Recrutement de 4200 enseignants : La date limite repoussée au 14 mai, et des conditions plus souples

mercredi 27 avril 2016 à 23h42min

Le ministre de la jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelles était ce mardi 26 avril 2016 face à la presse. Il était question au cours de cette conférence de faire le point de la mise en œuvre du programme « Emplois-jeunes pour l’éducation nationale ».

Recrutement de 4200 enseignants : La date limite repoussée au 14 mai, et des conditions plus souples

Initialement prévue pour le 29 avril 2016, la date limite de dépôt des dossiers de candidatures au recrutement de 4200 jeunes pour le compte du ministère de l’Education nationale a été repoussée au 14 mai 2016.

Après le lancement du programme « Emplois-jeunes pour l’éducation nationale », il est revenu au ministère de la jeunesse que les potentiels bénéficiaires du programme rencontraient certaines difficultés lors du dépôt de leurs dossiers.
Il s’agit entre autres du fait que les diplômés de Licence 2 ont du mal à avoir des attestations y relatives ; certains des candidats possédant le DEUG II ou la Licence 2 et qui souhaitent enseigner les matières scientifiques ont des difficultés à retrouver leurs attestations.
Certains candidats éprouvent également des difficultés à cause du manque de moyens financiers pour se déplacer dans les régions de leurs choix afin de déposer leurs dossiers.

A toutes ces difficultés, le ministère de la jeunesse a apporté des solutions suivantes :
-  les dossiers sont désormais reçus dans tous les chefs-lieux de régions. Une personne résidant à Ouagadougou peut déposer son dossier au lieu de dépôt indiqué à Ouagadougou pour un poste dans une autre région.
-  les titres d’inscription à la maîtrise seront désormais acceptés pour les candidats ayant une Licence 2 et qui n’ont pas encore leurs attestations ou leurs diplômes.
-  deux lignes de téléphone sont mises à la disposition des candidats pour plus d’informations. Il s’agit du 63 75 75 53 et du 66 55 06 06.

Le Ministre de la jeunesse Jean- Claude Bouda a tenu à préciser que les candidats retenus pour ce programme seront soumis à une formation de six mois sous la conduite de l’Ecole normale supérieure de l’Université de Koudougou (ENS/UK) et l’Institut des sciences(IDS). Après leur formation, ils recevront une allocation mensuelle de 100 000 francs CFA, qui de l’avis du ministre Jean-Claude Bouda est raisonnable. « Il faut vraiment qu’on soit réaliste. Voilà pourquoi on propose les 100 000 francs. Et on pense qu’avec 100 000 francs, un jeune qui s’organise bien ne tombe pas dans la précarité. C’est au- delà du SMIG », précise t- il.

Les candidats retenus devront enseigner trois ans à l’issue desquels un concours d’intégration à la fonction publique sera organisé à leur intention. Toutefois, ajoute le ministre, l’admission à ce recrutement du programme « Emplois-jeunes pour l’éducation nationale » n’empêche pas la participation aux autres concours de la fonction publique.

En rappel, c’est pour lutter contre le chômage des jeunes diplômés que le gouvernement a mis sur pieds le programme « Emplois-jeunes pour l’éducation nationale » qui permettra de recruter en cinq ans, 16 800 jeunes. Selon les résultats de l’enquête intégrale sur les conditions de vie des ménages (EICVM) de 2010, 68% des étudiants sortant de l’enseignement supérieur sont au chômage. Sans doute que le programme « Emplois- jeunes pour l’éducation nationale » contribuera à tirer ce taux vers le bas. C’est en toit cas le souhait du ministre Jean- Claude Bouda de l’emploi.

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Messages

  • Je pense que même assouplis, vos conditions demeurent irréalistes. Les enfants veulent des emplois decents et non pas des situations precaires. Demander aux enfants d’aller enseigner 3 ans d’abord avant de passer un concours pour etre integré, c’est difficile à accepter et je parie que vous n’aurez pas le nombre que vous souhaitez atteindre. Il est plus raisonnable de leur donner cette chance après une année d’enseignement. 1 an c’est acceptable. Reduisez ce delai à 1 an svp.

  • ce gouvernement à de la volonté et connait la realité du pays.aidons les.si depuis 27ans ces genres de recrutement etait fait ce taux « 68% des étudiants sortant de l’enseignement supérieur sont au chômage » allait être le plus faible que tout le monde.maintenant qu’il y’a la volonté de la part des dirigeant chacun de nous doit être responsable.mes Cher collègues enseignants nouveau ou nouveau ancien enseignants travaillons a relever le niveau de l’enseignement pour que le projet ai longue vie.

  • Je commence à mieux comprendre ce programme qui présente, il le faut le dire, de nombreux avantages :
    1) Il n’ y a rien de plus mortel que d’avoir l’impression d’être inutile dans la société du fait de l’inactivité. Les jeunes diplômés d’université qui accepteront d’être recrutés vont se sentir revivre dans quelques mois car ils verront qu’ils apportent quelque chose à la société.
    2) Avoir plus de vingt cinq ans avec un diplôme universitaire et dépendre toujours de ses parents pour l’essence et même le savon, ce n’est pas la joie. Par les temps qui courent 100 000 F c’est bon à prendre en attendant l’emploi définitif dans 3 ans si l’on réussit au concours.
    3) Entre-temps, si vous trouvez mieux ailleurs, on vous comprendra de vous barrer et c’est sans rancune.
    Je souhaite cependant que la formation de 6 mois insiste beaucoup sur l’éthique et la déontologie du métier de l’enseignant. Gare aux relations coupables avec les enfants.

  • Je ne comprend vraiment pas ce gouvernement qui dit encore « Emplois-jeunes pour l’éducation nationale » n’empêche pas la participation aux autres concours de la fonction publique. Mais si dans les 4200 jeunes 4ooo etaient après un an de cours sont admis dans un autre concour, comment comblera t-il le vide qui s’est créer ?

  • le gouvernement de Rock est vraiment soucieux du bien être de la jeunesse:Bravo

  • 6. Le nouveau Gouvernement a bien fait d’offrir aux jeunes des emplois qui réduirons le nombres de chômeurs dans les universités publiques comme du privées. Mais cela n’est que dans quelques filières de la technique. Par exemple si tu as un niveau DUT dans le système LMD en assistanat Bilingue de direction peut-on enseigner le français ou pas parce que l’on a pas pris notre domaine en compte ou bien c’est le besoin qui n’a pas été exprimé dans les universités privés tout le monde ne veut pas être des secrétaires d’autres veulent l’enseignement .

  • Le Gouvernement a bien fait de prendre en compte les conditions de vies des jeunes en luttant contre le chômage dans les universités. Mais il y a d’autres filières qui n’ont pas été prises en compte dans l’enseignement technique : les assistants bilingue de Direction du système LMD qui peuvent enseigner avec leur DUT parce que nous avons aussi un Bac + 2 ou bien c’est le besoin qui n’a pas été exprimé pour moment . Nous pensons que dans les années avenir nous serons pris en compte dans l’enseignement.

  • je demande au ministre de revoir la condition d’âge qui est fini à 35 ans. Je pense qu’il faut le ramener à 37 ans comme le cas de la fonction publique. Parce que il y a bien de chômeurs qui ont perdu leur emploi et qui peuvent être intéressé. surtout que l’effectif atteint à ce jour n’est qu’à 50%.

  • Monsieur les internautes ; soyons réalistes. je ne sais pas pourquoi les gens disent que les 100 000 F c’est dérisoire. Demandé les employés qui travaille dans le privée combien gagne t’il ? J’ai mon petit frère qui travail a la fonction . il est marié avec deux enfants et une nièce a sa charge.vous savez combien il touche ? 174 000 F après 10 ans de service. alors que l’on me dise lequel des deux personnes souffre plus.

  • Je souhaiterais que la mesure prenne en considération ces jeunes, qui depuis des années enseignent comme des vacataires, mais qui sont malheureusement écartés par la limite d’âge. Pourtant, ils ont une grande expérience dans l’enseignement en tant que vacataires dans les établissements privés.
    Les écarter, serait leur faire du mal, puisqu’ils n’avaient pas le choix que de s’orienter vers les vacations du privé pour avoir leur quotidien.
    Ils sont déjà fonctionnels et capitalisent une grande expérience. Cela serait un avantage pour l’Etat de les engager et un OUF de soulagement pour les intéressés.

    J’espère que mon cri de coeur sera entendu par le Gouvernement

  • merci au ministre pour cet assouplissement. Quand a ceux qui parlent d’exploitation, vous êtes sur quelle planète ? savez vous qu’il y a des centaines de lycées privés qui surexploitent des diplômes à 75 milles pour 22h ? n’allez pas loin je peux vous indiquez un a Ouaga ici. des fondateurs qui font monter des enseignants du primaire qui ont 5 ans d’expérience pour enseigner au 1er cycle. Revenez sur terre hein !

  • Bonjour
    Juste appuyer l’avis de Ouattara Djene et demandé au ministre de bien vouloir ramener la limite d’âge à 37 ans au lieu de 35 ans, car nous sommes nombreux et expérimentés, nous vacataires obligés.

  • je suis un Etudiant et j ’ai obtenus un dut aussi j’ai enseigne dans des école primaire et dans des collège j aimerai être recrute pour enseigner au publique je suis a l’ecoute

  • je suis un Etudiant et j ’ai obtenus un dut aussi j’ai enseigne dans des écoles primaire et dans des collèges j aimerai être recrute pour enseigner au publique je suis a l’ecoute

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés