Campagne agricole 2016-2017 : Le coup d’envoi est donné

samedi 14 mai 2016 à 00h42min

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, s’est rendu samedi 14 mai à Koulgho dans le Centre-Nord. Ce village de Kaya dans la province du Sanmatenga a accueilli le lancement de la campagne agricole humide 2016-2017. Le thème de cette année est « Agriculture au Burkina Faso, opportunité d’emploi pour les jeunes et les femmes. »

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Campagne agricole 2016-2017 : Le coup d’envoi est donné

Pour le Gouverneur de la région, Nandy Somé/Diallo, le choix du Centre-Nord pour le lancement de la campagne agricole de cette année est un « événement majeur » qui réjouit l’ensemble de ses administrés. Elle a profité de l’occasion pour rappeler les généralités et les potentialités de sa région. Selon elle, l’agriculture, grandement tributaire de la pluviométrie, est la principale activité de la région qui est par ailleurs reconnue pour son activité minière et son artisanat. En termes de difficultés éprouvées dans le secteur de l’agriculture, Mme Somé a évoqué les difficultés d’écoulement de la production et le manque de facteurs de production, sollicitant davantage de soutien pour les producteurs en intrants et équipements agricoles, « et surtout l’augmentation des crédits pour les jeunes et les femmes ».

A propos du thème, le Gouverneur a estimé que l’autonomisation économique de la femme et de la jeunesse passe par la mise en place de politiques et programmes à mesure de leur permettre de tirer parti des opportunités qui s’offrent à eux. Elle demande donc à ce que des « actions vigoureuses » soient prises dans ce sens. Nandy Somé a tenu, avant de clore son propos, à exprimer son engagement et celui de sa région à soutenir et accompagner les actions du Gouvernement allant dans le sens de l’amélioration du secteur de l’agriculture et l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire.

Seydou Ouédraogo, Président du bureau de la chambre nationale d’agriculture, prenant la parole au nom de toute la profession agricole, a déclaré que « l’agriculture peut convenablement nourrir son homme ». Pour lui, cela passe par la mécanisation de l’agriculture qui, pour lui, reste l’un des seuls secteurs qui utilise encore des techniques archaïques. Seydou Ouédraogo a en outre estimé que l’augmentation durable de la production passe nécessairement par un meilleur accompagnement des producteurs, notamment dans les domaines où ils rencontrent le plus de difficultés. Ces difficultés sont entre autres « l’accès aux intrants, au matériel, aux infrastructures, à l’appui-conseil et à un marché rémunérateur », autant de problèmes qui font de l’agriculture un secteur peu attrayant pour les jeunes et favorisent l’exode rural.

Cliquez pour lire la suite sur regions.lefaso.net

Roseline Nitiéma (Stagiaire)
Lefaso.net

Campagne agricole 2016-2017
Objectifs de production :
-  4 700 000 t de céréales ;
-  1 580 000 t de cultures de rentes
Dont
-  910 000 t de coton ;
-  610 000 t de niébé ;
-  400 000 t d’arachide ;
-  240 000 t de sésame ;
-  235 000 t de tubercules ;
-  62 000 t de voandzou ;
-  25 000 t de soja.

Subventions :
-  4 000 t de semences améliorées ;
-  16 000 t d’engrais NPK et urée ;
-  11 000 charrues, charrettes, semoirs etc ;
-  6 000 animaux de trait.

Aménagements hydrauliques pour les campagnes 2016 et 2017 :
-  10 000 hectares de basfonds ;
-  5 000 hectares de petits périmètres irrigués ;
-  2 500 hectares de grands périmètres irrigués ;
-  500 hectares de périmètres irrigués réhabilités.

R.N.

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 mai 2016 à 10:48, par HA YAAH
    En réponse à : Campagne agricole 2016-2017 : Le coup d’envoi est donné

    Pauvre de nous c’est avec des arrosoirs et autres matériel moyenâgeux qu’on compte augmenter la production ? je préfère ne pas regarder cette image

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2016 à 12:42, par citoyen
    En réponse à : Campagne agricole 2016-2017 : Le coup d’envoi est donné

    sérieux la ? comment commencer toute une campagne agricole avec des outils du moyen age. c’est pas la peine. l’agriculture est le secteur d’avenir de ce pays si du moins nous savons qu’on ne peut pas sauter de coq à l’âne. et nous devons mettre les moyens nécessaire pour relever le défis. Mr le PM revoyons nos méthodes d’exploitations agricoles. Donnons aux paysans des outils plus modernes.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés