Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

samedi 14 mai 2016 à 07h30min

L’Assistant de Police stagiaire, Rasmané Doussoungou, décédé le vendredi 13 mai 2016 à l’Hôpital National Blaise Compaoré, a été conduit à sa dernière demeure, dans l’après-midi du même jour, au cimetière de Sandogo, à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

C’était en présence Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure, Simon Compaoré, du Procureur du Faso, près le Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou, Mme Maïssa Sérémé, de la hiérarchie policière, des corps militaires et paramilitaires, d’une foule de parents, amis, collègues et connaissances du défunt.

En rappel, Rasmané Doussoungou, avait été heurté violemment par un usager de la route qui n’a pas marqué l’arrêt au feu rouge, le 10 mai dernier, alors qu’il était en mission de régulation de la circulation. Grièvement blessé, il avait été transporté à l’hôpital où il y subissait des soins. Né le 31 décembre 1990, le regretté laisse derrière lui, une femme et un enfant.

La Direction de la Communication et de la Presse Ministérielle du MATDSI

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 mai 2016 à 01:37, par moiquoi
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    Monsieur Le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré, Monsieur le Ministre d’Etat Simon Compaoré et Monsieur Salifou Diallo, Présiddent de l’Assemblée Nationale, vous n’êtes sans ignorer que votre TRIDIUM RSS a été pendant 26 ans et 1 mois le fer de lance du régime dictatorial de Blaise Compaoré qui a pourri le Burkina Faso de crimes de sang et économiques.
    Vous etes comptables IN SOLIDUM de cette dictature.
    Comment tourner la page de votre participation à ces années noires dont de nombreux de Burkinabè portent encore des stigmates n’eût le courage des femmes et des jeunes Burkinabè qui durant les événements glorieux des 30 et 31 octobre 2014 qui chassa Blaise Compaoré et sa fratrie qui sont sont des apatrides réfugiés en Côte d’Ivoire suivis de la sortie du Peuple Burkinabè contre le coup d’Etat du 16 septembre 2015 dirigé conjointement par Diendéré et Bassolé qui fut qualifié de coup d’Etat le plus bête de l’histoire des coups d’Etat dans le monde.

    Rss pour vous faire pardonner de votre collaboration pour la survie de la dictature sanguinaire de Blaise Compaoré, vous devez procéder IMMEDIATEMENT à débaptiser tout ce qui porte le nom de Blaise Compaoré sur toute l’étendue du territoire Burkinabè, ORDONNER la dissolution de son parti politique le CDP dont la renaissance sera conditionnée par des textes nouveaux n’ayant aucune référence à Blaise Compaoré et REPRENDRE la poursuite des jugements -qui somnolent depuis 29 décembre 2015 -date de prise de vos services- des crimes de sang et économiques ouverts par la Transition et transmis à vous.

    Gare à vous si vous voulez bailloner le PEUPLE souverain du FASO

    Repose en paix vaillant combattant pour la sécurité des Bukinabè, ta veuve et ton orphelin ne seront jamais oubliés

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 06:53, par kabore
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    paix à son âme, que la terre libre du Burkina lui soit légère ; si le gouvernement de Paul KABA n’ouvre pas l’oeil, ce qui est arrivée à Blaise serait encore acceptable à ce qui va venir, qu’est ce que le pouvoir en place fait pour arrêter l’incivisme ? si c’était un militaire, un gendarme ou un policier qui avait heurté un civil ,le monde entier allait l’apprendre , mais comme c’est un civil qui a heurté un homme de tenue on en fait pas un problème.la routine continue avec le président Blaise compaoré tant que son fauteuil n’est pas menacé vous ne le verrai pas prendre la parole.c’est ce que Roch aussi veut faire , mais il risque de partir midi pile.du respect aux hommes de tenues.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 07:21, par OuvronsLeBonOeil
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    A l’intention de moiquoi : pendant que l’on pleure la mort de ce jeune assistant stagiaire d’à peine 26 ans, vous faites des jérémiades sur la nécessité de débaptiser des infrastructures ! Ce n’est ni le lieu ni le moment ! Ayez quand même du respect pour cette femme et son enfant, et ces parents qui ont perdu brutalement un être cher, ils n’ont aucune cure de cette foutue considération. TCHRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR !

    Repose en paix brave guerrier !

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 07:25, par Dieu seul sait
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    Ou se trouve le MBDHP et le peuple ? qu’ils sortent marcher et protester contre l’incivisme au Burkina Faso. si ce policier est mort, c’est à cause du non respect d’un feu tricolore.il était presser au point de ne pouvoir perdre une 1 minute au feu. je pleure car il y avait bien des personnes qui circulait, ont vu cet accident et ont laissé quand même le motocycliste s’enfuir sans crier gare ou essayer de l’arrêter. saurait été un homme de tenu qui avait commis le formait, à l’heure actuel son domicile était à feu ou son commissariat ou sa brigade. il faut que l’on sache que les Forces de Défense et de Sécurités (FDS) sont d’abord nos parents,nos frères, nos amis avant d’être ce qu’ils sont.j’ose espérer entendre un mot du MBDHP.hummmm.
    Mon frère RASMANE repose en paix, et que Dieu dans sa toute miséricorde t’accorde le pardon de tes pêchés et te reçoive dans son royaume. tu es également un martyr frère. tu es mort pour la patrie. Amen.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 07:31, par TUUK-SOMDE
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    Je pense que l’usager qui a herté sciamment et violemment le policier a volé la moto. Faites appel aux koglwéogo qui ont la confiance des populations pour mener des enquetes dans les quartiers de OUaga. Il sera débusqué.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 08:02, par gogo
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    Paix à son âme.
    Que le MBDHP dénonce enfin les crimes commis sur les fonctionnaires de l’Etat.
    Si c’était le jeune deliquent qui était mort, la police aurait eu chaud avec les hypocrites du MBDHP.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 08:16
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    #4 Dieu seul sait, ton post est totalement insensé et bête ! Tu n’est donc ni membre du MBDHP, ni partie du peuple !? Va donc dire à ton père et à ta mère de sortir marcher. Qu’est ce que tu en sais de l’état d’esprit du MBDHP suite à ce meurtre barbare et impardonnable ? C’est toi qui a créé le MBDHP ? Tchrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 08:26, par Warrior’s
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    Que le démon de l’incivisme et de la barbarie qui plane sur le Burkina Faso soit vaincu dans le nom de Christ Jésus. Amen.
    Oh ! pays des Hommes intègres ! Où sont parties tes valeurs sociales ? Où sont rentrées ta discipline et ta sagesse légendaires ?
    La République est en danger. Et ce, du fait d’écervelés sans vergogne. Des terroristes d’une autre planète et d’une autre époque qui s’attaquent aux valeurs et aux symboles de l’Etat. Si ce n’est pas le drapeau qui attaqué, c’est l’institution policière et sa tenue qui le sont. Le malheureux cas nous enseigne que ce n’est pas le frère Rasmané qui est attaqué mais l’ensemble de la République. Il portait la tenue (République), il était en mission (République), il exerçait un ordre institutionnel, celui de la Police (République)... Et c’est pour la République qu’il a été fauché. C’est contre la République que son bourreau a agi. C’est au nom de la République que la Police doit retrouver son assassin et meurtrier (je mesure mes mots) qui a agi avec préméditation et avec discernement. C’est au nom de la République que la sanction doit être exemplaire pour cet assassin et pour décourager d’autres citoyens de l’acabit de l’assassin. C’est au nom de la République que les sentiments dans la gestion de ces genres de situation doivent cesser. Nos institutions sont à respecter.
    Le gouvernement s’est précipité fermer des écoles pour des agissements d’enfants qui ont commis, certes un fait très grave, mais le gouvernement, dis-je, n’a pas examiné quel type de formation et d’éducation est donné à ces enfants. Quel type d’encadrement est donné aux enseignants et dans quelles conditions ils travaillent ?
    Mais que dit le gouvernement par rapport à l’assassinat d’une valeur sûre de la République qu’est l’Assistant (Je répète que ce n’est pas Rasmané qui a été attaqué mais il s’agit de la République car il portait le TENUE et il était EN MISSION) ?
    Que le gouvernement s’assume car il y a urgence ! Il y a péril au Burkina !
    Assistant Rasmané, Repose en paix. Que la terre de tes ancêtres te soit légère et que justice te soit rendue. Que le Seigneur t’accueille dans son Royaume.
    Courage à la veuve et au petit !
    Dieu sauve la République !

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 08:31, par ka
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    Dans la sainte bible sur Genèse 3 :19 nous dit ceux-ci : C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu’à ce que tu retournes dans la terre, d’où tu as été pris ; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière. Rasmané, Que Dieu t’accueille dans son royaume, et protège ta famille.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 08:48
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    Paix à l’âme de défunt. Puisse Dieu consoler la famille .
    C’est triste et révoltant ce qui est arrivé. qu’on perde la vie en préservant celle des autres, dans l’exercice de son travail.
    Tout citoyen doit se sentir interpellé par cet acte odieux de cette personne qui a enfreint la loi. Le feu tricolore est une loi que tout le monde doit respecter.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 08:54, par tata
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    paix à l’âme du défunt. que vaut une contravention par rapport à une vie. réfléchissez mes frères et soeurs. il faut qu’on arrête le desordre si l’on veut se construire.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 08:59, par SANS NOM
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    Que des larmes aux yeux et rage au Coeur,c’est déjà gâté donc je ne ferai que souhaiter que Dieu dans sa miséricorde accepte notre jeune frère dans sa demeure,tant au silence des autorités face à cet incivisme,je les dirai que les FDS un jour sortirons tous ensemble pour les permettre que quelques secondes pour déguerpir. Paix à son âme

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 09:22, par lagitateur
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    C’est tout simplement écoeurant. Se faiire tuer lâchement à peine avoir débuté sa carrière. Rasmané a été victime de la lâcheté de tout le Peuple burkinabè. Des citoyens ont été témoins de la scène sans la moindre réaction. Même pas relever l’immatriculation de la moto ? Cela n’était pas possible il y a seulement 5 ans. Dans tous les cas, c’est un virage dangereux que nous avons amorcé. Sans être dans le secret des dieux de la Police, je vous dis qu’elle va sévir dans les jours à venir. N’allons pas dire que la Police a fait ceci ou cela. Nous l’avons provoqué. Et je conseille à ce malfrat qui a fauché Rasmané d’aller se dénoncer siinon il aura la mort de ce jeune policier sur la conscience durant toute sa vie. Dans tous les cas, il sera démasqué tôt ou tard et le plus tôt sera le mieux pour lui. Je présente mes condolances à la famille de Rasmané. Il est mort un vendredi, c’est bon signe pour lui selon la religion musulmane. Qu’Allah lui ouvre grandement les portes du Paradis et que la terre libre du Burkina pour laquelle il est mort lui soit légère.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 10:27, par Kiemad
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    L’acte qui a conduit ce frère policier à la mort est vraiment regrettable car les forces de l’ordre sont là pour notre sécurité. La ville serait en ébullition si c ’était un policier qui aurait commis cet acte. Je souhaite que les autorités baptisent la rue ou l’intéressé a été percuté de rue Rasmané Doussoungou , qu’il soit décoré à titre posthume et que les autres frères de la police aidés par les autorités et la population retrouvent le coupable. Je souhaite également qu’on mette des cameras de surveillance dans les points stratégiques de nos villes et que les gendarmes les policiers dans les postes de contrôles sur les voies publiques filment eux mêmes tout ce qui se passe autour d’eux .Puisse le Seigneur consoler la brave femme et son enfant.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 10:28
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    le respect des feux tricolores est un devoir pour tout citoyen. je suggère à ce que les forces de l’ordre nationale et le Kogweogo se lèvent et trouvent ce foutu de merde de criminel, assassin, sauvage. Que Dieu dévoile cet individu.

    Un mot a l’endroit des policiers : je vous en pris cesser de vous cacher derrière les arbres et les panneaux pour arrèter les usagers de la route. ARRETER VOUS JUSTE A COTE DES FEUX TRICOLORES OU DES PANNEAUX STOP. ainsi donc le risque de se faire tabasser ou heurter par un citoyen lamda est minime.

    QUE DIEU PARDONNE AINSI CES FIDELES CAR IL EST ALGHAFOUR C’EST A DIRE LE PARDONNEUR.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 10:57, par Le patriache
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    DOUSOUNGOU REPOSE TOI EN PAIX ! DOUSOUNGOU comme cela tu nous abandonne, tu délaissés ton enfant et ta femme. DOUSOUNGOU tu sais bien que nous n’avons rien pour les soutenir. Ni toi ni nous n’avons un salaire car nous sommes tous en SND. DOUSOUNGOU, ta mort est un triple sacrifice : l’Etat nous exploite(SND), nos services nous exploitent( nous utilisons nos propres moto et moyens pour le service ) et le peuple également (les CYTOYENS nous agressent en lieu et place des autorités nationales). Mais malheureusement ces mêmes autorités sont anti- policiers.
    DOUSOUNGOU NE TE PLAINS CAR D’AUTRES POLICIERS TE REJOINDRONT OU À DEFAUT D’AUTRES BURKINABE TE SUIVRONT.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 11:20, par Vigilence
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    TERRIBLE TERRIBLE TERRIBLE ! FAUCHER UN REPRESENTANT DE LA LOI DANS L’EXERCICE DE SES FONCTIONS ET AVOIR LE COURAGE, QUE DIS-JE, LA LACHETE DE S’ENFUIR... LE CITOYEN BURKINABE EST TOMBE BAS. QUE LES ANCETRES ACUEILLENT RASMANE, QU’ILS GUIDENT POLICIERS, GENDARMES ET POPULATIONS POUR APPREHENDER ET CHATIER CE MALADE MEURTRIER COMME IL SE DOIT.
    REPOSE EN PAIX FRERE RAMANE

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 11:30
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    Gogo # 6, tu n’as ni conseils, ni ordre à donner au MBDHP, qui est une Organisation plus responsable que des imbéciles de ton espèce ! On pleure la mort de quelqu’un et des connards profitent faire leur petit malin. Tchrr

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 11:49, par phinx
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    Sachez que les des sont des fils ,des frères des pères d’ autres burkinabés.ils ne sont pas recrutés hors du Burkina pour venir servir au Faso.ils sont issus de la même société burkinabé.a travers certains propos ou même certains forums a lire ou a écouter certaines personne,personnellement je sentais a la limite de la haine.si rien n’ est fait d’ ici la je ne crains qu’un jour les fds ne cherches a défendre par tous les moyens dont ils dispose.c’est devenu maintenant la survie.paix a l’ âme du defunt

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 11:57, par PASS
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    Paix à l’âme de notre frère. Nous sommes tous coupables de ce qui est arrivé. Il faut que cesse ces comportements qui endeuillent nos familles. Partout les agents de force de l’ordre et leurs familles sont victimes de violence. Un policier a vécu la même scène causée par un conducteur de tricycle à Bobo-Dioulasso et s’est en sortie avec une fracture. C’est très dangereux pour le Pays. Cela m’attriste et je me demande ce que pensent réellement nos responsables politiques, syndicaux, ceux des OSC... Nos dirigeants doivent siffler la fin de cette recréation car le silence face à l’injustice est la pire des injustices.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 12:19, par Icilondres
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    La mort de ce jeune arraché à la fleur de l’âge, a assombri mon âme. Sans le connaitre. Repose en paix Rasmané. Hommage à toi. Puisse ta famille trouver réconfort auprès de Dieu ton Créateur.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 12:56, par sidinoma
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    ha ! vraiment,ça fait mal,voici encore une nouvelle perte pour notre nation.le délinquant qui a fait cela doit être arrèter et exécuter.
    repose en paix brave policier !!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 13:08, par Aimé
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    Encore ,une famille ,une identité,une femme un enfant ,corps pleurent un de leur. Simplement une personne à manquer à son devoir. J’accuse le peuple en temoin qui na pas participé just au moma ou se deroulait cette situation honteuse,aujourd’hui un policier demain à qui le tour. Peuple burkinabé reste vigilant,j parle des ruverain sinon là on meurt ou on tue. La conscience conduit à la verité. Que ton ame se repose en paix
    .

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 13:14, par best of best
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    Je suis écœuré par le comportement du gouvernement pour ce qui concerne la question de l’incivisme, les civils qui brutalisent les policiers des élèves qui frappent leur professeurs et rien. Si c’est un militaire qui fait ca oh oh oh. Ok le MBDH les journaliste on dit rien le governemnt rien

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 16:24, par indigné
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    vous parlez de ces OSC, syndicats ou autres politiciens, ils sont pour les uns préoccupés par les 100 jours de ROCH et les autres par la campagne.qu’ à s’intéresser aux evenements sociaux. Nous sommes livrés à nous mêmes que Dieu nous en garde
    RASMANE, brave POLICIER et valeureux fils du BURKINA que la terre de tes ANCETRES te soit legere. repose en paix.
    Mais si j’ai un conseil à donner est que la securité elle est d’abord individuelle, chacun doit y faire sa part.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 16:33, par Le Ouatt
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    Je voudrais dire à l’internaute 1 qu’il n’a pas le droit de malmener la memoire du brave policier mort en servant la nation avec ses demêlés politiques.C’est de l’incivisme ces propos.QUE LA TERRE DU BURKINA SOIT LEGERE A DOUSSOUNGOU.Amen

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 17:06, par TUUK-SOMDE
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    Il faut doter la police de balles en caoutchou pour tirer sur les bruleurs de feu Qui fuient.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 17:19, par TUUK-SOMDE
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    Il faut incorporer à chaque feu une caméra qui s’allume avec Lui pour voir ceux qui arrivent.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 18:18, par TUUK-SOMDE
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    Je suis les no5,27et28. Je souhaite que le site fasse un sondage sur chacune de mes propositions.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2016 à 15:43
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    Franchement ça fait mal. Paix à l âme du policier qui est mort au travail . Rasmané D . Ira au paradis. Son bourreau sera démasqué inchalla.
    Internaute 1 , tu dois être celui qui a tué ce policier. Ta réaction ici en dis long.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai 2016 à 20:22
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    Repose en paix brave Rasmane Doussoungou. Courage à sa famille.
    Internaute 1 y’a quel rapport entre la mort de ce brave policier et Blaise Compaoré ? Tu es cynique . Tchrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2016 à 10:51
    En réponse à : Rasmané Doussoungou repose désormais au cimetière de Sandogo

    Mr RASMANE, que ton âme repose dans la paix et la gloire de DIEU, qu’il bénisse ton unique enfant et fortifie le coeur de ta femme et celui de tes parents.
    Il faut très rapidement un forum national sur la percé de l’incivisme au Faso et que de fortes recommandations soient prises et mises en application avec l’implication de toute la population. Après une forte sensibilisation, plus de policier ou de gendarme pour faire respecter la circulation, que celui qui brule le feu rouge soit châtier par la population. Si mort s’en suit pas de droit de l’homme. C’est à ce pris que nous réussirons. Si non comment comprendre que malgré des feux tricolores, malgré les forces de sécurité, malgré les VASD, l’incivisme persiste.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés