Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

L’UPC à Yalgo : Zéphirin Diabré soutient le changement à la base

Accueil > Actualités > Politique • • mercredi 18 mai 2016 à 06h40min
L’UPC à Yalgo : Zéphirin Diabré soutient le changement à la base

Le président de l’Union pour le progrès et le changement était dans la commune de Yalgo, située à 200 km de la capitale et à une cinquantaine de kilomètres de Dori. Zéphirin Diabré est allé ce 17 mai 2016, encourager les candidats du parti du Lion qui ‘’rugissent’’ pour conquérir la mairie de cette commune. Les problèmes sont énormes et les candidats ont invité les populations à leur faire confiance pour le développement de Yalgo.

Bien qu’abritant deux sociétés d’extraction minière, la commune de Yalgo dans la province du Namentaga n’est pas pour autant épargnée par les affres de la pauvreté. Les problèmes sont énormes. Et c’est pour créer les conditions d’une vie meilleure aux populations à la base que les candidats de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), vont à l’assaut de la mairie.

Des problèmes d’eau, de chômage des jeunes, de dispensaires ont été énumérés par les représentants des femmes, des jeunes, des vieux.

« Nous avons beaucoup de groupements de femmes, de transformatrices, qui ont besoin d’un coup de pouce. Nous allons combattre la pauvreté en créant des activités qui permettent aux femmes d’avoir des revenus », a rassuré la candidate Lankoandé Aminata, au poste de conseillère de la commune. Elle a invité ses sœurs, filles et généralement la population de la commune à faire confiance au parti du Lion qui ne les décevra pas.

Les jeunes quant à eux, sont fatigués de se tourner les pouces. Ils veulent du travail. Pour Issouf Bancé, un habitant de la commune, une des solutions serait la viabilisation du barrage, la principale source de revenus pour beaucoup de jeunes grâce le maraichage.

« Il y a un problème d’eau parce que le barrage n’est pas viabilisé. Notre espoir repose dans ce barrage et si nous sommes à l’UPC, c’est parce que nous avons foi que ce problème sera résolu », a dit le jeune homme qui ajoute que les sociétés d’extraction minière qui n’emploient pas les jeunes de la localité contribuent à l’assèchement des retenues d’eau. Le prochain conseil municipal de Yalgo qui sera dirigé par l’UPC, espère-t-il, apportera une solution à leurs problèmes.

Ousmane Yaméogo, titulaire sur la liste du parti dans la commune, a rassuré que tout en travaillant à solutionner les problèmes des populations, le parti sera aussi garant de la paix et de l’entente entre les populations de Yalgo.

Le président de l’UPC, Zéphirin Diabré a exhorté les populations à voter utile, c’est-à-dire le parti du Lion. Pour lui, le changement prôné par le parti doit partir de la base vers le sommet. Et pour qu’il y ait un véritable changement dans la gestion des affaires de la commune de Yalgo, les électeurs ont été invités à faire le bon choix, celui du changement.

Zéphirin Diabré a rappelé qu’il a été candidat à l’élection présidentielle, mais le choix du peuple s’est porté sur quelqu’un d’autre, « c’est la volonté de Dieu », a-t-il dit avant de préciser qu’il faut l’« accompagner parce que le pays nous appartient à tous ».

Il a par ailleurs ajouté que si les autorités posent de bonnes actions, elles seront applaudies, mais dans le contraire, il est du devoir de tout un chacun de dénoncer pour le bien du pays. Et foi du président de l’UPC, depuis que les nouvelles autorités ont été installées, rien ne bouge véritablement. Pire, ce sont des anciens voleurs(en référence notamment à la nomination de Lassané Savadogo au poste de Directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale) qui sont appelés pour occuper des affaires importantes.

Il a donc indiqué que le changement véritable voulu par son parti n’est pas encore au rendez-vous. D’où l’intérêt des populations locales à voter le parti du Lion pour un changement qualitatif qui va du bas vers le sommet.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Députée Elise Foniyama Ilboudo/Thiombiano : « Les gens pensent que la politique, ce sont des intrigues »
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés