Campagne municipale : L’UPC donne le ton à Komsilga dans le Kadiogo

lundi 9 mai 2016 à 03h45min

Komsilga, commune rurale située à une quarantaine de kilomètres au sud de Ouagadougou. C’est-là que le Parti pour le Progrès et le Changement (UPC) a choisi pour marquer le lancement de sa campagne municipale. C’était dans l’après-midi du samedi 7 mai 2016, en présence des premiers responsables du parti, dont le président, Zéphirin Diabré.

Campagne municipale : L’UPC  donne le ton à Komsilga dans le Kadiogo

Accueillis en grande pompe par de nombreux militants et escortés sur plusieurs kilomètres au lieu du meeting, les responsables de l’UPC ont eu droit à un lancement de campagne plein d’assurance, à se fier aux interventions lors du meeting. Et le choix de Komsilga par la deuxième force politique pour le lancement national de la campagne n’est pas fortuit. Pour des responsables du parti, c’est l’une des communes qui ont réalisé les meilleurs scores lors des dernières consultations et la première dans la province du Kadiogo.

Pour Zéphirin Diabré, « c’est l’occasion pour nous de lancer un appel vibrant à tous les citoyens pour qu’ils participent massivement à ces élections locales qui vont désigner les responsables chargés de gérer leur vie au quotidien sur le plan local ». Cet appel, poursuit-il, c’est également de faire en sorte de réduire le taux d’abstention qu’on a eu de par le passé et « qu’il y ait un engagement fort des citoyens parce que, c’est un choix important pour la vie de la nation. C’est aussi une occasion pour moi d’appeler les militantes et militants de l’UPC à poursuivre le travail qu’ils font dans les secteurs, les communes, les villages afin qu’on ait une bonne campagne, une campagne apaisée ».

M. Diabré a, ensuite, exhorté les siens à faire en sorte que le parti engrange le plus grand nombre de conseillers municipaux possibles et, partant, beaucoup de mairies. Ce qui va permettre au parti de mettre en œuvre une politique allant dans le sens de ce qu’il a comme perspectives pour le Burkina.

Cette activité de lancement a permis aux responsables du parti d’étaler leur vision en matière de gestion locale. Ainsi, pour le coordonnateur provincial de campagne, Rabi Yaméogo, voter des conseillers, c’est d’abord voter pour soi-même parce que les conseillers font partie intégrante au quotidien des populations. D’où ses exhortations aux habitants de Komsilga à faire un ‘’vote utile’’ le 22 mai prochain en portant leur choix sur les listes de son parti, l’UPC.

Selon le représentant des anciens, Edgar Yanogo, Komislga fera encore mieux que les fois dernières et la gestion de la mairie par l’UPC ne fait l’ombre d’aucun doute. C’est pourquoi, a-t-il donné rendez-vous au soir du 22 mai pour célébrer la victoire de l’UPC « au bonheur des administrés » de cette commune forte de 36 villages.

Pour le porte-parole des jeunes, Issouf Nikiéma, par ailleurs candidat, l’ambiance militante et fraternelle qui a prévalu lors de la confection des listes UPC témoigne à suffisance de la force du parti dans la commune. A l’en croire, les militants de l’UPC partagent la même vision et sont animés de la même hargne de remporter ces compétitions électorales dans la commune. « Il faut éviter de tomber à nouveau dans le trou. Si vous donnez la mairie à un autre parti, vous vous seriez vous-mêmes emprisonnés », a-t-il lancé aux jeunes de Komsilga.

Même son de cloche pour Alassane Kafando, un autre candidat, pour qui il y a urgence à travailler à unir les fils et les filles de Komsilga. « Comme vous le savez, aujourd’hui, la propagande a pris des dimensions importantes à Komsilga. La mairie a été tribalisée et nous allons travailler à la ‘’détribaliser’’ », a confié M. Kafando, soulevant également la question de l’emploi des jeunes comme préoccupation centrale dans la commune. A ces attentes des populations, les candidats ajoutent les problèmes liés à l’enclavement de la commune et à l’eau. C’est pourquoi, ont-ils promis faire de ces aspects leur cheval de bataille, si le parti venait à accéder à la tête de la commune. « Nous allons travailler à donner la chance à tout le monde. C’est pourquoi, notre programme s’intitule : donner la chance à tous fille et fils de Komsilga », a promis Alassane Kafando.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés