Scrutin municipal du 22 mai 2016 : « Tout est Ok » du côté de la CENI !

jeudi 19 mai 2016 à 01h10min

Les responsables de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ont échangé avec les acteurs sur le scrutin du 22 mai prochain. La rencontre qui a eu lieu dans la matinée de ce mercredi, 18 mai 2016 à Ouagadougou, a permis aux premiers responsables de l’institution de dresser le point sur l’avancement des préparatifs et de recueillir les suggestions et recommandations pour un bon parachèvement du processus.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Scrutin municipal du 22 mai 2016 : « Tout est Ok » du côté de la CENI !

Pour son président, Me Barthélémy Kéré, la CENI se doit de relever le défi de cette élection avec chacun des acteurs à la hauteur du succès enregistré lors des élections du 29 novembre 2015, voire à un degré supérieur. A l’en croire, « tout est ok » du côté de la CENI et cette rencontre visait à dresser le point des préparatifs et recueillir en retour les suggestions et recommandations de ses interlocuteurs. Convaincu que l’implication de tous est nécessaire pour la réussite du processus, Me Barthélémy Kéré a attiré l’attention des partis politiques sur « la nécessité, encore une fois, de faire un sursaut pour que les choses se passent dans la paix dans le pays parce que malgré tout, les choses se passent bien ». Pour lui, les trois « cas évocateurs » à savoir Zogoré, Béguédo et Bouroum-Bouroum montrent qu’il faut rester vigilant et nécessite que chacun développe ce qu’il y a à faire pour que la paix sociale puisse être préservée pendant les élections.

« Vous l’avez suivi, la mise à jour du fichier électoral a permis aux électeurs, citoyens de 18 ans révolus au 31 janvier 2016 (date initiale du scrutin municipal) de se faire enrôler sur les listes électorales biométriques du 03 mars au 18 mai 2015. Des électeurs qui n’ont pas pu voter le 29 novembre 2015 parce qu’ils étaient encore mineurs pourront donc voter le 22 mai 2016 puisque devenus majeurs au 31 janvier 2016. Un réajustement a donc été opéré sur le fichier électoral qui a consisté d’une part, à la prise en compte des électeurs qui ont atteint l’âge de la majorité entre le 29 novembre 2015 et le 31 janvier 2016 et d’autre part, à la prise en compte des nouveaux villages créées par l’Administration territoriale après le démarrage de la révision exceptionnelle des listes électorales en 2015. Dans ces cas : 45 emplacements ont été élevés directement au niveau village avec les électeurs qui y sont inscrits dans notre base de données ; les électeurs de 13 autres villages regroupés dans six communes, Pouytenga, Boussouma, Tenado, Zamo, Sapouy et Tin Akof, qui étaient enrôlés dans leur ancienne entité de résidence ont fait l’objet de transfert dans leur village nouvellement crée. Quelques électeurs qui n’avaient pas trouvé leur nom dans le fichier électoral lors du précédent scrutin se sont signalés pour être pris en compte. Enfin, nous avions entrepris à Béguédo d’achever le processus d’enrôlement biométrique qui avait été interrompu par des actes de violences à la fin des opérations en 2015. Malheureusement, ce processus n’a pas pu être achevé en raison de la survenance de graves risques d’affrontements, dès que la nouvelle liste électorale des villages concernés a été publiée en vue de l’organisation du contentieux de la liste électorale. La CENI s’en tiendra donc à la liste électorale de base, publiée par l’arrêté N°2016-055/CENI/SG du 24 mars 2016 », a détaillé Me Barthélémy Kéré.

La CENI a également rappelé que ces élections vont mobiliser 5 539 384 inscrits répartis dans 17 938 bureaux de vote. 85 partis et formations politiques et regroupements d’indépendants prennent part à ces municipales avec 156 693 candidats pour 19 624 postes à pourvoir.

Dans neuf de ces circonscriptions électorales, un seul parti est en compétition. Il s’agit des communes de Yao dans la province des Balé ; Bissiga dans le Boulgou ; Boudry, Meguet, Mogtédo, Zorgho, Zoungou dans la province du Ganzourgou ; Dapelogo dans l’Oubritenga et Bouroum-Bouroum dans la province du Poni.
« Les enjeux du scrutin liés au coût élevé de la liaison VSAT ne nous ont pas permis de faire recours cette fois-ci, à cette ressource technique pour la transmission des résultats. Ceux-ci seront normalement convoyés des bureaux de vote au CCCR de chaque commune et arrondissement où aura lieu la compilation communale. Ces résultats compilés au niveau communal seront acheminés sur support numérique avec les procès-verbaux physiques au niveau central à la CENI qui se chargera de la vérification et de la validation légale et procédera à la proclamation officielle des résultats provisoires au fur et mesure de la vérification et de la validation des communes et arrondissements. En effet, la CENI a reconduit les 368 centres de compilation des résultats siégeant dans les CECI et CEIA sous la direction d’un coordonnateur. Cette phase de gestion et de proclamation des résultats se fera sans discontinuer et dans les délais les plus raisonnables. L’expérience vécue par le Burkina Faso en 2015 nous sert de repère et nous inscrivons nos actions dans cette dynamique pour que le cap soit maintenu pour ces élections municipales », a confié le président de la CENI, Me Kéré.

A l’issue des échanges, des participants ont loué les efforts de la CENI et ont invité chacun à l’esprit républicain dans les courses électorales. Ainsi, pour Mamadou Kabré du PRIT-Lannaya, les partis politiques doivent comprendre que « quand on va à un scrutin, on a les deux éléments avec soi : la victoire et la défaite. Si on intègre ces données, il n’y a pas de raison qu’un parti politique n’accepte pas les propres conséquences de son action... ».

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 mai 2016 à 07:24, par LE PAUVRE
    En réponse à : Scrutin municipal du 22 mai 2016 : « Tout est Ok » du côté de la CENI !

    OUI BRAVO MONSIEUR LE PRESIDENT DE CENI SEULEMENT IL FAUT TOUT FAIRE POUR QUE LES ELECTIONS SE DEROULENT CORRECTEMENT DANS LES COMMUNES DONT LES SIEGES SONT SACCAGES VOIR BRÛLES. EN PLUS IL FAUT UNE VRAIE ENQUÊTE POUR TROUVER LES RESPONSABLES ET LES COMMANDITAIRES QUELQUE SOIT LEURS NIVEAUX DE POSITION ACTUELLEMENT DOIVENT REPONDRE A LEURS ACTES OU A LEURS COMPLOTS CAR RIEN NE SERA COMME AVANT ; EN PLUS CES GENRES DE COMPORTEMENTS SALISSENT L’IMAGE DE NOTRE PRESIDENT KABORE QUI EST PRESIDENT DE TOUT LE FASO ET PERSONNE NE PEUT DIRE LE CONTRAIRE. SEULEMENT IL Y A DES NOUVEAUX OU ENCORE APPRENTIS POLITICIENS QUI CONFONDENT TOUT. JE NE PEUX PAS IMAGINER QUE LE BURKINA FASO, OUI CE BEAU PAYS TANT AIME PAR SON EXCELLENCE KABORE PRESIDENT DU FASO SOIT A LA PORTEE DE CES MAUVAIS ESPRITS. LE CAS DE BOUROUM BOUROUM ME FAIT MAL SI MAL QUE JE ME DEMANDE A QUOI DE CONFIER LES POSTES DE RESPONSABILITÉS AUX GENS QUI N’ONT PAS DES ESPRITS MÛRS. EN ECOUTANT LE PRESIDENT DE L’UPC DANS SA DECLARATION JE SUIS TRISTE ET EN MÊME TEMPS HONTE.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai 2016 à 08:02, par M’passake Yé
    En réponse à : Scrutin municipal du 22 mai 2016 : « Tout est Ok » du côté de la CENI !

    C’ est faux ce que vous dites. Et les cas de Broum Broum, de Béguedo, de Zogoré, et autres. Que dites-vous de tout cela ?
    Il faut sécuriser les matériels de vote ainsi que les lieux de vote contre les prédateurs de toute nature.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai 2016 à 09:59, par yelmingaan blaan saa hien
    En réponse à : Scrutin municipal du 22 mai 2016 : « Tout est Ok » du côté de la CENI !

    "ok "dites vous ?que Dieu vous entende pour que ce ne soit pas le KO coté sécurité !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés