Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

samedi 14 mai 2016 à 00h06min

Après une gestion approximative, partisane, « amateuriste », « gabégique » de notre transition sur fond de populisme et de manipulation du peuple insurgé, le général usurpateur et sa bande qui ont jeté les bases d’une instabilité durable de notre pays par la promotion de la haine, de l’incivisme violente, des intrigues et de la division entre les Burkinabè de tous les secteurs de la vie politique, sociale et administrative, semblent s’entêter dans la réalisation de leur plan de déstabilisation du pays dans le but d’assouvir des ambitions personnelles démesurées, dans le mépris absolu des considérations d’intérêt général.

Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

Après avoir affiché un silence complice face aux récentes révélations sur des cas de malversations portant sur les parcelles à Ouaga 2000 et sur les attributions népotistes de marchés publics en méconnaissance absolue des principes gouvernant la commande publique, ces parangons de la vertu auto proclamés, qui se sont usurpé des fruits de décennies de luttes citoyennes du peuple burkinabè pour nourrir leurs egos, continuent leur travail de sape des efforts entrepris par le pouvoir légitime ( le seul à qui le peuple lucide du Burkina Faso a donné sa confiance pour conduire son destin jusqu’en 2020) en vue de réparer les nombreux dégâts qu’ils ont laissé à la fois sur les plans économique, social et politique.

Continuant dans l’abus de la naïveté du peuple burkinabè, et exploitant les difficultés de tous ordres que vivent ces nombreux jeunes en proie au chômage du fait de la mauvaise gestion du régime déchu, ces manipulateurs hypocrites et égoïstes ne rencontrent malheureusement en face aucune réaction digne de l’ignobilité de leurs manœuvres, se donnent l’impression que nous vivons encore la période d’exception des Zida, caractérisée par la dictature de la pensée unique des pro-Zida en vue de la réalisation de leur probable agenda caché.

En tant qu’organisations de la société civile attachées, au-delà de tout intérêt partisan, à la paix et à la réconciliation nationale, condition indispensable à toute entreprise de développement durable et partagé, nous ne pouvons nous taire face à cette orchestration « de forces du pire »,qui, pour des ambitions strictement égoïstes, risquent de conduire notre pays vers le chaos.
Y aura-t-il dans l’histoire du Burkina Faso des crimes économiques aussi graves que ceux commis durant la période de transition, ces crimes commis sur le sang des martyrs qui se sont sacrifiés dans l’espoir de voir la fin de ces crimes économiques justement ?

Pourquoi faire le lien entre les crimes commis par ces individus portés au pouvoir grâce au sang des martyrs morts pour mettre fin à l’ancien régime, avec les crimes commis par l’ancien régime ?

En plus de constituer des crimes économiques commis dans des circonstances plus qu’aggravantes, les crimes économiques commis durant les 13 mois de la transition ne sont autres que des crimes de haute trahison des idéaux de l’insurrection populaire, si bien qu’il est impensable que des réels défenseurs de l’insurrection en viennent à vouloir les sous-estimer.

Au lieu de demander avec insistance que les suites conséquences puissent être données à ces crimes, ne serait-ce que pour le respect de la mémoire des martyrs qui ont été ainsi manipulés par des gens sans foi ni loi, la bande d’ OSC pro- Zida se lamentent aujourd’hui dans des déclarations tendant à saper les efforts entrepris par le gouvernement légitime en vue notamment de la relance de l’économie nationale et la réconciliation nationale.

Rien d’étonnant si les prétendus agendas cachés sont toujours d’actualité, surtout qu’ils avaient eu l’intelligence de positionner leurs éléments à tous les postes stratégiques de l’administration, et étaient même sur le point de vouloir le faire au niveau des forces de défense et de sécurité, et que le pouvoir actuel traine à les y déloger, malgré les nombreux militants compétents et intègres capables de relever les défis qu’il compte dans ses rangs.

Sinon comment comprendre que de simples organisations de la société civile en viennent à vouloir donner des injonctions au pouvoir politique sur la gestion de dossiers judiciaires dans un contexte de séparation des pouvoirs ?
Comment des gens qui comptent parmi eux des juristes à qui on a pris le risque de confier la défense du Burkina devant la cour de justice de la CEDEAO ne peuvent pas comprendre que c’est dans l’ordre normal des choses que la décision d’une juridiction inférieure peut être remise en cause par une juridiction supérieure ?

Comment de si grands prétentieux de la vertu ne peuvent pas comprendre que les aléas de la procédure font partie intégrante de la gestion d’une affaire judiciaire, et que du respect absolu des règles de la procédure dépend le respect des droits humains en général et des droits de la personne mise en cause en particulier ?
Comment comprendre qu’après que l’autorité compétente, appréciant la gestion approximative frisant l’incompétence, l’acharnement ou un certain parti pris d’un dossier judiciaire par un juge, et décidant en toute légalité de dessaisir des juges ou des magistrats, de simples citoyens non investis d’aucun mandat public trouvent à proférer à la limite des menaces à l’autorité légitime, à la paix et la stabilité sociales de leur pays ?

Ou bien craignent-ils de voir leurs plans échoués face à l’éviction des leurs, auquel cas tous les soupçons se confirment et alors l’on devrait regretter que l’autorité ait attendu aussi longtemps avant d’agir.

En tant qu’organisations de la société civile privilégiant la préservation de la paix sociale, (surtout dans ce contexte de fragilité politique et sociale de notre beau pays), et conscient de notre devoir d’impartialité absolu vis-à-vis des différents groupes d’intérêts politiques,
1. Appelons le pouvoir élu à prendre pleinement conscience qu’il est le seul à avoir bénéficié de la confiance du peuple insurgé pour conduire sa destinée dans les cinq années à venir. Par conséquent, sans préjudice du respect des droits et libertés individuelles et collectives, dont la liberté d’opinion des OSC, et même de celles de mauvaise foi, l’encourageons à :
-  Poursuivre sans relâche et sans compromission, dans le cadre des institutions de la république, le processus de réconciliation nationale, et ne pas céder face à l’intimidation des organisations de promotion de la haine, de la violence et de la division aux fins d’intérêts égoïstes
-  Travailler à raffermir l’indépendance bien comprise de la justice, laquelle doit servir l’impartialité du juge au bénéfice des droits et libertés des citoyens, sans que la séparation des pouvoirs ne donne naissent à plusieurs Etats dans un Etat
-  Saisir les instances compétentes des cas de malversations commises durant la période de transition afin que toute la lumière soit faite, et que les coupables soient sanctionnés à la hauteur de leurs forfaits.
2. Appelons les juges à :
-  se mettre au-dessus de la mêlée pour se donner plus de crédibilité et constituer ainsi les remparts de la paix sociale
-  Bien comprendre l’indépendance de la justice et la séparation des pouvoirs, en gardant à l’esprit le fait que la collaboration au sommet est indispensable quand l’intérêt de la nation toute entière est menacé.
-  Garder toujours à l’esprit que la justice poursuit une finalité majeure qui est la préservation de la coexistence pacifique (à l’intérieur des nations et entre les nations), la protection des droits et des libertés des citoyens, et que toute action qui ne s’inscrit pas dans cette finalité ne sert pas véritablement la justice, mais la vengeance.
3. Appelons enfin les Burkinabè dans les différentes régions du pays et toutes les personnes éprises de paix et privilégiant l’intérêt général à :
-  Rester lucides face aux tentatives de manipulations et d’intimidations des marchands de la haine, de l’incivisme violent, de la division ;
-  Demeurer en tout temps des citoyens respectueux de la loi, en se démarquant de prendre part aux manifestations illégales et violentes organisées par les promoteurs de la haine ;
-  Se soumettre toujours aux décisions de justice, sauf à exercer les voies de recours prévues ;
-  Demeurer en tout temps de vrais Burkinabè qui privilégient le dialogue à la violence, et qui n’éprouvent aucune fierté à défier l’autorité de l’Etat.
Ensemble mobilisons-nous pour ramener notre pays sur les rails d’un Etat de droit démocratique afin que l’égoïsme et la cupidité de quelques-uns ne nous conduisent tous en enfer.

Pour la fédération libre des OSC
Ont signé

Association pour l’Emergence d’une Culture de la Citoyenneté ( AECC)
Centre de Recherche d’Information, de Promotion et d’Etude sur la Femme et l’enfant au Burkina Faso et en Afrique (CRIPEF/AFRIQUE)
Association pour le Développement de la Femme et de la Jeune fille (ADFJ)
Action Solidaire pour le Développement (ASD)
Association Pour la Promotion du Travail Domestique (APPTD)
Association TI GNOTAAR KING GNE
Mouvement pour l’Engagement et le Réveil Citoyen(MERCI)
Association PassYam (ASPA)

Vos commentaires

  • Le 14 mai 2016 à 18:11, par ka En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    On peut aveuglement vous croire : Mais une seule chose que vous oubliez, la transition n’a pas laissé le choix a Roch Kaboré, et c’est un bon choix qui va pour le peuple, et non pour ceux, comme vous les mange-mil qui cherchent à remplir vos gosiers. Si vous voulez qu’on vous écoute, mettez de côté les nouveaux dossiers de corruption dont qui ne n’intéressent pas au 53% du peuple qui ont voté pour Roch Kaboré et son MPP, afin qu’il règle impérativement les dossiers des crimes impunis, comme celui de Thomas Sankara , Norbert Zongo, Dabo Boukary, NEBIE, et celui du coup d’état de Diendéré. Si vous poussez le régime actuel à régler ce problème, le peuple vous suivra pour vos actions afin de gagner des miettes. Pour l’instant la transition a fait un travail formidable en ouvrant les dossiers des crimes impunis que le nouveau gouvernement n’allait pas le faire. Le peuple connait maintenant la vérité, et les RSS n’ont aucun choix que de régler ce problème avant d’avoir les mains libres pour vous distribuer les miettes que vous attendiez. Qu’il pleuve ou qu’il neige, si ce problème des crimes impunis n’est pas résolu, un soulèvement populaire vous fera prendre le même chemin que l’introverti et caméléon criminel Blaise Compaoré. S’il y a une vraie vérification, 90% d’entre vous ont des parcelles trafiquées. Mettons ces problèmes en attente, et réglons les crimes impunis que le chef des armés qui est Roch Kaboré Bloque à sa guise, en accusant la juridiction militaire qui est pourtant dans ses mains.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 18:31, par Sougrsoba En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    Pesez vos mots.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 19:16, par XCO En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    Est-ce que celui ou celle qui a mis des semaines voire des mois à rédiger ces lignes se comprend lui-même /elle même ? Vous alignez des phrases creuses avec des mots littéralement in-sensés comme "ignobilité" pour couvrir votre misère politique, intellectuelle et idéologique. Cela ne sert pas le camp que vous semblez défendre, si j’étais Roch Kaboré je ferais une grimace suivie de nausée en vous lisant.
    Au fait, pour "le respect de la république" commencez par demander à Salif et aux hommes politiques de ne pas aller ramper devant le Moogo Naaba, si vous savez ce que République veut dire !

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 19:22 En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    Mes chers compatriotes,c’est bien le mal de ce pays que le président du Faso a mis à nu tout récemment en déclarant qu’il ne sert à rien de produire par milliers des juristes,des littéraires, en gros des discoureurs à longueur de journée qui se retrouveront au chômage mais les mêmes discoureurs lui sont tombés dessus à bras raccourcis surtout que les mêmes désœuvrés ne possèdent aucun esprit de synthèse comparativement aux scientifiques,aux esprits cartésiens.En effet si vous regardez les parcours scolaires des géniteurs de ces machins OSC au Burkina Faso,la plupart sont issus de ces filières tête à queue.C’est tout de même consternant avec ces OSC de merde.Il est temps de mettre le grand holà car trop c’est trop,il faut assainir le milieu mais le plus hallucinant,est que les mêmes désoeuvrés manipulés et manipulables trouvent des journaleux tout aussi désoeuvrés qui sont prêts à couvrir leurs diarrhées verbales.C’est tout simplement honteux car même tout frais payé,j’irai jamais voir ni écouter ces guigols

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 19:36 En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    en voilà encore ces osc mange mils qui viennent parler de ce qu’ils ne maîtrisent pas mais comme ils sont payés pour parler au hasard,alors ils se croient tout permis jusqu’à proférer des contrevérités. en effet en dehors des années glorieuses de l’ère thomas sankara,aucun régime,aucun système n’a fait mieux que la transition. dommage que ces voyous aient des complices à savoir cette presse irresponsable et complaisante qui passe son temps à relayer leur imbécillité. merde à la fin

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 20:02, par ka En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    On peut aveuglement vous croire : Mais une seule chose que vous oubliez, la transition n’a pas laissé le choix a Roch Kaboré, et c’est un bon choix qui va pour le peuple, et non pour ceux, comme vous les mange-mil qui cherchent à remplir vos gosiers. Si vous voulez qu’on vous écoute, mettez de côté les nouveaux dossiers de corruption dont qui ne n’intéressent pas au 53% du peuple qui ont voté pour Roch Kaboré et son MPP, afin qu’il règle impérativement les dossiers des crimes impunis, comme celui de Thomas Sankara , Norbert Zongo, Dabo Boukary, NEBIE, et celui du coup d’état de Diendéré. Si vous poussez le régime actuel à régler ce problème, le peuple vous suivra pour vos actions afin de gagner des miettes. Pour l’instant la transition a fait un travail formidable en ouvrant les dossiers des crimes impunis que le nouveau gouvernement n’allait pas le faire. Le peuple connait maintenant la vérité, et les RSS n’ont aucun choix que de régler ce problème avant d’avoir les mains libres pour vous distribuer les miettes que vous attendiez. Qu’il pleuve ou qu’il neige, si ce problème des crimes impunis n’est pas résolu, un soulèvement populaire vous fera prendre le même chemin que l’introverti et caméléon criminel Blaise Compaoré. S’il y a une vraie vérification, 90% d’entre vous ont des parcelles trafiquées. Mettons ces problèmes en attente, et réglons les crimes impunis que le chef des armés qui est Roch Kaboré Bloque à sa guise, en accusant la juridiction militaire qui est pourtant dans ses mains.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 20:51 En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    Opposer le pouvoir actuel à la Transition c’est ni plus ni moins délirer, c’est être pire que le CDP de Blaise Compaoré !!! Vous etes une bande d’irresponsables immatures.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 20:55 En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    Bandes de lâches. Ayez le courage de signer votre torchon.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 21:31, par phinx En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    Commencer a mener une vraie lutte contre l’ incivisme.tout commence par là.regardez comment des élèves et étudiants se sont illustrés ces derniers temps,l’incendie de domiciles et biens,la mort du jeune policier.mrs les gars des osc laissé vos histoires politique et engagé vs dans une vraie lutte contre l’ incivisme

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 23:02, par pace En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    Pour comprendre l’histoire de l’ancienne HAUTE VOLTA qui va devenir LE BURKINA FASO avec une direction idéologique magistrale du Capitaine Thomas Sankara, de vénérable mémoire, il importe de distinguer 3 périodes ci-àpres :

    a/ Prise de pouvoir du Capitaine Thomas Sankara jusqu’à son assassinat ignoble le 15 octobre 1987 ;
    b/ le règne dictatorial du capitaine Blaise Compaore du 15 octobre 1987 au 31 octobre 2014. Le règne de Blaise Compaoré correspondant à la période noire de l’histoire de Burkina Faso moderne jonché de crimes de sang, de crimes économiques et la clochardisation de la jeunesse burkinabè. La justice n’avait plus de cité sur le territoire bukinabè afin de ’ranger’ dans les tiroirs de l’histoire les crimes de sang. 27 ans 2 semaines et 1 jour, fin du règne de l’impunité -dont la CPI s’est refusée de se saisir pour rendre justice aux familles éplorées- malgré la non-prescription de ces crimes. Avez-vous remarqué comme moi que Dieu, le Maitre omniscient ne permet jamais un crime parfait, sous les ordres de Blaise Compaoré, des insurgés contre-révolutionnaires mirent fin à la vie du Capitaine Thomas Sankara le 15 octobre 1987, Blaise Compaoré fut chassé et n’eût l’aide de Hollande à la demande de Ouattara, serait mort dans les rues de Ouagadougou le 31 octobre 2014.
    La vengeance divine finit par punir Blaise Compaoré le même mois d’octobre quand fut assassiné Le Capitaine Thomas Sankara. Ce n’est nullement le fait du hasard 27 ans 2 semaines et 1 jour.
    c/ la Transition dirigée par Michel Kafando (Pdt du Faso) et Yacouba Isaac Zida (PM),ces 2 messieurs étaient au four et au moulin pour sur-vivre et faire vivre le régime de la Transition menacée par Blaise et François Compaoré, Bassole et Diendere. Malgre des râtés dûs aux personnes ayant vécu, connu les méthodes des Compaoré et RSS, quelques fautes ont été commises et l’ancien PM Yacouba Isaac Zida avait demandé un audit de la Transition. Que diantre, le nouveau pouvoir sous la direction des RSS n’a qu’a remettre le dossier à la JUSTICE au lieu de faire du chantage endormant le PEUPLE en vue du REGLEMENT DIPLOMATIQUE des mandats lancés contre Guillaume Soro, Blaise Compaoré et consorts
    Apres le jugement divin, la Transition avait bien compris le PEUPLE BURKINABE INSURGE composé de femmes, hommes, toutes professions comprises et jeunes scolarisés ou non parmi lesquels certains étaient tombés sous les balles assassines du RSP du tristement célèbre Gilbert Diendere. Le plus idiot Général de l’histoire des forces armées du Burkina Faso, faux stratège adulé des puissances étrangères et décoré de la Légion d’Honneur de France recruta son ’frère’ du village comme son adjoint et croyait par ce jeu de passer les sacrifices du Peuple Insurgé en pertes et profits pour faciliter le retour de Blaise Compaoré. Que Neni !
    Yacouba Isaac Zida lui opposa le Blitzkrieg en refusant d’emprunter le chemin opté par Gibert Diendere et dès lors Le Lt-Colonnel Yacouba Isaac Zida avait subi toutes les menaces des éléments du tristement célèbre RSP sous les ordres des officiers fidèles au tridium Compaore-Bassole-Diendere.
    L’histoire du Burkina Faso retiendra le courage et la volonté irrevocable d’un homme à solder par la JUSTICE des hommes les dossiers mis sous béton précontraint des crimes sur Thomas Sankara, Norbert Zongo et autres sous la dictature presque trentennaire de Compaoré. Et cet homme courageux au prix de sa vie, j’ai nommé Yacouba isaac Zida. Les dossiers purulents des crimes de sang sont sortis des tiroirs, des sépultures des victimes ont été ouverts, des expertises médicales effectues et dans les traditions africaines, on ne réveille pas les morts sans juste cause.

    La JUSTE CAUSE est désomais entre les mains des bénéficiaires des urnes à la fin de la Transition. Ni le Président du Faso, ni le Ministre de l’administration du Territoire, ni le Président de l’Assemblée nationale, tous trois ayant été les piliers du règne de Blaise Compaoré ne pourront pas baillonner le Peuple des Insurgés pour re-mettre au CACHOT ces dossiers DETERRES UNE FOIS POUR TOUTES par la Transition. Le pourvoir du 29 décembre 2015 a une responsabilité historique de demander, de veiller tout en respectant la séparation des POUVOIRS afin que le Justice diligente les procès des dossiers Thomas Sankara et autres et enfin le procès du coup d’Etat du 16 septembre 2015 ; des dossiers endormis depuis leur prise de commande des destinées du Faso :
    Je pressens la grande gêne que ressentent les RSS après plusieurs années de collaborations avec les présumés coupables desdits crimes.

    Si Blaise Compaoré savait Thomas Sankara avait été enterré dans la terre du Burkina Faso qui l’avait vu naître, mais lui Blaise Compaoré ne sait pas encore où il sera enterré, lui qui jouit d’une nationalité DOUTEUSE d’ivoirien qui ne peut pas se promener libre dans les villes et villages ivoiriens. Pourquoi, en tant que coursier-placier, il avait semé la haine dans ce pays voisin où vivaient paisiblement des Burkinabè dont cerrtains durent victimes des représailles des ivoiriens.
    Je plains le sort de Blaise Compaoré et je suis content que Thomas Sankara soit plus VIVANT que mort brutalement. Il avait tué un homme, mais ses idées demurent immortelles.
    Pour la Patrie ou La Mort, Nous vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2016 à 00:34, par 2shine En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    Je réponds rarement à des énergumènes comme vous mais hélas vous ne me laisser pas le choix bandes d’OGM !vous croyez que si on a pas eu peur du rsp c’est aux rss qu’on aura peur ou bien à vous ?tenez vous bien nous on veut juste savoir qui sont ceux qui se cachent derrière ces OGM ?Thomas Sankara notre homme intègre ne fut pas épargné par les tenant du pouvoir actuel et leur diable pour justifier son assassinat heureusement que Zida lui, il n’a pas été assassiné quelle chance ?donc après avoir tenté en vain de salir le balai citoyen par des mains invisibles vous commencez à sortir, on vous attend !vous aviez peur ou quoi je sais que vous voulez parler du Balai.mais allez-y heureusement que vous aviez signé.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2016 à 01:47, par le patriote En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    Mes frère vos raisonnement ne sont pas coherent
    J’ai l’impression que avez recu du gombo pour accompagner ROCK dans son projet malsain de contrer le dossier du coup d’ETA surtout celui du criminel soro et de Blaise ainsi que les autre dossier.
    Vous et mon président semble être dépourvue de patriotisme.je vous éduque a savoir qu’il est impossible de construire un Êtat solide ,paisible,respectueux et respectable dans l’injustice et dans une parodie de réconciliation sans vérité
    Mes amis sachez le bien : votre projet de saboter la justice de la république contient les germes d’une guerre civile dan le court terme ou dans le long terme.toute compromission se paye sur terre.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2016 à 06:56 En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    "Y aura-t-il dans l’histoire du Burkina Faso des crimes économiques aussi graves que ceux commis durant la période de transition, ces crimes commis sur le sang des martyrs qui se sont sacrifiés dans l’espoir de voir la fin de ces crimes économiques justement ?"

    demandez le aux mpp(milliards du peuple contre le peuple) lorsqu ils vous règleront la dernière tranche !peut ètre ils éclaireront vos lanternes sur leurs forfaits et votre zèle mal éclairé ou hypocrite sera réglé avec de meilleurs sophismes vous autres qui prônez une justice selective !

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2016 à 07:06, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    Y aura-t-il dans l’histoire du Burkina Faso des crimes économiques aussi graves que ceux commis durant la période de transition, ces crimes commis sur le sang des martyrs qui se sont sacrifiés dans l’espoir de voir la fin de ces crimes économiques justement ?

    demandez le aux mpp(millards du peuple contre le peuple) !
    peut etre daigeront ils doubler votre dernière tranche pour votre naivété infantile ou votre hypocrisie complaisante !

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2016 à 11:31, par Yacouba OUEDRAOGO En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    C’est quelle histoire ça encore ? L’hôpital qui se moque de la charité ? Des OSC mange-mil qui pullulent maintenant, chacun cherchant à grignoter quelque chose. C’est honteux cette publication parce que ça n’a aucun autre objectif que de tendre la main vers les nouvelles autorités, l’ancien régime et Guillaume SORO mais sachez qu’on vous a à l’œil. Si aujourd’hui vous parler d’ autorités légitimes dont vous chercher à chouchouter pour des miettes, c’est parce que des gens ont eu le courage de passer par les mêmes méthodes que vous décrier aujourd’hui pour chasser l’ancien régime. Sinon aujourd’hui tout le monde sait là où seraient vos nouvelles autorités si Blaise avait réussi son coup. Aussi, parlent-ils d’usurpation des fruits de plusieurs décennies de luttes, elles (les OSC que vous décriez) au moins on les a vues au moins dans la lutte, ne serait-ce deux années, mais vous, on vous a vues, ni avant ni pendant l’insurrection, c’est aujourd’hui on se lève et on devient subitement les grands défenseurs de l’intérêt général du peuple burkinabé, pitian !!! Je ne suis pas membre d’une OSC, je n’aime pas certaines méthodes mais je déteste plus les mange-mil. Les noms de ces organisations ne me disent rien qui vaille et je pense plus que l’écrit a été fait ailleurs et et elles n’ont fait que donner leur accord pour la publication moyennant quelques billets violets. Aujourd’hui, plus qu’au temps de Blaise COMPAORE, le peuple burkinabé doit resté très vigilent. Sinon les vendeurs d’illusions qui agissent pour les miettes sont très nombreux, surtout en ces périodes très difficiles, les gens sont prêts à tout pour joindre les deux bouts. Moi je préfère mon ancien cheval gagnant, celui qui a été là depuis et qui m’a aidé à m’en sortir de mes moments difficiles, même s’il est maigre aujourd’hui.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2016 à 11:40, par tiemtore En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    VOUS DE QUELLE DROIT VOUS PARLER AINSI A UN GENERAL QUI AVEC LE SOUTIEN DES FORCES DE DEFENCES ET DE SECURITES A MIS HORS D’ETAT DE NUIRE LE RPS ET CONDUIRE LE PAYS VERS UNE ELECTION TRANSPARENTE. APPRECIER DE TOUS ET PAR LE RESTE DU MONDE.
    VOUS QUI VOUS ETES DE PORTE DES GRAVE ACCUSATIONS. ENVERS LA TRANSITION INSTALLÉ PAR LE PEUPLE.
    DE GRACE ARRETE VOUS MANIGANCES NOUS SAVONS OU VOUS VOULEZ EN VENIR. SALIR L’IMAGE DE LA TRANSITION METTRE DE COTE LES ACQUIS DE CELLE-CI ET RÉINSTALLÉS LE SYSTÈME PASSÉ. POUR VOS PROPRE INTERET. ON VOUS CONNAIS DES OSC NI POIDS NI REPÈRES NÉE APRES L’INSURRECTION OU APRES LES ÉLECTIONS. LAISSER LE PEUPLE EN PAIX. PARLIONS DE DÉVELOPPEMENT MAINTENANT ON EST FATIGUÉ DE VOUS

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2016 à 15:24, par egouembi En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    votre disque est rayé il y a longtemps. il faut avoir un cerveau enfin pour savoir que le pouvoir s’est servi de se soit disant deal pour vouloir nous endormir mais ...

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2016 à 17:39, par Truth Hurts En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    Mes chers messieurs et mesdames, les véritables héros de l’insurrection populaire sont : Thomas Sankara, Norbert Zongo : le peuple attend avec impatience un dénouement diligent de ces dossiers d’abord. Si des OSC mange-mil comme vous tentent d’occulter ces dossiers que la transition a eu au moins le mérite de rouvrir, vous et ceux que vous semblez supporter rejoindront le grand ivoirien du côté de la lagune Ebrié. Je suis apolitique et je ne suis pas contre la poursuite des membres fautifs du gouvernement de la transition, mais je dis qu’il ne faut pas sauter des étapes. Le jugement des crimes de sang et des crimes économiques du régime des frères Compaoré et ceux du putsch honteux du général félon d’abord, le reste ensuite. C’est ça la logique. C’est ça le bon sens. j’ai une révélation à faire au Burkinabè : Depuis l’horrible assassinat de l’incorruptible, intègre et célèbre journaliste Norbert Zongo, notre pays n’a jamais connu une stabilité durable et ne la connaîtra jamais tant que ce dossier n’est pas jugé et les coupables châtiés à la hauteur de leur cannibalisme. Ce n’est pas de la divination ; c’est un simple constat. Le pouvoir actuel doit en prendre conscience.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2016 à 19:17, par Le Citoyen. En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    Je me suis délesté en lisant votre message. Laissez-moi une adresse mail, je veux absolument adhérer à votre association car je suis en phase avec vos idées, mais sans être mange-mil car je suis aux USA et à l’abri du besoin. Pardon, donnez-moi l’adresse mail de l’Association pour l’Emergence d’une Culture de la Citoyenneté ( AECC). Je me sens vraiment en phase avec cette association. Quelle belle plume celui qui a écrit cet article ?
    Je demande aux internautes de bien lire l’article avant de faire la confusion entre cette OSC et les autres OSC de Zida le traître. Quelle que soit la longueur de la nuit, le jour finit toujours par se lever. Le Citoyen.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2016 à 01:42, par 2shine En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    Donc internaute 19 parce que tu est aux USA tu es à l’abri du besoin je tombe des nus !vraiment j’imagine ce que tu fais la-bas mais tout compte fait tu es un frère que Dieu soit avec toi même si tu as fuis le combat pour la compromission.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2016 à 06:00, par La citoyenne En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    19 Le citoyen qui dit ne pas être dans le besoin parce qu’il est au usa, c’est pas parce qu’on vit aux usa qu’on n’est pas dans le besoin. Si c’était le cas tous les américains seraient à l’abri 9besoin. Mais peut-être que vous avez certes votre hamburger quotidien, tout en ayant besoin de l’essentiel , l’intelligence. Donc adhérez vite à cette association d’abrutis, cela n’étonne pas

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2016 à 08:24, par Souklosso En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    Merci à vous ! Nous espérons seulement que vous êtes des OSC à ne pas confondre avec celles des TANKOANO (M21), et de mon parent Idrissa NOGO. Nous avons lu dans le dernier numéro du journal "courrier confidentiel" la partie du rapport qui incrimine LEUR cher Général Zida et sa bande. Des missions de deux jours ou souvent d’une journée à l’intérieur du pays qui ont couté des dizaines de millions. Il faut être Zida ou "Juda" pour le faire. De cela, les OSC qui ont d’une certaine façon accompagnée la transition ne veulent pas qu’on parle. On nous dit que sous l’ère COMPAORE il y a eu pire. Mais pourquoi y-a-t-il eu l’insurrection alors si c’est pour que des gens viennent continuer dans la mal gouvernance ? Je ne vois pas le rôle particulier qu’a joué Zida pour qu’on dise qu’il a sauvé le pays. Est-ce Zida qui a invité les millions de Burkinabé à sortir pour faire échouer le coup d’Etat du rsp ? Qu’a-t-il fait de particulier pour faire partir Bliase Compaoré ? Rien ! il est juste apparu à la fin de la lutte en profiteur. Des acteurs de la transition se sont partagé de grosses sommes d’argent à la fin de la transition sans que leurs consciences ne soient dérangées. Et on trouve que c’est normal, parce que cela se faisait sous l’ancien régime. Que voulons-nous à la fin bonnes gens ? Nous avons vu comment des gens du CNT en voulais à monsieur Alexandre SANKARA parce qu’il a dévoilé le SECRET sur leur émoluments. Reconnaissons que la transition n’a pas été le modèle de gouvernance que nous avons souhaité avoir. Personnellement j’espérais mieux, mais hélas ! Oublions vite cet épisode malheureux et remettons nous aux travail, car ce n’est ni par nos prières ni par nos lamentations que nous allons laisser un Burkina où il fait bon de vire à notre postérité

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2016 à 08:42, par Mminga En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    La note qui confirme que les OSC sont à la solde des "politichiens" pardon politiciens. On mène tous le même combat avec différentes armes. Vigilence peuple Intègre.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2016 à 09:24, par Solo En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    22 (Souklosso) quand Zida était menacé par le RSP de boureima kéré le putschiste (aujourd’hui derrière les barreaux, c’est nickel), RSP dont des éléments sont allés attaqué une radio locale, tu étais où, hors du pays ou dans le derrière de ta mère ? Zagré chef d’état-major des armées était où ? Qui a surveillé et écouté Diendéré et Bassolé pour nous permettre aujourd’hui d’avoir des pièces à conviction contre ces 2 généraux que tu devrais plutôt insulter si tu patriote ? Ne parle pas au hasard sans savoir

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2016 à 09:26, par Solo En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    22 (Souklosso) quand Zida était menacé par le RSP de boureima kéré le putschiste (aujourd’hui derrière les barreaux, c’est nickel), RSP dont des éléments sont allés attaqué une radio locale, tu étais où, hors du pays ou dans le derrière de ta mère ? Zagré chef d’état-major des armées était où ? Qui a surveillé et écouté Diendéré et Bassolé pour nous permettre aujourd’hui d’avoir des pièces à conviction contre ces 2 généraux que tu devrais plutôt insulter si tu patriote ? Ne parle pas au hasard sans savoir

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2016 à 09:58, par FIFI En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    Quelle honte pour ces soit disantes OSC. Je ne connais aucune de ces organisations, on ne les rencontre pas sur le terrain du développement. Il faut que les burkinabé apprennent à gagner leur pain par le travail honnête. Si vous voulez faire de la politique, faite le ouvertement car vous en avez le droit. beaucoup d’organisation font du bon boulot pour la participer au développement du pays en soulageant les peines de la population. Cependant certains qui ne connaissent pas véritablement le rôle d’une OSC se mettent a saper les efforts de celles-ci. Je me demande si on est irresponsable avant de militer dans des organisations pareil ou bien on le devient en y adhérant. La semblerait que le balai citoyen a soutenu la transition et a bénéficié des largesses de celle-ci. Le régime a changé et il vite agir en vilipendant l’autre pour estimer avoir les faveurs de régime en place. Peut-être que ce accord et déjà signé et que c’est la mission qui commence. chers signataires de ce torchon, ne pensez-vous pas qu’il y a d’autres priorité au pays auxquelles vous avez le devoir de vous attaquer plutôt que de vous livrer a cette guerre sournoise de positionnement politique sans même avoir le courage de nommer l’organisation que vous attaquez ? je vois bien qu’il y a bcp d’organisation féminines dans cette affaire. Avez fini de résoudre les multiples problèmes de nos mères et sœurs pour gâcher votre énergie dans des conn eries pareilles. J’ai simplement honte !

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2016 à 11:24, par jan jan En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    Y’en a marre des OSC. Chercher votre pain ailleurs, on vous a déjà vu avec Judas heu, pardon je voulais dire Zidas et Cie.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2016 à 14:27, par Souklosso En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    M. internautes 25 (solo) vous pouvez vous cacher derrière un clavier d’ordinateur pour écrire ce que vous voulez. C’est le moyen le plus facile de proférer toutes sortes d’injures. Vous me demandez si j’étais dans le derrière de ma mère au moment où votre général faisait échouer le coup d’Etat du rsp en lieu et place de ces millions de Burkinabé qui sont sortis dans les rues pour manifester. Personnellement je n’écris rien sur la toile que je ne puisse pas dire en face. En faisant mon post, j’ai dû toucher un de vos points sensibles. Si non je ne comprends pas comment une tribune offerte pour des débats peut être transformée en un lieu où des personnes comme vous viennent déverser leur bile. A moins d’avoir une dent contre ma personne que vous ne connaissez pas, rien ne justifie vos injures. Je le répète rien ne justifie ce que votre Générale a fait pour dilapider l’argent du contribuable comme il l’a fait. Insultez-moi comme vous voulez (votre sport favori peut-être) mais acceptez que d’autres personnes ne voient pas les choses comme vous.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2016 à 17:40, par Solo En réponse à : Gouvernance : La fédération libre des OSC pour le respect de la république

    Mon pauvre ami dit Souklosso, je ne me cache pas face à vous, je n’aurais franchement aucun mal à vous contredire publiquement à visage bien découvert ! Un signe en est que vous ne répondez pas à mes questions pour au contraire vous plaindre d’injures : ah ça fait donc mal de s’en prendre à la personne des gens sans preuves ni informations, en déformant les faits, notamment contre Zida. En essayant même de me répondre on voit que vous ignorez complètement les faits que j’ai rappelés : non il ne s’agissait pas encore du coup d’Etat de Diendéré, il s’agissait de la nième perturbation du conseil des ministres sous la Transition dont Zida était premier ministre !! Vous voyez vous êtes sous informés comme ces abrutis qui s’en prennent ici à la Transition. Or quand ou ne sait pas ou se tait. Renseignez-vous donc, et Revenez prendre des informations avec moi, mais c’est un FAIT que quand Zida premier ministre était sous les griffes du RSP personne n’a bougé le petit doigt au Burkina. Aujourd’hui que la situation s’est éclaircie et apaisée chacun sort pour insulté Zida sans savoir. Ninsultez pas les autres si vous voulez pas qu’on vous insulte ok ? Portez-vous bien et informez vous surtout

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés