Elections municipales du 22 mai : Les forces de défense et de sécurité se préparent

mardi 26 avril 2016 à 00h29min

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) continue la formation des acteurs du processus électoral. Depuis ce 25 avril 2016, ce sont les Forces de défense et de sécurité qui sont à l’école du leadership et de la gestion des conflits électoraux. Acteurs de la sécurité des élections, les hommes en tenue seront outillés pour relever le défi du scrutin du 22 mai. C’est le ministre d’Etat, de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure qui a présidé l’ouverture de l’atelier de formation.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Elections municipales du 22 mai : Les forces de défense et de sécurité se préparent

Maillons importants dans la chaine des acteurs du processus électoral, les forces de défense et de sécurité sont en pleine préparation pour bien jouer leur rôle le 22 mai à l’occasion des élections municipales. Un autre défi à relever, après celui du scrutin couplé présidentielle-législatives de fin 2015.

En partenariat avec le Centre européen d’appui aux processus électoraux, la CENI va donc renforcer les capacités des policiers et gendarmes pendant cinq jours. A en croire Régis Adam Zougmoré formateur ‘’Lead’’ à la CENI, avec les responsables chargés de la sécurité, les différents mécanismes pour aider à la résolution des conflits seront abordés. Ils seront également imprégnés sur tout le processus électoral et les périodes de fragilité.

Le formateur ajoutera qu’il s’agit de s’appuyer sur les expériences spécifiques, les connaissances et les échanges entre les acteurs électoraux participant à la formation.

« Le programme nommé « Lead », a pour but d’accroitre le capital confiance des acteurs, de leur fournir les outils nécessaires à la prise de décision et de mettre en place les mécanismes de gestion des conflits tout au long du cycle électoral », a précisé Frank Balme expert électoral pour le Centre européen d’appui électoral et responsable des formations LEAD.

Le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure, tout en témoignant sa reconnaissance au Centre européen d’appui aux processus électoraux pour son accompagnement, a exprimé ses attentes. Celles de voir les hommes en tenue s’impliquer pleinement pour acquérir les connaissances qui leur permettront d’être opérationnels pour des élections apaisées qui garantissent la paix sociale.

Les présentes séances portent désormais à 22 le nombre de formations conduites dans l’ensemble du pays, regroupant plus de 640 personnes. C’est depuis le mois de juillet que le Centre européen d’appui électoral accompagne la CENI dans le renforcement des capacités des acteurs du processus électoral à travers une série de formations en leadership et gestion des conflits électoraux.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 25 avril 2016 à 21:35, par Sidzabda
    En réponse à : Elections municipales du 22 mai : Les forces de défense et de sécurité se préparent

    Me Barthélémy KERE passe tout son temps à organiser des formation sans songer à recruter les formateurs des formateurs ou les Coordonnateurs des Centres Communaux de Compilation des Résultats ; en moins de quatre semaine comment se fera encore un recrutement alors que rien n’est lancé ; La sécurité c’est pas avant, mais plutôt pendant et après. donc il faut songer à former et à bien former les membres des bureaux de vote et les équipes qui seront dans les CCCR. mais je suis inquiet car si à moins d’un mois, rien comme recrutement de ce personnel n’est lancé ; je suis interrogatif

    Répondre à ce message

  • Le 25 avril 2016 à 21:36, par Sidzabda
    En réponse à : Elections municipales du 22 mai : Les forces de défense et de sécurité se préparent

    Me Barthélémy KERE passe tout son temps à organiser des formation sans songer à recruter les formateurs des formateurs ou les Coordonnateurs des Centres Communaux de Compilation des Résultats ; en moins de quatre semaine comment se fera encore un recrutement alors que rien n’est lancé ; La sécurité c’est pas avant, mais plutôt pendant et après. donc il faut songer à former et à bien former les membres des bureaux de vote et les équipes qui seront dans les CCCR. mais je suis inquiet car si à moins d’un mois, rien comme recrutement de ce personnel n’est lancé ; je suis interrogatif

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés