Jubilé d’or de vie religieuse ou la célébration de la discipline scolaire.

lundi 9 mai 2016 à 20h15min

« Vive Jésus dans nos cœurs à jamais » ! Cette courte prière, héritée du fondateur de l’institut des frères des écoles chrétiennes, a ponctué l’eucharistie célébrée le samedi 7 mai à l’occasion du jubilé de quatre frères de l’institut. Présidée par Mgr Untaani Jean-Marie, la messe a permis à toute l’Eglise Famille au Burkina et au Niger de rendre hommage à cet institut qui a formé tant d’hommes et de femmes pour les deux pays.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Jubilé d’or de vie religieuse ou la célébration de la discipline scolaire.

« Très sainte trinité, prosterné dans un profond respect devant votre infinie et adorable majesté, je me consacre tout à vous pour procurer votre gloire, autant qu’il me sera possible et que vous le demanderez de moi ». Ces paroles professées en 1966 par les jeunes Gabriel Zabramba, Paul KABORE, Luiz Alvarez et Raoul de Anton ont été reprises avec autant de conviction que d’engagement, ce samedi 7 mai dans l’église paroissiale Saint Paul de Guilongou.

Entourés de leurs confrères venus de la région ouest africaine, ainsi que de la grande famille « lassalienne » des anciens et actuels élèves, ils rendent grâce à Dieu pour 50 ans de vie religieuse accomplie. « Par cet acte confie le Frère Julien DIARRA visiteur, « les jubilaires renouvellent le don ferme fait de leur personne le jour de leur engagement définitif au service de Dieu dans l’institut des frères des écoles chrétiennes ». Les témoignages de tous les intervenants se sont tous accordés sur 50 ans de marche, d’engagement au service de la jeunesse dont celle du Burkina, du Mali et du Niger ont été bénéficiaires. Sur les pas de Jean-Baptiste de La Salle, les quatre jubilaires dont le poids de l’âge se fait sentir, selon le frère Julien DIARRA visiteur provincial, « partagent en commun l’humilité et la discrétion qui ont marqué cette vie menée avec générosité, face à de durs sacrifices joyeusement assumés ».
Le Fondateur d’origine rémoise, du haut du ciel jubile donc avec ses fils spirituels qui durant 50 ans se sont faits « frères entre eux, et frères de toutes personnes qu’ils ont rencontrées ». Ils ont cru et enseigné l’école comme moyen de salut des jeunes, et ont aimé leurs élèves par l’application dans l’enseignement qu’ils leur donnaient. Ceux-ci le leur ont rendu qui sont venus nombreux pour prendre part à l’action de grâce de Guilongou.

Arrivés en terre voltaïque il y a 63 ans, les frères des écoles chrétiennes, qui exercent dans plus de 22 pays africains et 80 dans le monde entier, comptent 52 frères au Burkina/Niger, et s’adonnent à cette pastorale spécifique de l’éducation des jeunes dans une dizaine de communes. L’Esprit et l’héritage Lassaliens que sont la foi, la fraternité, le service, et une pédagogie centrée sur l’élève, font la fierté de cet institut. Dans un contexte national où certains élèves refusent leur rôle de disciples, le Burkina saura compter sur la rigueur de ceux qui sont entre les mains des frères des écoles chrétiennes pour endiguer ce fléau de l’indiscipline envahissante au rang des élèves. « Faites la différence, n’ayez pas peur de vous distinguer par la qualité de votre conduite » dira le Frère DIARRA aux élèves lassaliens. Mgr Untaani qui a présidé la messe du jubilé d’or des frères, a salué la grande richesse que représente leur institut pour nos pays, à travers la multitude des jeunes, bénéficiaires de leur enseignement et de leur éducation. Dieu saura-t-il protéger les jubilaires ainsi que tous leurs frères, afin qu’ils ne cessent jamais d’être « ces buissons ardents par les paroles qu’ils adressent à leurs frères et aux élèves » comme les a qualifiés le Frère

Paul TOE.
Abbé Joseph KINDA
www.egliseduburkina.org

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 9 mai 2016 à 20:44
    En réponse à : Jubilé d’or de vie religieuse ou la célébration de la discipline scolaire.

    Félicitations mes chers Frère pour le travail que vous avez fait durant ces 50 ans et que vous continuez de faire pour l éducation de nos enfants ! Merci encore et bon courage !

  • Le 9 mai 2016 à 22:09, par Ancienne
    En réponse à : Jubilé d’or de vie religieuse ou la célébration de la discipline scolaire.

    Bonjour,

    Très belle cérémonie et c’était une telle joie de revoir ceux qui furent nos éducateurs au Collège Saint Jean-Baptiste de la Salle.
    Du courage et meilleure santé au frère Gabriel Zabramba.

  • Le 10 mai 2016 à 06:27, par Reconnaissant
    En réponse à : Jubilé d’or de vie religieuse ou la célébration de la discipline scolaire.

    Felicitations Freres ! Que de batisseurs de ce pays vous doivent d’ etre ce qu’ ils sont aujourd’hui ! Courage dans votre noble tache et toute ma reconnaissance pour l’ education que vous nous avez inculqué.

  • Le 10 mai 2016 à 07:58, par Elsa
    En réponse à : Jubilé d’or de vie religieuse ou la célébration de la discipline scolaire.

    Frère Gabriel Zabramba, je n’oublierai jamais le charismatique et très paternel directeur que vous avez été pour nous au collège de la salle. Ce frère venait personnellement à la fin de chaque mois remettre les bulletins mensuels de chaque élève individuellement en prenant soin de regarder les anciennes performances dudit élève et d’évaluer sa progression. Ceux qui n’avaient pas la moyenne devaient alors passer dans son bureau avec leur emploi du temps d’étude personnel afin qu’ils l’évaluent et le corrigent ensemble. Il connaissait chaque élève des deux cycles par son prénom ! Un vrai père ! Que Dieu vous bénisse frère Gabriel Zabramba et qu’Il vous fortifie en santé et en sainteté chaque jour, amen. Vive Jésus dans nos coeurs, à jamais !

  • Le 10 mai 2016 à 09:16, par awa
    En réponse à : Jubilé d’or de vie religieuse ou la célébration de la discipline scolaire.

    Merci à Dieu pour ces frères qui nous ont aidé à grandir et qui ont aidé nos parents dans notre éducation. Que Dieu donne à ces frères jubilaires et à tous les autres frères qu’on n’oublie pas beaucoup de bonheur et de paix dans leur sacerdoce et longue vie. J’ai fait le collège Pierre Cula de DIEBOUGOU. BONNE FETE FRERES

  • Le 10 mai 2016 à 09:29, par ELKABOR
    En réponse à : Jubilé d’or de vie religieuse ou la célébration de la discipline scolaire.

    Pour ceux qui ne le savent pas Roch Marc Christian Kaboré, Zéphirin Diabré ainsi que de nombreux illustres personnalités de ce pays sont passés par les collèges des Lassalliens. S’ils pouvaient mettre pleinement en pratique, un temps soit peu, l’éducation reçue dans ces établissements, nous serions loin devant, ne serait-ce que dans le domaine de la moralisation du bien public. Bon jubilé à ces vaillants combattants contre l’ignorance et que Dieu leur donne la force de transmettre leur charisme à ceux qui vont assurer leur relève.

  • Le 10 mai 2016 à 10:16, par YANOGO Hugues R. K.
    En réponse à : Jubilé d’or de vie religieuse ou la célébration de la discipline scolaire.

    Longue vie à nos Frères jubilaires !
    Merci à tous ceux qui se sont mobilisés pour l’organisation de ce jubilé. Merci au Faso.Net pour l’accompagnement.
    Dieu bénisse tous ces efforts et rendez-vous bientôt pour d’autres jubilés !
    Union de prières.

  • Le 10 mai 2016 à 14:04, par Emma OUEDRAOGO
    En réponse à : Jubilé d’or de vie religieuse ou la célébration de la discipline scolaire.

    Je vous souhaite une très grande longévité mes frères. Le frère Paul KABORE a été mon professeur de Philosophie au collège de Tounouma Garçon. Toujours plein d’humour, d’anecdote. Que le tout puissant vous comble de toutes grâces dont vous avez besoin et merci infiniment pour l’éducation reçue.

  • Le 10 mai 2016 à 20:44
    En réponse à : Jubilé d’or de vie religieuse ou la célébration de la discipline scolaire.

    Félicitations à tous ces pasteurs de l’église catholique. Merci à eux pour leurs oeuvres de construction de l’homme et la femme de ce pays. Je voudrai apporter mon temoignage sur les hautes qualités de bon pere spirituel du frère Gabriel Zabramba . Dix ans après le passage de mon mari comme élève au collège de la salle au moment où le frère zabramba était le directeur, il reconnaissait son élève dans ses qualités et défauts. C’est dire qu’il a été et un père bon éducateur pour tous les enfants du Burkina Faso surtout ceux qui ont eu la chance de l’avoir eu comme enseignant ou directeur. Puisse Dieu lui accorder une bonne santé et longue vie et qu’il lui donne l’opportunité de former des pères qui continueront son oeuvre avec autant de qualité.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés