Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ôter une mère à son fils, c’est lui ôter plus qu’on ne peut lui rendre.Jean-Jacques Rousseau» 

Alassane Sakandé, directeur provincial de campagne du MPP, « Si on avait décidé d’assiéger le siège de la NAFA, il n’y aurait plus de briques ».

Accueil > Actualités > Politique • • samedi 14 mai 2016 à 00h40min
Alassane Sakandé, directeur provincial de campagne du MPP,  « Si on avait décidé d’assiéger le siège de la NAFA, il n’y aurait plus de briques ».

Accusation de saccages du siège de la NAFA dans l’arrondissement 7 par des militants du MPP. Le parti au pouvoir dément formellement. Au cours d’une conférence de presse animée ce 14 mai dans l’arrondissement où les événements se sont passés, les responsables du MPP ont balayé du revers de la main les faits pour lesquels ils ont été accusés. Le parti se dit également « surpris » par la déclaration du chef de file de l’opposition qui dans une déclaration, a condamné sans avoir entendu toutes les parties, ni être allé constater la réalité sur le terrain.

Le directeur provincial de campagne du MPP, le député Alassane Bala Sakandé a été clair dans sa déclaration liminaire. « Aucun acte de saccage n’a été perpétré par nos militants au siège de la NAFA. Bien au contraire, ce sont les militants du MPP qui ont été la cible de jets de pierres alors que tranquillement, il animaient une caravane dans l’arrondissement ».

Il s’est donc dit surpris par le communiqué du Chef de file de l’opposition faisant état du saccage du siège de la Nouvelle Alliance du Faso(NAFA) par des militants du Mouvement pour le peuple et le progrès(MPP), dans l’arrondissement 7 de Ouagadougou le 12 mai dernier. Ceci sans preuves, sans s’être déplacé pour constater ce qu’il en est, et surtout sans avoir entendu le parti incriminé.

« Face à des incidents pareils, il est sage et responsable de prendre contact, se rendre sur les lieux, constater de visu si réellement le siège a été saccagé. Je suis déçu, très déçu du comportement du CFOP », a ajouté El Hadj Omar Tapsoba, secrétaire général du parti dans l’arrondissement 7. Il précisera que les militants de son parti n’ont même pas franchi la porte de la NAFA.

« Nous partons là où la loi nous autorise »

Le parti dit avoir emprunté une route qui passe devant le siège du parti qui les accuse d’avoir saccagé ses locaux. Ce qui n’est pas interdit de l’avis de Souleymane Sawadogo, secrétaire à la communication du MPP.
« Dans une campagne, il n’y a pas de lieux interdits. Tous les lieux publics peuvent être utilisés. Ce ne sont pas des actes de provocation que de passer devant le siège d’un parti politique, que de passer dans une ville qui serait le fief d’un opposant. C’est l’animation de la campagne. Nous n’avons rien à nous reprocher » dira-t-il, avant de poursuivre que partout où la loi les autorisera d’aller battre campagne, ils y iront et personne ne les en empêchera.

Le directeur provincial de campagne du MPP, Alassane Bala Sakandé note que le parti au pourvoir est la cible de toutes les attaques, de toutes les provocations possibles. Raison pour laquelle avant le début de la campagne, dit-il, instruction a été donnée aux militants de rester calmes et ne pas céder à la provocation.

Foi du député, ce « prétendu » saccage du siège de la NAFA a été source de manipulation. « Si on avait décidé d’assiéger le siège de la NAFA, il n’y aurait plus de briques. Qu’ils présentent des témoignages s’il y en a. Si on avait fait 5 minutes dans le siège de la NAFA, on ne reconnaitrait plus le siège, il fallait reconstruire, parce que nous étions nombreux », tranche-t-il, avant de s’offusquer que l’on présente deux bancs endommagés comme preuves de saccages par le MPP.

A part cet incident, les responsables du parti ont indiqué que la campagne du parti se déroule bien. Le message serait bien reçu par les populations et le parti est confiant de la victoire au soir du 22 mai 2016.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Etat major général des armées : En attendant la prise de commandement de Moïse Minoungou...
Situation nationale : « Il faut considérer les évènements de Yirgou comme un piège des terroristes », dixit Moussa Traoré de la majorité présidentielle
Bala Alassane Sakandé à propos du Drame de Yirgou : « Ce qui s’est passé n’honore pas le Burkina. Pas du tout »
Vœux de nouvel an : Le président de l’ADF-RDA communie avec « ses troupes »
Situation sécuritaire : L’état d’urgence prorogé de six mois
Sondage en ligne sur le bilan de l’an 3 du pouvoir MPP : A vos claviers !
Etat-major général des armées : Moïse Minoungou, le nouveau chef
Patrimoine de l’Etat : Des comptables des matières à l’école du guide sur la gestion des bâtiments de l’Etat
Assemblée nationale : La prorogation de l’état d’urgence au menu d’une session extraordinaire
Assemblée nationale : Discours du président Alassane Bala Sakandé à l’ouverture de la session spéciale
Vie politique nationale : L’ex-parti au pouvoir, le CDP, se dote d’un Haut-conseil
Situation nationale : « Il faut engager un dialogue franc, ouvert et responsable, à tous les niveaux » (Lassané Savadogo, secrétaire exécutif du MPP)
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés