, par l’énervé
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Dites nous, que font réellement les profs d’université, si ce n’est allé recopier dans les livres et venir dicter

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 11:20, par le choc
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    C’était prévisible ;il reste maintenant les médecins et tout le monde aura la paix ; mais sachez que le gouvernement n’est pas surpris et il a déjà les réponses ;

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 11:25, par loterie
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    THIEBA a parfaitement raison ; ces profs ne méritent rien et ils n’auront rien ; la transition a adopté des décrets jusqu’au frais funéraires ; que vs voulez vs encore ; si vs avez mal négocié avec la transition, c’est votre problème

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 11:28, par zemosse
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Pauvres etudiants égocentriques. Nous préparons l’avenir pour vous. Ne devient pas Professeur d’université qui veut, mais qui peut. De 1990 à 2012, l’Université de Ouagadougou était la deuxième université la plus cotée de l’UEMOA après celle de Dakar. Et cela , grâce au dévouement et au don de soi de ses professeurs chevronnés reconnus comme etant parmis les meilleurs de la sous region. L’état n’a jamais financé la recherche dns les universités . Les enseignants chercheurs se sont battus avec brio pour obtenir des financements externes en vue de s’équiper en matériels de recherche.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 11:42, par Truth Hurts
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Soutien ! Mais en ce qui concerne la prise en charge des examens de BAC et —j’ajoute—du BEPC, tous les intervenants doivent être concernés. Sinon, même si le supérieur est satisfait, le secondaire va bloquer.Pour ce qui est du traitement des salaires j’ai toujours dit que les statuts particuliers étaient une option suicidaire. Jamais un ordre de préséance-en dehors des diplômes- ne peut être établi entre les travailleurs. Bien malin qui me dira qu’un magistrat est plus important pour le pays qu’un infirmier ou un enseignant. Pourquoi donc ces traitements partiaux ! Il faut des états généraux sur le traitement salarial des travailleurs de la fonction publique. Il ne s’agit pas de traiter les choses séparément. Autrement, le chaos n’est guerre loin. Car, après la grève paralysante de X, ce sera le tour de celle encore plus singlante de Y.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 11:51, par un passant
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    D’avis avec les enseignants. Luttez, sinon vous n’aurez rien. Il est connu dans ce pays que "si tu ne te lèves pas pour toi va pas sortir". C’est Rock lui même qui a cherché ce problème. En période de déficit comme ils veulent nous faire croire, on accorde pas facilement des revendications. Le gouvernement argue qu’il est venu trouvé la loi sur la magistrature adoptée et donc qu’il devait l’enterriner par les décrets. Dites nous si juridiquement vous étiez obligé d’adopter lesdits décrets. Absolument pas, il n’y avait pas d’obligations juridique d’adopter ces textes et si obligation il y avait ce ne peut être que morale (la jurisprudence en la matière est légion). Assumer vos responsabilités et gérer les angoisses que vous vous êtes créées.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 12:07, par lesite
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Félicitation et courage pour cet engagement. sincèrement les enseignant méritent un meilleur traitement salariale et indemnitaire vu le travail énorme abattu. par contre qu’il ait le courage de dénoncer et sanctionner tous enseignant dont l’incompétence et la l’irresponsabilité saperait la volonté des valeureux enseignants à résorber ce retard. actuellement moi même j’héberge un expatrié qui fait un Master 1 depuis plus d’un an qui ne fini pas. il est complètement désespérer. et d’après lui certains enseignants sont responsable de cette situation. alors démasquons les brebis galeuses et avançons avec ceux qui veulent réellement bosser. Nous avons la chance de finir notre cursus dans le temps imparti pourquoi pas nos petit frère.
    Vive l’enseignant seul garant d’un véritable développement.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 12:23, par Habibi
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Le gouvernement ne peut s’en prendre qu’à lui-même : Il a ouvert la boîte de pandore

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 12:30, par EC
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Les enseignants n’ont jamais cherché à se comparer, et à qui pourraient ils se comparer dans ce Burkina ? C’est le premier ministre qui a pris des discussions de cabaret pour faire rire les députés en se moquant des enseignants chercheurs (EC). L’argumentaire tient en 4 points :
    - l’UO est la premiere en Afrique de l’Ouest par la seule force des bras des EC malgré la crise structurelle qu’elle traverse.
    - En Afrique de l’Ouest les EC du Burkina sont les plus mal payés en prenant seulement en exemple le Niger et le Benin, les enseignants de ces 2 pays touchent le double de ce que gagne un EC du Burkina pour le meme grade, alors qu’au niveau économique, le Burkina a eu la meilleure progression de ces 5 dernières années.
    - Les EC sont recrutés avec BAC +9 et font régulièrement des concours du CAMES pour changer de grade. Les gens n’aiment pas ce argument mais nous savons tous qu’à la fonction publique, les salaires sont indexés au diplômes. Dites simplement que les EC ne sont pas des Burkinabés ou que ce sont des martiens qu’ils enseignent et ils se tairont.
    Ceux qui pensent que les EC ne se battent que pour de l’argent se trompent, si la crise persiste, certainement qu’ils vous montreront qu’ils savent où trouver de l’argent mais ce serait encore au detriment de l’UO qui se meurt.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 12:35, par lesite
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Félicitation et courage pour cet engagement. sincèrement les enseignant méritent un meilleur traitement salarial et indemnitaire vu le travail énorme abattu. par contre qu’il ait le courage de dénoncer et sanctionner tous enseignant dont l’incompétence et la l’irresponsabilité saperait la volonté des valeureux enseignants à résorber ce retard. actuellement moi même j’héberge un expatrié qui fait un Master 1 depuis plus d’un an qui ne fini pas. il est complètement désespérer. et d’après lui certains enseignants sont responsable de cette situation. alors démasquons ces brebis galeuses et avançons avec ceux qui veulent réellement bosser pour construire cette nation. Nous avons la chance de finir notre cursus dans le temps imparti pourquoi pas nos petits frères.
    Vive l’enseignant responsable seul garant d’un véritable développement.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 12:51, par djassikini
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Ah bon mes collegues ! Avec sa mon salaires atteindra aussi celui de camarade rester avec le ministere du secondaire. Je pensais quiter le superieur car la loi 081 ne nous favorisait PAS

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 13:19, par Vigipirate
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Je soutiens les Pr sans pour autant remettre les statuts particuliers en cause. L’État gagnerait à être ferme. Il faut publier les grilles salariales des différents corps afin que celui qui choisit d’aller être un garde de sécurité pénitentiaire ne vienne pas un jour réclamer le même statut qu’un magistrat. Il faut qu’on arrête ça car y’ en a marre à la fin. A cette allure, les braves paysans doivent revendiquer des salaires pour cultiver puisque sans eux il n’y aura pas de mil.
    Tu vas dans l’enseignement sachant qu’il n’y a que des salaires de misère et tu veux subitement te comparer à d’autres corps sous prétexte qu’on est dans le même pays. Qui t’a forcé à prendre la craie ? Si ça ne va pas, dépose la et va-t-en tranquillement sans faire du bruit et verra s’il y aura quelqu’un pour te remplacer ou pas !
    Ce que je viens de dire vaut pour tous corps qui s’infantilisent en ne pensant qu’aux revendications salariales alors même qu’ils ont un rendement quasi nul.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 14:20, par étudiant reconnaissant
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Soutien total à nos Pr d’université. Seule la lutte paie, allez jusqu’au bout quelques soient les obstacles qui vont s’y opposer. Bon courage à vous !!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 14:20, par BC
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    @vigipirate, il faudrait peut être que l’état mette fin à ces statuts particuliers, on ne peut pas payer en fonction du diplôme et créer encore des statuts particulier. Nous sommes tous des Burkinabé et travaillons pour les Burkinabé, tout le reste n’est que frustration. Oubien que l’état dise que la base n’est pas le diplôme et comme ca, on publie tous les salaires de tous les corps de metier et chacun choisi en fonction du salaire ou de sa vocation. Mais il faut que l’état tranche à l’avenir.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 14:26
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Courage aux enseignants. Tout à fait d accord avec l internaute 12.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 15:00, par Patrick
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Juste attirer l’attention des internautes qui disent que personne ne les force à aller dans l’enseignement. J’ose imaginer que vous ne vous êtes pas formés tout seul sur les bancs de la fac. Il a bien fallu qu’il y’ait des personnes qui acceptent d’assurer cette charge. Cette revendication à mon avis n’a rien avoir avec une quelconque comparaison à d’autres corps, mais simplement l’expression d’une réalité qui explique l’aversion des jeunes docteurs pour l’enseignement. Ailleurs, il y’a beaucoup d’appelés et peu d’élus dans ce corps, au BF, les appelés se comptent sur le bout des doigts. S’il existe un seul corps qui peut se prévaloir d’autant d’années d’études (je rappelle pour ceux qui feignent de ne pas le savoir qu’un doctorat c’est Bac+9 minimum, je dis bien minimum car après 5 années de Master, ceux qui bouclent leurs thèses en 4 ans sont extrêmement rares), et dont l’avancement dans la carrière est aussi coriace que le corps d’enseignant-chercheur qu’ils se déclarent. A ceux également qui disent qu’on n’a pas besoin de théoriciens au BF, ne dit-on pas que la théorie sert de baromètre à l’évaluation de la pratique ? Les praticiens dont vous parlez ont reçu une formation théorique et leur pratique n’a de pertinence que lorsqu’elle est évaluée par rapport à un standard donné. Je pense qu’on ferait mieux de soutenir ce mouvement sinon d’ici quelques années nos enfants se retrouveront dans des amphis vides.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 16:13, par soulard2
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    I am extremely upset by this guy " soulard ". Je pense qu il doit encore beaucoup apprendre. Il ne sait pas beaucoup des CEO dans les plus grandes compagnies sont des gens rattaches aux universites ? qu il se renseigne un peu. Il doit avoir honte de qualifier des enseignants universitaires du Burkina de la sorte. Si l’universite de ouagadougou a detronne l universite cheick anta diop de dakar c est en grande partie a cause de ces enseignants. Un peu du respect la. Il devrait fouiller un peu au net et comparer les salaires des enseignants du superieurs et des magistrats des pays comme les usa, l allemagne , le japon, la norvege etc... et revenir sur le forum.
    Merci, soulard 2

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 16:46
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    ENSEIGNANT : Qui est le président du FASO ?
    ÉLÈVES : ( tous en chœur) DJA Press A Ouaga !
    ENSEIGNANT : Exact ! Qui assure la sécurité et la Défense du Burkina ?
    ÉLÈVES : Les Kogl-weogo !
    ENSEIGNANT : Bonne réponse ! Quelle est la capitale du BURKINA FASO ?
    ÉLÈVES : Zagtouli !
    ENSEIGNANT : Très bien ! Qui a composé l’Hymne National ?
    ÉLÈVES : FLOBY !
    ENSEIGNANT : Excellent. Comment appelle t-on les habitants de Moscou ?
    ÉLÈVES : Les moustiques !
    ENSEIGNANT : Parfait ! Combien font 2 + 5 ?
    ÉLÈVES : 25 !
    ENSEIGNANT : C’est génial et ça va rester de cette façon jusqu’à ce que votre gouvernement augmente mon salaire !

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 16:47, par moi meme
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Dans la vie tout est question de rapport de force Ex : insurrection, putsch. donc si les magistrats Bac + 5 peuvent toucher entre 750.000 débutant et 150.000 plus ancien, on devine que le Pr de médecine, de géographie, de communication, etc. qui a Bac +12 doit toucher combien ? il faut Roch règle de manière générale cette affaire de salariés de tous ceux qui emmargent dans l’argent public. sinon, d’ici là les infirmiers vont sortir, les conseillers pédagogiques, les instituteurs, les vétérinaires, ..... et là ce sera la totale.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 17:01
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    Le Président Roch qui connaît le problème est d’accord qu’il faut augmenter la rémunération des enseignants du supérieur. En témoigne le programme qu’il a soumis avec succès au vote du peuple et dans lequel cette augmentation est écrite en noir sur blanc.

    Hâte donc le pas cher exécutif et on va passer à autre chose.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 19:00, par ADP
    En réponse à : Grève des enseignants-chercheurs : Trois syndicats en rangs serrés dans les universités publiques

    l’Enseignant chercheur, il n’y a pas plus diplômé que lui. Informez vous et vous comprendrez combien vos enseignants sont compétents. Il n’y a pas comparaison entre magistrat et Enseignant-chercheur sinon sur quoi cela va-t-elle se baser ? Chers camarades étudiants voyez à quoi ressemble les laboratoires lorsque vous faites les T.P, à rien car Délaisser par l’Etat. La plupart des Enseignants-chercheurs sont là par simple patriotisme, il ont la compétence d’allez partout hors du Burkina et se faire embaucher. Ne restez pas aveugles soyez sincères et jugez objectivement. Esprit burkinabé ! pendant que certains travaille pour le retour de leurs cadres au pays, au Burkina Faso ont travaille à les chasser du pays. Il y a certaines choses que l’on comprend mieux lorsqu’on est dans la boite. L’université de Ouagadougou à fonctionner plus d’un quart de siècle sans connaitre de retard. Les enseignants chercheurs sont consciencieux et peuvent faire beaucoup pour le pays, j’y crois. "Nul n’est prophète chez soit". Sachons reconnaître les mérites des Hommes. Tout le monde parle d’incivisme aujourd’hui, c’est le système éducatif qui est déboulonné depuis la base. On ne fait rien, et on passe le temps à voir l’enseignant du primaire comme moins que rien. mais cela nous rattrape. Notre système éducatif est toucher aujourd’hui, au niveau du supérieur avec un LMD mal appliqué, d’ou le retard. Pour la question des revendications des Enseignants-chercheur cela permettra un temps soit peu de réparer une injustice sociale cruciale qui ne dit pas nom. comment peut-on dire à un Enseignant chercheur d’être Magistrat. Quand même un peu de respect, je compte cela dans une autre forme d’incivisme. Je demande aux magistrats de soutenir leurs formateurs pour la juste cause et non s’aligner derrière tous ces gens qui travaille à vous cogner les têtes contre les Enseignants chercheurs. Vive les Enseignants-Chercheurs ! Vive les Universités du Burkina Faso. Que la lutte paye ! Courage à vous je vous soutiens fermement.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés