Campagne municipale : Les partis politiques passent à la caisse

samedi 14 mai 2016 à 00h20min

Le Ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure, Simon Compaoré, a présidé ce vendredi 13 mai 2016, la cérémonie de remise de chèques aux partis politiques et aux regroupements d’indépendants qui présentent des candidats aux élections municipales du 22 mai prochain. Au total 85 partis se partagent 480 628 028 FCFA.

Campagne municipale : Les partis politiques passent à la caisse

Les partis politiques étaient dans l’attente de ces financements. Le gouvernement qui accusait un retard a fini par passer à l’action. « Le retard s’explique par le fait que la CENI (Commission électorale nationale indépendante, ndlr) devait faire un travail préalable qui allait nous permettre de débloquer l’argent. Et comme il y a eu plusieurs recours, la CENI a fait un retard. Lorsque le dossier est arrivé à notre niveau, il fallait maintenant trouver l’argent. C’est ce qui explique ce retard », a expliqué Simon Compaoré.

« Mieux vaut tard que jamais ». Le gouvernement a finalement débloqué l’argent pour la campagne en cours. Il vise à financer les activités politiques des partis politiques ou regroupements d’indépendants qui battent campagne pour les élections municipales et à prendre en charge les délégués des candidats dans les bureaux de vote. Le financement des activités politiques des candidats s’élève à 365 114 028 FCFA. Et 115 514 000 FCFA sont débloqués pour la prise en charge des délégués dans les bureaux de vote. Soit un total de 480 628 028 FCFA qui a été débloqué pour les 85 partis politiques et regroupements d’indépendants en lice. « Toutefois, la répartition de cette subvention tient compte du rapport détaillé par la CENI et faisant le point sur le respect par les partis politiques et regroupements de partis des dispositions relatives au quota, objet de l’article 4 de la loi n°010-2009/AN du 14 avril 2009 portant fixation du quota aux élections législatives et municipales au Burkina Faso », a précisé le Ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure.

Appel au calme et à la retenue

La remise des chèques était également l’occasion pour Simon Compaoré d’appeler les partis politiques en lice au calme et à la retenue suite aux échauffourées de la veille à Béguédo et dans l’arrondissement 7 de Ouagadougou. « J’appelle chacun au calme et à la retenue. La campagne finit le 20 mai prochain et je demande à chacun de faire en sorte qu’elle se termine dans la paix et le calme. C’est sûr que les auteurs des échauffourées seront sanctionnés selon la loi. Un travail est effectivement en train d’être fait pour débusquer ceux qui ont fait cela », a ajouté le Ministre de la Sécurité intérieure avant de lancer un avertissement à ceux qui veulent profiter de la campagne pour semer le chaos au Burkina. « A ceux qui pensent que parce que nous sommes en campagne, ils peuvent profiter attaquer le pays, je leur dis que nous les avons à l’œil et sommes vigilants », a conclu Simon Compaoré.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Quote-part de quelques partis politiques
MPP : 95.553.633 FCFA
UPC : 65.298.128 FCFA
CDP : 61.643.163 FCFA
NAFA : 20.530.950 FCFA
UNIR/PS : 17.121.027 FCFA
ADF-RDA : 12.321.816 FCFA
PAREN : 10.281.705 FCFA

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 14 mai 2016 à 06:48, par Dr Paulin SANFO En réponse à : Campagne municipale : Les partis politiques passent à la caisse

    Je suis le Président du Congrès des Nations Africaines/Burkina Faso (CNA/BF) et notre parti est candidat uniquement dans l’Arrondissement N°9 de Ouagadougou qui regroupe les secteurs N°37, 38, 39 et 40.
    Pour le financement de la campagne, nous avons eu un chèque de 84 396 F CFA.
    Nous nous sommes en effet limités au seul arrondissement, uniquement le N°9, pour des questions de réalisme : ce sont les problèmes de cet arrondissement que nous maîtrisons et que nous sommes susceptibles de défendre voire résoudre avec succès. Comprenez donc qu’il nous faut de gros efforts personnels pour remporter cet enjeu et ce défi : Seulement Dieu est au contrôle !
    Cependant nous tenons à dire merci au Gouvernement pour les efforts consentis ci et là et surtout pour son engagement à donner au pays une nouvelle ère démocratique !
    Bonne chance à tous les candidats à qui nous demandons le Fair-Play et le sens du patriotisme.
    Merci pour votre page !
    Vive la démocratie ! Vive un Burkina radieux et paisible !

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai 2016 à 15:09 En réponse à : Campagne municipale : Les partis politiques passent à la caisse

    JE TROUVE QUE 3000 franc pour chaque candidats est beaucoup , surtout dans cette période la ou le peuple de L’EAU POUR boire.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai 2016 à 09:38, par sro En réponse à : Campagne municipale : Les partis politiques passent à la caisse

    Je vs comprends tous !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés