Kongoussi : Des Koglwéogo humilient ‘’par erreur’’ quatre personnes dont trois rastas

mercredi 18 mai 2016 à 00h30min

Quatre jeunes de Kongoussi dont trois rastas, suspectés de complicité de vol, ont été arrêtés lundi par des Koglweogo venus de Fada qui les ont maltraités et humiliés deux jours durant, avant de se rendre compte qu’il s’agissait d’une ‘’erreur’’.

Kongoussi : Des Koglwéogo humilient ‘’par erreur’’ quatre personnes dont trois rastas

Le lundi 16 mai 2016, en début de matinée, un groupe d’auto défense Koglweogo (au moins 10 personnes) en provenance de Fada N’Gourma (Nakeboini) est arrivé sur le site d’orpaillage de Alga (commune de Bourzanga), où ils ont ligoté trois rastamen.

En route pour Kongoussi, les Koglweogo ont marqué une escale à Nakindougou (Bam) où ils ont interpelé Nourou Tall à son domicile.

La raison, il le saura à Fada. Les Koglweogo arrivent à Kongoussi avec « leurs délinquants » ligotés derrière des motos Sanili. Ils font escale au commissariat central de Kongoussi et à la brigade territoriale de gendarmerie.

Alors que des photos et des vidéos des mis en cause circulent toujours sur les réseaux sociaux, nous apprenons dans la soirée du 17 mai 2016 leur libération par les Koglweogo.

Joint au téléphone ce matin (18 mai) pour en savoir davantage sur le cours des évènements, Nourou Tall relate sa mésaventure.

« J’étais couché chez moi le lundi matin (16 mai) quand on est venu me réveiller avec des armes pour me ligoter. J’ai cherché à comprendre et on m’a répondu que je le saurai une fois à destination.

Arrivés à Kongoussi, on est passé à la police et à la gendarmerie. Des gens venaient de partout pour nous filmer et nous photographier. Après Kongoussi, on a fait encore escale à Sabcé où ils nous ont payé du riz.

Après Sabcé, c’est à Nagréongo qu’on nous a encore payé à boire et à manger. Et toute la journée nous avons roulé et nous sommes arrivés à Fada entre 23 heures et 00 heure. Mais en cours de route, un groupe a bifurqué avec un des rastas.

Il restait deux rastas et moi. A Fada, on nous a servi du café au lait et on a continué à Nakeboini à environ 40 km de Fada. Arrivés, ils nous ont enchaînés sous un hangar.

Hier matin, ils nous ont envoyé dans un endroit spécifique aux Koglweogo en me signifiant qu’ils ont arrêté un voleur de moto qui m’a dénoncé. (Le voleur a dit que c’est moi qui lui ai donné la moto).

Pourtant, le voleur en question (qui a volé la moto à Alga) est venu chez nous il y a environ deux mois pour demander à passer la nuit parce qu’il revenait de Alga.

Mon père qui est l’iman de Nakindougou m’a dit de lui trouver une place pour dormir. D’ailleurs, il est parti très tôt le matin sans que je ne sache. Ils nous ont tous déshabillés pour chicoter.

C’est là qu’un d’entre eux leur a dit de commencer par le présumé voleur. Quand ils l’ont bastonné, il a avoué qu’il ne connaissait personne de nous trois. Pour ma part, il dit m’avoir cité parce qu’il a passé la nuit chez moi. Pour les autres, il a laissé entendre qu’il les a indexés au hasard sur le site.

C’est ainsi qu’ils nous ont remis nos portables tout en s’excusant des préjudices que nous avons subis. Moi j’ai encore passé la nuit chez eux mais sans chaine. Ce matin (18 mai), je me suis retrouvé chez mon frère (Moussa Tall) qui est agent d’agriculture à Fada et j’attends qu’il m’aide à trouver les frais du transport pour revenir à Kongoussi.

Une fois à Kongoussi, je verrai comment me plaindre auprès de la justice parce que j’ai été humilié et jusqu’à présent, mes images circulent toujours sur internet comme étant un voleur », a-t-il conclu.

Agence d’Information du Burkina

Messages

  • Imaginez des traficants d’hommes ou des terroristes peuvent aussi venir enlever n’importe quel citoyen burkinabé en se faisant passer pour des kologweogo et passer impunément devant la police ou la gendarmerie. Il n’aura personne pour le defendre : il émettra des cris d’adieux au passage de la lame tranchante d’un couteau, d’une balle dans la tête,... Et un jour on dirait qu’une personne a été retrouvée morte sans ses organes génitaux,...revoyez votre collaboration avec les FDS chers kologweogos.

  • Ou se situe la responsabilite de ces Koglweogo ?
    Ces 4 rastas doivent etre dedomages et les les Koglweogo qui ont commis cet acte doivent etre punis a leur tour.

    Si nous ne prenons garde de ce qui est en train de se passer, ces Koglweogo vont se transformer en un monster que personne ne pourra gerer.

  • J’espère que le MATDS a lu. Yaako. SURTOUT PORTEZ PLAINTE

  • trop zélés et trop cons comme des concombres, ces koglweogos. Il faudrait qu’ils soient poursuivis, eux aussi, pour tous les écarts de conduite dont ils se rendent coupables. Autrement, ils deviennent source d’insécurité pour les citoyens.

  • trop zélés et trop cons comme des concombres, ces koglweogos. Il faudrait qu’ils soient poursuivis, eux aussi, pour tous les écarts de conduite dont ils se rendent coupables. Autrement, ils deviennent source d’insécurité pour les citoyens.

  • C’est pas possible ! Je ne sais quoi dire ! Quelque chose ne va pas les amis, il faut former les Koglweoto (vraie appelation) !!!!!!!!

  • D’abord un Koglweogo ne doit pas franchir sa zone d’influence ! On est où là ? Ils doivent savoir que si c’est wack, on est tous blindés, ils doivent faire doucement !!!!!!!!

  • Des esprits malsains vont encore tomber à bras raccourcis sur ces valeureux Kolgweogo parceque je pense qu’ils ont fait leur boulot et proprement.Si il y a eu dénonciation calomnieuse,ce n’est pas la faute de ces Kolgweogo.En fait la question qu’il faut se poser c’est à quoi servent nos policiers et gendarmes qui se font humilier proprement pour leur inefficacité par ces Kolgweogo.
    Vive les Kolgweogo

  • Les koglgeweogo commencent à dévier sérieusement. Ils devraient procéder comme les FDS régulières : garder les suspects dans la discrétion jusqu’à l’établissement de leur culpabilité. Voilà un cas très difficile à réparer. Une chose est certaine : leur plainte sera sans suite ; personne ne peut rien contre les kogleweogo, jusqu’à preuve de contraire. Où se situe l’encadrement dont on a tant parlé ?

  • En tout cas les bases sont posées pour que le chaos soit vraiment parfait si un kogln’importe quoi m’arrête pour rien je sait que je serai tellement enrageé que je ne pourrai pas parler à quelqu’un avant d’avoir étrangler ce bandit à la solde de simon

  • ca n’arrive pas qu’aux autres ! vous me direz que c’est une erreur et que ca peut arriver. certes ! mais enlever quelqu’un ; le séquestrer, le bastonner, l’humilier et pour finalement dire qu’on s’est trompé, je pense que c’en est trop ! Quelles enquêtes ont(ils fait pour s’assurer que les trois étaient vraiment impliquer dans ce vol de moto ? Rien ! si nous ne prenons garde, un autre type de groupe d’autoprotection contre Kolgweogo verra le jour. Allons seulement ! il suffit juste que quelqu’un dans les mains de ces kolgweogo te cite pour voir une horde debarquée chez toi et t’enchainer. Ce sont là les derives !!!!

  • Bravo !!!Chaque jour avec son lot d’histoire d’incivisme.Des Kolwéogo ligotent des présumés voleurs passent devant les forces de défense et de sécurité pour les narguer, finissent leur sale besogne et il n’ya rien.Je crois que BF est frappé par une malédiction et comme la solution ne se trouve pas du coté du pouvoir nous allons nous en remettre à nos ancêtres et à nos autorités coutumières et religieuses.Sauvez-nous oooohhh !!!sauvez-nous.

  • Non, Non et non. Que Dieu sauve le Burkina,

  • Qui gouverne le BF maintenant ??
    ça peut vous arriver à vous aussi !!
    J’espère que SIMON va payer un jour pour ça

  • "...Les Koglweogo (de Fada) arrivent à Kongoussi avec « leurs délinquants » ligotés derrière des motos Sanili. Ils font escale au commissariat central de Kongoussi et à la brigade territoriale de gendarmerie.." Ce n’est pas un outrage ça ? A moins que tous ceux qui y étaient de service ne soient nés après la HONTE, ils ne devraient plus oser porter la tenue ni l’arme de service.

  • Il faut vite qu on arrête avec ces kogloweogo sinon ça sera trop tard et de quel droit ils se permettent d aller de région en région pour humilier les honnêtes citoyens, une bande d’ignare qui bientôt sera source de sérieux probleme pour le pays. A bon entendeur salut

  • c’est pas pour rien qu’il ya la présomption d’innocence en justice. bande de délinquants organisés. d’erreurs en erreurs, vous finirez par vous désavouer vous même !!!!!

  • Ce n’est que le début du commencement. Je ne sais toujours pas ce qui a pu pousser nos autorités à chercher toujours à justifier l’existence de tels groupes dans un Etat de droit. Franchement que nos autorités notamment le chef supreme des kolgweogo Simon COMPAORE soient un peu plus sages dans cette affaire sinon le pays fonce droit vers le chao avec ces kolgweogo là
    Dieu protège mon chèr pays ! Amen !

  • J’ai dit et je répète que ces individus sans foi ni loi ne peuvent évoluer dans un Etat de droit...si on est dans la jungle que le Ministre de la Sécurité nous le dise et on va s’armer et nous défendre au prix de nos vies........Tchuurrrrrrrr

  • n importe quoi ces koglwego la.voilà ils sont entrain de detruire la vie de ces jeunes la pour rien.vous laissez filmer ,photographier des innocents .vous les maltraitez et humilliez pour rien.enfin ils ne sont pour rien dans ce vol.pouvez vous les dedomager ?
    il a fallu un gars comme Simon(chef des koglweogo)qui ne pense qu au wach wack pour vous soutenir.mais lentement nous en avons marre...
    Simon,la securitė du BF entier n est pas celle d une Mairie.ok ? on s en fout de tes koglweogo.ok ? ou sont passės nos policiers ,gendarmes ? pour que tes koglweogo se prennent pour les garants de notre securitė.Simon, attention ,attention...

  • c’ est bien pour toi fils de l’imam en rasta !

  • Huuuum si je vous dit que cette manière d’agir des Koglweogo ne m’inquiète pas j’ai menti... Que Dieu veille sur notre Faso

  • Ces gens pouvaient mieux être utiles s’ils collaboraient avec les services de sécurité.

  • Attendons-nous à recolter ce que nous avons semé. Cette histoire de Koglwéogo commence à virer à la comédie. A quoi servent nos forces de l’ordre. On vous envoie des personnes ligotées et vous ne réagissez pas. Nous sommes dans quelle république au juste ? Simon Compaoré pense que c’est ainsi que l’on gère les questions sécuritaires d’un Etat ?

  • En présumant que tout ce qui est dit ici est vrai, voilà pour ceux qui ont encore des doutes sur le danger que représente pour un citoyen une milice officiellement tolorée par les institutions democratiques. Les présumés coupables de vol sont même passés par la police et la gendarmerie nationales sans qu’aucune aide ou justice ne vienne à leur secours. Alors, il y a de quoi avoir peur de vivre dans un tel pays.

  • Prettez attention à ce qu’a dit l’internaute no1 (predicateur)... Le MPP a foutu la merde et il sera difficile de s’en sortir.

  • F... koglweto ! Bande d’analphabètes sans vergogne !!!!!!! Vous commencez à nous faire chier maintenant !!!!!

  • Ce qui me fait très mal, c’est que les koglwéogos ont reçu la bénédiction de la police et de la gendarmerie de Kongoussi ainsi que des postes de contrôles entre Kongoussi et Fada. Maintenant on peut enlever n’importe qui, en faire ce qu’on veut sans être inquiété. YAKO ! les BURKINABE nous sommes au BURKINA Façon.

  • J’interviens rarement sur les réseaux sociaux. Mais là permettez-moi de dire que je suis sidéré par ce qui se passe au BF. Ce pouvoir est totalement irresponsable et les Kogwégo en profitent pour semer la merde au pays. Hommes intègres de tous les horizons réveillez-vous si non ce serait trop tard !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Vu l’incapacité des institutions du pays à garantir l’intégrité physique des Citoyens face au fléau, je dis bien Fléau Koglweto, la seule conséquence digne et logique consisterait à ceux qui ont failli, de demissionner de leur postes. Je veux citer les ministres en Charge de la sécurité intérieure, le ministre de la justice, le Chef d’etat Major de la Gendarmerie nationale le DG de la Police nationale . On ne peut pas continuer a bafouer les droits fondamentaux des Citoyens au nez et à la Barbe de ces responsables payés grassement pour accomplir leur Mission. J’en apelle à tout Citoyen qui Aura été victime de dérives des koglweto à déposer plainte et contre les Koglweto et contre l’Etat burkinabè qui se refuse à prendre ses responsabilités face à ces dérives multiples.

    Passakziri

  • C’est pas mieux que chaque s’achète des fusils « la chasse » et qu’on transforme ce pays la en Western. Simon semble avoir sacrifié nos droits fondamentaux et nos liberté individuels sur l’autel de ses calculs électoralistes.
    Une chose importante que les défenseurs les plus téméraire de ces milice doivent à garder à l’esprit : AUCUN D’ENTRE NOUS N’EST A L’ABRIT DE CES « ERREURS »

  • il faut humilier ces koglwéogo de leur forfait

  • merci aux FDS de n’avoir pas réagi, sinon ce sont les mêmes qui se plaignent de votre inertie qui seront au devant des brûleurs de vos domiciles et autres bureaux. Qu’on continue à faire confiance à koglwéogo et on verra ce qu’on doit voir

  • Internautes 8 et 21 (STB), j’espère sincèrement que ce qui est arrivé à ces quatre personnes va aussi vous arriver ! Après, on verra si vous tiendrez ces mêmes propos.

  • Je m’excuse vraiment ,mais l’internaute n°15 gagnerait mieux à revoir son langage envers nos hommes de tenue ; mettez vous à la place de ces policiers et gendarmes qui sont de nos jour laissés à eux mèmes,traités de tous les noms de démons jusqu’au prix de leur vie parce quelqu’un refus de prendre ses responsabilités,parce que une autorité égoïste ne tient qu’à son poste.....Dites moi dans un tel conteste ces gendarmes et policiers chez qui ils sont passés vous voulez qu’ils disent quoi du moment ou le CHEF DES KOGL mème approuve ce désordre !
    Au jour d’aujourd’hui je préfère que nos hommes de tenue reste prudents pour ne plus perdre la vie inutilement dans ces histoire de koglwégo et d’incivisme en circulation et autre

  • Pourquoi les gendarmes et les policiers donnent-ils le feu vert aux koglewéogo pour passer à leur nez et à leur barbe avec des présumés voleurs ? De quel droit un koglewéogo peut-il quitter Fada pour aller attraper une personne jouissant de la présomption d’innocence ailleurs ? Nous sommes dans quel pays ?Je viens d’apprendre que les policiers de Saaba ont remis ont remis des enfants mineurs accusés de vol à des koglewéogo qui les ont déportés à Fada. Dans quels conditions sont traités ces enfants ? Quelle est la preuve qu’ils ont volé ?
    Je dis bien que c’est cette affaire de koglewéogo qui va enflammer le pays. D’ailleurs qui est koglewéogo et qui ne l’est pas ? Il faut que Simon COMPAORE prennent ses responsabilités. Soit il est ministre de la sécurité soit il ne l’est pas. Chacun de nous risque de se constituer en koglewéogo pour se prémunir contre d’autres koglewéogo inconscients.

  • Le Burkina sera un far west bientôt comme l’a prédit le Pr Bado, les portes de l’enfer risquent de s’ouvrir grandement si nous ne prenons garde avec ces milices koglwéogo. Donnons les moyens suffisants à nos FDS et elles seront plus efficaces que ces brigands déguisés.

  • Pourquoi la police et la gendarmerie laissent ces koglwéogo traimballer des personnes innocentes à leur guise ? Les koglwéogo sont venus aider les agents de sécurités ou leur loi ?

  • c’est pathétique ces koglmachin. Nos FDS ont raison de ne pas réagir et de laisser ces hors la loi continuer avec ces innocents présumés complices voleurs. puisque le tout puissant ministre d’Etat SIMON leur a dit qu’ils ne valent rien et qu’ils sont incapables d’assurer la sécurité des burkinabè et que désormais c’est à ses vaillants koglwéogo les plus compétents et efficaces en matière de sécurité qui assurent la sécurité des citoyens burkinabè en lieu et place de NOS BRAVES FDS traitées d’incompétents et d’improductifs.

  • allons seulement ; que chacun s’équipe pour se protéger mes frères puisse que l’État ne peut rien faire.

  • De dérives en dérives, on arrivera un jour à la naissance d’anti-kolgweto et la situation de la RCA risque d’arriver au BF. Vivement qu’un jour, un délinquant attrapé par les kolgwego accuse leur chef suprême( Simon) de complicité de vol et on verra la réaction de ces derniers.

  • Le Burkina Faso de Salifou et Simon.Un pays sans lois. Chacun fait ce qu’il veut.Question à 1 million : que font nos fameux généraux et autres gourous chargés de veiller sur notre sécurité ? Ils n’ont pas fini de compter leur fric et de faire sans doute le tour de leurs maîtresses. Je ne serais pas sorti les 28, 29, 30 et 31 octobre 2014 si j’avais su que mon pays pataugerait dans une telle chienlit aujourd’hui. J’appelle le vaillant peuple du Burkina Faso à se soulever contre cette milice dite des koglweogo, sinon nous risquons tous d’y passer. Vive le Burkina Faso ! Danton.

  • Ceci n’est qu’un échantillon. Si nous ne prenons garde le pire arrivera coûte que coûte. Régions le problème des kogolwéogo au lieu de le fuire, c’est une question de bon sens.

  • Si les faits tels que décrits sont exactes, il y a plus de mot pour qualifier la gravité de la situation où la dangerosité d’être un simple habitant non membres de ce machin dans le pays.
    Pour quelle raison les présumés voleurs ne sont pas remis à la police ou à la gendarmerie ? Le Ministre a effectué une tournée en mars (avec l’argent des contribuables) pour sensibiliser les groupes auto-défense et les inviter à la collaboration avec les FDS.
    Ces tournées appellent des observations : Le Ministre COMPAORE a–t-il attend les objectifs de la tournée ? A-t-il les compétences requises pour diriger ce département ? Comprend-il sa mission au sein de ce département ? Les FDS ont-ils eu de nouvelles instructions relatives à leur mission d’origine qui est la protection des citoyens ?
    Dans cette situation, c’est dire que nous n’avions plus un gouvernement qui se soucie de la sécurité du peuple mais un Gouvernement qui se préoccupe des nominations et des marchés publics. Si nous avions un Gouvernement digne de ce nom, il est impossible qu’on ligote un citoyen comme une chèvre, le transporte et traverser les 2/3 du pays sans qu’un seul responsable ne bouge le petit doigt.
    Nous attendons aussi la réaction d’AMNISTY et du MBDHP sur les faits (s’ils sont réels) et de la responsabilité des autorités dans les faits.
    Le Ministre Simon COMPAORE doit comprendre que quand on vous confie une responsabilité, on s’assume ou se démet (si les faits sont réels) et il ne doit pas attendre que la population arpente la rue.

  • Tiens, il semble que les ardents défenseurs des Koglweogo se fassent moins nombreux.
    Le pays commencerait-il à gagner en sagesse ou est-ce juste une illusion d’internaute ?
    En tous cas, si les réactions des pouvoirs publics, persistent dans le sens du consensus mou qui illustre leur impuissance, la gangrène n’en sera que plus difficile à soigner !!!

  • Parcourir presque 300km juste pour une erreur et dans quelle condition. C’est lamentable.

  • J’ai les larmes aux yeux, qu’on revoie affaire de koglwéogo. Ou va mon cher Burkina

  • Abas Koglwéogo !Abas Koglwéogo !
    Abas Koglwéogo !
    Abas Koglwéogo !
    Abas Koglwéogo !Abas Koglwéogo !
    Abas Koglwéogo !
    Abas Koglwéogo !
    Abas Koglwéogo !
    Abas Koglwéogo !
    Abas Koglwéogo !Abas Koglwéogo !

  • En réponse l’internaute N°8, les policiers et gendarmes ne se font pas humilier. ils sont professionnel et tu n’imagines pas un policier faire comme eux : on aurait saccagé les commissariats et postes de gendarmeries d’où ils viennent.
    Le problème n’est pas "l’existence des Koglweogo " mais surtout jusqu’ou se limite leur action et leur contribution à la sécurité.
    Réfléchissons bien à cela : "Roles et responsabilités des Koglweogo en lien avec les forces de sécurité et les hommes de loi"

  • ABAS LES KOG-LEWEOGO !

  • J’invite les victimes de l’erreur à déposer une plainte contre l’Etat burkinabè parce que les Koglweogo ont reçu l’onction du Gouvernement à travers son Ministre de la sécurité qui, lui-même a été investi Chef suprême des Koglweogo par la 2ème personnalité de l’Etat burkinabè, Salifou DIALLO.

  • Ainsi naissent les dérives si tant est que leur existence sous ce format n’est pas une dérive en elle même. La police et la gendarmerie n’interviennent en dehors de leur juridiction. Elles ont recours à leurs confères. Au temps des CDR, ceux d’un secteur n’intervenaient pas dans un autre secteur sans les avertir auparavant. Faire une expédition de l’Est au Centre Nord : boko haram aurait eu un filon si nous étions frontalier du Nigéria.

  • J’ai l’impression de revoir les CDR du temps de la révolution qui certains d’entre eux avaient aussi abuser de leur titre pour faire des bêtises.
    Il faudrait faire attention pour ne pas tomber dans le piège
    La police aussi laisse des gens faire .
    Attention au pouvoir .
    Merci.

  • Heeiiiii.Les koglewéogo ne peuvent pas continuer à semer la merde impunément dans ce pays.Nous sommes dans une république et non dans la jungle.Que dit Simon COMPAORE dans tout ça lui qui est chef suprême des koglewéogo ? Il faut que ces dérives cessent.Les koglewéogo doivent respecter les lois de la république ou bien ils disparaissent.

  • Tous ceux qui supportent les kog-lewogo seront ligotés et humiliés un jour avant de comprendre que ces brigands,ces hors la loi doivent disparaître.

  • les gens du quartier et village doivent prendre leur responsabilité en vues des kolweogos, il ne faut pas les laisser immulié, tué, franchir, les villages, et campagnes comme si tout est permis chercher toujours à comprendre la réalité ; les groupes d’auto-défenses doivent savoir que tout le monde peuvent l’être ;
    il faudrait faire attention pour éviter les confrontations.
    D’autres kolweogos vont profiter de ce que SIMON les à permis se disant que tout est permis ; SIMON il faut voir ces analphabètes pour arrêter l’incivisme grandissants au seinn de tes groupes

  • Attendez de voir : ce n’est pas l’Etat qui va recadrer les Koglwéogo ; c’est la population qui s’insurgera tôt ou tard contre ces" autodafeurs" du 21ème siècle.

  • Faites les sondages vous verrez que plus de 90% des internautes ont écrit pour dire non aux méthodes kolgweogo. C’est la vérité. Ces groupes d’autodéfense constituent de véritable danger. Je demande au ministre de la sécurité de revenir sur la question. Il faut consulter les sages du pays. Quels sont les rôles des FDS si les kolgweogo doivent prendre leur place. Il faut redonner aux FDS leur place.

  • Les burkinabé sont trop attentiste. Chacun passe son temps a ecrire sur oes rrseaux sociwux ou a deviser tranquillement des derives de ces délinquants de premier ordre. Ils.fsut des action fottes pour nous debarser de ces voyoux et de leur parrwin si necessqire. La sécurité des peronnes et des biens ne peut etre confiée a des personnes analphabètes et ignorantes de tout.
    Si les peules et surtout l jeuness burkinabé a eu le courage de chasser blaise compaore du pourvoir, a faire echec au putch du rsp et se laisse traumatisé par des délinquants a la sode de qui on sais ? Personne ne pourra rien pour nous.
    Rappeler vous de cet adage" chaque peuple merite ses dirigeants"

  • A propos quelle est la position du MBDHP par rapport aux KOLGWEOGO et leurs actions ?
    J’aimerai savoir

  • Ça y est çà commencé déjà. Vraiment Simon m’énerve sérieusement avec son affaire de Koglwéogo, Souvenez-vous, Lui même a été CDR au temps de la révolution, me semble-t-il. Et Ce sont les mêmes dérives qui ont tué la révolution. L’histoire semble se répéter. Rock et Salif, me semble-t-il, sont de bonne foi pour servir notre peuple. Mais, Simon j’en doute. Alors ; que Rock et Salif prenne leurs responsabilités. Malgré les inquiétudes prononcées par la justice, malgré les cris des citoyens pour refuser les Koglwéogo, Simon va seul contre tous. On est où là ? Vraiment, ca va pas là.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés