Présidence du Faso : L’Ordre des architectes et l’ambassadeur des USA chez Roch Kaboré

lundi 16 mai 2016 à 23h08min

Le Président du Faso a reçu dans la matinée de ce lundi, 16 mai 2016 en son Palais de Kosyam, l’Ordre des architectes du Burkina et l’Ambassadeur des Etats-Unis au Burkina, Dr Tulinabo Mushingi. Si avec les architectes il a été question des préoccupations liées à la profession, avec le diplomate américain, les échanges ont porté sur la coopération entre les deux pays.

Présidence du Faso : L’Ordre des architectes et l’ambassadeur des USA chez Roch Kaboré

A sa sortie d’audience, le chef de la délégation, Valérie Sanou, a révélé que la démarche de son organisation fait suite à des préoccupations que connaissent les architectes du Burkina, soucieux d’apporter leur contribution au développement du pays. Les professionnels souhaitent que l’Etat et ses démembrements puissent également respecter les lois en ce qui concerne la nécessité de travailler avec des architectes en matière de construction. C’est pourquoi ils ont sollicité le Président du Faso pour faire en sorte que les institutions publiques respectent les normes en la matière.

A en croire la délégation, l’organisation connaît de nombreuses préoccupations. " La première préoccupation, c’est qu’il y a une loi sur le code de l’urbanisme et de la construction qui dit que pour concevoir un projet, il faut travailler avec des professionnels. Commencer par l’architecte. Mais nous nous rendons compte que cette disposition n’est pas respectée. Même par les services de l’Etat. C’est une loi et il faut la respecter.
La deuxième préoccupation concerne le suivi des travaux de construction. Malheureusement, notre pays a constaté des effondrements d’immeubles avec des pertes en vies humaines et après, on s’est rendu compte que ceux qui font le projet au départ ne sont pas associés pour le suivi. Du coup, quand il y a des conséquences dommageables, il est difficile de situer les responsabilités ; parce que le maître d’ouvrage a pris son projet et après, il construit avec qui il veut sans appeler l’architecte. Ce qui occasionne de nombreuses conséquences’’
, a déploré le chef de délégation, Valérie Sanou. Précisant en outre qu’au Burkina, il est interdit à l’architecte qui a fait le projet de suivre son exécution et cela est prévu dans le code des marchés publics. Ce qui n’est pas bon, relève Mme Sanou.

Une autre préoccupation soulevée est le permis de construire où les architectes entendent être associés au processus d’obtention du permis de construire et du certificat de conformité.

Au cours du tête-à-tête, il a aussi été question des 25 ans de l’Ordre des architectes du Burkina, du 3 au 9 octobre 2016. Cet arrêt vise entre autres à permettre à la population de mieux se familiariser avec la profession et ses acteurs. Toute chose qui va permettre, convainc Mme Sanou, de dissiper certains préjugés sur les architectes. « Son Excellence a accepté patronner cet événement », a-t-elle confié.
L’Ordre des architectes du Burkina qui assure le poste de Secrétaire permanent de la Conférence des Ordres de l’UEMOA enregistre à son tableau 2016, 111 membres.

Avant cette délégation, Roch Kaboré a reçu l’ambassadeur des USA au Burkina, Dr Tulinabo Mushingi. « Nous avons passé en revue la coopération entre les Etats-Unis d’Amérique et le Burkina Faso. Je viens de terminer le circuit des rencontres avec les ministres où j’ai demandé à chacun d’eux d’exposer ses priorités ; je leur ai également exposé les priorités du gouvernement américain. Il s’est agi donc avec le Président du Faso de rendre compte de mes différentes réunions avec tous les ministres et voir comment nous allons continuer à travailler ensemble », a indiqué Dr Tulinabo Mushingi.

Le diplomate américain a également fait le point de son déplacement dernièrement dans la région du Sahel au cours duquel, il s’est rendu sur le site d’accueil des réfugiés. Se réjouissant de la « parfaite cohabitation entre ces réfugiés et les populations locales », Dr Mushingi a remercié le gouvernement burkinabè d’avoir accueilli tous ces réfugiés (environ 3000) et de continuer à les supporter.
Le diplomate dit avoir également évoqué avec le Président du Faso, l’actualité nationale marquée par les élections municipales et le projet de referendum sur la Constitution.

O.L.O
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés