Déclaration du Chef de file de l’opposition politique à l’occasion de la fête du travail 2016

lundi 2 mai 2016 à 06h48min

Chères concitoyennes, chers concitoyens, travailleuses et travailleurs des secteurs public et privé,
Ce 1er Mai 2016, le Burkina Faso et le monde entier célèbrent, comme de coutume, la Fête du Travail. Dans notre pays, cette célébration intervient dans un contexte particulièrement difficile pour les travailleurs. Dans la fonction publique, les attentes des agents et cadres sont énormes.

Déclaration du Chef de file de l’opposition politique à l’occasion de la fête du travail 2016

Les problèmes d’application de la loi 081 semblent avoir trouvé un début de solution, et l’Opposition espère que le Gouvernement présentera très bientôt un calendrier clair d’opérationnalisation.
Dans le secteur privé, elles sont nombreuses, les entreprises qui ferment, faute de pouvoir assurer le recouvrement de leurs créances. Il n’y a pas de volonté clairement affichée du Gouvernement d’éponger la dette intérieure. Ce climat d’incertitude affecte les entreprises et crée au jour le jour des pertes d’emplois. L’un des cas les plus récents est le licenciement de travailleurs de Fadoul Technibois.

Cette mort silencieuse de nos entreprises justifie la morosité actuelle du climat des affaires au Burkina Faso. Quelles réponses le Gouvernement espère-t-il donner aux multiples revendications provenant de l’enseignement supérieur, de la santé et des autres secteurs de l’administration publique ? Quelles réponses concrètes le gouvernement apporte-il aux crises à la SN/SOSSUCO ? Comment redynamiser le secteur privé ? Si rien n’est fait pour créer un climat de confiance, la désaffection des investisseurs ne risque-t-elle pas de plonger notre pays dans une crise profonde ?

Chers concitoyennes, chers concitoyens,
A l’occasion de la fête des travailleurs, l’Opposition politique rend un vibrant hommage au monde syndical. Elle réitère son ferme engagement à l’accompagner, à le soutenir dans toutes les initiatives qu’elle prendra pour l’amélioration des conditions de vie et de travail de leurs membres et dans les luttes pour l’avancée des idéaux de la démocratie.

A ce sujet, l’Opposition salue les actions patriotiques menées par les syndicats burkinabè dans l’histoire politique récente de notre pays, contre la modification de l’article 37, le coup d’Etat du Général Diendéré et en faveur des libertés et de la démocratie.

Laborieux filles et fils du Burkina Faso,
L’Opposition politique rend hommage à tous les paysans, les éleveurs, les commerçants et les travailleurs du secteur informel qui posent chaque jour des pierres sur l’édifice national. Elle formule le vœu que les conditions soient créées pour une révolution agricole et pour l’émergence des petites et moyennes entreprises.

Chers compatriotes,
Tout travail mérite salaire. Encore faut-il que ce salaire permette au travailleur de vivre dignement. Or, l’on assiste de plus en plus à la hausse des prix des biens de première nécessité et à la flambée des prix des loyers. C’est pourquoi, l’Opposition invite le Gouvernement à se pencher plus sérieusement sur la question de la vie chère afin de trouver les solutions idoines qui amélioreront le pouvoir d’achat des Burkinabè.

Pour terminer, l’Opposition compatit à la douleur de tous les travailleurs qui essuient des agressions dans l’exercice de leurs professions, particulièrement, les enseignants de Nagaré. Elle a une pensée pieuse pour tous les agents des forces de défense et de sécurité tombés cette année sur le champ de l’honneur, en protégeant notre pays.

L’Opposition pense également à tous ces travailleurs des mines ensevelis dans des éboulements. Hommage aux survivants, paix éternelle aux disparus !
Dans leurs peines, leurs luttes et leurs victoires, l’Opposition souhaite une bonne et heureuse fête à tous les travailleurs, grands bâtisseurs du pays des hommes intègres !

Ouagadougou, le 1er Mai 2016
Pour l’Opposition politique burkinabè,
Le Chef de File
Zéphirin DIABRE

Messages

  • Oui Zeph, je suis totalement d’accords avec toi : Le peuple peut avec une critique fondée, et accusé un régime assied sur une dynamite. Ce régime peut aussi avec une autocritique avec légitimité et raison, dire à son peuple, même si ce peuple ne veut pas comprendre comme toi et moi, ‘’’qu’il a trouvé les caisses vides à cause d’une transition qui pensait que le denier public était à distribuer aux copains et les copines, et un ex-président qui a fui son pays la queue entre les jambes avec toutes les voitures de la présidence remplis du denier public. Pour l’instant petit frère Zeph serrons tous les ceintures, et attendons les cinq ans à venir, si rien n’est fait, nous reviendront avec raisons, avec des critiques de dénigrement, des injures, et railleries, et même dire à ce régime de dégager.’’’ Tout dont je voudrai que tu mettes de l’accent, et même avec des injures avec raisons, c’est de dire au président Roch Marc Christian Kaboré de ne pas jouer avec les nerfs de son peuple à cause de ses promesses qui commencent à ressemblé à celles de Blaise Compaoré : ‘’’Des criminels arrêtés et laissés en liberté, les mandats d’arrêts internationaux abandonnés, pourtant c’est lui le chef des armées, dont il a dernier mot dans ces décisions.’’’

  • les syndicats n’ont pas besoin du soutien d’un parti politique, en l’occurrence l’UPC, car au fond, vous êtes les mêmes et vous n’auriez pas fait mieux. Il y a un calcul politicien derrière cette offre de soutien.

  • S’il ne vous soutient pas vous allez aussi lui reprocher cela. Alors, il fait ce qu’il a à faire dans son rôle de CFOP. Le Burkinabè n’est jamais content. C’est la faute à qui si le peuple a voté pour le MPP ? Chacun doit assumer ses choix politiques. Le Sage.

  • S’il vous plait Zeph, pas d’amalgame entre lutte syndicale et récupération politique. le 1er est le seul jour consacré à l’expression syndicale, alors respectez ce jour dans sa dimension sociale. Hier vous étiez avec le MPP dans l’opposition pour lutter contre le CDP , aujourd’hui vous êtes toujours dans l’opposition mais cette fois avec le CDP. le CDP vous suffit comme partenaire de lutte alors laisse les syndicats qui n’ont pas d’alliance circonstancielle, ni par intérêt.

  • Je crois que dans tout le discours, UPC n’apparait pas. Il a parlé en tant que chef de file de l’opposition !

  • Je crois que dans tout le discours, UPC n’apparait pas. Il a parlé en tant que Chef de file de l’opposition !

  • Qui est l’auteur du PAS ? Maintenant tu te soucie de la vie des travailleurs ? Le libéralisme ne met jamais le travailleur au cœur du développement. Mon type faut changer de discours.

  • Zeph ; tu es un bon acrobate. mais cette fois ci, ne t’en fait pas, c’est du raté. il faut revoir ta copie car aucun syndicat ne t’accordera ses voix pour les élections à venir. il faut au lieu de toujours critiquer, dire à cette population qu’elle doit changer de mentalité. le temps où tout était donné en cadeau est dépassé. mais c’est ce que vous voulez pas voir. le changement des mentalité est le premier des changements profitable à une génération, mais vous refusez de changer voulant continuer à marcher dans le noir pour taper durement les autres. ce temps est fini et révolu.

  • Opportunisme, opportunisme, opportunisme. Le pouvoir à tout prix, et personne ne pense au pays. je suis très déçu du MPP, très déçu de l’UPC. Il nous faut une troisième voix, il nous faut un patriote sincère et courageux. Il nous faut un nouveau SANKARA.

  • S’il vous plait Zeph pas d’amalgame entre la lutte syndicale et la politique. le 1er mai est consacré à la fête de la dimension sociale du travail, pas à nouer des alliances d’Intérêts. alors M. l’UPC contente toi de tes nouveaux ami (ADF/RDA, CDP &CO).

  • Eviter de raisonner de cette façon.

  • Merci prési,ce souttien nous va droit au coeur quand on sait que l’actualité est marquée par cette volonté machiaveliq de saboter tous les efforts consentis par le vaillant peuple et surtt sa frange jeune depuis la revolution des 30,31 oct pour une nation de paix et de justice.les usurpateurs par des raccourcis ethn sont parvenus là oû ils sont et nous allons tous payer tot ou tard,prtit ou grand.car il n y aura pas d’avenir pourqui que ce soit dans un pays sans avenir.

  • Bonjour à toutes et tous. Un peu de retenue SVP.Tous les travailleurs ne sont pas syndiqués. Le premier Mai est la fête de tous les travailleurs.L’adresse est pour les travailleurs.... Soyons positifs.

  • Le débat politique c’est à l’assemblée nationale. Soutien dans quel sens ? Peut être souhaiter bon anniversaire aux travailleurs, mais quant à s’engager ou reconnaitre la lutte des travailleurs pendant que vous auriez assassiné vous aussi ?

  • internaute 1(anonyme), que vous soyez décu des promesses démagogiques et autres corruptions pré électorales des mppistes(milliards du peuple contre le peuple) cela se comprend mais de la a prendre vos conjectures pour des certitudes il y a un defaut de rigueur dans votre raisonnement qui sied bien a vos plus que douteuses prétentions de connaissances des besoins des syndicats

  • Chef de file de l’opposition UPC/CDP/ADF-RDA, vous avez pourtant gouverner le Burkina pendant 30ans. Cette précarité au travail au Burkina Faso est le résultats de votre code de travail qui a privilégié les bourgeois du régime déchus au détriment des masses populaires.
    Nous les travailleurs du Faso ne peuvent pas oublier cette mascarade de code de travail qui a supprimé les CDI au profit des CDD au profit des capitalistes étrangers et nationaux soutenus par l’ancien régime échu de Blaise Compaoré. Ce n’est surement pas cette opposition qui nous procurera d’avantage d’emplois pour nous permettre de survivre de la misère car durant 30ans, vous avez plutôt mangé seul sans le peuple.
    A bon entendeur, salut !.

  • Votre message est en phase avec l’actualite du monde du travail au Burkina.Cest une prise de position importante qui marque la presence de l’opposition dans les moments cles de la vie nationale.Il est aussi une initiative salutaire vers le depassement de l’hostilite qui prevalait entre l’opposition et le monde syndical au mepris total des choses que les deux camps ont en commun par-dela leurs differences.

  • En tout cas, on voit clairement que tous les propos émanant de l’opposition ici, relèvent plutôt habituellement des syndicats. Que celle-ci cherchent ses propres arguments de lutte, ou qu’elle se taise !

  • C’est dès maintenant qu’on doit voir les centres d’intérêt des politiques avant même qu’ils n’arrivent au pouvoir. Par là l’UPC montre qu’il n’a pas besoin d’atteindre le pouvoir avant de s’interesser aux domaines de la vie. Au lieu de le condamner comme l’internaute N°1, moi je salue cette initiative qui est une première et qui concoure à l’alternance et à l’alternative. On sent que ce parti a beaucoup d’idées contrairement à beaucoup d’autres qui ont déjà tout épuisé...

  • Ne voyons pas le diable partout. D’allieur ce discours n’est celui de l’upc mais du cfop. Jeph n’est que son porte parle.

  • BELLE INITIATIVE.INTERNAUTE 1,CONNAISSEZ-VOUS A PRIORI LES OBJECTIFS D’UNE OPPOSITION POLITIQUE ET CEUX DES ORGANISATIONS SYNDICALES ?
    SACHONS RECONNAITRE CE QUI EST BON DANS CE QUI EST MAUVAIS.

  • cool prési

  • A mon humble avis ,je crois que la société Fadoul Technibois n’est pas un bon exemple . Cette société sous Blaise n’a jamais payé ses concessionnaires au niveau local. Elle a toujours usé du trafic d’influence pour ne pas payer ses factures. Demander à la SONABEL,ONEA et ONATEL si leurs factures de travaux de l’échangeur de Gounghin ont été payées. L’environnement semble être en sa défaveur et elle préfère fermée en procédant à des licenciements.Cette situation n’est pas liée à ses créances impayées. UPC, avant de parler de FADOUL Technibois ,prenez le soin de vous renseigner sur cette entreprise sinon ,on risque de vous traiter d’être de connivence avec des sociétés mafieuses.
    A bon entendeur,salut !

  • Propre mon Président.

  • Zéphirin DIABRE est un économiste, alors il connait bien la situation économique du Burkina pendant et après la transition. S’il est possible de résoudre tout ce qu’il a évoqué dans son message en si peu de temps, il le sait également. Ce que je souhaite c’est qu’on évite de rendre les autres responsables de tous les malheurs de la société sans raison valable

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés